Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Hugh LEVICK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11667
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Hugh LEVICK   Jeu 3 Aoû - 17:00

Eléments biographiques:

Diplômé avec mention de l'Université de Yale, et avec une maîtrise de l'"Iowa Writer's Workshop" (l'atelier des écrivains de l'Iowa), Hugh Levick part à Paris pour écrire un roman. Dans la capitale française, il revient à ses débuts musicaux et au saxophone, étudie et joue avec Anthony Braxton, Steve Lacy et le "Chicago Art Ensemble", entre autres. Plus tard, à New York, il étudie la composition à la "Julliard School" avec Stanley Wolfe et David Diamond, et en privé avec John Cage et Vinko Globokar. Au cours des années 1980 et 1990, à la fois aux États-Unis et en France, Hugh Levick compose, dirige et interprète la musique pour plus de deux douzaines de productions théâtrales. La pièce solo de Hugh Levick, KID COPY, pour un musicien et son double vidéo préenregistré, est produite par l'EDAC de Poitiers, tourne en France et aux États-Unis. Elle est aussi interprétée au "Bing Theatre" du LACMA (Musée d'Art du Comté de Los Angeles) où deux représentations de son opéra de chambre, THE EMBRACE OF RAISONABLE TERROR, ont également été données.

A l'occasion de la célébration du centenaire du pont de Brooklyn, Hugh Levick a reçu des subventions du NEA (Fonds national des arts) et du NYSCA (Conseil des arts de l'Etat de New York) pour créer l'Imago Ensemble, une combinaison de musiciens en live et sur bandes vidéo. Il a également reçu une bourse d'artiste en résidence de la part de PASS à New York, et a obtenu un studio à la Cité Internationale des Arts à Paris. Hugh Levick a adapté le premier roman de Kafka, AMERIKA, dans un opéra intitulé L'HOMME QUI A DISPARU et a écrit le livret et la musique pour BANG FOR THE BUCK (En avoir pour son argent), un opéra en 2 actes. Le troisième opéra de Levick, PARADISE LAST, formera avec L'HOMME QUI A DISPARU  et BANG FOR THE BUCK, une trilogie qui s'étendra du début du 20ème siècle jusqu'en 2050. NOSOTROS, un solo de violon avec musique électronique a été créé par Davis Brooks en 2006 et sera inclus dans l'album de Brooks mélant morceaux électroniques et de violon. Jouée entre autres à Los Angeles, à Paris, à New York et en Espagne, la musique de Levick a été décrite par le critique Rodney Punt avec les termes suivants: <<Levick entre en communication avec les énergies mentales de Bach et les angularités de Hindemith.>> Le compositeur William Kraft s'exprime ainsi:<<L'effort de Levick consiste à accepter les fragments de notre monde fondamentalement brisé et à les transformer de manière imaginative en vaisseaux de beauté.>>


Dernière édition par Icare le Jeu 3 Aoû - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11667
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hugh LEVICK   Jeu 3 Aoû - 17:45

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11667
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hugh LEVICK   Jeu 3 Aoû - 18:17


Hugh Levick est un compositeur auquel je m'intéresse depuis peu. Il sera l'une de mes belles découvertes de cette année 2017. Cette découverte s'est donc effectuée sous la coupe de trois quintettes pour soliste et quatuor à cordes, avec la collaboration du Quatuor Diotima se constituant de Yun-Peng Zhao, Constance Ronzattie (violons), Frank Chevalier (alto) et Pierre Morlet (violoncelle). La première oeuvre que j'ai découverte de Hugh Levick s'intitule Island & Exile, en quatre mouvements, avec le pianiste Wilhem Latchoumia, la suivante; Constellation, en cinq mouvements, avec le baryton Nicholas Isherwood et la troisième, Remnants of Symmetry, en trois mouvements, avec les percussionnistes Daniel Ciampolini et Florent Jodelet. Il est écrit sur Hugh Levick, je cite:

<<Son parcours est jalonné de créations musicales pour le théâtre, l'art de la performance et l'opéra. Il fonde ses compositions sur des fragments, des interruptions et des discontinuités. Sa musique emprunte des voies multiples traversant turbulence, immobilité et éclats de mélodie brisée.>>

Je suis heureux de cette découverte car les trois oeuvres mentionnées ci-dessus me parlent beaucoup, avec néanmoins une préférence assez nette pour le quintette pour percussions et quatuor à cordes, Remnants of Symmetry. Ce fut pour moi un moment merveilleux que de pouvoir pénétrer avec autant de facilité le petit monde fragmenté et intimiste de ce musicien qui n'exclut jamais complètement le lyrisme. Il est présent, traverse cette musique de ses élans réconfortants, mais sans trop se languir, sans trop s'installer. Son assise demeure tout au long de chacune de ces trois compositions fragile, temporaire, vagabonde...Elle trébuche sur des accords de rupture incisifs et des changements radicaux de ton. J'y reviendrai!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11667
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hugh LEVICK   Mar 7 Nov - 22:51

Une de mes règles prioritaires lorsque je me procure de nouvelles oeuvres d'un compositeur, c'est d'y revenir aussi souvent qu'il me faudra pour en maîtriser l'écoute, même s"il s'agit d'une musique qui ne m'a pas forcément super emballé, ce qui n'est pas du tout le cas avec les trois titres de Hugh Levick, Island & Exile, quintette pour piano et quatuor à cordes (2011-12), Constellation pour quatuor à cordes et voix de baryton-basse (2013-14), Vestiges de la Symétrie (2013-15), pour quatuor à cordes et deux percussionnistes, qui m'ont séduit dès la première écoute. Bon, là il faut dire que je suis dans un contemporain qui me caresse dans le sens du poil, chambriste, tourmenté, avec une grande présence des cordes. Le principe du quintette, peu importe l'instrument solo, avec quatuor à cordes, est une formation instrumentale presque synonyme d'idéale pour moi, même si biensûr il m'arrive d'être déçu de temps en temps: c'est inévitable! Seulement, ici, je suis totalement captivé par le caractère tourmenté et la passion qui anime ces trois oeuvres. Le quintette avec piano flirte avec le genre sériel, notamment dans les première mesures avec le jeu quasi-suggestif du piano de Wilhem Latchoumia. C'est sur "Ibiza", titre du premier mouvement, pas vraiment une ambiance de vacance ensoleillée, mais les rebondissements sont multiples sur chacun des quatre mouvements, le dernier étant l'exil. Biensûr, il y a une histoire derrière cette musique; j'y reviendrai ultérieurement, lors d'une nouvelle écoute. Des trois, mon oeuvre préférée demeure Vestiges de la Symétrie pour quatuor à cordes et deux percussionnistes. Au sujet de cette oeuvre, Hugh Levick prétend avoir été inspiré par sa lecture profane de la création de l'univers. C'est quelque-chose qui me parle, sa musique aussi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hugh LEVICK   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hugh LEVICK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: