Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Charles Wugt Sabatier (1819-1862)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Charles Wugt Sabatier (1819-1862)   Mar 7 Nov - 20:14

Charles-Désiré-Joseph Wugk, dit Charles Sabatier, né le 1er décembre 1819 à Tourcoing et mort le 22 août 1862 à Montréal, est un pianiste, organiste, compositeur et professeur de musique canadien d'origine française.

Charles Wugk est le fils d'un immigrant venu de Saxe, Charles-Théophile Wugk et de Sophie-Joseph Vercambre, de Tourcoing.

En 1838, il s'inscrivit comme étudiant au Conservatoire de Paris où il sera élève jusqu'en 1840. Le surnom de "Sabatier" a dû être ajouté au début de sa carrière professionnelle. Il a été pianiste chez Marie-Louise de Bourbon, duchesse de Montpensier. D'après un article du Toronto Globe, il aurait aussi dirigé l'orchestre de l'opéra de Bruxelles, mais cette information semble non fondée.

En 1848, il émigre vers le Canada et s'installe à Montréal. Il se peut que sa venue au Canada soit reliée aux événements de 1848 et peut-être aussi à son mariage rompu (il laissa deux filles en France).

En 1854, il déménagea pour la ville de Québec où il enseigna le piano et joua de cet instrument de musique dans des cercles privés et en public. Il joua également de l'orgue dans diverses églises.

Il a notamment donné des concerts de son propre travail en tant qu'artiste invité au St Lawrence Hall de Toronto en 1856. Il a vécu dans plusieurs villes au cours des années suivantes, d'abord à St-Jean-Chrysostome-de-Lévis, puis à St- Gervais et Chambly. Dans cette dernière ville, il était employé dans un couvent en tant qu'instructeur de musique.

Revenu à Montréal quelque temps plus tard, il continue d'enseigner le piano et eut pour élèves l'organiste Ernest Gagnon, le compositeur Calixa Lavallée et le pianiste Dominique Ducharme.

En mai 1860, avec Paul Stevens et Édouard Sempé, il fonda l'éphémère revue L'Artiste, journal religieux, critique, littéraire, industriel et musical.

À l'occasion de la visite du prince de Galles, il composa sur un livret d'Édouard Sempé une Cantate qu'il dirigea le 24 août 1860, avec le concours de 250 chanteurs et d'un orchestre. Les solistes de la cantate étaient Adelina Patti et Emma Albani. Cette cantate en l'honneur du prince de Galles comporte une ouverture et neuf numéros chantés.

Charles Wugk Sabatier composa plusieurs œuvres pour piano, notamment des mazurkas, des polkas ainsi que des chansons.
Sur une trentaine d’œuvres dont on connaît les titres, environ 12, imprimées, ont été conservées. Sabatier en composa probablement beaucoup plus, puisque l’une d’elles, une Mazurka caprice, porte le numéro d’opus 190. Sa musique paraît être vive, légère et brillante. Notons quelques titres caractéristiques : Marche aux flambeaux, la Prière des anges, Mes derniers quadrilles, pour piano ; une Grande Marche canadienne pour orchestre et l’Alouette et la Montréalaise pour voix. Il doit son titre de gloire particulier au chant patriotique dont les paroles sont d’Octave Crémazie, le Drapeau de Carillon, qui fut exécuté pour la première fois à Québec, le 15 mai 1858, par Édouard Gingras et le compositeur et devint par la suite fort connu des Canadiens français.


Œuvres

Cantate en l'honneur du prince de Galles,
La Prière des anges,
La Solitude,
Mes derniers quadrilles
La Marche aux flambeaux
La Mazurka caprice
Le Bouton de rose
Fleur de mai
L'Alouette,
La Montréalaise,
Le Mendiant des basses-Alpes,
Le Drapeau fleurdelisé de Carillon, "Ô Carillon".
Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Wugt Sabatier (1819-1862)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: