Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les symphonies de Nielsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Les symphonies de Nielsen   Mar 19 Déc - 20:20

La Symphonie en sol mineur op. 7 est la première des 6 symphonies écrites par Carl Nielsen entre 1891 et 1894.

Elle est qualifiée par Robert Simpson, de symphonie à "tonalité progressive", celle de la fin étant différente de celle du début. C'est l'œuvre d'un artiste de 27 ans, encore sous l'influence de Johannes Brahms a qui il a montré la partition en novembre 1894. Sa genèse en est particulièrement longue (près de quatre ans).

La première eut lieu à Copenhague le 14 mars 1894 sous la direction de Svendsen. Anecdotiquement, le compositeur jouait dans l'orchestre dans le pupitre des seconds violons. Elle est publiée après quelques corrections mineures en septembre 1894.

Elle comporte quatre mouvements et son exécution demande environ un peu plus d'une demi-heure.

Allegro Orgoglioso
Andante
Allegro comodo
Finale, allegro con fuoco



La Symphonie op. 16, les "quatre tempéraments" est la seconde des 6 symphonies, écrite par Carl Nielsen entre 1901 et 1902 (soit près de sept ans après sa première symphonie.

Sa composition est contemporaine de celle de son premier opéra, Saül et David. Elle est inspirée par un tableau que le musicien a vu dans une taverne danoise. Les "tempéraments" sont à prendre dans le sens humeur et non musical, chaque mouvement étant une illustration de ces derniers : colère, indolence, mélancolie et caractère sanguin. Nielsen en explique lui même sa conception dans une note écrite peu avant sa mort où il se défend contre l'idée d'une musique à programme et insiste sur le caractère ambivalent de chaque humeur : tendresse dans la colère ou irritation dans la mélancolie.

Son écriture est achevée le 22 novembre 1902, soit quelques jours avant sa création (le 1er décembre 1902) sous la direction du compositeur. L'œuvre est dédiée secondairement à Ferruccio Busoni qui a accepté de la défendre à Berlin.

Il existe une transcription de l'œuvre pour piano à quatre mains faite par son ami, Henryk Knudsen.

Elle comporte quatre mouvements et son exécution demande environ un peu plus d'une demi-heure.

Allegro collerico
Allegro comodo e flemmatico
Andante malincolico
Allegro sanguinoso



La Symphonie op. 27, "Espansiva" est la troisième des 6 symphonies, écrite par Carl Nielsen entre 1910 et 1911 (soit près de dix ans après sa seconde symphonie.

Elle comporte une partie vocale pour soprano et ténor dans le second mouvement. Comme ses symphonies précédentes, elle est écrite dans une tonalité progressive, cette dernière changeant à chaque partie de mouvements.

Nielsen achève assez rapidement les deux premiers mouvements en 1910 avant de connaître un épisode de dépression tarissant son inspiration durant quelques mois. La génèse du second mouvement fut particulièrement complexe, le musicien n'ajoutant que secondairement la partie vocale qui ne repose sur aucun texte (comme dans les sirènes des trois nocturnes de Claude Debussy. Il achève les deux dernières parties le 30 avril 1911.

Sa création a lieu à Copenhague de 28 février 1912 par l'orchestre royal danois sous la direction du compositeur. Durant le même concert, il donne la première de son concerto pour violon. Le titre d' "Espansiva" n'a été donné que secondairement d'après l'intitulé du premier mouvement. Nielsen en publie un commentaire pour cette première représentation.
Le succès est immédiat et c'est la symphonie la plus jouée du musicien à tel point que son second mouvement a servi comme musique funèbre au cours de son enterrement.

Elle comporte quatre mouvements, jouées en continu, et son exécution demande environ un peu plus d'une demi-heure. Le premier mouvement débute par une série de notes répétées avant l'apparition du premier thème. Le second mouvement, dont le calme contraste avec la tension du mouvement précédent, est divisée par le musicien lui-même en trois sous-parties : paysage, voix de la nature et émotion humaine, révélée par les deux voix chantant des vocalises. Le dernier mouvement est un hymne à la vie

Allegro espansivo
Andante pastorale
Allegretto un poco
Finale, allegro



La Symphonie op. 29, "Inextinguible" est la quatrième des 6 symphonies, écrite par Carl Nielsen entre 1914 et 1916 (soit près de trois ans après sa troisième symphonie).

Il en commence l'écriture en août 1914, peu après avoir quitté ses fonctions de direction de l'orchestre royal de Copenhague. Son dessein original était d'écrire une œuvre décrivant la puissance du flux vital, ce qui donna son titre Inextinguible. Sa genèse fut longue et difficile. Elle s'achève le 27 janvier 1916, soit cinq jours avant sa création (le 1er février 1916 sous la direction du compositeur, auprès d'un public choisi). La première, publique, a lieu le 14 avril 1916.

Nielsen rédige en 1938 une notice explicative : « La musique est Vie : dès qu'une note isolée résonne dans l'air ou l'espace, c'est le résultat de la Vie et du mouvement. C'est pourquoi la musique est l'expression la plus sensible de la pulsion de Vie. Cette symphonie décrit les sources les plus primitives du flux vital et le bonheur de sa perception, c'est-à-dire, ce qui touche l'être humain, le monde animal et végétal comme il peut être perçu ou vécu. Cette musique n'est pas basée sur un programme décrivant son évolution dans un espace et un temps limité, mais un aperçu des couches émotionnelles vitales qui restent semi-chaotiques et primitives…». Il conclut par cette phrase : « La musique est la vie, comme elle, inextinguible »

Elle comporte quatre mouvements et son exécution demande environ un peu plus d'une demi heure. Comme la précédente symphonie, chaque partie est jouée en continu, sans rupture temporelle.

Allegro
Poco allegretto
Poco adagio quasi andante
Allegro



La Symphonie op. 50 est la cinquième des 6 symphonies, écrite par Carl Nielsen entre 1920 et 1922 (soit près de sept ans après sa quatrième symphonie).

Sa genèse remonte à octobre 1920 et son premier mouvement est achevé en mars 1921. Il ne reprend son écriture qu'en septembre pour la terminer le 15 janvier 1922, soit quelques jours à peine avant sa création, ce dont il avait l'habitude. L'édition finale comporte des annotations de son gendre, avalisés par la suite par le musicien.
La première a donc lieu le 24 janvier 1922 à Copenhague sous la direction du musicien..

Sa forme est très particulière puisqu'elle ne comporte seulement que deux mouvements de taille à peu près égale. Cette structure binaire permet, d'après Nielsen, une écriture plus dense, même si sa longueur totale équivaut à celles de ses autres symphonies. Elle partage la caractéristique avec sa symphonie n° 1 de n'avoir pas de titre. Son style évolue vers un emploi plus important de dissonances, avec une utilisation large des percussions, surtout dans le premier mouvement.

Son exécution demande environ un peu plus d'une demi-heure.

Tempo giusto
Allegro



La Symphonie n° 6 "Sinfonia Simplice" est la dernière symphonie, écrite par Carl Nielsen entre 1924 et 1925 (soit près de quatre ans après sa cinquième symphonie).

Le compositeur atteint sa sixième décade, diminué par des problèmes cardiaques.

Son écriture s'étale sur un peu plus d'un an et s'achève le 5 décembre 1925, obligeant à décaler de quelques jours la première qui était prévue peu avant. Elle a lieu le 11 décembre 1925 sous la direction de Nielsen, à Copenhague. L'accueil fut très mitigé, contrairement à ses précédentes œuvres, choquant probablement par son orchestration parfois minimaliste faisant la part belle aux percussions et aux vents (huromeske), ses accents atonaux ou sa rythmique contemporaine. Elle est qualifiée de "musique pure" par le musicien qui l'oppose ainsi à ses précédentes symphonies. La partition en a été corrigée par son gendre Emil Telmanyi, parfois de manière importante, ne se contentant pas seulement d'apposer des indications d'exécution.

Son titre "Sinfonia Simplice" a été choisi par Nielsen "en raison de la recherche d'une simplicité maximale. J'ai écrit la partition sur la base du caractère de chaque instrument, tentant de les décrire comme des individualités indépendantes", dit-il, lors d'une interview.

Elle comporte quatre mouvements et son exécution demande environ un peu plus d'une demi-heure.

Tempo giusto
Humoreske, allegretto
Proposta seria, adagio
Thème et variations
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 81
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Les symphonies de Nielsen   Sam 3 Aoû - 18:05

Je les ai écouter mais sans enthousiasme. Pour moi cela fait musique "à grand spectacle".
J'en reste mitigé et dubitatif. Je ne sais pas si je vais les réécouter.
Snoopy, merci de les avoir présentées de façon si détaillées. C'est très pratique de
lire un résumé de chacune. Beau travail. Mains 
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Lindale



Nombre de messages : 26
Age : 22
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Les symphonies de Nielsen   Mer 10 Aoû - 9:27

Bonjour,

Je trouve que la 3ième a du potentiel parce qu'elle a du caractère mais je trouve difficile ces symphonies .... J'ai l'impression qu'il caractérise son entrée en scène .... il fait ce qu'il veut et ne s'en tient pas à ces mots italiens ......

Un mouvement de la 4ième n'est pas mal non plus dans sa douceur, sinon c'est très...voire trop permissif.... Quand j'écoute toujours ces coups de violons, j'ai une impression de remplissage ..... Ça me rappelle de loin les petites folies de Ma vlast de Smetana ( le 1ier et surtout 2ième mouvement sont très bien mais le reste un peu trop bruyant avec un descriptif comme l' écho d'un symbolisme )

Le premier mouvement de la 6ième est bien aussi et je crois attendre justement d'acheter le cd de Paarvi étiqueté Diapason d'or sur les 6 symphonies de Nielsen ..... ( je dis ça car j'écoute sur spotify si ce cd vaut la peine.  Very Happy .... )
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 334
Age : 41
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Les symphonies de Nielsen   Ven 16 Sep - 9:43

Présentation des plus intéressante

Cela me donne envie de les réécouter d'ailleurs Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les symphonies de Nielsen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les symphonies de Nielsen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: