Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 John Abraham Fisher (1744-1806)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16295
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: John Abraham Fisher (1744-1806)   Ven 30 Juin - 20:21

John Abraham Fisher est un violoniste et compositeur anglais, né en 1744 à Londres et où il est probablement mort en 1806.

Il a composé principalement des oeuvres dramatiques, telles que The Druids, The Syrens, Music for the opening of Macbeth, ainsi qu'une "Symphony for the risang of the sun".


Opéras

The Court of Alexander, op 2 (1770)
The Golden Pippin (1773)
The Beggar's Opera (1776)


Opéras-Pantomimes

Harlequin Jubilee (1770)
The Master of the Wood (1772)
The Sylphs or Harlequin's Gambols (1774)
Harlequin's Frolicks (1776)
The Norwood Gypsies (1777)


Masques ou musiques de scène

Zobeide (1771)
The Druids (1774)
The Syrens (1776)
Iphigenia or The Victim (1778)
Macbeth (1780)


Musique vocale

The Cantata of Diana and Cupid (1770)
Seek ye the Lord, anthem (1775)
The Morning Invitation (1775)
The Providence, oratorio (1777)
Diane and Acteon (1780)


Mélodies

Cantates et Mélodies chantées à Vauxhall, 3 Livres (1771 à 1775)
Cantates et Mélodies chantées à Vauxhall Gardens (1773)
Cantates et Mélodies chantées à Vauxhall et Marybone (1774)
Airs et Glees (1790)
Mélodies isolées


Musique instrumentale

6 Duos pour 2 violons (1773)
6 Solos faciles pour violon et b.c. (1774)
6 Symphonies à 8 (1775)
3 Concertos pour violon et cordes (2 violons, alto) et b.c., op 1 (1782)
Leçons faciles pour violon et b.c. (1785)


Dernière édition par joachim le Sam 1 Juil - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuelle



Nombre de messages : 37
Age : 67
Date d'inscription : 31/05/2014

MessageSujet: Re: John Abraham Fisher (1744-1806)   Ven 30 Juin - 23:04

joachim a écrit:
John Abraham Fisher est un violoniste et compositeur anglais, né en 1744 à Londres et où il est probablement mort en 1806.

John Abraham Fisher est mort le 1er juin 1806 près de Sligo, en Irlande, plus précisément dans la maison de Owen Wynne à Hazelwood, où il était professeur de musique.

Il avait épousé en seconde noces, à Vienne en 1784, la cantatrice Ann Selina Storace (dite Nancy), créatrice de la Susanna de Mozart. Ils se séparèrent quelques mois plus tard, Fisher "rossant" Storace régulièrement... Il fut "banni" de Vienne sur ordre de l'empereur Joseph II. Revenu en Grande Bretagne, il partit vivre en Irlande. Son épouse lui versait apparemment une petite rente pour qu'il renonce à ses droits et la laisse en paix... Il mourut apparemment dans la gêne.

Fisher était un espèce de Paganini avant la lettre, et ses contemporains ont laissé des témoignages assez amusants sur le "rituel" de ses concerts, où il entrait précédé d'un serviteur portant son violon sur un coussin.

[Ajout] Lady Morgan, la fille de Sir Owen Wynnne (voir plus haut), décrivait ainsi un concert de Fishe (désolée, c'est la V.O., pas le temps de traduire ce soir...):
Lady Morgan a écrit:
A foreign valet in showy livery, bearing a magnificent violin case, in crimson and gold, which he deposited in the middle of the room, was followed by the entrance of the great professor (Fisher), who stepped in on tip-toe, dressed in a brown silk camlet coat, lined with scarlet silk, illustrated with brilliant buttons and a powdered perfumed toupée, so elevated as to divide his little person almost in two…He kissed my father on either cheek, and my mother's hand with such fervour, that she was left in doubt whether the gallantry were profane or indecent.

Le ténor Michael Kelly, ami des Storace, raconte sur lui des anecdotes peu reluisantes...

The Syrens ont été enregistrées :
http://www.prestoclassical.co.uk/c/Fisher%252C%2BJ/all/1
Revenir en haut Aller en bas
http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16295
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: John Abraham Fisher (1744-1806)   Sam 1 Juil - 9:53

Merci, Emmanuelle Very Happy

Bizarrement, hier je n'avais rien trouvé sur lui, et je me suis basé sur l'encyclopédie de Fétis, et aujourd'hui je tombe sur un article de Wikipedia anglais  En voici donc une traduction:

Fisher est né à Dunstable en 1744, fils de Richard Fisher. Il a été élevé dans la maison de Lord Tyrawley, et a pris des leçons de violon avec Pinto. On le trouve ensuite au Théâtre du Roi (1763), où il a joué un concerto, avec la permission de son patron. L'année suivante, Fisher était inscrit à la Royal Society of Musicians. Il s'est ensuite inscrit au Magdalen College d'Oxford le 26 juin 1777. Ses infatigables prestations lui ont obtenu les degrés de Bachelor et Doctor in music le 5 juillet 1777. Deux jours auparavant, son oratorio Providence fut créé au théâtre Sheldonian. L'oeuvre a ensuite été entendue à plusieurs reprises à Londres ; mais le nom de Fisher en tant que compositeur est plus étroitement lié à la musique théâtrale qu'avec la musique sacrée.

Il a eu droit à une sixième part du Covent Garden Theatre par son mariage vers 1770 avec Mlle Powell, fille d'un des propriétaires. Il a consacré son talent musical et son énergie commerciale au théâtre. Quand sa femme est décédée, Fisher a vendu sa participation au théâtre et a réalisé une tournée professionnelle sur le continent, en visite en France, en Allemagne et en Russie, et est arrivé à Vienne en 1784. La Tonkünstler-Societät employait trois langues dans un mémorandum: "Monsieur Fischer, Ein Engelländer und virtuoso di Violino", qui se réfère probablement à la performance d'un concert de la société à l'étranger. Fisher a gagné la faveur également de la cour, et fut aussi largement connu pour ses excentricités que pour ses performances ingénieuses.
Mais il ne tarda pas à s'attirer le rejet de la cour à cause de son mariage et à ses mauvais traitements envers son épouse, Anna Storace, la prima donna. Le mariage avait eu lieu avec un certain éclat, mais quand le virtuose a brutalisé son épouse, le scandale devint bientôt public et une séparation s'ensuivit. L'empereur (Joseph) a ordonné à Fisher de quitter son pays. En quittant sa jeune femme, il s'est réfugié en Irlande. La cordialité avec laquelle son vieil ami Owenson l'a accueilli à Dublin, son apparence personnelle et son introduction dans le cercle familial ont été décrits avec malice par Lady Morgan, une des filles d'Owenson. Fisher a donné des concerts à la Rotonde et s'est occupé comme professeur. Il est mort en mai ou en juin 1806.


Oeuvres

En tant qu'interprète, Fisher était apprécié par ses compétences et de son énergie ardente. Dans sa jeunesse, il semble s'être dévoué au jeu de l'instrument, et pendant ses années de maturité, il a offusqué les critiques par un spectacle qui bordait le charlatanisme.
Parmi les compositions de Fisher, ses "Six Easy Solos for a Violin" et "Six Duettos" étaient destinés aux amateurs de l'époque. Tandis que ses "Vauxhall and Marybone Songs, en trois livres, ont été rendues populaires par le chant de Mmes Weichsel, Vernon et Bellamy. Un autre recueil préféré était "A comparative View of the English, French, and Italian Schools", qui, cependant, ne contient aucune remarque critique. Les chansons "In vain I seek to calm to rest" et "See with rosy beam" méritent d'être mentionnés. Les "Six Symphonies" ont été jouées à Vauxhall et autres théâtres. La pantomime avec musique, "Master of the Woods", a été produite chez Sadler's Wells; le "Harlequin Jubilee" à Covent Garden, et, avec les "Sylphs" et les "Sirens", ont mis en évidence l'invention par le musicien de mesures musicales sérieusement comiques. Les "Norwood Gipsies", "Prométhée", "Macbeth", et enfin "Zobeide", indiquent une veine plus sérieuse de la carrière théâtrale de Fisher vers 1770-1780; L'hymne bien connu : "Seek ye the Lord", chanté à la chapelle de Bedford et à la cathédrale de Lincoln, est d'une date plus tardive. Trois concertos de violon ont été publiés à Berlin en 1782.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John Abraham Fisher (1744-1806)   

Revenir en haut Aller en bas
 
John Abraham Fisher (1744-1806)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: