Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Martin Luther (1483-1548)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16638
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Martin Luther (1483-1548)   Lun 6 Nov - 19:21

Martin Luther, né le 10 novembre 1483 à Eisleben, en Thuringe et mort le 18 février 1546 dans la même ville, est un frère augustin théologien, professeur d'université, initiateur du protestantisme et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale.


Je ne m'étendrai ici que sur Luther le musicien

Martin Luther (1483-1548) est non seulement un théologien et un réformateur, mais il est aussi un musicien et un compositeur.

Dans la réforme de la liturgie, il donne au chant de la communauté une place renouvelée. Il compose lui-même une trentaine de chorals et édite, avec d’autres musiciens, un recueil de cantiques. Il demande que le chant soit enseigné dans les écoles.

Cette place que Luther fait à la musique a contribué au développement remarquable de cet art dans les pays de langue allemande.


Une formation à la musique

Lorsque Luther fait ses études à Eisenach, il y reçoit une éducation musicale, avec chant et danse (comme c’est aussi le cas de Melanchthon et de beaucoup de ses contemporains). Il apprend à connaître divers genres musicaux. Par la suite, la vie conventuelle, dans laquelle la liturgie chantée tient une grande place, lui permet de parfaire ses compétences. Luther est en mesure de noter des chants populaires et de les harmoniser, comme il est capable de composer des mélodies sur des psaumes ou sur des paroles de la vie quotidienne. Il fréquente des musiciens : Ludwig Senfl, musicien à la cour de Bavière et Johann Walter, musicien à la cour de Saxe. Celui-ci lui fait rencontrer, à Rome, Josquin des Prez (1440-1521). Après la mort de Frédéric le Sage, Johann Walter soutient Luther auprès de son successeur, Jean le Magnanime, moins porté à apprécier la musique.


Réforme et musique

Au moment où Luther réforme la liturgie du culte, il réserve une place essentielle à la prédication et une autre au chant de la communauté (De l’ordre du service divin dans la communauté, 1523). Ce chant, dit chant choral se définit comme une affirmation de foi, un commentaire spirituel de textes bibliques. Il peut éventuellement être soutenu par l’orgue (à l’époque de petits orgues positifs) ou par une formation instrumentale.

Pour mettre en place ce changement, il faut initier les fidèles à la pratique musicale. L’apprentissage du chant devient une responsabilité des écoles ou des paroisses. Il est assuré par un "cantor" (chantre).

Il faut aussi concevoir et éditer un recueil de cantiques. Cette entreprise qui aboutit au geistliches Gesangbuchlein (petit recueil de chants sacrés) est menée par une équipe de musiciens réunie autour de Luther. Celui-ci a composé lui-même, et sur des textes allemands, trente-six cantiques, certains étant des adaptations libres des psaumes, d’autres étant des commentaires spirituels souvent construits sur des mélodies populaires. Mais Luther ne rejette pas pour autant l’usage du latin dont il apprécie la facile adaptation à l’écriture musicale. D’ailleurs, certains de ses amis compositeurs utiliseront la langue allemande et la latine.

Beaucoup des cantiques de Luther ont traversé le temps : Eine feste Burg ist unser Gott… (C’est un rempart que notre Dieu…) ; Christ lag in Todesbanden… (Christ gisait dans les liens de la mort…) et bien d’autres. Non seulement ils sont encore en usage dans leur harmonie simple, mais leurs thèmes ont été repris dans de grandes polyphonies : celles de Jean-Sébastien Bach sont particulièrement impressionnantes.

Ces cantiques, traduits, ont aussi traversé les frontières. Ils sont souvent chantés dans les liturgies réformées françaises, en complément des psaumes de Goudimel (Ca 1520-1572) dont Calvin avait préféré l’usage. Le réformateur français, sans doute moins sensible à la musique que Luther, se méfiait d’effets potentiellement trop distrayants du chant choral, pour lequel le thème principal peut donner lieu à diverses variations, ainsi que de l’instrumentation qui l’accompagne.


Dans l'héritage de Luther, Heinrich Schütz, Dietrich Buxtehude et Jean-Sébastien Bach

La place que Luther a réservée à la musique et au chant choral a largement contribué au développement de cet art dans les pays de langue allemande. Heinrich Schütz (1585-1672), Dietrich Buxtehude (1637-1707), Jean-Sébastien Bach (1685-1750) ont souvent utilisé des thèmes luthériens dans leurs cantates et oratorios ; ils ont chacun développé le langage musical et son instrumentation, Jean-Sébastien Bach étant celui d’entre eux qui a donné à ce langage une puissance créatrice rarement égalée. Les uns et les autres appartiennent à des familles de musiciens où l’on trouve des organistes, des violonistes, des clavecinistes, des chantres, des enseignants, des facteurs d’instruments.

On peut faire remonter la compétence musicale de la famille de Jean-Sébastien Bach à Luther : le premier d’entre eux, Hans Bach, fils d’un boulanger, est né aux environs de 1550 et a composé des cantiques. Toute sa descendance, jusqu’à Jean-Chrétien Bach (1735-1782) sera dévouée d’une manière ou d’une autre – cantor, compositeur, facteur d’orgue – à la musique.

Source : https://www.museeprotestant.org/notice/martin-luther-et-la-musique/


Liste des Geistliche Lieder

Ach Gott vom Himmel sieh darein (Ps. 12)
Aus tiefer Not schrei ich zu dir (Ps.130)
Christ lag in Todesbanden
Christ unser Herr zum Jordan kam
Christum wir sollen loben schon
Der du bist drei in Einigkeit
Dies sind die heiligen zehn Gebot
Ein Feste Burg ist unser Gott (Ps. 46)
Ein Neues Lied wir haben an
Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort
Es spricht der Unweisen Mund wohl (Ps. 14)
Es wollt Gott uns gnädig sein (Ps. 47)
Gelobet seist du, Jesu Christ
Gott der Vater wohn uns bei
Gott sei gelobet und gebeneidet
Herr Gott dich loben wir
Jesaja dem Propheten geschah
Jesus Christus unser Heiland, der den Tod
Jesus Christus, unser Heiland, der von uns
Komm Gott, SchÖpfer, Heiliger Geist
Komm heiliger Geist, Herre Gott
Mensch willt du leben seliglich
Mit fried und freud ich fahr dahin
Mitten wir im Leben sind
Nun bitten wir den Heiligen Geist
Nun freut euch, lieben Christen g'mein
Nun komm der Heiden Heiland
Sie ist mir lieb die werte Magd
Vater unser in Himmelreich
Verleih uns Frieden gnädiglich
Vom Himmel hoch da komm ich her
Vom Himmel kam der Engel Schar
Was fürcht'est du, feind Herodes, sehr
Wir glauben all'an einen Gott
Wohl dem, der in Gottes Furcht steht (Ps.128)


Autres chants

All Ehr und Lob soll Gottes sein
Christe du Lamm Gottes
Der CXI Psalm zu singen wenn man das sacrament empfehet
Höre Gott meine Stimm' in meiner Klage
Meine Seele erhebt den Herrn




https://www.youtube.com/watch?v=zACmrBiPti0

https://www.youtube.com/watch?v=gvmiMt6cJjY
Revenir en haut Aller en bas
 
Martin Luther (1483-1548)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: