Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Le poids des textes sur la musique...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3375
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: a   Jeu 25 Jan - 23:46

Complètement d'accord sur tout , merci  !  Kiss
C'est peut-être, ma réaction que je trouve normale sans état d'âme !, c'est que je me sentais une petite chouïette incomprise sur le chant "immédiat", parce qu'il n'y a pas de chanteurs qui pratiquent actuellement, et qui témoignent sur ce fil.. ! Wink


Dernière édition par Anouchka le Jeu 25 Jan - 23:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6107
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Le poids des textes sur la musique...   Jeu 25 Jan - 23:49

Les sous-titres à l'opéra c'est assez récent ... je ne parle pas à l'écran mais en live.
Je pense que c'est apparu quand les opéras un peu désertés ont cherché une nouvelle clientèle moins habituée à l'opéra et c'est bien ainsi mais personnellement cela me gêne parce que si je ne suis pas totalement absorbée par la scène, j'ai tendance à me laisser distraire.  Ceci dit, c'est parfois bien utile quand je ne connais pas bien l'oeuvre et que la mise en scène est "originale".

Ceci dit les textes d'opéra sont rarement dignes du Goncourt ... personnellement, je n'y attache que peu d'importance et si le chanteur s'investit dans le personnage, c'est bien plus le sentiment que les paroles qui m'apportent le plus de bonheur.

Ce qui est important pour moi est le subtil lien entre chant, interprétation et expression scénique ... si l'un manque, les autres peuvent être les meilleurs qui soient, cela ne me touche pas.

Jean parlait du 'Dialogue des Carmélites' ... j'ai assisté récemment à une superbe représentation à Bruxelles, mise en scène par Py avec un plateau de rêve tant du point de vue chant que jeu scénique.  Je connais l'oeuvre mais je ne l'ai vue que quelques fois et je n'avais pas pris le livret.  Particularité belge : les sous-titres sont en français et en néerlandais (je sais c'est une oeuvre en français mais ce n'est pas toujours évident de comprendre surtout dans du contemporain).  Première partie, d'où j'étais je voyais les sous-titres français ... deuxième partie, on change de côté pour ne léser personne Laughing et bien cela m'a autant plu avec ou sans sous-titre et j'ai tout aussi bien compris !

J'ai vu à la scène plusieurs Shakespeare dont Hamlet ... rien à voir avec l'oeuvre homonyme d'Ambroise Thomas quant au texte mais l'ambiance est très semblable.  Shakespeare a aussi beaucoup inspiré Verdi mais peu ses librettistes ... Rolling Eyes

Un ami qui m'a initié à l'opéra, passionné de Wagner, mais ayant compris avant moi que j'aimerais le Bel Canto me disait pour me taquiner : Verdi a mis de la musique sur des mots, Wagner des mots sur la musique ... c'est assez vrai ma foi mais qu'on aime l'un ou l'autre ce n'est pas sur les paroles qu'on les opposera !

Autre exemple où les sous-titres sont utiles : dans la "Flûte" de Mozart où il y a de longs récitatifs qui sont peu intéressants du point de vue de la musique.

Comme quoi tout n'est jamais blanc ou noir ... je connais la Création version Bible que j'ai beaucoup travaillé avec les enfants mais je suis venue à celle de Haydn sans jamais chercher à savoir ce que les interprètes chantaient et pourtant qu'est ce que cette musique me touche !
Pareil pour "La quête" et là, les paroles font partie de l'émotion !
Et dans l'autre sens, c'est vrai aussi : pas besoin de paroles sur les "Quatre saisons" de Vivaldi - on sait directement de laquelle il s'agit rien qu'à l'écoute ... je ne sais pas vous mais moi, je m'imagine très bien le film de cette musique ainsi que pour 'La Moldau" ou "Also sprach Zaratustra".

Voilà ma petite pierre à l'édifice Mains
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3375
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le poids des textes sur la musique...   Ven 26 Jan - 0:00

Merci pour ce long message, Bel Canto !  Very Happy Je suis complètement d'accord avec tout ce que tu dis.
En ce qui concerne "la Création" de Haydn, immense chef d'oeuvre, je l'ai découvert par hasard et en retard sur une diffusion, il y a quelques années (j'en ai fait un compte-rendu passionné, dont Joachim et Piero se souviennent sans doute). Je ne connaissais rien des paroles. Je l'ai ré-entendu trois ou quatre fois, en sachant bien sûr  Rolling Eyes, qu'il s"agissait de la Genèse... , mais sans aucune notion du texte, et sans chercher à le connaître !  Pur moment infeffablement divin de la musique.... 
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6837
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le poids des textes sur la musique...   Ven 26 Jan - 0:09

Le précédent et long (ce n'est pas un reproche!! Wink ) commentaire de Kristian , finalement assez "drôle" (comme il le conclue) dit bien "l'imbroglio" de ce problème de nos ressentis parfois aussi contradictoires (en ce qui me concerne!) ...
Ce qui est sûr , c'est que ce "problème" (qui finalement n'en est pas un!) est propre à chacun et très variable selon chacun!!...et dès qu'on énonce une généralité...il y aura toujours quelqu'un pour remarquer qu'il n'est pas concerné par tel ou tel point de vue!...

Ainsi je ne suis pas sûr qu'il faille faire une différence entre ceux qui chantent (souvent ou moins) et ceux qui ne font qu'écouter ces chants....Certes çà ne gâche rien (litote!!) si le chanteur (choriste ou soliste) comprend ce qu'il chante...mais ce n'est pas ...indispensable pour tout le monde: j'en ai fait souvent l'expérience Wink ...surtout quand je prenais des cours de chant à Genève et chantait souvent des lieder allemands (Schubert et autres) dont je n'avais pas toujours la traduction et si je l'avais ce n'était pas une traduction mot à mot que j'apprenais par chœur au point de me souvenir le sens précis de chaque mot allemand!

J'ai fait d'ailleurs une expérience (qui a peut être un rapport avec notre discussion):
Je chantais aussi des mélodies françaises...Je n'ai, longtemps après, eu aucun problème de mémoire pour rechanter ces lieder (en me souvenant tout juste de ce que le texte "racontait")...Ce n'étais pas pareille pour les mélodies françaises, dont j'avais partiellement oublié parfois certains mots...et j'y avais plus de trou de mémoire!!
Je suppose qu'en français j'avais un effort de plus à fournir: me souvenir du texte précis...en allemand le texte "incompris" faisait plus partie de la musique et l'effort de ne pas en dénaturer le sens n'existait pas??
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 678
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Le poids des textes sur la musique...   Ven 26 Jan - 1:07

Passionnant, ton témoignage, Jean ! Very Happy

C'est exactement l'expérience – très limitée – que j'ai eue quand j'ai chanté en chorale dans ma jeunesse. Et je n'ai aucun mal à m'envisager dans les situations dans lesquelles tu t'es trouvé, dans ta pratique, par rapport au français comme de l'allemand.

Tout cela me semble montrer de façon probante que tout est une question de vécu. Le reste... des idées postconçues, forgées pour démontrer, a posteriori, la justesse de chaque point de vue individuel.

Il en est de notre rapport avec la musique comme des climats et des tempéraments : la variété est celle des couleurs de l'arc en ciel... la vérité aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le poids des textes sur la musique...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le poids des textes sur la musique...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: