Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les autres trios réclament leur topic!!

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Les autres trios réclament leur topic!!   Dim 14 Jan - 14:04

Je pensais avoir dans ma "cédéthèque" davantage de trios pour piano, violon et violoncelle alors qu'en réalité je n'en possède pas beaucoup...enfin si on excepte désormais mon intégrale de Joseph Haydn qui en a multiplié par quatre d'un coup le nombre.  Very Happy  Je ne connais pas encore ceux de Mozart, Beethoven ni celui de Fauré et il me reste, je l'espère, encore du temps pour ces futures découvertes qui arriveront le temps venu. Mais oublions ce trio-là dans sa formation instrumentale la plus répandue et explorée. Ce sont les autres trios qui doivent nous intéresser ici, ceux qui font chavirer nos coeurs et tanguer nos esprits, ceux qui nous irritent ou qui nous excitent, ceux qui invitent la flûte ou la clarinette, le clavecin ou la percussion, l'alto ou la contrebasse...Il y a le trio à cordes aussi, associant violon, alto et violoncelle. J'y viendrai avec ceux, respectifs, de Solbiati et Schnittke. je vous évoquerai très bientôt celui d'Antoine Duhamel qui remplace le violoncelle par la contrebasse dans Contrebasse oblige, je vous reparlerai des très beaux Poème de Chausson et Tzigane de Ravel retranscrits pour violon, contrebasse et piano par ce même Duhamel. Ce sera une occasion de revenir sur Theme and Variations, Opus 29 pour deux violoncelles et piano de Ferdinand Thieriot, puis, dans un registre plus contemporain, 3 Studi pour flûte, clarinette et basson et Trio pour clarinette, cor et violoncelle d'Ennio Morricone. J'y évoquerai le Trio pour violon, violoncelle et accordéon de Bernard Cavanna et, plus insolite, Flammenarie - Trio for Byzantine psalmist, tarhu and piano de Konstantia Gourzi. Ce sera une super occasion pour moi de réécouter Spillville pour flûte, alto et guitare de Harvey Sollberger et de percevoir A Clockwork Operetta pour mezzo-soprano, alto et piano de Kevin Malone comme un trio d'opérette. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Duhamel   Dim 14 Jan - 15:57


Antoine Duhamel est un compositeur dont j'apprécie beaucoup la musique et que j'ai même eu la chance de rencontrer au contour d'une FNAC. Nous avions discuté, si je me rappelle bien, d'une réédition cd de sa partition pour le film Mort en Direct avec une version plus longue du mini-requiem qu'il avait composé à cet effet...J'attends toujours! Laughing J'aime beaucoup ce style très français et très tourmenté, sorte de romantisme noir, d'ambiance un peu désespérée, peu optimiste il est vrai qui s'en dégage. Les cordes et la clarinette sont souvent les acteurs principaux de ces ambiances tourmentées et très "made in france". Dans le trio Contrebasse oblige interprété par Françoise Perrin (violon), Pierre Feyler (contrebasse) et Thierry Ravassard (piano), c'est bien sûr la contrebasse qui en est le personnage principal. Elle imprègne tout le trio de sa bonhomie débordante, de sa gravité naturelle, de son charisme exceptionnel. J'y retrouve, plus personnel que jamais, le style tourmenté et très français de son auteur. Puis, je l'avoue volontiers, après une dizaine de trios de Haydn, mon esprit réclamait un autre air, un autre univers, un son auquel je suis, de toute évidence, plus proche et plus familiarisé, ce qui n'enlève rien aux belles émotions vécues avec le grand Joseph. Le Trio d'Antoine Duhamel se compose de trois mouvements et je ne saurais dire lequel je préfère réellement, peut-être le premier qui me plonge d'emblée dans cette ambiance moite et absorbante, peut-être le second qui la prolonge sur un tempo plus lent ou le troisième qui est le plus virulent des trois. La contrebasse, en tout les cas, sublime de sa personnalité ce trio très français d'esprit et de coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 876
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Dim 14 Jan - 17:11

Ah; merci Icare, d'avoir créé ce fil !  Mains

Il va y avoir de la matière, parce que les trios divers ne manquent pas, et des plus merveilleux ! Pour ma part, comme je n'ai pas le temps aujourd'hui,  je me contenterai de citer les deux trios qui ont une place particulière dans mon cœur :

- La sonate  pour harpe, flûte et alto de Debussy (qui est en fait un trio) ;
- Le trio pour piano, clarinette et alto K498 de Mozart, dit « Les quilles », parce que Mozart aurait été en train de jouer aux quilles avec des amis quant il en a eu l'inspiration.

Deux merveilles s'il en fut   , dont je reparlerai dans la semaine, dès que j'aurai un instant.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17806
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Dim 14 Jan - 20:06

M'aurait étonné que Icare ne commence pas son topic par des contemporains

Kristian a parlé du trio avec clarinette de Mozart. Beethoven en a aussi composé un (son opus 11)



https://www.youtube.com/watch?v=l1QU3rOR4ek

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Chausson, Ravel   Dim 14 Jan - 21:15


Oui, c'est un peu le hasard qui a voulu que je commence par un contemporain, mais là, à l'instant, je viens de réécouter Poème d'Ernest Chausson et Tzigane de Maurice Ravel dans leur version trio d'Antoine Duhamel, c'est-à-dire pour violon, contrebasse et piano, et c'est vraiment très chouette! Je les connais dans une autre version; violon et orchestre pour le "Poème" et violon/cordes/harpe pour "Tzigane", mais c'est par ce trio que je les préfère. Il est dit que dans "Poème" d'Ernest Chausson la partie de contrebasse a eu pour objectif de conférer, par cet apport supplémentaire, une certaine consistance symphonique à l'accompagnement du violon solo. Dans mon écoute, c'est d'abord la contrebasse qui focalise mon attention et, progressivement, le violon prend l'ascendant sur celle-ci et devient le guide unique. C'est bien sûr très beau! Antoine Duhamel entreprit de faire participer la contrebasse dans "Tzigane" de Maurice Ravel parce qu'il lui paraissait que l'existence des deux versions; pour orchestre et pour piano - cette dernière étant d'ailleurs conçue pour luthéal, instrument dont le son le rapproche du cymbalum hongrois et disparu depuis - pouvait permettre la contrebasse, partenaire obligée des formations gitanes qu'évoque l'oeuvre. L'apport de la contrebasse me séduit beaucoup dans cette version, lui confère un charme particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Sollberger/Meyer   Lun 15 Jan - 20:17

Tout en restant dans l'univers du trio, il me sembla agréable d'en changer provisoirement les instruments violon/violoncelle/piano, et Spillville (2006) pour flûte, alto et guitare de Harvey Sollberger m'en donna une belle occasion...printanière devrais-je préciser...D'emblée, cette musique, d'abord emportée par la flûte de Jan Boland, me dégage d'un hiver pluvieux et venté que j'aperçois de ma fenêtre pour un printemps où les bourgeons éclatent et où le soleil me transperce de ses rayons apaisants. Le printemps est d'autant plus réel dans cette musique qui se constitue de six morceaux que le fabuleux Sacre de Stravinsky y est foncièrement évoqué. L'effet en est même saisissant sur trois instruments. Dvorak y sera brièvement invité, lui aussi, au détour du cinquième morceau, sauf que je n'ai toujours pas identifié la citation. Notre printemps dansera également sur un air de country, ci et là, avec un alto frénétique interprété par Anthony Devroye. Il ne faut pas s'attendre avec ce trio à une oeuvre ambitieuse et mémorable dans le sens où il aurait tous les ingrédients pour laisser une empreinte dans l'histoire de la musique. peu importe, on est dans le domaine d'une oeuvre plaisante où la combinaison flûte/guitare/alto fonctionne bien, une oeuvre "carte postale" où on se satisfait d'y reconnaître les références et où on savoure les jolis moments, je pense au dernier extrait,"Hasty Retreat", attendrissant et flatteur. Le guitariste est John Dowdall.

Après cette composition sympathique de Harvey Sollberger, j'ai opté pour un trio bien plus atypique: c'est la rencontre tout d'abord de trois musiciens exceptionnels mais aussi de trois instruments qui n'ont pas pour habitude de se côtoyer dans un même chant d'amour. La musique qui s'échappe de ce trio improbable n'est pas authentiquement indienne, ni authentiquement country ni même classique, plutôt d'un genre hybride qui emprunte aux trois domaines. C'est surtout l'occasion pour trois solistes de culture et tradition différentes de "confronter" la beauté ainsi que la virtuosité de leur instrument fétiche, d'en associer leur spécificité dans un langage harmonieux et universel. Béla Fleck au banjo, Zakir Hussain au tabla et Edgar Meyer à la contrebasse. Dans une complicité qui vous saisit d'emblée au coeur - elle se ressent sans même que j'ai besoin de voir les musiciens, elle s'entend dans leur jeu comme une dynamique fraternelle - ils jouent six morceaux; Babar/out of the Blue/Bubbles/Cadence/In Conclusion et Then Again. C'est toujours un moment d'exception de ressentir le plaisir de trois musiciens heureux de jouer ensemble et puis, une rencontre entre le banjo, les tablas et la contrebasse, a toujours quelque-chose d'un peu hors du commun.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Solbiati/Schnittke   Lun 15 Jan - 23:25

Le trio d'Alfred Schnittke, je ne le connaissais jusqu'à présent, que pour piano, violon et violoncelle, par le "Barbican Piano Trio" et voilà, ci-dessous, un bref récit de ma plume le concernant:

Je me souvenais d'une oeuvre au récit un peu alambiqué, avec un délicat thème principal que je situerais volontiers entre Beethoven et Schubert sans en épouser complètement le style. Dans ses parties les plus nerveuses et les plus modernes, il y a un moment dynamique et obsessionnel qui revient trois fois, deux fois dans le premier mouvement et une fois dans l'Adagio, vers la fin, avant la reprise bienvenue du thème principal. Ce Trio d'Alfred Schnittke fut finalement un bon choix d'introduction à mon cycle dans la mesure où son évidente contemporanité préserve un lien étroit avec les maîtres du passé, pouvant ainsi se faire côtoyer Schubert et Berg au sein d'un seul et même mouvement, tissé dans un style très "schnittkien".

Aujourd'hui, je viens de le redécouvrir dans une autre version, une version pour trio à cordes; violon, alto et violoncelle, interprété par trois interprètes de marque; Gidon Kremer, Yuri Bashmet et Mstislav Rostropovich. Ce que je peux en dire c'est que dans cette version-ci, le trio à cordes, j'ai trouvé le second mouvement vraiment sublime dans son entièreté, supérieur à la version avec piano. En revanche, le moment dynamique et obsessionnel qui revient trois fois et que j'évoque déjà dans mon commentaire en bleu, me plait davantage avec le piano que seulement aux cordes, sans doute son côté percutant qui lui confère plus d'ampleur, de volume.

le second trio à cordes que j'ai réécouté à la suite de celui de Schnittke est signé Alessandro Solbiati: Trio d'archi, en cinq mouvement. Il est interprété par Jacques Ghestem au violon, Pierre-Henri Xuereb à l'alto et Jean Perry au violoncelle. Il est écrit quelque-part que le mode de composition de Solbiati fait alterner des moments où il semble privilégier une architecture formelle d'ample respiration, et d'autres où prévalent le morceau court et l'immédiateté de l'image pour stimuler l'écriture. Effectivement, ce Trio d'Archi s'inscrit parfaitement dans ce mode de composition. Ceci-dit, ceux qui y espéreront de la chair et des rondeurs resteront sur leur faim. La bête est austère et montre les crocs! Elle est taillée dans la roche, découpée dans l'acier: rude, atonale, sans concession, comme dirait celui qui n'écouterait qu'une musique bien tonale et enrobée. Personnellement, j'en adore le fruit amer, la lame acérée qui tranche la chair du silence. J'en aime les coups secs qui flagellent son corps dénudé et distordu, puis aussi ses instants plus figés, plus statiques, plus immobiles. Demain, on oublie les dissonances et on revient à Haydn. Promis! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Thieriot/Cras   Mer 17 Jan - 19:16

Ferdinand Thieriot n'est pas le compositeur le plus connu et le trio que j'ai réécouté, aujourd'hui, n'a sans doute pas la combinaison la plus répandue puisqu'elle se compose de deux violoncelles et un piano. Il est interprété par Rolf Herbrechtsmeyer & Martin von Hopffgarten et Yuko Hirose, se constitue d'un thème et de ses douze variations. C'est toujours intéressant lorsqu'un trio propose une configuration instrumentale un peu différente, pour ne pas dire atypique, par rapport à la combinaison instrumentale la plus explorée: violon/violoncelle/piano. Ce trio singulier fut composé en 1883. Thieriot est souvent rapproché de Brahms. En l'écoutant, surtout au début, une curieuse image m'est apparue, les deux violoncelles m'apparaissant comme deux frères jumeaux alors que le piano, rarement dominant, en étant le petit frère cadet. J'avais cette impression d'équilibre très respecté entre les deux violoncelles, comme si aucun des deux ne souhaitait réellement dominer l'autre, mais plutôt comme un désir de s'imiter mutuellement au sein d'une écriture limpide et profondément romantique. Agréable, plaisant, divertissant, j'ai suivi ce trio peu commun avec plaisir mais sans voir les anges.

J'ai bien failli l'oublier celui-là!! Il s'agit duTRIO - 1926, à bord du Lamotte Picquet pour violon, alto et violoncelle de Jean Cras. Il se compose de quatre mouvements et est interprété par le "Trio à Cordes Milliere". Le premier mouvement s'intitule "1er mouvement", le second est un "lento", le troisième est animé et troisième très animé. Que les néo-classiques se rassurent, il n'a ni la tonitruance du trio à cordes de Schnittke ni l'austérité atonale de celui de Solbiati. En même temps, ce n'est pas la même époque et il s'agit de Jean Cras (1879-1932). Il n'y a rien à faire, même si l'oeuvre est plaisante et animée, comme ses deux derniers mouvements ainsi qualifiés l'indiquent, elle ne me fascinera jamais autant que son Quintette de 1928 dont les premières mesures est l'un des moments musicaux les plus magiques à mon oreille, et cela bien au-delà de Jean Cras.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Morricone   Jeu 18 Jan - 18:48


Ennio Morricone est un compositeur surtout célèbre pour sa musique de film, or les trois pièces de musique de chambre que j'ai réécoutées, cet après-midi, s'en éloignent totalement, encore que si elles ne ressemblent en rien à ce que le grand public connaît de sa composition pour l'image, certaines d'entre elles, pourtant, s'en rapprochent fortement. Les trois oeuvres que j'ai réécoutées sont évidemment trois trios, tout d'abord 3 Studi pour flûte, clarinette et basson, puis Distanze pour violon, violoncelle et piano, et enfin Trio pour clarinette, cor et violoncelle, cette dernière composition étant interprétée par Alberto Ferrari (clarinette), Imerio Tagliaferri Prina (cor) et Alexandre Zioumbrovski (violoncelle), je ne sais pas pour les deux autres. Ces trois oeuvres correspondent à la première période du compositeur - 1957 (3 Studi) - 1958 (Distanze) - 1955 (Trio). Elles subissent de plein fouet l'influence sérielle qui était alors très présente dans la musique savante occidentale de cette période. Mais, si parfois la rigidité sérielle a pu, à plusieurs reprises, freiner mon enthousiasme chez tel ou tel compositeur, je la trouve toujours souple et poétique chez Ennio Morricone. Peut-être que la combinaison instrumentale choisie y joue un rôle, notamment la flûte, le cor, la clarinette ou le basson qui déploient des sons plus arrondis qu'un violon ou un piano qui, dans Distanze, peut s'avérer un peu plus sec et rude. D'ailleurs, Distanze qui, par sa combinaison violon/violoncelle/piano, aurait dû figurer sur l'autre fil des trios, est sans doute le trio qui me touche le moins des trois, encore que j'en aime bien le caractère concis et incisif porté par une intensité franche et constante. Le trio qui me touche le plus dans ces trois compositions chambristes de Morricone demeure celui qui en porte le titre et réunit la clarinette, le cor et le violoncelle. Je lui trouve une dimension onirique et aime en particulier l'apport un peu âpre du violoncelle.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17806
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Jeu 18 Jan - 19:47

Puisque tu aimes maintenant les trios avec piano de Haydn, je te propose d'essayer ses trios pour baryton, alto et violoncelle (il y en a 126 !!!). La plupart ont une durée de 8 à 12 minutes, et commencent souvent par un adagio très émouvant suivi par un allegro et un menuetto. Sur le baryton à cordes : voir le topic http://musiqueclassique.forumpro.fr/t9315-baryton-a-cordes?highlight=baryton

En voici un pris au hasard à titre d'exemple :



https://www.youtube.com/watch?v=aBEpHgWbqkg&list=PL-FaA4k7UdNZpda_UxljpgkVpecTRMbKk&index=4


Le plus connu (et le plus long avec ses sept mouvement) est le n° 97 :

https://www.youtube.com/watch?v=rdalgJ_uCS0&index=35&list=PL-FaA4k7UdNZpda_UxljpgkVpecTRMbKk

Passionné de Haydn comme Benoît, j'ai l'intégrale de ces trios en 21 CD :


Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Jolivet/Rabinovitch/Cavanna   Jeu 18 Jan - 23:07

Merci Joachim pour le conseil! 21 CD pour contenir tous les trios pour baryton à cordes que Haydn a composés??? Shocked Shocked Shocked  Ce diable d'homme a beaucoup composé durant sa longue vie! Je prends note de ses trios pour baryton à cordes pour une prochaine étape.

Ce soir, j'ai réécouté trois trios très différents les uns des autres. Rien ne les rapproche réellement. Ce choix s'est opéré un peu comme ça, sans y avoir vraiment réfléchi au préalable. J'ai d'abord réécouté Pastorales de Noël pour flûte, basson et harpe (1943) d'André Jolivet par Jacques Castagner, Gérard Falsandier et Lily Laskine. C'est tout moi ça; écouter une oeuvre de Noël alors que nous ne sommes plus à Noël et qu'à Noël je n'ai écouté aucune oeuvre de Noël. Laughing Voilà en tout cas un trio fort sympathique, une combinaison instrumentale pas si courante au service d'une musique douce et apaisante, gracieuse, de vraies pastorales, quatre au total: "L'étoile/Les mages/La vierge et l'enfant/Entrée et danse des bergers". C'est toujours un plaisir pour moi d'aborder la musique d'André Jolivet, quelle soit très engagée dans la modernité ou très douce et mélodieuse comme ici. Avec le Trio pour violon, violoncelle et accordéon de Bernard Cavanna, on change d'époque puisqu'il fut composé entre 1995 et 1997, mais aussi de style. La rupture est franche et sans appel. Ce trio qui se constitue de quatre mouvements, "Vivo/Lento/Molto vivace/Lento", dont les trois premiers sont d'une durée relativement courte, trouve toute sa signification dans le "Lento" final où les trois instruments semblent se fondre insidieusement dans un même moule sonore. A ce moment-là, dans un développement de six minutes et des poussières, le trio de Cavanna, interprété par Noëmi Schindler, Christophe Roy et Pascal Contet, prend une tournure obsessionnelle et hypnotique. Le troisième trio que j'ai réécouté s'intitule Schwanengesang an Apollo et a été composé par Alexandre Rabinovitch en 1996. Il réunit le violon, le carillon amplifié et le piano au service d'une musique très caractéristique du style du compositeur et que celui-ci qualifie souvent d'hyper-tonale. <<Et si l'art ne consistait, en fait, qu'en une quête inlassable vers nos origines, s"il n'était qu'une éternelle variation interrogative sur le mystère de notre conception?>> J'avoue volontiers que ce questionnement par la musique me plait, que l'idée me fascine en elle-même, bien que je me fasse toujours le reproche de ne pas chercher une réponse qui me soit toute personnelle. Sa musique se veut de nature mystique, religieuse, au sens premier. Je lui trouve une seconde nature, une philosophie du son, une philosophie du mouvement, une philosophie du temps subjectif à l'intérieur du temps réel...
Revenir en haut Aller en bas
benoît

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 54
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Ven 19 Jan - 13:27

Pour rebondir sur le message de Joachim, je peux conseiller aussi à Icare ( et les autres ) d' autres trios de Haydn.

- OK pour les trios pour baryton mais attention à l' overdose ! Même pour un Haydnien, le son très particulier du baryton peut devenir rébarbatif à la longue et il faut plutôt en écouter peu à la fois mais dans ces 126 compositions , il y a des pépites.

- je conseillerais plutôt ( avant de dégoûter l' auditeur) les très méconnus trios à cordes souvent très beaux en 5 ou 6 CD séparés.Joachim les connaît aussi.


-les compositions avec flûte , j' en ai parlé sur l' autre topic. Etonnants Trios dits de Londres pour 2 flûtes et violoncelle; il en existe une version ( non authentique mais pourquoi pas ) par les stars Rampal ,Rostro et Stern ( 1 flûte, violon, violoncelle)


-enfin le trio-divertimento pour cor, violon , violoncelle que j' apprécie aussi beaucoup ( le cor est mon cuivre préféré); une référence pour " Haydn et le cor "
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Malone   Ven 19 Jan - 18:48

Merci pour toutes ces recommandations, benoît, qui me seront sans aucun doute précieuses lors d'une nouvelle incursion dans le monde savoureux des trios. Ayant ouvert mon cycle autour du trio le 5 janvier et venant de le clôturer seulement aujourd'hui, le 19, ça fait quand même quinze jours que j'écoute cette formation instrumentale. Il fallait donc une fin (temporaire) afin d'éviter l'overdose. Ceci-dit, durant ces quinze jours, je n'ai ressenti l'once d'une lassitude naissante, totalement immergé dans mon cycle, avec passion et gourmandise. Je me suis quand même enfilé 66 trios sans jamais ouvrir une parenthèse sur un autre genre musical. La majorité fut de Joseph Haydn grâce à mon intégrale qui fut d'ailleurs la motivation d'un tel cycle. L'oeuvre sur laquelle s'est achevé mon cycle autour du trio est une pièce de musique de chambre un peu particulière. D'ailleurs, je ne suis pas sûr qu'elle se classe parmi les trios bien qu'elle ne fasse appel qu'à trois solistes. Disons que c'est moi qui la range dans cette catégorie. Il s'agit d'une composition de Kevin Malone qui s'intitule A Clockwork Operetta pour mezzo-soprano, alto et piano, interprétée par le "Ebb Trio". Comme je l'avais désigné en tête de ce topic, il s'agit, d'une certaine façon, d'un trio d'opérette...ou de cabaret! Beaucoup de verve et de mordant dans cette musique. Là aussi c'est le jeu du piano de Adam Swayne qui m'a très vite saisi au col. il percute comme il le faut sous la voix d'Emily Howard et l'appui d'un alto incisif emmené par Cheryl Law. Je suis content du choix de cette conclusion qui apporte une touche de fantaisie à mon cycle. Elle en sera donc la touche finale.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7019
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Ven 2 Fév - 13:15

Voilà une formation peu fréquente pour un trio (je n'ose dire unique...??)....
Vous la connaissez surement tous;
on constate ici une fois de plus "que la valeur n'attend pas le nombre des années" Wink

02.02.2018
https://www.youtube.com/watch?v=XmPeoEvSXWc
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 876
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Ven 2 Fév - 15:29

N'ayant malheureusement plus beaucoup de temps à consacrer à la musique, je me permets de signaler en coup de vent la merveilleuse musique de chambre de Schumann, qui n'a pas été beaucoup citée, que ce soit à propos des trios classiques, ou des autres formations de trio.

Parmi les « autres trios » , on trouve Marchenzählungen pour clarinette, alto et piano op. 132, qui, sans être une œuvre majeure n'en garde pas moins toujours ce charme infini qui caractérise la musique de chambre de Schumann – reconnaissable entre toutes.

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Ven 2 Fév - 22:40

Bon les hommes, je prends tous les fils en retard car depuis deux semaines , je n'atterris pas, sauf ce matin avec le départ de quatre personnes de la famille ! Déjà, j'ai mes trios pour piano de Beethoven à continuer progressivement, et je le ferai !!!! (je suis "dedans") Wink
Ensuite, ah oui, les autres trios....! Heureusement, Icare y a pensé.... (merci).. Mozart étant mon préféré sur ce coup-là, mais ne préjugeons de rien...!  A suivre !!!  Hehe
Bonne continuation... (oui Kristian on court après le temps en ce moment, et ça va très bien avec le "trio des quilles" de Wolfgang !  Very Happy)


Dernière édition par Anouchka le Ven 2 Fév - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Ven 2 Fév - 22:42

Citation :
Joachim a écrit:
Kristian a parlé du trio avec clarinette de Mozart. Beethoven en a aussi composé un (son opus 11)

Intéressant cette info, merci Joachim, puisque je suis dans les trios pour piano de Beethoven. Donc j'irai peut-être ce soir si j'ai le temps faire un petit détour...  Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17806
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Sam 3 Mar - 18:19

Et les trios à vent ? Il y en a quantité aussi.
Par exemple les 6 trios pour flûte, hautbois et basson op 45 de Cambini : chefs d'oeuvres du genre, et complètement inconnus pale

A ma connaissance il n'existe qu'un CD de cette série :



Tous sont en 2 mouvements : un allegro suivi d'un rondo ou un andantino. Leur durée est comprise entre 10 et 12 minutes, ils tiennent largement sur un seul CD.

Un exemple (autre interprétation)



https://www.youtube.com/watch?v=6pjCH-JyJ70

La combinaison flûte, hautbois et basson est la plus courante (du baroque aux contemporains) mais on en trouve aussi beaucoup pour hautbois, clarinette et basson à partir des Romantiques. Et ceci sans compter 2 hautbois et basson (Beethoven par exemple) et pour 3 flûtes comme chez Devienne.
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 68
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Sam 3 Mar - 19:01

Voilà assurément un fil inépuisable.
Un petit faible pour la Sonate pour cor, trompette et trombone de Poulenc, et comment ne pas éprouver ne serait-ce qu'un peu de curiosité pour le Trio pour heckelphone, alto et piano de Hindemith?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12446
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Sam 3 Mar - 19:14

JosefK a écrit:
Voilà assurément un fil inépuisable.
Un petit faible pour la Sonate pour cor, trompette et trombone de Poulenc, et comment ne pas éprouver ne serait-ce qu'un peu de curiosité pour le Trio pour heckelphone, alto et piano de Hindemith?

Vous venez de m'en révéler l'existence. Hindemith fait partie des compositeurs que je commence à découvrir, bien que je connaisse ses sonates pour basson et piano depuis longtemps. Ce trio m'interpelle, ne serait-ce déjà pour l'emploi du heckelphone car je suis amateur d'instruments rares employés dans un langage savant. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3999
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Sam 3 Mar - 23:18


Josef a écrit:
comment ne pas éprouver ne serait-ce qu'un peu de curiosité pour le Trio pour heckelphone, alto et piano de Hindemith?

Oui, ça m'intrigue, c'est quoi un heckelphone ? est-ce une sorte de saxophone ?
Toute autre ambiance avec Hindemith, intéressant ici.



Dernière édition par laudec le Dim 4 Mar - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 68
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Sam 3 Mar - 23:46

Mis à part la rime et le fait que ce sont des instruments de la famille des bois, le heckelphone n'a rien à voir avec le saxophone.
Ah si, j'ai vu que comme il ne reste apparemment aujourd'hui que cent des cent cinquante heckelphones produits - pire que des stradivarius ou des clavecins baroques - un enregistrement du Trio de Hindemith visible sur YouTube remplace le heckelphone par un saxophone.
Cela dit, le heckelphone, inventé en 1904, est la "basse" (une octave plus grave) de la famille des hautbois (dont l'alto est le cor anglais). Il a notamment été employé par Strauss, dans "Salomé" et "Elektra", probablement aussi dans quelques oeuvres symphoniques ("Domestica"?).
Apparemment, le hautbois baryton ("bass oboe", bien sûr, en anglais), plus ancien, qu'on trouve dans "Les Planètes" de Holst - saisissante intervention au début de "Saturne" - et même auparavant chez Delius, n'est pas tout à fait le même instrument.
Cela étant, il semble admis que quand les partitions requièrent un "hautbois baryton", le compositeur a parfois pu penser au... heckelphone.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3999
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Dim 4 Mar - 0:01

Merci pour ces renseignements intéressants ! Je ne savais pas qu'il y avait un lien entre le cor anglais, le hautbois, le heckelphone ...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Dim 4 Mar - 0:09

Je vais essayer de délaisser mes musiques de films et mes écoutes en boucle des quatuors pour cordes, et d'aller un peu muser de ce côté-là en m'appuyant sur vos messages et conseils.... Un petit avant-goût du printemps ?  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
JosefK

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 68
Date d'inscription : 18/02/2018

MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   Dim 4 Mar - 13:00

Si ça continue, il va finir par falloir créer un fil "heckelphone", car ayant retrouvé mon vieux "Que sais-je?" sur les instruments à vent, j'ai confirmation que la forme moderne du hautbois baryton est attribuée à Lorée en 1889 tandis que le heckelphone date de 1904 et a été utilisé par Strauss dans "Salomé" (un an après la première fabrication de cet instrument), "Elektra" et la "Symphonie alpestre" (et donc pas la "Domestica").

Rien de bien neuf, par conséquent, sinon cette petite phrase délicieuse qui ouvre sur de nouveaux horizons riants: "Notons encore l'heckelphone piccolo, inusité, sonnant à la quarte aiguë du hautbois." Fascinant instrument, en vérité (une variante soprano d'un instrument baryton ou basse, en quelque sorte), inusité, et néanmoins dûment mentionné par l'auteur.
Il y a comme du Raymond Roussel là-dedans, et il ne manque plus que d'inventer des instruments n'ayant jamais existé et, du coup, sans doute inusités. Pour rester dans le cadre de ce sujet, un trio pour piccolo contrebasse, violoncelle soprano et piano en fa, par exemple, ne manquerait pas d'allure.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les autres trios réclament leur topic!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les autres trios réclament leur topic!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: