Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Matthias Van den GHEYN (1721-1785)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16644
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Matthias Van den GHEYN (1721-1785)   Jeu 22 Juin - 11:18

Matthias van den Gheyn, en néerlandais Matthijs Vanden Gheyn ou Ghein (né à Tirlemont - Tienen - le 7 Avril 1721 - mort à Louvain le 22 Juin 1785) était un compositeur flamand, organiste et carillonneur. Il appartenait à une ancienne famille de fondeurs de cloches.

Frère de Andreas Jozef Van den Gheyn (1727-1793), il a formé, avec sa famille, un des membres d'une dynastie de musiciens locaux de premier plan.
En 1741, il a travaillé comme organiste de la Pieterskerk de Leuven (église St Pierre de Louvain) et en 1745 il était, en plus, en charge des carillons de la ville. À cet égard, il a été considéré comme un expert dans l'art de carillonneur. Il a également travaillé comme restaurateur d'orgues et de carillons.

En tant que compositeur, il a publié deux recueils de musique, un pour clavecin et l'autre pour clavecin et violon. En outre, il a composé également plusieurs pièces pour clavecin, orgue et carillons non publiées, et par rapport à ce dernier instrument, il a été appelé "Le Bach du carillon" pour ses prouesses documentées dans les registres. Ces pièces pour carillon étant les plus importantes étant donné la rareté des partitions consacrées à cet instrument au xviiie siècle. Ses onze préludes (Preludio I à X et Preludio Coucou) sont parmi les pièces les plus interprétées sur le carillon en raison de leur musicalité et de leur virtuosité technique.

Van den Gheyn a vécu principalement à Louvain où il est mort en juin 1785.


https://www.youtube.com/watch?v=m_t-z9ASagw




Suite n° 4 en ut majeur

https://www.youtube.com/watch?v=umxvEBppEcM
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3434
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Matthias Van den GHEYN (1721-1785)   Jeu 22 Juin - 22:59

Belle découverte pour moi et en allant plus loin j'apprends que le carillon est un instrument typiquement belge et du Nord de la France, je cite


Tchorski a écrit:
La Belgique est la terre classique des cloches et des carillons. Nulle part, en Europe, on n'a songé a poétiser la sonnerie des heures et a procurer, comme chez nous, à l'homme du peuple une musique brillante et aérienne qui, la nuit comme le jour, le berçât de mélodies suaves et d'harmonieux accords.

Toutes nos villes, nulle exceptée (car l'église de Saint-Jacques sur Coudenberg, à Bruxelles, a aussi son carillon), possèdent des sonneries musicales et souvent plusieurs, l'une dans le beffroi, les autres dans les tours des églises. La plupart de ces instruments sont à deux et à trois octaves et nous connaissons de simples villages des Flandres et de la Campine dont les carillons, comme valeur artistique, sont supérieurs aux orgues des paroisses.

Remarquons, pour l'intelligence de nos lecteurs étrangers à la Belgique, qu'indépendamment de son jeu libre, abandonné à l'inspiration de l'artiste qui le touche, le carillon fait entendre automatiquement un air différent a chaque quart de l'heure. Les demi-quarts eux-mêmes sont indiqués soit par une roulade mélodique, soit par une succession de modulations brèves, les unes et les autres du plus piquant intérêt, si le carillonneur a fait preuve de gout, en fixant ces notes sur le tambour. Il en résulte que toutes les sept minutes nous entendons de la musique aérienne dans nos villes belges.


Je rajouterai qu'actuellement tant de voix se sont fait entendre pour que les carillons se taisent afin de garantir des nuits plus paisibles, que la plupart des églises ont presque totalement arrêté de sonner, même les heures en pleine journée...

mais peut-être aurais-je dû poster ce texte à l'endroit "instrument de musique" ?

Je comprends mieux maintenant pourquoi je suis si attachée au jeu des cloches en dehors du fait que mon père m'appelait gentiment "la cloche" ...
Dans ce même article, un petit texte de Victor Hugo qui passa à Malines en 1851 et ne parvenant pas à s'endormir à cause du carillon, laissa son empreinte avec quelques vers concernant le carillon... à découvrir sur le fil "carillon" ici

Le site très intéressant et détaillé concernant ce patrimoine religieux  et Matthias Van den Gheyn : ici




Revenir en haut Aller en bas
 
Matthias Van den GHEYN (1721-1785)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: