Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Nicola de GIOSA (1819-1885)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16307
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Nicola de GIOSA (1819-1885)   Sam 18 Mar - 10:35

Nicola De Giosa (né à Bari le 3 mai 1819 - mort à Bari le 7 Juillet 1885) était un compositeur italien.

Nicola De Giosa a étudié la musique au Conservatoire de Naples, dans le cadre des enseignements de Ruggi Zingarelli et approfondit sa connaissance du contrepoint ; puis il a poursuivi ses études avec Gaetano Donizetti.

A cause d'un conflit avec le directeur de l'école, Saverio Mercadante, il n'a pas pu conclure ses cours d'études.

Son premier travail a été La casa degli artisti (1842), qui fut un grand succès, suivi de plusieurs ouvrages, y compris Don Checco (1850) et Napoli di Carnevale (1876). Don Checco était l'opéra-bouffe apprécié par le roi Ferdinand II de Bourbon qui a aidé pour les représentations au théâtre San Carlo de Naples. En 1845 il dirige la première mondiale de Elvino au Teatro Nuovo (Naples).

En janvier 1851 il dirige la première de Folco d'Arles avec Eugenia Tadolini, Achille De Bassini et Michele Benedetti (basse) au San Carlo, où en mars il dirige Don Checco. En 1852 il dirige  Folco d'Arles au Teatro Verdi (Trieste) et la première mondiale de Guido Colmar avec Raffaele Mirate et Benedetti à San Carlo.

En 1855 il dirige la première mondiale d'Ettore Fieramosca avec Benedetti à San Carlo. En janvier 1857, il dirige la première mondiale de Un geloso e la sua vedova au Teatro Nuovo de Naples (repris en novembre) et en juin de Isella la modista au Teatro del Fondo.

En 1861, il a lieu la première de Don Checco au Teatro Coppola de Catane. En 1862 au San Carlo sont joués Gli Ugonotti (Les Huguenots, de Meyerbeer) avec Mario Tiberini, Gottardo Aldighieri et Benedetti, et Un ballo in maschera de Verdi avec Maria Spezia, Tiberini, Aldighieri et Benedetti ainsi que La Muette de Portici d'Auber, avec Aldighieri et Benedetti. D'autres créations tels Faust de Gounod et le Prophète de Meyerbeer ont été dirigées par lui à San Carlo.

Il a été directeur de 1868 à 1869 du Teatro La Fenice à Venise. Après une autre année au Teatro San Carlo, il a travaillé en 1870-1871 comme chef d'orchestre de la compagnie de théâtre italienne du Théâtre du vice-roi du Caire.
En 1872, De Giosa a dirigé l'Orchestre du Teatro Colon à Buenos Aires. A son retour à Naples en 1875, il a été directeur du Teatro Sannazzaro. Il y a mené une série d'opéras comiques italiens, entre autres Il Turco in Italia de Gioacchino Rossini.

En 1876, il a terminé sa carrière de chef d'orchestre et a passé ses dernières années à Bari où il meurt en 1885.

Le Teatro Petruzzelli de Bari aurait dû être appelé Politeama Nicola de Giosa, pour honorer le grand maître de Bari, mais les bâtisseurs de la famille, Petruzzelli, a insisté pour imposer leur propre nom de famille.

Dans le même théâtre, il y a une grande statue de pierre, sauvée après l'incendie désastreux de 1991, à la mémoire du plus grand compositeur du XIXe Bari.

Nicola de Giosa a également écrit la musique de chambre et la musique religieuse.

Il est mort à Bari en 1885, à 65 ans, et la Ville lui a consacré une rue de la ville.


Opéras

La casa di tre artisti (Libretto: Andrea Passaro), Commedia buffa per musica, 1842
Elvina (Libretto: Almerindo Spadetta), Melodramma semiserio, 1845
Ascanio il giojelliere (Libretto: Giuseppe Sesto Giannini), Melodramma, 1847
Le due guide (Libretto: Marco D'Arienzo), Melodramma, 1847
Don Checco (Libretto: Almerindo Spadetta), Opera buffa, 1850
Folco d'Arles (Libretto: Salvadore Cammarano d'après Ruy Blas de Victor Hugo), Melodramma tragico, 1851
Guido Colmar (Libretto: Domenico Bolognese), Tragedia lirica, 1852, revu en 1864 sous le nom de Silvia
Ettore Fieramosca (Libretto: Domenico Bolognese), Tragedia lirica, 1855
Isella la modista (LibrettO: Leopoldo Tarantini), Opera giocosa, 1857
Un geloso e la sua vedova (Libretto: Ernesto Del Preite), Commedia lirica, 1857
Lo zingaro (Librettiste inconnu), Melodramma tragico, 1859
Il bosco di Dafne (Libretto: Michelle Achille Bianchi), Dramma giocoso, 1864, une première version date de 1853 sous le nom d'Elena
Il marito della vedova, 1870
Il pipistrello (Libretto: Enrico Golisciani d'après PJB Coudard Desforges), 1875
Napoli di carnovale (Libretto: Marco D'Arienzo), Opera giocosa, 1876
Il conte di S. romano (Libretto: Enrico Golisciani), Dramma lirico, 1878
Rabagas (Libretto: Enrico Golisciani d'après Victorien Sardou), Opera parodia, 1882


Divers

Una lacrima sulla Tomba del conte di Gallenberg, cantate pour soprano, chœur et orchestre pour le concours du conservatoire (1839)
Inno funebre pour quatre voix, chœur et orchestre, pour le concours du conservatoire (1839)
Qual Dall'Orto un'auretta, cantate per l'inaugurazione del mezzo busto in marmo di Sua Maesta / Ferdinando II (1853)
Cantate pour le mariage du duc de Calabre (1859)
Cantate pour le Saint Patron d'Acquaviva (1864)
des mélodies et duos vocaux, dont Li Marenare (v. 1870)
Musique de scène pour Il Biglietto del Lotto Stornato (1846)
Sinfonie (1839)
Missa di Gloria (1838)
Magnificat (1839)
Dixit Dominus (1839)
Requiem per Donizetti (1848)
D'autres pièces religieuses, comme Stabat Mater, Salve Regina, Tantum ergo, Ave Maria et Litanies




https://www.youtube.com/watch?v=TICeGKFmMMw
Revenir en haut Aller en bas
 
Nicola de GIOSA (1819-1885)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: