Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Kullervo ( Sibélius )

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21009
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Kullervo ( Sibélius )   Mer 20 Déc - 16:33

Kullervo, op. 7 est un grand poème symphonique de Jean Sibelius, pour soprano, baryton, chœur d'hommes et orchestre. Il est considéré comme la naissance de la musique nationale finlandaise.

L'œuvre décrit les aventures de Kullervo, personnage des légendes et des épopées finlandaises (Kalevala, chants 31-36) qui furent une source d'inspiration constante pour Sibelius. Elle fut créée, sous la propre direction de Sibelius, le 28 avril 1892. Cette création, dans une salle remplie de partisans de l'indépendance finlandaise, fut un événement national et un grand succès tant critique que public, qui lança la carrière du jeune compositeur. Toutefois, Sibelius rejeta par la suite sa partition, n'autorisant qu'une exécution du troisième mouvement pour le centenaire du recueil des Kalevala en 1935, et ne s'y intéressa à nouveau qu'à la toute fin de sa vie. Kullervo ne fut rejoué en intégralité qu'en 1958, un an après la mort de Sibelius, plus de soixante après sa création.

Mouvements

Kullervo est en cinq parties et dure environ 60-70 minutes, ce qui lui donne l'allure d'une véritable symphonie :

1. Introduction (orchestre) : Ouverture mystérieuse, noble et héroïque.

2. La jeunesse de Kullervo (orchestre) : Un chant, ou une berceuse, calme et mélancolique.

3. Kullervo et sa sœur (soprano, baryton, chœur d'hommes et orchestre) : A tous points de vue le centre de l'œuvre. Kullervo tombe amoureux d'une belle jeune fille, qu'il séduit avant d'apprendre qu'elle est sa sœur. Celle-ci, désespérée, se donne la mort, et Kullervo se lamente.

4. Kullervo dans la bataille (orchestre) : Kullervo part en guerre contre son oncle Untamo, qui menace sa famille. La musique est énergique et colorée.

5. La mort de Kullervo (chœur et orchestre) : Rongé par le remords après la mort de sa sœur, Kullervo demande à son épée si elle veut prendre pas la vie d'un homme coupable. L'épée lui répond que oui, puisqu'elle a déjà pris celles de nombreux innocent. Là-dessus, Kullervo se jette sur elle et meurt. Le chœur, lugubre, chante son oraison funèbre.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17822
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Kullervo ( Sibélius )   Mar 7 Déc - 18:48

Je suis en train de le réécouter :



C'est vraiment une belle oeuvre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17822
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Kullervo ( Sibélius )   Sam 23 Juin - 17:00

Texte du CD ci-dessous, qui contient plus de précisions



Kullervo, op. 7, est une suite de mouvements symphoniques du compositeur finlandais Jean Sibelius. Bien qu'elle soit souvent appelée une "symphonie chorale", l'œuvre évite la structure symphonique traditionnelle et ses cinq mouvements constituent un ensemble de poèmes symphoniques reliés mais indépendants. Les troisième et cinquième mouvements font usage d'un chœur d'hommes. Le troisième, autorisé par le compositeur pour une performance en tant qu'œuvre indépendante, fait également appel à deux solistes, un baryton et une mezzo-soprano. Basé sur le personnage de Kullervo dans le poème épique Kalevala et utilisant des textes de ce poème, l'œuvre fut acclamée par la critique le 28 avril 1892 avec Emmy Achté et Abraham Ojanperä comme solistes et le compositeur dirigea le choeur et l'orchestre de la Société Orchestrale d'Helsinki qui a été fondée cette année-là.

Kullervo n'eut au plus que quatre interprétations dans la vie de Sibelius, la dernière le 12 mars 1893. Sibelius refusa de le publier avant la fin de sa vie, en 1957, après qu'il eut réorganisé la dernière section de "lamentation" du troisième mouvement, et il a donné la permission pour qu'il soit publié après sa mort.  

Bien que le travail ait été généralement bien reçu, le style particulier de Sibelius a reçu quelques critiques. Une plus grande controverse a surgi du fait qu'il a mis un texte finlandais. La Finlande était divisée entre les nationalistes suédois, les Svecomans, et les promoteurs de la langue et de la culture finnoises (Suomi), les Fennomans. Les Svecomans considéraient Sibelius, dont la langue maternelle était le suédois, comme un transfuge.

Des mouvements isolés ont été joués pendant la vie de Sibelius. Le quatrième mouvement a été présenté deux jours après la première et encore en 1905 et en 1955. Le troisième mouvement a été présenté dans le cadre de la célébration du centenaire de la publication de "Kalevala" en 1935 et en 1958, un an après la mort de Sibelius, avec Jussi Jalas, gendre de Sibelius, dirigeant l'œuvre. Une version limitée de la performance "live" de Jalas en 1958 est devenue disponible au début des années 1970. Le premier enregistrement studio a été réalisé par Paavo Berglund et le Bournemouth Symphony Orchestra en 1971. La première interprétation complète a été effectuée aux Etats-Unis à Milwaukee, avec le Milwaukee Symphony Orchestra dirigé par Kenneth Schermerhorn, puis à Washington et New York par le même ensemble. Depuis plusieurs orchestres de par le monde ont interprété et enregistré l'œuvre.


Chacun des cinq mouvements présente une partie de la vie de Kullervo, basée sur le cycle de Kullervo du Kalevala. Les mouvements un, deux et quatre sont instrumentaux. Les troisième et cinquième mouvements contiennent le dialogue chanté du poème épique. Le travail dure plus d'une heure, variable selon le chef d'orchestre, et les enregistrement disponibles varient entre 70 et 80 minutes.


1. Introduction (orchestre seul)

Ce mouvement évoque l'étendue héroïque du cadre légendaire finlandais, ainsi que le personnage Kullervo, qui est une figure complexe et tragique.


2. La jeunesse de Kullervo (orchestre seul)

Ce mouvement reflète le ton sombre des chants 31 à 33 du Kalevala. Kullervo est marqué pour la tragédie dès la naissance, et il passe sa jeunesse en grande partie dans l'esclavage. Le mouvement est calme et mélancolique


3. Kullervo et sa soeur (soprano, baryton, chœur d'hommes et orchestre)

Le baryton et la mezzo-soprano représentent le protagoniste et sa soeur, tandis que le choeur masculin met en scène et offre des commentaires. Kullervo rencontre trois femmes et tente, sans succès, de les séduire, avant de séduire la troisième, pour se rendre compte trop tard qu'elle est sa soeur depuis longtemps disparue. Quand elle apprend la vérité, elle se suicide en sautant dans un ruisseau et en se noyant. Kullervo déplore son crime et la mort de sa soeur.


4. Kullervo en bataille (orchestre seul)

Kullervo tente d'expier son crime en cherchant la mort sur le champ de bataille.


5. La mort de Kullervo (chœur et orchestre)

Un chœur d'hommes envoûtants raconte la mort de Kullervo. Il arrive par inadvertance sur le site où il a séduit sa soeur, marquée par l'herbe morte et la terre nue où la nature refuse de se renouveler. Il s'adresse  à son épée, demandant si elle est prête à boire du sang coupable. L'épée répond oui, et Kullervo se suicide en tombant sur son épée.  Le chœur, triste et lugubre, chante son ode funèbre.




https://www.youtube.com/watch?v=6zpXPq-lHSM




(ce n'est pas la version du CD ci-dessus) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kullervo ( Sibélius )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kullervo ( Sibélius )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: