Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16644
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)   Dim 2 Juil - 19:31

Antonius Divitis (aussi Anthonius de Rycke et Anthoine Le Riche) (vers 1470-1530) était un compositeur franco- flamand de la Renaissance, de la génération un peu antérieure à Josquin des Prez. Il fut important pour le développement de la messe parodique.


Il est né à Louvain. Il apparaît pour la première fois dans un document historique du 13 juin 1501 de Bruges, à l'église Saint-Donatien, où il a enseigné le chant aux choristes. Plus tard, le 30 juin 1501, il est devenu Zangmeester "maître de choristes", puis il est devenu succentor le 12 juillet à la suite de Alain de Groote, et le 15 décembre 1501 a été ordonné prêtre.
Il a pris un poste musical similaire à Malines, à l'église de St. Rombout en 1504, mais il a contracté des dettes et a quitté son emploi en hâte en 1505, évidemment en fuite des créanciers. À la fin de 1505, il rejoint les chanteurs de la chapelle de Philippe le Bel en Bourgogne. Avec Pierre de la Rue, Alexandre Agricola, et d'autres musiciens dans la chapelle, il est allé en Espagne en 1506 avec Philippe lorsqu'il y fut pressenti pour devenir roi, Philippe I de Castille. Bien que Philippe soit mort de la fièvre typhoïde le 25 septembre, les chanteurs sont restés jusqu'en 1508, maintenus par la veuve aliénée de Philippe, Joanna de Castille. La chapelle a été dissoute en 1508 et les chanteurs furent dispersés.

Divitis a quitté l'Espagne et est revenu au nord de l'Europe. Sa documentation suivante fut en mai 1510 lorsqu'il chantait pour la chapelle d'Anne de Bretagne. Et quand les chanteurs ont été absorbés par la cour française après sa mort en 1514, il est resté dans la chapelle de la cour française jusqu'à au moins 1525, lorsque François Ier a été vaincu de façon décisive et capturé à la bataille de Pavie. Rien de certain n'est connu de Divitis après cette date. Il est peut-être allé à Rome, en se basant sur la similitude de son nom avec celle d'un homme inscrit dans le chœur de la chapelle en 1526. Il est mentionné comme étant mort en 1534 par un manuscrit de copiste, mais une référence implique qu'il serait mort depuis plusieurs années.

Les travaux survivants de Divitis comprennent des messes, des motets, des Magnificats (un genre qui devait devenir très populaire au milieu du 16ème siècle) et une chanson. Les trois messes de Divitis utilisent la technique de parodie, et sont parmi les premières à le faire; Il est cité comme influent dans le développement du genre, avec Jean Mouton et les autres membres de la chapelle royale française. Chacune de ses messes est pour quatre voix, bien que survienne un arrangement isolé à six voix du Credo qui lui est attribué. L'une d'elles, Missa Gaude Barbara, est basée sur un motet de ce nom de Mouton, et peut-être un hommage à son collègue.

Les motets de Divitis sont souvent pour cinq et six voix, ce qui était une autre caractéristique relativement innovante de la musique vers le début du 16ème siècle. Ils sont contrapontraux, et deux d'entre eux (Ista est speciosa et Per lignum crucis) sont entièrement contrapuntiques. Son arrangement de l'antiphone mariale Salve Regina utilise une ligne de ténor identique partout, ce qui apparaît dans le cadre de  la chanson populaire Adieu mes amours de Josquin Desprez ; Il est incertain de savoir si Divitis a consciemment fondé son arrangement sur Josquin, ou sur la chanson populaire, qui est probablement venue en premier.


Oeuvres

Messes et fragments de messes

Missa "Gaude Barbara" à quatre voix (d'après un motet de Jean Mouton)
Missa "Quem dicunt homines" à quatre voix (d'après un motet de Jean Richafort)
Missa super "Si dedero" à quatre voix (d'après un motet d'Alexander Agricola ou Johannes Ghiselin)
Credo à six voix
Pleni sunt coeli à trois voix


Magnificats (quatre voix)

Magnificat secundi toni
Magnificat octavi toni


Motets

Gloria, laus et honor à 5 voix
Ista est speciosa à 5 voix
O desolatorum consolator à 4 voix
Per lignum salvi facti sumus à 5 voix
Salve Regina ("Adieu mes amours“) à 5 voix
Semper eris pauper, contrafactum des Pleni de la Missa "Si dedero“


Fragments de motets
Ave Maria gemma“ à 3 voix (incomplet, voix de ténor et de basse seulement)
Da pacem Domine, inachevé
Si ambulavero à 3 voix (incomplet : voix de ténor et de basse seulement


Chanson

Fors seulement pour 5 voix


Douteux et fausses attributions

Missa "Dictes moy“ (en partie anonyme, en partie de Divitis ou Antoine de Févin. attribuée à Antoine de Févin)
Missa pro fidelibus defunctis (Requiem), (Divitis ou Févin ; de Antoine de Févin)
Missa "Vos qui in turribus“ (de Mathieu Gascongne)
Magnificat quinti toni ( attribué à Divitis ou Jean Richafort)




https://www.youtube.com/watch?v=hXrxNTpdh4E


Salve Regina

https://www.youtube.com/watch?v=v2PB9MJHoG8
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3434
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)   Dim 2 Juil - 20:49

Très beau, merci Joachim, c'est une musique qui me fait du bien. Les voix sont superbes aussi
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16644
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)   Dim 2 Juil - 20:52

On trouve aussi ce CD entier, mais je suppose qu'il ne va pas être maintenu longtemps sur youtube.

https://www.youtube.com/watch?v=jQ6CQ3zq3oM&t=393s

Personnellement je n'aime pas trop... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3434
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)   Lun 3 Juil - 8:06

Merci Joachim, pour moi c'est tout juste divin, cette musique a une dimension autre qui parle à toutes les cellules de mon cœur.
Elle est parfois aussi attribuée à Antoine de Févin. Le manuscrit dont ce Requiem fait partie, l' Occo Codex n'a été découvert qu'à la fin du XXè siècle Shocked Dieu sait quelles sont les œuvres encore ensevelies, à découvrir et quelle émotion cela doit être de faire ces découvertes .
Revenir en haut Aller en bas
Musica Enchiriadis

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 35
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)   Mar 4 Juil - 9:30

Petite précision, puisque le commentaire ci-dessus pourrait laisser entendre autre chose :

Le codex Occo était dans une collection familiale privée, et a été donné à la bibliothèque royale de Brussels en 1972. Il contient le Requiem de Divitis/Févin, mais celui-ci était déjà bien connu puisqu'il se trouve également dans trois autres manuscrits déjà référencés : Vienne 15497, Jena 5, et Tolède 5.

https://www.diamm.ac.uk/compositions/37729/
Revenir en haut Aller en bas
https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Musica Enchiriadis

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 35
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)   Mar 4 Juil - 9:43

joachim a écrit:
On trouve aussi ce CD entier, mais je suppose qu'il ne va pas être maintenu longtemps sur youtube.

https://www.youtube.com/watch?v=jQ6CQ3zq3oM&t=393s

Personnellement je n'aime pas trop... Embarassed

Oui, la version proposée de rend pas vraiment justice à la sérénité/solennité de la partition. Marcel Péres a une façon bien particulière d'exécuter la polyphonie de la Renaissance.

J'ai écouté souvent la version de l'ensemble "Doulce mémoire"; Denis Raison Dadre, qui me semble bien supérieure.


Extrait youtube :

Revenir en haut Aller en bas
https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anthonius DIVITIS (v. 1470-1530)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: