Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Felix GASS (1715-1752)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17419
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Felix GASS (1715-1752)   Mar 13 Fév - 11:26

Fr. Felix Gass, né à Neustadt an der Saale le 8 août 1715 et mort à Fribourg en Brisgau le 20 février 1752, était un organiste et compositeur allemand.

Il était le premier enfant du couple Johannes et Susanna Margaretha Gass, née Hundertpfundt, et baptisé sous le nom de Georg Anton. Son père Johannes Gass était clerc du bureau épiscopal à Neustadt.

Après avoir assisté aux cours de l'école augustinienne, Gass se rendit au monastère des Augustins de Muennerstadt le 6 novembre 1733. L'année suivante, il s'installa au couvent des Augustins d'Uttenweiler où il étudia la théologie morale. Probablement après ses études, il est retourné à son premier monastère de Muennerstadt. Felix a été envoyé à Fribourg en Brisgau en juin 1737. Le 28 mars 1739, Gass fut ordonné.

En 1740, Gass était confesseur et organiste au couvent des Augustins de St. Maurice à Fribourg (Suisse). Au plus tard en 1743, Gass déménage à Freiburg im Brisgau, où il avait les devoirs de confesseur et d'organiste.

Gass mourut le 20 février 1752, à l'âge de 36 ans seulement, d'un catarrhe pulmonaire qui provoqua l'étouffement. Toutes les sources existantes le caractérisent comme un excellent organiste et un compositeur très célèbre. De plus, il était un homme profondément religieux et spirituel.

Au moment de la publication de son seul travail conservé, Gass était organiste à Fribourg en Brisgau. Le travail malheureusement non daté fut probablement écrit après son retour de Fribourg (Suisse), donc entre 1743 et 1745. Ce travail avec des airs pour le clavier porte le titre baroque "David ludens ad arcam Dei" (David joue devant l'Arche de l'alliance) et a été imprimée à Augsbourg par l'éditeur protestant Johann Christian Leopold l'Ancien (1699-1755). Cette collection totalement attachée au piano contient 30 Arias pour le clavier. L'insouciance avec laquelle Gass a utilisé des morceaux de chant et de danse pour un cadre liturgique, témoigne de la sensibilité et de l'extraversion baroques tardives. En raison de sa facilité de jeu, il évite les voix alto et ténor. Outre ce travail imprimé, la nécrologie témoigne d'autres compositions: 12 messes, 12 Offertories et 24 Concertos. Ces manuscrits ont été perdus jusqu'à présent. De plus, Gass a publié un petit manuel sur le chant choral en 1746.

L'Ermite Augustinien Felix Gass de la région de Rhoen a laissé un héritage intéressant qui devrait être redécouvert par les amateurs de musique et les musicologues dans le futur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Felix GASS (1715-1752)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: