Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La poésie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Kristian

Kristian

Nombre de messages : 1473
Age : 76
Date d'inscription : 18/11/2016

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyVen 22 Fév - 11:26

La poésie française regorge de poèmes sur le thème de l'amour rêvé ou imaginé. Le premier que j'ai connu de cette catégorie est le Rêve familier de Verlaine qui me faisait rêver à l'âge de 13 ans, déjà  La poésie  - Page 7 1055047669   ! Probablement le souvenir d'une autre vie... La poésie  - Page 7 395622  


La poésie  - Page 7 185465 Paul VERLAINE La poésie  - Page 7 185465 (1844 - 1896)


Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon coeur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 198
Age : 63
Date d'inscription : 12/07/2018

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyVen 22 Fév - 13:54

J'avais oublié ce poème de Verlaine. Merci pour ce rappel Kristian.
La poésie de Verlaine est très musicale ce dont on se plaindra pas sur ce forum Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 198
Age : 63
Date d'inscription : 12/07/2018

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyVen 22 Fév - 13:56

muzikant a écrit:
Desnos, Aragon et pourquoi pas ce grand amoureux d'Hélène sa femme,auquel il a consacré tout un ensemble de poèmes Hélène ou le Règne végétal,René Guy Cadou mort très jeune (1920-1951)


Je ne connais pas ce poète, Guy Cadou.
Merci de me le faire découvrir par ce poème d'amour à sa femme Hélène Mains
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4486
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyVen 22 Fév - 18:42

J'allais envoyer ce poème de Verlaine, Kristian (ô transmission de pensée) !! Very Happy
Je reviens vers vous plus tard, ma soeur vient jouer et dîner dans un quart d'heure. La poésie  - Page 7 857611
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 198
Age : 63
Date d'inscription : 12/07/2018

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyVen 22 Fév - 22:36


André Velter
Je dirai
L'amour extrême et autres poèmes pour Chantal Mauduit
Poésie/Gallimard

à Toi et à jamais
à l'altitude de notre amour
(page de garde du recueil)

Je te dirai

Je dirai qui est mon amour
dans le présent ruiné, je dirai
sa beauté et son rire,
sa lumière et sa force,
je dirai comme elle va
toujours au-dessus d’elle-même,
comme elle danse au-delà du dernier pas,
je dirai ce qui ne se dit
qu’aux anges et aux fées,
aux vagabonds et aux amants, je dirai
le midi de nos corps en bataille,
le vertige de nos yeux,
cette évidence dans nos âmes
qui brûlait sans brûler,
qui criait sans crier, qui était de pure merveille et de grâce incarnée,
je dirai ta vie lèvre à lèvre
et tes secrets sur ma bouche,
la bascule de tes cheveux
l’éclat de ta voix soudain qui tutoyait les dieux.

Chantal Mauduit, née le 24 mars 1964 à Paris et morte le 13 mai 1998 sur les pentes du Dhaulagiri au Népal, est une alpiniste française. Elle était la compagne d'André Velter


Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4708
Age : 67
Date d'inscription : 25/02/2013

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyVen 22 Fév - 23:17


Et Verlaine ..., merci Kristian La poésie  - Page 7 185465

Quelle belle découverte de cette alpiniste poétesse à travers ce beau poème d'André Velter.
Si courte vie, si riche et dont les traces prennent vie pour longtemps encore. Merci pour ce partage passionnant Mike La poésie  - Page 7 395622
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

Kristian

Nombre de messages : 1473
Age : 76
Date d'inscription : 18/11/2016

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptySam 23 Fév - 0:00

Puisqu'il faut parler d'amour, sortons un peu des sentiers battus avec Albert Samain !  La poésie  - Page 7 185465

Albert Samain (1858-1900)

Comme une grande fleur


Comme une grande fleur trop lourde qui défaille,
Parfois, toute en mes bras, tu renverses ta taille
Et plonges dans mes yeux tes beaux yeux verts ardents,
Avec un long sourire où miroitent tes dents...
Je t'enlace ; j'ai comme un peu de l'âpre joie
Du fauve frémissant et fier qui tient sa proie.
Tu souris... je te tiens pâle et l'âme perdue
De se sentir au bord du bonheur suspendue,
Et toujours le désir pareil au coeur me mord
De t'emporter ainsi, vivante, dans la mort.
Incliné sur tes yeux où palpite une flamme
Je descends, je descends, on dirait, dans ton âme...
De ta robe entr'ouverte aux larges plis flottants,
Où des éclairs de peau reluisent par instants,
Un arôme charnel où le désir s'allume
Monte à longs flots vers moi comme un parfum qui fume.
Et, lentement, les yeux clos, pour mieux m'en griser,
Je cueille sur tes dents la fleur de ton baiser ! ...


Le chariot d'or, 1900
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 198
Age : 63
Date d'inscription : 12/07/2018

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptySam 23 Fév - 22:23

Je découvre Albert Samain.
Ce poème Comme une grande fleur est très charnel. Il y flotte des effluves de parfum opulent.
C'est vrai qu'ici, Kristian, nous sommes loin du style glacial que tu trouvais au poème de Baudelaire A une passante Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

Kristian

Nombre de messages : 1473
Age : 76
Date d'inscription : 18/11/2016

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyDim 24 Fév - 12:32

Anouchka a écrit:
Mains Antoine Pol dit la même chose [que Baudelaire], c'est vrai ! De façon moins brillante, moins terrifiante, plus "légère" si on peut dire, et aussi géniale... Very Happy

Non, je trouve que le poème d'Antoine Pol est pétri de tendresse contenue, et d'une discrétion touchante, avec des mots d'une grande simplicité dénués de toute grandiloquence.

Mike56 a écrit:
Je découvre Albert Samain.
Ce poème Comme une grande fleur est très charnel. Il y flotte des effluves de parfum opulent.
C'est vrai qu'ici, Kristian, nous sommes loin du style glacial que tu trouvais au poème de Baudelaire  A une passante Hehe

Oui, Mike, nous sommes ici au cœur de la matière dense, de la chair, au bord de l'acte, mais dans cette densité même, nous restons tout près de l'esprit et de l'abstraction : finalement, l'esprit est au cœur de la matière, et le matérialisme est une illusion (de même que son opposé, tout EST de la même façon, esprit comme matière à des niveaux différents, mais ensemble.) C'est pourquoi l'âme est perdue, au bord de la mort :

(...) je te tiens pâle et l'âme perdue
De se sentir au bord du bonheur suspendue,
Et toujours le désir pareil au coeur me mord
De t'emporter ainsi, vivante, dans la mort.
,

et par l'amour physique j'ai le sentiment que je descends au fond de ton âme :

Je descends, je descends, on dirait, dans ton âme...   La poésie  - Page 7 185465 La poésie  - Page 7 185465 La poésie  - Page 7 185465
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4486
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyDim 24 Fév - 19:12

Coucou les amis poètes !

Je répondrai plus tard ce soir ou demain... , car entre la famille et le beau temps, je n'ai pas ouvert l'ordi !
Côté poésie, juste un petit truc marrant qui m'a interpellée !
Vous connaissez Fred Vargas ? Cet auteur génial de thrillers, archéo-zoologue-historienne et écrivain de best-sellers ?
Je suis en lecture de "Sous les bois éternels", et côté poésie , La poésie  - Page 7 185465 .
Déjà, pour l'écriture, ensuite pour des mots comme, pour le commissaire Adamsberg, "le pelleteur de nuages" ( La poésie  - Page 7 185465 )..., Ensuite, pour l'un de ses nouveaux lieutenants, le fait qu'il parle très souvent en alexandrins (parce qu'il a beaucoup recopié du Racine pour sa mamie etc..)..
Je cite une toute petite phrase qui m'a fait très doucement rire hier soir, sur un gardien du cimetière de Montouge, un peu terrorisé (etc..) , et qui dit, à propos de la poésie, je cite :
"Bon, dit le gardien, accommodant. Le poésie, ça sert surtout à compliquer les choses, non ? Mais peut-être qu'en les compliquant, on les comprend mieux. Et en les comprenant, on les simplifie, au bout du compte...."

A noter, pour le côté "musique", que la chérie du commissaire vit avec lui une relation faite de ruptures et de réconciliations, mais qu'elle est violoniste altiste classique et donne souvent des concerts évidemment, dont nous avons droit dans les livres...


La poésie  - Page 7 857611
Revenir en haut Aller en bas
muzikant



Nombre de messages : 123
Age : 63
Date d'inscription : 11/02/2019

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyLun 25 Fév - 12:09

J'aime beaucoup Bernard Hreglich (1943-1996) poète très sensible pas assez connu selon moi.

UNE LEÇON DE MODESTIE

Aussi noir que le feu tu distingues un caprice du temps.
Un paysage résumé par l'éclaircie éphémère
D'un pianiste qui pourrait se nommer
Tatum,
Monk
ou
Peterson
Mais que reste-t-il de l'équilibre musical si tu voyages
Dans la nécessité de vivre sur les rigueurs d'un homme
Endolori par quatre nuits de veille, si tu prétends dévorer
L'orchestre de
Duke
Ellington avec la naïve ambition
De parvenir à maîtriser les cuivres ?
Laisse-toi envahir par les attachements de ce couple
amoureux;
Solitaire, capable d'enfouir les scories du langage
Sous ces ronces où les abeilles thésaurisent leur butin-Laisse venir ton sang dans l'herbe, comme une enfant
Avide de scandaliser l'interminable liturgie
Si les lignes de son corps
(Son absolue transparence, ses manières éblouissantes)
Guident le chorus de trois hommes dont les mains ne
tremblent pas
Lorsque la mort s'installe, improvise dans son style
indéchiffrable.

Bernard Hreglich


...............................................................................................
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4486
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyLun 25 Fév - 19:37

Bien recu, cher ami. Mais les reprises de boulot sont un peu effarantes (quelle journée ! pas du tout poétique !), , donc il me faut le temps de lire tout attentivement, avant de vous répondre à tous. Very Happy (avec un beau petit poème, je sens). Wink
Revenir en haut Aller en bas
muzikant



Nombre de messages : 123
Age : 63
Date d'inscription : 11/02/2019

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyMer 27 Fév - 15:00

Un autre poète que j'aime bien , trop peu connu du grand public, Jean Tortel (1904-1993) c'est vrai que sa poèsie demande un effort, mais on est tellement récompensé et pourtant, on devrait copier chaque poète mot à mot et là par flemmardise, un copier-coller,et oui, tout fout le camp,ma bonne dame?


[ET DE L’EAU | AVANT LA NUIT]


Et de l’eau
Avant la nuit.

Elle est claire
Dans les mains.
Elle nourrit les plantes,
Elle les développe.

L’eau s’enfonce et la terre
Devient chose plus lourde,
Mouvante et noirâtre,
Luisante après l’enfoncement.

Les mains trempent pour reconnaître,
Confusément aussi pour adorer
L’eau certaine et nulle autre
Que celle à qui sa pente est ordonnée
Avant qu’elle touche aux racines.


Jean Tortel, « Critique d’un jardin », VII, in Relations, poèmes, Éditions Gallimard, Collection blanche, 1968, rééd. 1999




Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4486
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyMer 27 Fév - 17:58

Je te remercie infiniment !  Very Happy Je ne connais pas ce poète, j'adore ce poème qui "me parle directement", puisque j'ai un très grand jardin qui renaît, la terre et l'eau me parlent tout-à-fait, je me retrouve là-dedans dans mes éléments, quoi. Mes heures d'arrosage le soir en été pour sauver mes plantes et mes arbres, la pluie d'hiver qui nous  fait exploser la nature en ce moment .. Les mains dans la terre pour planter ou tailler ses trucs, et regarder le miracle de la nature. Voilà !
Un tel message ! , c'est simple certes, mais essentiel..  La poésie  - Page 7 185465

Et merci pour toutes les références (je vais faire travailler l'Espace Culturel de mon coin. Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4486
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyMer 27 Fév - 19:29

Demain j'ai une journée de folie de boulot et de RV , mais vous avez envoyé des poèmes extraordinaires d'amour ces derniers jours : Et cela, je voudrais les lire profondément, m'en imprégner et y répondre, vendredi sans doute.
Encore merci, amis poètes. La poésie  - Page 7 185465
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 198
Age : 63
Date d'inscription : 12/07/2018

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyMer 27 Fév - 21:00

merci pour la découverte de ce poète que je ne connaissais

Revenons à Baudelaire. J'ai pensé à ce poème en lisant Albert Samain présenté par Kristian

Charles BAUDELAIRE
1821 - 1867
La chevelure

Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !
Ô boucles ! Ô parfum chargé de nonchaloir !
Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour ! nage sur ton parfum.

J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;
Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !
Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts :

Un port retentissant où mon âme peut boire
A grands flots le parfum, le son et la couleur ;
Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire,
Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.

Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
Infinis bercements du loisir embaumé !

Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues,
Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond ;
Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
De l'huile de coco, du musc et du goudron.

Longtemps ! toujours ! ma main dans ta crinière lourde
Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde !
N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
Où je hume à longs traits le vin du souvenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4486
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyMer 27 Fév - 23:33

Alors là, nous sommes évidemment dans du "grandiose", merci infiniment. Baudelaire (oui, le maudit, le pestiféré, le déjanté total et l'absolu déprimé etc...., mais le génie), est l'un de mes poètes préférés.
Oserais-je dire que je le préfère à Victor Hugo... ? Wink

Je crois que le nom de sa compagne métisse était Jeanne Duval, à laquelle il a dédié ses plus beaux poèmes (à mon avis) -et aux chats, certes Wink -.

Le livre un peu trash que maman laissait imprudemment traîner dans la bibliothèque (superbe édition reliée d'ailleurs..), c'est "les fleurs du mal". J'ai lu cela vers mes 8-10 ans, ça m'a fait bizarre... Puis relu bien plus tard, et ça me fait toujours bizarre (je crois que c'était son but !)...
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

Kristian

Nombre de messages : 1473
Age : 76
Date d'inscription : 18/11/2016

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyJeu 28 Fév - 0:19

Anouchka a écrit:
Le livre un peu trash que maman laissait imprudemment traîner dans la bibliothèque (superbe édition reliée d'ailleurs..), c'est "les fleurs du mal". J'ai lu cela vers mes 8-10 ans, ça m'a fait bizarre... Puis relu bien plus tard, et ça me fait toujours bizarre (je crois que c'était son but !)...

Les voies de l'éducation sont impénétrables... Ptdr Ptdr Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
muzikant



Nombre de messages : 123
Age : 63
Date d'inscription : 11/02/2019

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyJeu 28 Fév - 12:46

Anouchka, que j'aime bien ton enthousiasme, faut dire que les poètes ont toujours été des précurseurs,que ce soit dans la psychanalyse,les sentiments ou la nature.Ils ont dit avec leurs mots ce que d'autres spécialisations, comme la science, la pensée ou le roman,ont eu plus de mal ou plus de temps à dire sous d'autres formes, avec le poème on est au coeur de la vie, elle même,du sujet du poème ou dans l'âme du poète.Comme pour la musique, il faut parfois quitter le romantisme tardif d'un Baudelaire ou d'un Gérard de Nerval, tous les deux géniaux, pour passer à notre époque et ses soucis, ainsi la terre chez Pierre Torreilles,(1921-2005 ) dont les titres déjà parlent d'eux-mêmes Solve et caoagula (1953), Mesure de la terre (1966), Denudare (1973), les Dieux rompus (1979), La voix désabritêe (1981), Territoire du prédateur (1984), Margelles du silence (1986), Où se dressait le cyprès blanc (1992)

DANS LE JARDIN

Je te disais la résonance pure du silence
le lierre grave et miséricordieux
le vacarme lointain du sang bouleversé
et la conversation de branches accoudées,
la résonance aussi de la lumière sans mirage
le printemps bref et monocorde après l’hiver.

Mais quelle singulière fièvre nous frappait?
Et ce ressac aux éclairages équivoques
était-ce aussi l’éternité de l’oeuvre surgissante?
Ce lieu dans l’évidence à peine dépouillé,

Je te disais le bleu vermiculé de tous mes rêves,
la tâche rouge dans mes yeux
mon extrême éblouissement et ma faiblesse
au pied de tout ce qui nous reste à dire.
Je te disais combien la mort se familiarisait,
semblables à ces inquiètes matinées de solitude.

Je te disais
-combien suis-je étonné de ne jamais m’entendre-
cet incessant chuintement jusqu’à
l’extrême ciselure du silence
et l’odeur des lambris dans la demeure de mes âges.

Je te disais aussi la blessure du jour
et le combat dans l’aveuglante servitude.
L’ombre reste pour moi le refuge inouï
de la parole qui s’avère.
Mais aujourd’hui je suis dans la distance qui meurtrit
et dans les mots qui ne sont pas de mon langage.
Je bruis de toute part de ce qui ne s’accorde pas
au geste nu et conciliateur….
Quel équipage ainsi se mesure à la mort?
Quelle gloire parfois semblable à ces soirées
ouvertes longuement sur de si lourds nuages?
La paix est d’ombre aussi et de langage satisfait.

(Pierre Torreilles)
Revenir en haut Aller en bas
muzikant



Nombre de messages : 123
Age : 63
Date d'inscription : 11/02/2019

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyJeu 28 Fév - 15:04

Bon c'est sûr, c'est pas d'une gaité débordante, mais les grands poètes sont toujours à la limite de la cassure ou de la fèlure entre l'intérieur et l'extérieur,il ne faut pas demander aux poètes d'être mièvres, ils sont obligatoirement excessifs, non ,sinon quel intèrêt? La poésie  - Page 7 Icon_con
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4486
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyJeu 28 Fév - 20:31

Allez, demain AM, je vais relire toute la page de la semaine.... ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 198
Age : 63
Date d'inscription : 12/07/2018

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptyVen 1 Mar - 21:22

Parfois, ce qui se murmure en nous
Devient audible. Nous entendons
Alors tant et tant d'autres murmures
Chez les vivants et les morts, depuis
La nuit des temps, disant un secret
Lancinant jamais éclairci, basse

Continue de la Voie qui seule sait

François Cheng
La vraie gloire est ici

Gallimard
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4708
Age : 67
Date d'inscription : 25/02/2013

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptySam 2 Mar - 0:06

Simple, profond et beau, je reconnais bien là François Cheng, merci Mike La poésie  - Page 7 395622
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

Kristian

Nombre de messages : 1473
Age : 76
Date d'inscription : 18/11/2016

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptySam 2 Mar - 16:43

Très, très beau.  La poésie  - Page 7 395622  Je ne connaissais pas du tout. Merci, Mike ! Mains
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 198
Age : 63
Date d'inscription : 12/07/2018

La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 EmptySam 2 Mar - 17:08

laudec a écrit:
Simple, profond et beau, je reconnais bien là François Cheng, merci Mike La poésie  - Page 7 395622

J'ai découvert François Cheng par la lecture de son livre Cinq méditations sur la mort (Albin Michel). Une interview radiophonique m'avait donné envie de le lire. J'avais été ébloui par la lecture.
J'ai continué par des lectures de recueil de poèmes et par De l'âme (Albin Michel).
Je suis très admiratif de François Cheng. Ces textes sont d'une grande qualité littéraire et ses réflexions vont bien au-delà de des propos souvent très superficiels délivrés par les intellectuels habitués des ondes radiophoniques et télévisuels.Ne prenez pas cela comme une critique des "élites intellectuels" pour lesquels j'ai un profond respect.
Lorsque je lis François Cheng, j'ai l'impression d'avoir devant moi un grand homme qui me prend par la main pour me donner à réfléchir sur la vie et ... la mort bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La poésie  - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: La poésie    La poésie  - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La poésie
Revenir en haut 
Page 7 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Les Arts-
Sauter vers: