Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Richard DERING (1580-1630)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15962
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Richard DERING (1580-1630)   Mer 22 Mar - 9:45

Richard Dering (né vers 1580 - mort le 22 mars 1630 à Londres) - également Deering, Dearing, Diringus , etc. - était un compositeur anglais de la Renaissance. Malgré son origine anglaise il a vécu et a travaillé la majeure partie de sa vie dans les Pays-Bas méridionaux dominés par l'Espagne, en raison de sa foi catholique romaine.

Dering était probablement né protestant en Angleterre, mais s'est converti par la suite au catholicisme romain pendant un voyage en Italie dans sa trentaine. Il est né comme fils illégitime de Henry Dering de Liss, Hampshire. Il est connu qu'en 1610 il avait voyagé en Italie et la même année remporté un BMus à Christ Church, Oxford.

De 1612 à 1616 il a voyagé avec l'ambassadeur britannique à Venise, et en 1617 on sait qu'il était organiste de la communauté des bénédictines anglaises à Bruxelles. Il retourne en Angleterre en 1625 comme organiste de la reine catholique Henrietta Maria et "musicien pour les luths et les voix" de Charles Ier.

Dering a écrit trois livres de motets avec continuo, deux de canzonets et un de madrigals et continuo , et est représenté dans beaucoup d'anthologies. Sa musique montre des degrés variables d'influence italienne; Les madrigaux avec continuo et les petits motets concertato sont dans le style d' Alessandro Grandi ou d'India, avec des modulations capricieuses et une expression dramatique; Le Cantica Sacra (1618) contient des motets à 6 parties qui rappellent un style de type madrigal italien plus conventionnellement expressif.

La musique de Dering doit avoir eu un grand attrait, car une grande partie de celle-ci a été mise en lumière par l'éditeur d'Anvers Pierre Phalèse le Jeune entre 1612 et 1628. Les pièces à deux et trois voix de Dering ont été publiées à Londres par John Playford en 1662, longtemps après la mort du compositeur, mais ils peuvent avoir été écrits dans les Pays-Bas espagnols, car on a un texte en l'honneur de Saint-Jacques comme patron de l'Espagne. Il est probable que Dering a emporté ses pièces avec lui en Angleterre et elles ont certainement été chantées dans la chapelle d'Henrietta, et ont été utilisées pour la dévotion privée dans la communauté britannique (quand ils étaient censément la musique préférée d' Oliver Cromwell).


Oeuvres


Musique religieuse:

Cantiones sacrae, 5vv, bc (Anvers, 1617):
Anima Christi;
Ave Maria gratia plena;
Ave verum corpus;
Ave virgo gratiosa;
Contristatus est Rex David;
Dixit Agnes;
Indica mihi;
In lectulo mihi;
Jesu decus angelicum;
Jesu dulcedo cordium (2p. Desidero te);
Jesu dulcis memoria;
Jesu summa benignitas;
O bone Jesu (2p. O nomen Jesu);
Omnem super quem;
Quae est ista quae ascendit de deserto;
Quando cor nostrum;
Vidi speciosam;
Vox in Rama


Cantica sacra, 6vv, bc (Anvers, 1618)
Adjuro vos filiae;
Ardens est cor meum;
Cantate Domino;
Congratulamini mihi;
Factum est silentium;
Heu mihi Domine;
Jesu decus angelicum;
Jubilate Deo;
O crux ave;
O vos omnes;
Panis angelicus;
Paratum cor meum;
Quae est ista quae ascendit quasi aurora;
Quam pulchra es;
Quem vidistis;
Sancta et immaculata virginitas;
Surge amica mea;
Te laudamus;
Veni Jesu;
Virgo prudentissima;
Vulnerasti cor meum


Cantica sacra, 2–3vv, bc (London, 1662):
Ardens est cor meum;
Beatus vir;
Canite Jehovae;
Cantate Domino;
Conceptio tua;
Duo seraphin, ed. R. Charteris, Two Motets (London, 1990);
Ego dormio;
Gaudent in coelis;
Gloria Patri;
Gratias tibi Deus;
Isti sunt sancti;
Justus cor suum;
Justus germinabit;
Laetamini cum Maria;
Miserere mei;
O bone Jesu, ed. R. Charteris, Two Motets (London, 1990);
O Domine Jesu Christe;
O lux et decus Hispaniae;
O quam suavis;
Panis angelicus;
Qualis est dilectus;
Sancta et immaculata virginitas;
Veni electa mea;
Vulnerasti cor meum


2 verse anthems:
Almighty God, who through thy only begotten son;
Unto thee, O Lord


Divers:
8 motets, 2–3vv, bc,
1 full anthem, And the King was moved, 5vv.


Musique profane

Canzonette, 3vv, bc (Anvers, 1620)
Ahi! che torn'il ben mio;
Ahi! già mi discoloro;
Arder il ghiaccio;
Ardo misero amante;
Chi prend'amore a gioco;
Così bella voi sete;
Dolce amoroso foco;
Felice era il mio core;
Filli, mentre ti miro;
Filli mi rid'e fugge;
Filli, se gl'occhi giro;
Giunt'è pur;
Io grid'ognor mercede;
Io mi sento morir;
O vagh'o care stelle;
Per te l'alma si strugge;
Se nel partir da voi;
Soccorretemi ohimé;
Voi che set'il cor mio;
Voi volete ch'io mora


Canzonette, 4vv, bc (Anvers, 1620)
Ardenti miei sospiri;
Ardor felice e caro;
Dolce spirto d'amore;
Donna gentile;
Donna se 'l cor;
E se ben nott'e giorno (2p. Deh! luce del mio cor);
Gli ardenti miei desiri;
Il mio martir (2p. I miei sospiri; 3p. Donna crudel);
It'amari sospiri;
Lagrime dolci e care;
La vag'e bell'Aurora;
Lungi da voi;
Mirando la mia dea;
Occhi ladri d'amor;
O com'è gran martire;
Ohimé, partit'è il mio bel sol;
Poiché mesto e dolente;
Rosa d'amor;
Tutta gentili'e bella;
Vivrò io mai (2p. E se pur esser)


2 madrigals
If sorrow might, 6vv;
Sleep quiet Lee, 3vv


18 madrigals, 1–3vv
Al fonte, al prato;
Alme d’amor rubelle;
Che veggio, ohimé;
Così dunque;
Crudelissima doglia;
Donna, mentre io vi miro;
Felice chi vi mira;
Ho visto al mio dolore;
Lasso, ch’io moro;
Legasti, anima mia;
Lungi dal vostro lume;
O dolce mio martire;
O donna troppo cruda;
O durezza di ferro;
O miei giorni fugaci;
Pargoletta è colei;
T’amo mia vita;
Vergine bella


Divers:
City Cries, 1v, str,
Country Cries, 1v, str.


Musique instrumentale


8 fantasias, a 5
2 fantasias, a 6
8 pavans, 3 almaines, 1 galliard, a 5,
1 pavan
1 pavan, a 3/4,
1 almaine, a 3

Oeuvres douteuses
8 motets, 2vv,
6 fantasias, a 5, attrib. Dering, by John Ward
3 fantasias, a 6, Six Fantasias for Six Viols
2 In Nomines, a 6, anon., possibly by Dering




https://www.youtube.com/watch?v=h0z25Wkd2Qg
Revenir en haut Aller en bas
 
Richard DERING (1580-1630)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: