Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Discussions autour de la trompette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jean

avatar

Nombre de messages : 6571
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Mer 4 Oct - 23:30

Anouchka a écrit:
https://www.youtube.com/watch?v=cnn3TVBDtcA
(Haendel, watermusic)


Kristian a écrit:
Serait-il raisonnable de hasarder que s'ils avaient eu la trompette à pistons d'aujourd'hui, ils s'en seraient réjouis et en auraient profité – voire même abusé ?


[size=12]J'ai l'impression que non, car sauf erreur, cette trompette d'aujourd'hui ne sonne plus aussi "clair" et s'est adaptée à un public en salles... mais je ne suis pas spécialiste...


J'avais mis un message sur la jeune Lucienne qui a eu la Victoire de la Musique pour soliste instrumental trompette !, l'an dernier, et un petit commentaire et une petite vidéo. Le message n'est pas parti car il s'est télescopé avec le tien Kristian, bing !, je le renverrai plus tard en soirée... ![/size]


pratiquement TOUS LES INSTRUMENTS de notre époque  sonnent différemment que ceux de l'époque baroque!...
la trompette y était très présente chez tous les compositeurs ...Bach et Telemann, entre autres l'ont largement utilisée autant, voire plus  que Haendel...

je ne vois pas de différence... d'adaptation en salles , entre les trompettes baroques et celles contemporaines???...Les orchestres "baroques" foisonnent  et heureusement ne se privent pas de donner des concerts en salles sans...supprimer les trompettes Wink qui sonnent tout autant que les "modernes"!


Dernière édition par Jean le Jeu 5 Oct - 8:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2686
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 0:10

En fait Jean, je répondais sans connaître vraiment la réponse,  sur un point précis posé par Kristian, à savoir si les trompettes "auraient été utilisées différemment " à à l''époque baroque, si elles avaient eu la "configuration" à piston des trompettes actuelles.
Question très technique , et je ne sais pas.
Bien sûr que tous les instruments baroques sonnent différemment, et heureusement pour notre plus grand plaisir (enfin le mien  Very Happy).
Donc finalement, il n'y a pas de réponse , je pense plutôt effectivement à la tienne : époque différente, ambiances différentes, instruments différents....., que cela soit dans des grandes salles, ou des petites ! Et idem pour notre époque contemporaine effectivement... avec cette musique baroque..
(un peu comme "le clavier bien tempéré" de Bach qui a été conçu pour clavecin, puis joué sur pianoforte, puis sur piano, puis sur piano électronique etc.... -autre sujet, mais finalement, pour moi cela n'a pas d'importance-). 


Dernière édition par Anouchka le Jeu 5 Oct - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2686
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 0:43

Au printemps 2013, Guy Touvron invite Lucienne Renaudin Vary à enregistrer avec lui et Carine Clément (orgue) l'album « Générations », paru chez Ligia Digital, dans lequel elle joue un concerto de Marcello, et des œuvres de Haendel et Mercadante pour 2 trompettes et orgue.
En 2016 (17 ans), elle signe un contrat avec Warner Classics pour un album de soliste ; il est enregistré en été 2016 avec l'Orchestre National de Lille, et paraitra en 2017. (source : Wikipédia).
Notre jeune prodige française trompettiste, a donc reçu la Victoire de la musique classique en soliste instrumental, l'an dernier en France.
Lors d'une interview dans les médias, elle indiquait que bien sûr, c'était un monde presque exclusivement masculin, mais qu'elle avait tenu bon, très soutenue par sa famille. Elle expliquait la difficulté de l'instrument, déjà avoir beaucoup de souffle (ou apprendre à l'avoir), ensuite savoir le soutenir et le doser, le moduler musicalement. 
Actuellement, à 18 ans, elle est l'une des "ambassadrices" de la ville du Mans, et elle vient de mettre le pied sur le continent américain avec déjà des invitations pour des concerts ! 


https://www.youtube.com/watch?v=yuL5KpAIRas
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2686
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 0:55

Laudec a écrit:
Revoici le lien que je recommande chaleureusement surtout pour les baroqueux

sur Alison... Super, merci beaucoup !  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Musica Enchiriadis

avatar

Nombre de messages : 159
Age : 35
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 1:26

Anouchka a écrit:
En fait Jean, je répondais sans connaître vraiment la réponse,  sur un point précis posé par Kristian, à savoir si les trompettes "auraient été utilisées différemment " à à l''époque baroque, si elles avaient eu la "configuration" à piston des trompettes actuelles.
Question très technique , et je ne sais pas.

On peut dire sans se risquer que les trompettes auraient été utilisées différemment. Ce que sonne "baroque" dans une trompette baroque, au-delà du son, c'est l'écriture instrumentale propre à la trompette. La naturelle ne peut pas jouer toutes les notes (seulement les harmoniques), alors qu'une trompette à pistons jouent toute la gamme chromatique. Donc Bach aurait pu écrire tout autre chose... et ça aurait sonné moins "baroque" pour nous. Comme le cor de chasse, il sonne de chasse parce qu'on entend des 2,3 ou 4 voix uniquement sur les harmoniques naturelles. Ce type d'harmonie est d'ailleurs repris plus tard et à d'autres instruments pour évoquer cette atmosphère.

exemple : la K332 à 43'

Revenir en haut Aller en bas
https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 8:01

L'instant LALO SCHIFRIN & JAMES MORRISON:

https://www.youtube.com/watch?v=jOK1D7QmaCc
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 13:59

Comme nous avons déjà pas mal évoqué Maurice André sur ce fil - ça aurait été un manquement de ne pas le faire même s"il existe d'autres grands trompettistes, comme par exemple Eric Aubier - une belle opportunité s'est présentée à moi à un prix clément: un double-cd représentant 14 oeuvres pour trompettes de différents compositeurs baroques et classiques, toutes interprétées par Maurice André. La plupart me sont inédits...

Concerto pour trompette et orchestre en ré majeur +
Concerto pour trompette et orchestre en mi bémol majeur de Joseph Haydn
Sonate de Concert pour trompette, cordes et clavecin en ré majeur +
Concerto pour trompette , cordes et continuo en mi mineur +
Concerto pour trompette et orchestre en ut mineur de Georg Philipp Telemann
Concerto pour trompette et orchestre en ré majeur de Franz Xaver Richter
Concerto pour trompette, cordes et continuo n°8 en si majeur +
N°10 en si mineur +
Concerto pour trompette et orchestre n°9 en si bémol majeur de Georg Friedrich Haendel
Concerto pour deux trompettes et cordes en ut majeur, P.75 d'Antonio Vivaldi
Sonate "Prima" pour trompette et orgue en ut majeur de Giovanni Viviani
Concerto pour trompette et orchestre à cordes en ré majeur de Giuseppe Torelli
Concerto pour trompette et orchestre à cordes en ré majeur de Gottfried Heinrich Stoelzel
Sinfonia n°2 en ré majeur pour flûte, trompette, cordes et continuo d'Alessandro Scarlatti

Les deux que j'ai en double, mais dans une autre interprétation, sont celui de Torelli et celui pour 2 trompettes de Vivaldi, encore que pour ce dernier, je ne suis pas sûr qu'il s'agit du même. Le catalogue de Vivaldi est gigantesque et il est fort possible qu'il ait composé plusieurs concertos pour deux trompettes.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 15:41

Les trois premiers que j'ai écouté aujourd'hui sont pour moi une totale découverte: Concerto pour trompette et orchestre en mi bémol majeur de Joseph Haydn, Concerto pour trompette et orchestre en ut mineur de Georg Philipp Telemann et Concerto pour trompette et orchestre en ré majeur de Franz-Xaver Richter. C'est sans aucun doute la première oeuvre de Richter qui passe intégralement entre mes oreilles...Honte à moi dirait Joachim!!... Laughing ... Ceux de Haydn et Richter se composent de trois mouvements; "Allegro/Andante/Allegro, quant à celui de Telemann, il est bien plus court et se compose de quatre mouvements; "Grave/Allegro/Andante/vivace". Encore une fois et comme souvent avec la musique de cette période, à l'exception de J. S. Bach, ce sont les mouvements lents qui me rendent plus réceptif. De cette période baroque, celui en mi bémol majeur de Haydn serait le plus célèbre alors que j'ai vraiment eu l'impression de l'écouter pour la première fois. Dans le concerto pour deux trompettes de Vivaldi, Maurice André joue des deux instruments grâce au procédé du "re-cording", ce qui fut également le cas de Helmut Hunger sur celui de Vivaldi mais aussi celui en ré majeur de Francesco Manfredini que je possède sur une autre compilation dédiée aux concertos pour trompette de l'ère baroque. et histoire de rejoindre la discussion plus haut:

<<En ce temps-là, la trompette d'orchestre ne dispose pas encore des pistons qui ne seront inventés que vers 1815. Cela a pour conséquence de contraindre le compositeur à écrire dans le registre aigu de l'instrument dit "DE CLARINO"°°, qui seul permet de jouer toutes les notes de la gamme. Et cela a pour inconvénient d'obliger le soliste à une incroyable virtuosité. Les pistons, qui donnèrent ensuite à l'instrument la possibilité de jouer toutes les notes, même dans le grave, ne firent pas disparaître les difficultés de maîtrise du son dans les notes élevées. C'est pourquoi, encore au début du vingtième siècle, il était pratiquement impossible de trouver un trompettiste qui pût exécuter sans fausse note la partie de trompette du Deuxième Concerto brandebourgeois de Bach, qui n'est pourtant pas la page la plus ardue pour cet instrument.>> Jacques Lory.

°° "De clarino" - <Terme italien, utilisé en Italie et en Allemagne aux XVIème-XVIIIème siècles pour désigner le registre suraigu de la trompette, ou un passage musical lui étant destiné. À l'origine il s'agit d'une technique d'exploitation des harmoniques de la trompette naturelle. De nos jours, les trompettistes jouent les parties "de clarino" avec une trompette courte, parfois nommée, sans raison, "trompette Bach".>


Dernière édition par Icare le Jeu 5 Oct - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2686
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 16:51

Icare a écrit:
<<En ce temps-là, la trompette d'orchestre ne dispose pas encore des pistons qui ne seront inventés que vers 1815. Cela a pour conséquence de contraindre le compositeur à écrire dans le registre aigu de l'instrument dit "DE CLARINO", qui seul permet de jouer toutes les notes de la gamme. Et cela a pour inconvénient d'obliger le soliste à une incroyable virtuosité. Les pistons, qui donnèrent ensuite à l'instrument la possibilité de jouer toutes les notes, même dans le grave, ne firent pas disparaître les difficultés de maîtrise du son dans les notes élevées. C'est pourquoi, encore au début du vingtième siècle, il était pratiquement impossible de trouver un trompettiste qui pût exécuter sans fausse note la partie de trompette du Deuxième Concerto brandebourgeois de Bach, qui n'est pourtant pas la page la plus ardue pour cet instrument.>> Jacques Lory.

Ca c'est vraiment passionnant, ainsi que l'explication musicologique de Musica hier. J'y vois un peu plus clair  Laughing
Je n'avais pas complètement tort non plus  Very Happy
La trompette à pistons ne simplifie rien pour jouer les notes élevées dans la musique baroque, cqfd.
Et ce deuxième concerto brandebourgeois de Bach est assez redoutable.
Au fait Icare, tu n'aurais pas un CD de Maurice André en double, à vendre ? Mais je me doute que sur Amazon, ce n'est pas cher, c'est ce que tu dis (sauf si ce n'était pas Amazon..).

La trompette est d'autant plus difficile, à mon avis, qu'on ne peut pas se permettre une fausse note, effectivement, ça s'entend bien trop..., alors qu'au violon ou au piano, à la limite, ça peut passer dans le flot des notes précédentes ou futures. La trompette "pose" vraiment ses notes, alors..... 
Pour la trompette de jazz, c'est plus simple, car il y a une grande part d'impro (ex. : Gillepsie et Amstrong qui rigolent à propos du parapluie .., cf. ma vidéo plus haut ), ce n'est pas du tout la même rigueur ! (ce qui n'exclut pas leur ambiance magnifique, d'ailleurs Amstrong bichonnait ses partitions au cordeau, pas question de faire n'importe quoi..)....
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16549
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 16:58

Précisions: quelques concertos de tes deux CD ne sont pas des concertos pour trompette originaux mais des transcriptions de concertos pour hautbois, Maurice André était coutumier du fait : par exemple, Haendel n'a pas composé de concertos pour trompette : les 3 concertos sont des transcriptions de hautbois. Idem pour Marcello dont le célèbre concerto pour hautbois a été transcrit pour trompette.

Vivaldi n'a composé qu'un seul concerto pour 2 trompettes (et pas du tout pour une trompette : ce que tu pourrais entendre par ailleurs seraient aussi des transcriptions de hautbois.)

Tu parles d'un concerto de Haydn en ré majeur ? Il s'agit certainement du concerto pour hautbois en ut majeur, qui d'ailleurs a été attribué à Haydn et qui est probablement de Zimmermann (pas Bernt Aloïs mais Anton).

Maurice André a eu un prédécesseur de qui il a beaucoup appris : Adolf Scherbaum (1909-2000). Scherbaum a créé une manufacture de trompettes, où il a fabriqué une trompette à pavillon détachable, avec une embouchure à trois parties. Il était spécialisé sans le baroque, mais a pourtant créé le concerto de Zimmermann (Bernt Aloïs cette fois-ci Wink ) en 1955.

Voici le concerto pour 2 trompettes de Vivaldi par Scherbaum :



https://www.youtube.com/watch?v=5dSdi2g_REo


Dernière édition par joachim le Jeu 5 Oct - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 17:03

Anouchka - Pendant que tu écrivais ton commentaire, j'ai rajouté au mien une petite définition que j'ai trouvée à propos de l'expression "de clarino". Sinon, j'ai acheté mon double-cd "Les chefs d'oeuvre de la trompette" par Maurice André à la FNAC des Champs Elysées à prix très convenable. Peut-être est-il encore moins cher sur Amazon...je ne sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 389
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 17:05

Anouchka a écrit:
Gillepsie et Amstrong...

Ah, là, Anouchka, tu cites mes deux favoris, avec surtout Miles Davis en toute première place .

Ce trio faisait un malheur dans les lycées et les boîtes de nuit de Paris dans les années 50 et début 60. Je ne m'intéresse plus au jazz aujourd'hui, mais un ami spécialiste me dit qu'il y a un important « revival ». Mais je n'accroche plus tellement, alors que Maurice André...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 17:26

Joachim a écrit: <<Précisions: quelques concertos de tes deux CD ne sont pas des concertos pour trompette originaux mais des transcriptions de concertos pour hautbois, Maurice André était coutumier du fait : par exemple, Haendel n'a pas composé de concertos pour trompette : les 3 concertos sont des transcriptions de hautbois. Idem pour Marcello dont le célèbre concerto pour hautbois a été transcrit pour trompette.>>

Merci pour toutes ces précisions. Marcello ne figure pas sur mon double-cd.

Joachim a écrit: <<Vivaldi n'a composé qu'un seul concerto pour 2 trompettes (et pas du tout pour une trompette : ce que tu pourrais entendre par ailleurs seraient aussi des transcriptions de hautbois.)>>

Donc, ce qui me fait deux doublons avec celui de Torelli, mais comme c'est dans une autre interprétation...je pourrai comparer les deux...

Joachim a écrit: <<Tu parles d'un concerto de Haydn en ré majeur ? Il s'agit certainement du concerto pour hautbois en ut majeur, qui d'ailleurs a été attribué à Haydn et qui est probablement de Zimmermann (pas Bernt Aloïs mais Anton).>>

Ho la la! Il y a vraiment de quoi se mélanger les crayons!  Shocked

Joachim a écrit: <<Maurice André a eu un prédécesseur de qui il a beaucoup appris : Adolf Scherbaum (1909-2000). Scherbaum a créé une manufacture de trompettes, où il a fabriqué une trompette à pavillon détachable, avec une embouchure à trois parties. Il était spécialisé sans le baroque, mais a pourtant créé le concerto de Zimmermann (Bernt Aloïs cette fois-ci Wink ) en 1955.>>

Adolf Scherbaum est évidemment un nom qui me parle car je connais bien le concerto pour trompette et orchestre "Nobody knows the trouble I see" de Bernd Alois Zimmermann. L'oeuvre fut créée sous le premier intitulé "Darkey's Darkness", le 11 octobre 1955, presque un an la date prévue, par Adolf Scherbaumm et l'Orchestre de la Radio du NDR de Hambourg placé sous la direction d'Ernest Bour. Tu parles donc de la création française. J'ignorais que Maurice André l'avait interprété. J'en ai une interprétation beaucoup plus récente, par Hakan Hardenberger, le "SWF Sinfonieorchester Baden-Baden" sous la direction de Michael Gielen. Je l'aime beaucoup, en ai fait l'éloge sur ce même fil et probablement sur celui du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2686
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 18:17

Passionnant tout ça !!  Very Happy

Joachim a écrit:
Idem pour Marcello dont le célèbre concerto pour hautbois a été transcrit pour trompette. 
et qui fut un début assez fulgurant pour notre petite prodige Lucienne  Vary-Renaudin, NB. J'aime beaucoup ce concerto, d'ailleurs.
https://www.youtube.com/watch?v=uTb9nOBOn2I



Eh bien Joachim, quelle science, magnifique... On y voit un peu plus clair aussi, mais alors JE NE SUIS PAS ETONNEE UNE CHOUIETTE (comme on dit en patois de chez moi), de toutes ces transcriptions-là. Il(s) avai(en)t bien raison ! Et le résultat est là, c'est tout !
(On n'a même pas à se poser la question des transcriptions d'ailleurs.., non ?)

Pour répondre à Kristian , cf. jazz : Ah oui, Miles Davis-Louis Amstrong-Dizzy Gillepsie, c'est MON TRIO trompettiste de coeur, et d'ailleurs j'ai la chance sur Mezzo (qui diffuse beaucoup de jazz le soir), de tomber sur des archives incroyables...
Tu as remarqué la petite discussion Kristian (je m'adresse à l'anglophone), autour de cet "umbrella", entre les deux compères, qui en plus n'ont pas la même trompette. Jubilatoire , ça m'a fait beaucoup rire leur petit dialogue de 3 mn...!
C'est vrai que j'aime toujours le jazz, mais pas toujours, pas n'importe quoi. Ca me prend tout d'un coup, et hop j'en écoute deux-trois heures d'affilée sur Mezzo...  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 18:36

J'ai désormais écouté le Concerto pour trompette et orchestre n°9 en si bémol majeur de Haendel qui est donc, comme l'a utilement précisé Joachim, une transcription, le Concerto pour deux trompettes et cordes en ut majeur de Vivaldi que j'avais déjà réécouté, il y a peu, par Helmut Hunger, "Il Solisti Veneti" sous la direction de Claudio Scimone, cette fois, par Maurice André, l'Orchestre de Chambre Anglais dirigé par Sir Charles Mackerras, avec au clavecin Mauritz Sillem, puis la Sonate "Prima" pour trompette et orgue en ut majeur de Giovanni Viviani, sans doute la première oeuvre que j'écoute de ce compositeur qui m'était jusqu'ici totalement inconnu, le plus ancien aussi de cette "collection", et enfin le Concerto pour trompette et orchestre à cordes en ré majeur de Torelli que je connaissais déjà dans la même interprétation que le concerto pour deux trompettes de Vivaldi. Bien agréable dans l'ensemble pour une interprétation de grande qualité - Maurice André est un maître et j'en apprécie le jeu même si aucune de ces musiques ne me propulse très haut dans l'émotion. L'oeuvre qui a le mieux retenu mon attention est finalement la Sonate "Prima" de Giovanni Viviani, à croire que l'association trompette/orgue (Hedwig Bilgram) me sied bien, peut-être aussi parce qu'elle se démarque un peu, dans l'absolu, du schéma trompette/cordes et que cette singularité s'est révélée un plus lors de cette première approche...?...Avant d'attaquer le second cd avec Stoelzel, Haydn, Scarlatti, Haendel, Telemann, je vais me reposer du Baroque et revenir temporairement à ma période de prédilection, c'est-à-dire à la trompette du XX/XXIème siècles. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 22:22

Merci Anouchka, cet adagio de Marcello par Maurice André est magnifique et tellement bien interprété, un vrai régal, bouleversant. Cette musique de Marcello me semble si moderne , comme souvent la musique baroque d'ailleurs, elle me semble très proche
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Jeu 5 Oct - 22:28

Même époque, autre ambiance, grandiose avec Lully : tambours et trompettes :

https://youtu.be/E-3OyEY71no
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Morricone/Matthus   Jeu 5 Oct - 23:22

Personnellement, j'ai abandonné provisoirement la période baroque pour faire un grand bond en avant, avec tout d'abord le Concerto pour trompette, percussions et orchestre (1982) en 5 mouvements, de Siegfried Matthus par Ludwig Güttler (trompette), Andreas Aigmüller (percussions) et le "Dresdner Philharmonie" sous la direction de Herbert Kegel, et avec Ut - Concerto pour trompette, cordes et percussions en un mouvement (1991), d'Ennio Morricone par Mauro Maur, l'"Orchestra Sinfonica Abruzzese" dirigé par Flavio Emilio Scogna. Le concerto ou plutôt le double concerto de Matthus fut écrit à l'occasion de la fête du centenaire de l'Orchestre philharmonique de Berlin. Les deux solistes progressent selon des objectifs qui me paraissent plus souvent divergents que convergents. Rares sont les moments qui les unissent dans une même longueur d'ondes. Les cordes sont souvent saisies par une tension dramatique, autant dans les passages lents que dans les passages plus rapides. Dans Ut de Morricone, la trompette de Mauro Maur n'a guère de répit, du moins dans la première partie très agitée du concerto. Elle s'exprime dans une très grande virtuosité mais sans que la fluidité de l'oeuvre ne soit inquiétée. Le récit musical se développe dans une clarté et une mécanique implacable, sans le moindre temps mort ni la moindre note superflue. Tout y semble étudié avec une rigueur mathématique. Les percussions se réduisent, me semble-t-il, aux tambours et à la grosse caisse, mais l'oeuvre ne persévère pas dans une fanfare dissonante et désarticulée. Elle évolue progressivement vers une autre dimension plus suspendue, plus étirée, vers un sommet d'onirisme qui, dès que les cordes s'installent dans l'aigu, devient bouleversant, irresistiblement beau.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 389
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Ven 6 Oct - 0:03

laudec a écrit:
Même époque, autre ambiance, grandiose avec Lully : tambours et trompettes  :

Tu as bien raison, Laudec nom d'une pipe !

Vive le grandiose !!!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Blanchard   Ven 6 Oct - 11:22

Certains arrivent à mentionner un nom, voire deux noms, lorsqu'on leur demande quel est leur trompettiste préféré. Je ne suis pas sûr de pouvoir en faire autant, ni même sûr d'avoir un trompettiste de chevet. Certes, j'aime beaucoup Maurice André, mais je pense aimer autant Eric Aubier et Mauro Maur qui semblent s'être plus orientés vers le répertoire contemporain...Et comme j'écoute davantage de musique contemporaine que de baroque, je suis plus familiarisé à leurs jeux respectifs...Dans le jazz, il y a biensûr Miles Davis, mais je ne suis pas du tout sûr de le préférer à Dizzy Gillespie. J'aime aussi beaucoup James Morrison, surtout lorsqu'il illumine de sa trompette l'oeuvre de Lalo Schifrin (j'y viens bientôt). Mais, tout ça n'est pas très important pour moi car lorsque j'écoute Gillespie je ne pense pas à Davis et lorsque j'écoute Davis je ne pense pas non plus à Gillespie, je n'écoute que leur trompette qui vibre dans mon oreille avec la même intensité émotionnelle. Toutefois, il y a bien une trompette qui me fait un effet particulier, presque unique dans sa sonorité: celle de Terence Blanchard que j'ai découverte dans la formidable partition du film de Spike Lee composée par ses soins; Malcolm X. Pourtant, la trompette est loin d'y être omniprésente comme elle peut l'être dans Ascenseur pour l'échafaud de Miles Davis. Dans Malcolm X de Terence Blanchard, elle est plutôt rare. C'est principalement dans l'"Opening Credits" qu'elle me marqua au fer rouge, tant elle est pénétrante, tant elle me bouleverse au rythme d'une marche funèbre aux couleurs afro-américaines. Impossible pour moi de penser à "Malcolm X" sans que cette trompette ne résonne dans ma tête à la manière d'un hymne mortuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Ven 6 Oct - 16:30

Trois oeuvres courtes avec trompette(s):

1)Trumpet de Michael Mantler:

Le concerto commence de manière très brutale avec un piano grave et insistant, et alors que l'orchestre de chambre instaure une sorte de malaise par une intervention minimaliste sur quelques notes suspendues, la trompette, interprétée par le compositeur lui-même, entâme une errance en terrain embrumé et mélancolique. Le tout sera brisé par le même piano introductif et la musique se laissera aller à davantage d'excitation. L'orchestre et le piano se feront plus présents, précipitant le soliste vers un pas plus impatient. Puis, soudainement ralentie par un sentiment d'errance, La trompette continuera de percer un brouillard de plus en plus épais. Le piano a alors remis du trouble à la plainte du soliste par les mêmes notes menaçantes mais n'arrivera pas à extraire la trompette de sa fuite en avant.
Kammerensemble Neue Musik Berlin dirigé par Roland Kluttig.

2)Sunrise Serenade, Op. 63 d'Aulis Sallinen:

Pour deux trompettes, piano et orchestre à cordes. La première trompette est solitaire et solennelle, puis, assez vite, avec l'entrée étudiée du piano et des cordes, se dessine une très belle mélodie. Dans un premier temps, la seconde trompette se fait l'écho de la première. De la mélancolie naissante naît un chant d'espoir et d'amour. La trompette principale domine toute la sérénade, la seconde ne prenant le dessus que vers la fin, lorsque le chant d'espoir redevient douce mélancolie.

Finnish Chamber Orchestra - Okko Kamu

3)Brandeburg Concerto n°2 de Johann Sebastian Bach:

Je change complètement de registre avec un compositeur qui m'est très cher, même si les deux contemporains cités ci-dessus pèsent un certain poids dans mes aspirations musicales. Je sais que la trompette m'avait déjà séduit dans certaines de ses cantates par Koopman, notamment une en particulier. Dommage que je ne sache plus pour le moment de laquelle il s'agit! Je me souviens qu'elle était espiègle, presque insolente, semblait vouloir être aussi expressive que les voix solistes. Elle est très vive et lumineuse dans le troisième mouvement du second Concerto Brandebourgeois, comme un éclair de vie qui illumine l'ensemble. En revanche, plus apaisante dans le deuxième mouvement...et comme je l'ai déjà dit, Bach me comble aussi bien par ses arias que par ses allegros, trompette ou non.

Café Zimmermann - Hannes Rux: trompette.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Ven 6 Oct - 20:54

___A Tale of God's Will - A Requiem for Katrina de Terence Blanchard.

Je me suis une nouvelle fois laissé emporter par le caractère langoureux et forcément trompetteux de cette musique où le jazz "symphonisé" semble s'extraire d'un film imaginaire. J'avais déjà évoqué la trompette de Terence Blanchard dans le superbe générique de Malcolm X et l'idée de la retrouver dans un album personnel du compositeur fut la plus forte. Le jazz que j'apprécie, en général, se situe souvent à la frontière d'autres genres musicaux et celui de Terence Blanchard flirte souvent avec la forme classique tout en préservant en elle une dimension dramatique musico-cinématographique. C'est une musique qui m'est visuelle et émouvante, portée par un lyrisme très stylé et caractéristique de son auteur. A tale of God's will - A requiem of Katrina fut un choix incontournable pour mon cycle, envoûté par cette trompette fabuleusement mélancolique qui retentit dans des nocturnes amples et généreux. C'est un soleil qui se couche avec le blues. Ce n'est pas Miles Davis ni un ascenseur qui monte vers l'échafaud, c'est une autre trompette inimitable, à la frontière du cinéma de Spike Lee. Sur cet album dont les meilleurs titres (à mon goût) sont: "Levees", "Wading Through", "Mantra", "Over there", "Funeral Dirge", Terence Blanchard est accompagné du saxophoniste Brice Winston, du pianiste Aaron Parks, du bassiste Derrick Hodge, du percussionniste Kendrick Scott, du joueur du tabla Zach Harmon et "The Northwest Orchestra" dont il assume aussi la direction d'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Sam 7 Oct - 17:25

Hier soir, j'ai approché la trompette en deux temps et dans deux registres différents. Pour cette raison, j'ai quitté Terence Blanchard et les Etats-Unis mais pas complètement le jazz avec le concerto pour trompette, orchestre à vents et percussions, Prélude, Cadence et Final du compositeur français peu connu Jean-Philippe Vanbeselaere. Le concerto n'est pas très long puisqu'il dépasse à peine les onze minutes. Ce fut aussi l'occasion de retrouver la trompette d'Eric Aubier, après le concerto de Martin Matalon. A la base, le "petit" concerto de Vanbelesaere fut composé pour trompette et orchestre à cordes, puis il fut ensuite orchestré pour ensemble à vents et percussions sur les conseils avisés du pianiste, compositeur et chef d'orchestre Roger Boutry. Rythmiquement généreux dans ses premier et troisième mouvements, la trompette d'Eric Aubier allie l'élégance à la virtuosité. Peut-on lui accorder d'une certaine façon un esprit baroque dans un costume contemporain de jazz...Par l'Orchestre des Hauts de France sous la direction de Philippe Le Meur.

Le second concerto pour trompette sous-titré Humeurs que j'ai réécouté à la suite de celui-là a été composé par François Rauber, un compositeur un peu plus connu que Vanbeselaere, du moins si on connaît assez bien la carrière de Jacques Brel et la musique de film de notre beau pays. Il ne faut surtout pas chercher dans la musique de Raubert les ambitions esthétiques d'un Hurel ou d'un Grisey ou d'une quelconque recherche sonore. L'homme s'est fait plaisir à composer une musique savante dans un esprit "pépère" de convivialité, de partage et d'amitié. Ce n'est pas du tout un reproche de ma part, étant par ailleurs plutôt apolitique en matière de musique. En plus je l'aime bien ce concerto d'une quinzaine de minutes, en quatre mouvements, interprété par Guy Touvron et avec les musiciens de l'Opéra de Paris. J'irai même jusqu'à dire que le mouvement lent (n°3) m'est particulièrement touchant, et rien que pour la beauté de ce passage, je suis content de l'avoir réécouté.

Le deuxième temps s'est accompagné d'une séduisante collaboration entre un compositeur de musique de film et un instrumentiste de grande qualité qui a surtout brillé dans le domaine du jazz. Il s'agit d'Ennio Morricone et d'Oscar Valdambrini que j'ai redécouvert au travers de deux fruits de leur collaboration; Viaggio con Anita et La Cugina. Le premier titre est un film de Mario Monicelli (1978) et le second un film d'Aldo Lado (1974). Dans La Cugina, le thème principal, souvent repris, s'agrémente d'effets de trompette aquatiques qui m'ont toujours fascinés, bien que le thème mélodique, dans son traitement ample de l'orchestre et porté par la sublime voix d'Edda dell'Orso, se suffit largement à lui-même. En réalité, le trompettiste Oscar Valdambrini utilise souvent le bugle dans la musique de Morricone, peut-être plus souvent le bugle que la trompette, instrument avec lequel il excelle en particulier. Je me demande aussi s"il n'a pas également joué du "flumpet" qui est un instrument hybride entre la trompette et le bugle.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Sam 7 Oct - 19:44

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11310
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   Sam 7 Oct - 20:14

Retour au Baroque avec la suite de mon double-cd "Maurice André", enfin une partie, l'autre étant prévue pour ce soir. Cette partie d'écoute et de découverte, car je ne les connaissais pas avant, s'est constituée du Concerto pour trompette et orchestre à cordes en ré majeur d'un compositeur qui m'était totalement inconnu jusqu'ici, si ce n'est d'avoir déjà lu son nom sur ce forum; Gottfried Heinrich Stoelzel. Le concerto n'atteint même pas les neuf minutes et se divise en trois mouvements selon la forme la plus classique qui soit: "Allegro/Andante/Allegro". Ensuite, j'ai découvert la Sonate de Concert pour trompette, cordes et clavecin en ré majeur de Georg Philipp Telemann qui, elle aussi, se divise en trois mouvements mais dans une configuration différente: "Moderato e Graciozo/Largo/vivace. Et enfin, là aussi pour la première fois, j'ai écouté le Concerto pour trompette et orchestre en ré majeur de Michael Haydn qui, lui, n'est qu'en deux mouvements...Je me suis senti lésé... Hehe...Blague à part, il est pour ainsi dire de même durée que la sonate de Telemann. Ces trois oeuvres m'ont finalement mieux accroché que ceux, respectifs, de J. Haydn, Vivaldi, Richter, Torelli, et celui en ut mineur de Telemann, qui m'avaient juste effleuré, des musiques bien agréables et interprétées avec justesse par Maurice André, mais bon...J'avais surtout retenu la Sonate "Prima" de Giovanni Viviani. Que ce soit dans le concerto de Stoelzel ou dans celui en ré majeur de Telemann, j'ai bien accroché aux deux premiers mouvements, le troisième, dans les deux cas, me laissant indifférent. Leur mouvement lent est assez superbe, surtout celui de Stoelzel avec le jeu des cordes autour du soliste. Concernant celui de Michael Haydn, j'ai surtout été réceptif au premier mouvement très développé. D'ailleurs, à un moment donné, la trompette de Maurice André fait une montée dans l'aigu assez étonnante, à la limite de l'agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussions autour de la trompette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions autour de la trompette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: