Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Gabriel Fauré (1845-1924)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5658
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Mer 26 Mar - 0:43

Je viens d'écouter quelque chose que j'ai beaucoup aimé de Fauré : Berceuse de la suite "Dolly" op 56 (ar pour 2 harpes Eva Tebbe).
Je ne connais pas très bien son Requiem mais les quelques extraits que j'ai entendus m'ont fort bien plu.
Par contre, je n'avais jamais entendu parler de son opéra.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Mer 26 Mar - 1:00

Bel Canto a écrit:
Je viens d'écouter quelque chose que j'ai beaucoup aimé de Fauré : Berceuse de la suite "Dolly" op 56 (ar pour 2 harpes Eva Tebbe).
J'ai entendu aussi la version pour harpe (en plus de la version d'origine pour 2 pianos), et j'ai aussi chez moi une version orchestrale qui est également splendide.

Bel Canto a écrit:
Je ne connais pas très bien son Requiem mais les quelques extraits que j'ai entendus m'ont fort bien plu.
Si tu aimes "Dolly", tu vas défaillir en écoutant son "Requiem" !!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Dim 13 Juin - 16:28

Catalogue par n° d'opus :

Par numéro d’opus

(Édité en mars et avril 2006, selon le catalogue établi par Philippe Fauré-Frémiet (1889-1954), le fils cadet du compositeur.)

Op. 1 Deux mélodies
Nº 1. Le Papillon et la Fleur (1860/1869)
Nº 2. Mai (1871)
Op. 2 Deux mélodies
Nº 1. Dans les ruines d’une Abbaye (1869)
Nº 2. Les Matelots (1876)
Op. 3 Deux mélodies
Nº 1. Seule (1871)
Nº 2. Sérénade Toscane (1879)
Op. 4 Deux mélodies
Nº 1. Chanson du pêcheur. Lamento.
Nº 2. Lydia (1871)
Op. 5 Trois mélodies
Nº 1. Chant d’automne (1879)
Nº 2. Rêve d’Amour (1875)
Nº 3. L’Absent (1871)
Op. 6 Trois mélodies
Nº 1. Aubade
Nº 2. Tristesse (1876)
Nº 3. Sylvie
Op. 7 Trois mélodies
Nº 1. Après un rêve (Levati sol que la luna è levata)
Nº 2. Hymne (1871)
Nº 3. Barcarolle (1871)
Op. 8 Trois mélodies
Nº 1. Au bord de l’eau (1871 ?)
Nº 2. La Rançon
Nº 3. Ici-bas!
Op. 9 (.................)
Op. 10 Deux duos pour 2 sopranos
Nº 1. Puisque ici-bas... (1874)
Nº 2. Tarantelle (1874)
Op. 11 Cantique de Racine (1863-64), pour chœur mixte et piano ou orgue
Op. 12 Les Djinns (1875), pour chœur mixte et piano ou orchestre, sur un poème de Hugo
Op. 13 Sonate pour violon et piano Nº 1 en la majeur (1875-76)
Op. 14 Concerto pour violon et orchestre : Allegro - Andante (1878), inédit
Op. 15 Quatuor pour piano et cordes Nº 1 en ut mineur (1879)
Op. 16 Berceuse pour violon et piano (1878-9), aussi pour flûte et piano, violoncelle et piano, violon ou violoncelle et orchestre
Op. 17 Trois Romances sans paroles pour piano (1863)
Nº 1 Andante quasi allegretto en la bémol
Nº 2 Allegro molto en la mineur
Nº 3 Andante moderato en la bémol
Op. 18 Trois mélodies
Nº 1 Nell (1880)
Nº 2 Le Voyageur (1880)
Nº 3 Automne (1880)
Op. 19 Ballade en fa dièse pour piano seul (1879), avec accompagnement d’orchestre (1881)
Op. 20 Suite d’orchestre en fa (1872-73) : Allegro - Andante - Gavotte - Finale. Cf. Op. 68.
Op. 21 Poème d'un jour, cycle de 3 mélodies sur des poèmes de Ch. Grandmougin (1880)
Nº 1 Rencontre
Nº 2 Toujours
Nº 3 Adieu
Op. 22 Le Ruisseau, (1881) chœur pour 2 voix de femmes et piano ou petit orchestre
Op. 23 Trois mélodies (1882)
Nº 1 Les Berceaux
Nº 2 Notre amour
Nº 3 Le Secret
Op. 24 Élégie en ut mineur pour violoncelle et piano (1883); aussi pour violon et piano, violoncelle et orchestre
Op. 25 Impromptu Nº 1 en mi bémol pour piano (1881/82)
Op. 26 Barcarolle Nº 1 en la mineur pour piano (1881/82)
Op. 27 Deux mélodies (1883)
Nº 1 Chanson d’Amour
Nº 2 La Fée aux Chansons
Op. 28 Romance en si bémol pour violon et piano (1882); aussi pour violon et orchestre
Op. 29 La Naissance de Vénus (1882) scène mythologique pour soli, chœurs et orchestre
Op. 30 Valse-Caprice Nº 1 en la pour piano (1883)
Op. 31 Impromptu Nº 2 en fa mineur pour piano (1883)
Op. 32 Mazurka en si bémol pour piano (1883)
Op. 33 Trois Nocturnes pour piano (1883)
Nº 1 en mi bémol mineur (1875)
Nº 2 en si majeur (1881)
Nº 3 en la bémol majeur (1883)
Op. 34 Impromptu Nº 3 en la bémol pour piano (1883)
Op. 35 Madrigal, quatuor vocal pour soprano, alto, ténor et basse ou chœur, avec piano ou orchestre (1884)
Op. 36 Nocturne Nº 4 en mi bémol pour piano (1884)
Op. 37 Nocturne Nº 5 en si bémol pour piano (1884)
Op. 38 Valse-Caprice Nº 2 en ré bémol pour piano (1884)
Op. 39 Quatre mélodies (1884)
Nº 1 Aurore
Nº 2 Fleur jetée
Nº 3 Le Pays des rêves
Nº 4 Les Roses d’Ispahan
Op. 40 Symphonie en ré mineur (1884). Inédite.
Op. 41 Barcarolle Nº 2 en sol pour piano (1885)
Op. 42 Barcarolle Nº 3 en sol bémol pour piano (1885)
Op. 43 Deux mélodies (1886)
Nº 1 Noël
Nº 2 Nocturne
Op. 44 Barcarolle Nº 4 en la bémol pour piano (1886)
Op. 45 Quatuor Nº 2 pour piano et cordes en sol mineur (1886)
Op. 46 Deux mélodies (1887)
Nº 1 Les Présents
Nº 2 Clair de lune
Op. 47 Deux motets
Nº 1 O salutaris en si pour baryton et orgue (1887)
Nº 2 Maria, Mater gratiæ duo pour soprano et mezzo-soprano ou ténor et baryton et orgue (1888)
Op. 48 Messe de Requiem pour soprano, baryton, choeur, orgue et orchestre (1877, rév. 1887-90, orch. 1899)
Op. 49 Petite pièce en sol pour violoncelle et piano (v. 1888); inédite.
Op. 50 Pavane pour piano (1887); version pour chœur et orchestre
Op. 51 Quatre mélodies (1888)
Nº 1 Larmes
Nº 2 Au cimetière
Nº 3 Spleen
Nº 4 La Rose
Op. 52 Caligula, musique de scène pour chœur et orchestre (1888)
Op. 53 (.................)
Op. 54 Ecce fidelis servus, motet pour soprano, ténor et baryton, accompagnement d’orgue et de contrebasse (v. 1890)
Op. 55 Tantum ergo, motet pour soprano ou ténor solo, chœur, accompagnement d’orgue, piano ou harpe et de contrebasse (v. 1890)
Op. 56 Dolly Six pièces pour piano à 4 mains (1893-96), orchestration par Henri Rabaud (1906)
Nº 1 Berceuse (1894)
Nº 2 Mi-a-ou (1896)
Nº 3 Le Jardin de Dolly (1896)
Nº 4 Kitty-valse (1896)
Nº 5 Tendresse (1896)
Nº 6 Le Pas espagnol (1897)
Op. 57 Shylock, musique de scène pour orchestre (1889)
Nº 1 Chanson (Edmond Haraucourt)
Nº 2 Entr’acte
Nº 3 Madrigal (Edmond Haraucourt)
Nº 4 Épithalame
Nº 5 Nocturne
Nº 6 Final
Op. 58 Cinq mélodies dites « de Venise » (1891), cycle pour voix et piano sur des poèmes de Verlaine
Nº 1 Mandoline
Nº 2 En sourdine
Nº 3 Green
Nº 4 À Clymène
Nº 5 C’est l’extase
Op. 59 Valse-caprice Nº 3 en sol bémol pour piano (1887-93)
Op. 60 Quintette, cf. Op. 89
Op. 61 La Bonne Chanson (1892-93), cycle pour voix et piano sur des poèmes de Verlaine; version pour voix, piano et quatuor à cordes (1898)
Nº 1 Une sainte en son auréole
Nº 2 Puisque l’aube grandit
Nº 3 La lune blanche luit dans les bois
Nº 4 J’allais par des chemins perfides
Nº 5 J’ai presque peur, en vérité
Nº 6 Avant que tu ne t’en ailles
Nº 7 Donc, ce sera par un clair jour d’été
Nº 8 N’est-ce pas ?
Nº 9 L'hiver a cessé
Op. 62 Valse-caprice Nº 4 en la bémol pour piano (1893-4)
Op. 63 Nocturne Nº 6 en ré bémol pour piano (1894)
Op. 63 bis Hymne à Apollon, chant grec du IIe siècle av. J.-C., accompagnement pour harpe, flûte et 2 clarinettes (1894)
Op. 64 (.................)
Op. 65 Deux motets (1894)
Nº 1 Ave verum corpus, duo ou chœur pour 2 voix de femmes et orgue
Nº 2 Tantum ergo chœur pour 3 voix de femmes, soli et orgue
Op. 66 Barcarolle Nº 5 en fa dièse mineur pour piano (1894)
Op. 67 Deux motets (1895)
Nº 1 Salve Regina pour voix et orgue ou piano
Nº 2 Ave Maria pour ténor ou baryton et orgue ou piano
Op. 68 Allegro symphonique (1895), arrangement pour piano à 4 mains par Léon Boëllmann de l’Allegro initial de la Symphonie en fa Op. 20.
Op. 69 Romance en la pour violoncelle et piano (1894)
Op. 70 Barcarolle Nº 6 en mi bémol pour piano (1895)
Op. 71 Cf. Op. 73
Op. 72 Pleurs d’or, duo pour mezzo-soprano et baryton, avec accompagnement de piano (v. 1896)
Op. 73 Thème et variations en ut dièse mineur pour piano (1897); orchestré par D. E. Inghelbrecht en 1927.
Op. 74 Nocturne Nº 7 en do dièse mineur pour piano (1897)
Op. 75 Andante pour violon et piano (1897)
Op. 76 Deux mélodies (1897)
Nº 1 Le Parfum impérissable
Nº 2 Arpège
Op. 77 Papillon pour violoncelle et piano (1898), ou violon et piano
Op. 78 Sicilienne pour violoncelle ou violon (flûte) et piano (1893); versions pour piano seul et pour orchestre
Op. 79 Fantaisie pour flûte et piano, (1898), (orch. Aubert, 1957)
Op. 80 Pelléas et Mélisande, musique de scène pour orchestre (1898)
Nº 1 Prélude
Nº 2 Fileuse
Nº 3 Molto adagio (mort de Mélisande), avec intercalation de la Sicilienne
Op. 81 Fileuse de la Suite de Pelléas et Mélisande; transcription pour piano d’Alfred Cortot
Op. 82 Prométhée, tragédie lyrique avec soli, trios, chœurs et mélodrames avec orchestre (1899-1900)
Op. 83 Deux mélodies (1896)
Nº 1 Prison
Nº 2 Soir
Op. 84 Huit pièces brèves pour piano (1869-1902)
Nº 1 Capriccio en mi bémol
Nº 2 Fantaisie en la bémol
Nº 3 Fugue en la mineur
Nº 4 Adagietto en mi mineur
Nº 5 Improvisation en ut dièse mineur
Nº 6 Fugue en mi mineur
Nº 7 Allégresse en ut
Nº 8 Nocturne Nº 8 en ré bémol (1898-1902)
Op. 85 Trois mélodies (1902)
Nº 1 Dans la forêt de septembre
Nº 2 La fleur qui va sur l’eau
Nº 3 Accompagnement
Op. 86 Impromptu Nº 6 en ré bémol pour harpe (1904)
Op. 86 bis Impromptu Nº 6 en ré bémol pour piano (d’après la version pour harpe) (1913)
Op. 87 Deux mélodies (1904)
Nº 1 Le Plus Doux Chemin
Nº 2 Le Ramier
Op. 88 Le Voile du bonheur (1901), musique de scène pour la pièce de G. Clemenceau
Op. 89 Quintette Nº 1 en ré mineur pour piano et quatuor à cordes (1891-94, révisé de 1903 à 1905)
Op. 90 Barcarolle Nº 7 en ré mineur pour piano (1905)
Op. 91 Impromptu Nº 4 en ré bémol pour piano (1905)
Op. 92 Le Don silencieux, mélodie pour voix et piano, poème de Jean Dominique (1906)
Op. 93 Ave Maria pour 2 sopranos et orgue ou piano (1906)
Op. 94 Chanson, mélodie pour voix et piano, poème de Henri de Régnier (1906)
Op. 95 La Chanson d’Ève, cycle de mélodies sur des poèmes de Charles Van Lerberghe (1906-10)
Nº 1 Paradis
Nº 2 Prima verba
Nº 3 Roses ardentes
Nº 4 Comme Dieu rayonne
Nº 5 L’Aube blanche
Nº 6 Eau vivante
Nº 7 Veilles-tu, ma senteur de soleil ?
Nº 8 Dans un parfum de roses blanches
Nº 9 Crépuscule
Nº 10 Ô Mort, poussière d’étoiles
Op. 96 Barcarolle Nº 8 en ré bémol pour piano (1908)
Op. 97 Nocturne Nº 9 en si mineur pour piano (1908)
Op. 98 Sérénade pour violoncelle et piano (1908)
Op. 99 Nocturne Nº 10 en si mineur pour piano (1908)
Op. 100 (.................)
Op. 101 Barcarolle Nº 9 en la mineur pour piano (1909)
Op. 102 Impromptu Nº 5 en fa dièse mineur pour piano (1909)
Op. 103 Neuf préludes pour piano (1909-10)
Nº 1 en ré bémol
Nº 2 en ut dièse mineur
Nº 3 en sol mineur
Nº 4 en fa
Nº 5 en ré mineur
Nº 6 en mi bémol mineur
Nº 7 en la
Nº 8 en ut mineur
Nº 9 en mi mineur
Op. 104 Deux pièces pour piano (1913)
Nº 1 Nocturne Nº 11 en fa dièse mineur
Nº 2 Barcarolle Nº 10 en la mineur
Op. 105 Deux pièces pour piano
Nº 1 Barcarolle Nº 11 en sol mineur (1914)
Nº 2 Barcarolle Nº 12 en mi bémol (1915) (aussi opus 106bis)
Op. 106 Le Jardin clos (1914-15), cycle de mélodies sur des poèmes de Lerberghe
Nº 1 Exaucement
Nº 2 Quand tu plonges tes yeux dans mes yeux
Nº 3 La Messagère
Nº 4 Je me poserai sur ton cœur
Nº 5 Dans la Nymphée
Nº 6 Dans la pénombre
Nº 7 Il m’est cher, Amour, le bandeau
Nº 8 Inscription sur le sable
Op. 107 Nocturne Nº 12 en mi mineur pour piano (1915)
Op. 108 Sonate Nº 2 en mi mineur pour violon et piano (1916-17)
Op. 109 Sonate Nº 1 en ré mineur pour violoncelle et piano (1917)
Op. 110 Une châtelaine en sa tour pour harpe (1918)
Op. 111 Fantaisie en sol pour piano et orchestre (1918)
Op. 112 Masques et Bergamasques, suite d’orchestre (1919)
Nº 1 Ouverture
Nº 2 Menuet
Nº 3 Gavotte
Nº 4 Pastorale
Op. 113 Mirages, cycle de mélodies sur des poèmes de la Baronne de Brimont (1919)
Nº 1 Cygne sur l’eau
Nº 2 Reflets dans l’eau
Nº 3 Jardin nocturne
Nº 4 Danseuse
Op. 114 C’est la Paix!, mélodie pour voix et piano (1919)
Op. 115 Quintette Nº 2 en ut mineur pour piano et quatuor à cordes (1919-21)
Op. 116 Barcarolle Nº 13 en ut pour piano (1921)
Op. 117 Sonate Nº 2 en sol mineur pour violoncelle et piano (1921)
op. 117bis Chant funéraire pour harmonie (devient ensuite le 2ème mouvement de la sonate)
Op. 118 L’Horizon chimérique, cycle de mélodies sur des poèmes de Jean de la Ville de Mirmont (1921)
Nº 1 La Mer est infinie
Nº 2 Je me suis embarqué
Nº 3 Diane, Séléné
Nº 4 Vaisseaux, nous vous aurons aimés
Op. 119 Nocturne Nº 13 en si mineur pour piano (1921)
Op. 120 Trio en ré mineur pour violon, violoncelle et piano (1922-23)
Op. 121 Quatuor à cordes en mi mineur (1923-24)


Oeuvres sans opus :

Benedictus (vers 1880)
Souvenir de Bayreuth, pour piano à 4 mains (avec Messager) (1880)
Messe des Pêcheurs de Villerville (avec Messager) (1881)
Messe basse pour solo et chœur à 2 voix de femmes (1881)
En prière cantique pour une voix et orgue ou orchestre (1890)
Pénélope, drame lyrique en 3 acte (1907/1908)
quelques autres pièces religieuses : Tantum ergo (1904), Tu es Petrus (1884), Ave Maria (1871)
Morceaux de concours : pour flûte et piano (1898) - pour violon et piano (1903)
Revenir en haut Aller en bas
Olivier



Nombre de messages : 799
Age : 49
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Dim 4 Déc - 12:19

Suite au fil sur les quintettes et quatuors pour piano préférés, je me suis replongé dans la musique de chambre de Gabriel Fauré.

Sa musique de chambre est un aspect de sa musique que je préfère avec son célèbre Requiem.

Il a composé une dizaine d'oeuvre de musique de chambre essentielle et dont la totalité met en valeur un ou des instruments à cordes, une seule et c'est sa dernière oeuvre j'utilise pas le piano : le magnifique quatuor à cordes Op121. Aucune de ses oeuvres majeures met en jeu des instruments à vent.

L'ambiance Fauréene est une synthèse d'harmonie et de douce mélodie qui donne une particularité à la matière musicale et qui se traduit par un flux intense qui me fait parfois songé à la musique romantique allemande francisé.

Les oeuvres écoutées ce jour, sont les deuX quintettes pour piano et le premier quatuor avec piano
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Dim 4 Déc - 13:10

Le premier quatuor avec piano, opus 15, est l'oeuvre de chambre de Fauré que je préfère. J'ai plus de mal avec le quatuor à cordes op 121, sa dernière oeuvre Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Olivier



Nombre de messages : 799
Age : 49
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Dim 4 Déc - 13:40

Il a attendu les tous derniers mois de sa vie pour aborder le quatuor à cordes tant le poids du génie de Beethoven était prégnant.

Cette oeuvre est probablement moins brillante que ses oeuvres avec piano (quintette et quatuor), mais je dois la re écouter pour me faire un avis plus précis.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Sam 16 Mar - 9:56

Ça faisait pas mal de temps que j'avais écouté du Fauré (hormis le Requiem). Réparation faite avec ce CD qui contient l'intégrale de la musique pour violoncelle et piano, plus le Trio opus 120. De bien jolies oeuvres que j'avais presque oubliées Embarassed

A noter particulièrement l'élégie opus 24, le magnifique andante de la 2ème sonate op 117, et le Trio dans son ensemble (interprété avec une clarinette à la place du violon).



Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin


Nombre de messages : 4188
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Sam 16 Mar - 17:34

Je ne connais l'op. 120 que dans sa version avec clarinette... mais avant d'autres interprètes

Par contre, les pièces pour violoncelle et piano me sont totalement inconnues Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Sam 16 Mar - 19:58

Stadler a écrit:
Je ne connais l'op. 120 que dans sa version avec clarinette... mais avant d'autres interprètes

Par contre, les pièces pour violoncelle et piano me sont totalement inconnues Embarassed

C'est curieux car les éditions sont bel et bien pour violon, violoncelle et piano, mais il est vrai aussi que l'oeuvre a d'abord été composée pour clarinette ou violon, violoncelle et piano, et la 1ère version avec clarinette semblait avoir disparu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Dim 15 Juin - 19:46


Je viens d'écouter, en complément du concerto pour violoncelle de Lalo, la courte Elégie de Fauré op.24 pour violoncelle et orchestre. Je suis habitué aux pièces courtes car j'écoute aussi de la musique de film et qu'il y a ainsi des joyaux que je pourrais écouter en boucle et qui parfois ne dépassent même pas les trois minutes. L'Elégie de Fauré en fait presque 7 et c'est une petite perle de romantisme!   
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Lun 16 Juin - 19:43

Icare a écrit:

Je viens d'écouter, en complément du concerto pour violoncelle de Lalo, la courte Elégie de Fauré op.24 pour violoncelle et orchestre. Je suis habitué aux pièces courtes car j'écoute aussi de la musique de film et qu'il y a ainsi des joyaux que je pourrais écouter en boucle et qui parfois ne dépassent même pas les trois minutes. L'Elégie de Fauré en fait presque 7 et c'est une petite perle de romantisme!   

Franchement, elle n'est pas superbe cette Elégie?

Version pour violoncelle et piano:



Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Lun 16 Juin - 20:14

Icare a écrit:
[

Franchement, elle n'est pas superbe cette Elégie?


Oh mais si, elle est belle.   
Un peu étonné quand même que tu apprécies tant cette oeuvre ô combien tonale (en ut mineur)  Laughing 

Je rigole bien sûr  Mains 

Outre les grandes oeuvres de chambre, il y a beaucoup de petites perles pour violoncelle (ou violon) et piano chez Fauré...
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 3064
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Lun 16 Juin - 21:21

Bien belle cette douce mélancolie, tout à fait d'accord avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Mer 27 Mai - 22:56


Afin de compléter un peu mes connaissances de l'oeuvre de Gabriel Fauré, je me suis procuré un cd qui réunit, outre la Pavane opus 50 et l'Elégie opus 24 que je connaissais déjà, Pelléas et Mélisande opus 80, Après un rêve opus 7 et Dolly opus 56. Les interprètes sont Lorraine Hunt (soprano), Jules Eskin (violoncelle), le "Tanglewood Festival Chorus" et le "Boston Symphony Orchestra" sous la direction de Seiji Ozawa. Je ne sais pas encore quand je vais écouter ces oeuvres mais, une chose est sûre, je viendrai livrer mes impressions ici. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean



Nombre de messages : 6393
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Mer 27 Mai - 23:11

ah Lorraine Hunt ...une immense mezzo américaine, à l'aise dans tout les répertoires du baroque au contemporain, décédée d'un cancer (en 2006) a 52 ans. Elle était l'épouse du compositeur américain Peter Lieberson (décédé lui à 64 ans en 2011)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10457
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Lun 5 Oct - 23:17

Icare a écrit:

Afin de compléter un peu mes connaissances de l'oeuvre de Gabriel Fauré, je me suis procuré un cd qui réunit, outre la Pavane opus 50 et l'Elégie opus 24 que je connaissais déjà, Pelléas et Mélisande opus 80, Après un rêve opus 7 et Dolly opus 56. Les interprètes sont Lorraine Hunt (soprano), Jules Eskin (violoncelle), le "Tanglewood Festival Chorus" et le "Boston Symphony Orchestra" sous la direction de Seiji Ozawa. Je ne sais pas encore quand je vais écouter ces oeuvres mais, une chose est sûre, je viendrai livrer mes impressions ici. Very Happy

Très beau moment musical, très belle découverte dans l'ensemble. Plaisir immense de retrouver la Pavane opus 50 dans une excellente interprétation. Même chose pour l'Elégie opus 24 que je découvre, cette fois, par le violoncelle de Jules Eskin. Il est également somptueux et romantique dans Après un rêve opus 7 n°1. la musique de scène Pelléas et Mélisande opus 80 m'était jusqu'ici totalement inédite. J'ai bien aimé aussi, plus particulièrement la partie chantée par Lorraine Hunt, superbe voix. Les six pièces pour piano à quatre mains Dolly dans une version pour orchestre de Henri Rabaud m'était aussi jusqu'à maintenant totalement inconnue. Pas mal non plus à l'exception du "Pas espagnol", le dernier morceau, un peu trop "pompier" à mon goût. Ce n'est pas la fin que j'aurais aimée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Mer 13 Jan - 12:53

On a beaucoup reproché à Fauré d'avoir écrit de la musique « de salon ». Il faudrait retourner au texte original dans lequel a été écrite cette ânerie pour pouvoir argumenter valablement. Mais on peut répondre avec la certitude de ne pas se tromper que la musique dite « de chambre » est par définition de la musique de salon, et que, de ce point de vue en tout cas, Fauré se trouve en glorieuse compagnie. Mais trêve de bêtises.

On ne comprend rien à Fauré si on ne voit pas que c'est un compositeur entièrement tourné vers l'intérieur. Rien de spectaculaire chez lui. Pas le moindre éclat symphonique, pas la moindre explosion de cuivres, pas la moindre véhémence, aucune démonstration. C'est pourquoi son mode d'expression de prédilection est la musique de chambre. Même quand il se résout à écrire un requiem, il veut en faire « une berceuse de la mort », selon ses propres paroles, qui, a l'origine, était destinée à des voix d'enfants (voir à ce propos la sublime version de Michel Corboz).

Qui veut comprendre vraiment Fauré doit écouter sa musique de chambre. Fauré n'était pas très doué pour l'orchestre – ce n'était pas son goût. Et dans la musique de chambre, ne commencez surtout pas par le quatuor pour cordes, son chant du cygne. Dénué de tout apparat, sans la chaleur du piano, sans la moindre concession, cette œuvre austère, dépouillée, acétique presque – son testament, en fait – est difficile d'accès et guère engageante. Je ne la conseille qu'à ceux qui connaissent  déjà bien Fauré, et qui n'ont pas peur de la plongée dans les profondeurs. A ce titre, il ne s'agit vraiment pas de musique de salon – c'en est même l'antithèse.

Ecoutez plutôt le quatuor avec piano n°1 et son attaque enthousiasmante,

https://www.youtube.com/watch?v=EXLAse9xx8s

le quintette avec piano n° 2, le trio, la sonate pour violoncelle et piano n°2, et vous connaîtrez alors vraiment la vraie, l'immense profondeur de Fauré. Laissez-vous emporter pas son lyrisme à la fois digne et éperdu, et vous aurez un exemple de ce que l'assimilation des Maîtres du passé et un lien très fort avec l'inspiration de Schumann peut donner de mieux dans la musique de chambre de cette merveilleuse école française.
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 3064
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Mer 13 Jan - 23:26

Intéressant, merci Khri
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15844
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   Jeu 14 Jan - 18:25

Tout à fait d'accord avec toi, Khri . Ce quatuor avec piano n° 1 pour piano, violon, alto et violoncelle est ma préférée des oeuvres de chambre de Fauré, et je dirais même de tout ce qu'à composé Fauré (j'ai écouté la quasi totalité de ses oeuvres).
J'aime presque autant le quatuor n° 2, suivis de près par les deux quintettes et le Trio (ce trio qui dans son final cite presque textuellement le célèbre "Ris donc Paillase" de Paillasse de Leoncavallo). Moi aussi, c'est le quatuor à cordes que je place en dernier, et même après les 4 sonates.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel Fauré (1845-1924)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabriel Fauré (1845-1924)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: