Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Alexandre GORIA (1823-1860)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15962
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Alexandre GORIA (1823-1860)   Sam 11 Mar - 12:25

Alexandre Édouard Goria (né le 21 Janvier 1823 à Paris, où il est mort le 6 Juillet 1860) était un pianiste virtuose et compositeur français reconnu parmi amateurs passionnés pour ses nombreuses pièces de salon de styles différents, qui connaît un grand succès à leur époque.

Alexandre Goria est né à Paris et admis comme étudiant au Conservatoire de Paris, le 15 Novembre 1830 à l'âge de sept ans. Il avait pour professeurs de piano Adolphe-François Laurent (1796-1867), professeur de Jules Massenet, et Pierre-Joseph-Guillaume Zimmermann, professeur de Charles-Valentin Alkan et Cesar Franck, suivi d'un cours d'harmonie sous la direction de Victor Dourlen.

En 1834, il a remporté le deuxième prix du concours de piano, puis le premier prix l'année suivante à l'âge de 12 ans. Il est ensuite devenu répétiteur des classes de concurrence du conservatoire. Ses études ont été achevées en 1839. Depuis lors, il s'est engagé dans l'enseignement et est devenu célèbre dans le monde de la musique par de nombreux types de pièces pour le piano.

Il était en très bons termes avec le compositeur bohémien Carl Czerny quand il vivait à Vienne pendant un certain temps, et a aussi été un ami très proche du compositeur américain Louis Moreau Gottschalk, qui lui  a dédié sa composition Le Bananier.  Il fut récompensé par la Croix de chevalier de l'Ordre de Charles III par la reine d'Espagne. Il est mort à Paris en 1860.


Goria a écrit plus d'une centaine d' œuvres, exclusivement pour piano (100 numéros d'opus et d'autres sans numéro), y compris des études, des fantasias, des caprices, des concerts en solo, nocturnes de différents thèmes, polkas, mazurkas, des berceuses, des ballades et des "Rêveries". Il était un musicien très acclamé spécialement pour son Étude de concert, Op. 7 et ses brillantes fantasias pour piano sur de nombreuses oeuvres théâtrales ou autres telles que Plaintes de la jeune fille op. 20 et d'autres transcriptions de lieder de Franz Schubert et d'autres compositeurs.


Sélection parmi les oeuvres (tous les opus sauf les fantaisies sur des opéras)

Le Papillon, bluette, op 1
Harmonie du soir : Nocturne sur une mélodie de Jacques Offenbach, op 2
Berceuse : 1ère romance sans paroles, op 3
Canzonetta : 2ème Romance sans paroles, op 4
Olga : 1ère polka-mazurka, op 5
Heure de la prière: 1er Caprice-nocturne caractéristique, op 6
1ère etude de concert, op 7
2ème étude de concert, op 8
Sérénade pour la main gauche, et ensuite pour les deux mains, op 9
Die Erwartung (l'Attente), 2ème caprice-nocturne caractéristique, op 10
Le Calme : 3ème Caprice-nocturne caractéristique, op 11
Alice : Valse brillante, op 12
Andante de salon, op 13
2ème mazurka brillante, op 14
L'Eléganza, 3ème étude de salon, op 15
Improvisation : 4ème étude de salon, op 16
Barcarolle, 5ème étude de salon, op 17
Nadièjda (L'Espérance), 3ème mazurka brillante, op 18
Rêverie, op 19
Fantaisie brillante sur des motifs du Lied Des Mädchens Klage (La plainte de la Jeune Fille de Schubert, op 20
Saltarelle : 6ème étude de salon, op 23
Grande Etude dramatique, op 25
Deux pensées caractéristiques : Ophélia et Miranda, op 26
Odessa : 4ème Mazurka originale, op 28
Mélancolie : 4èmeNocturne caractéristique, op 30
Chanson espagnole, solo de concert, op 33
Nocturne de Soirée sur la romance Una furtiva lagrima de l'Opéra "L'élisir d'Amore" de Gaetano Donizetti, op 34
Souvenir de Dieppe : Grande valse caractéristique, op 35
Ballade : rêverie, op 37
7ème Grande étude d'expression, op 39
Grande mazurka originale, op 41
L'Agilité : Grande Etude de concert, op 43
Salut à la Grande Bretagne, dix-huit thèmes favoris, op 44
Six Mélodies écossaises, op 45
Adelaide : mélodie de Beethoven transcrite et variée, op 46
La Chasse : Caprice de concert, op 48
Les Bords de la Neva : 3 mazurkas originales, op 49
L'Addio, 5ème Nocturne de concert, op 53
La Vénitienne: 2ème Barcarolle, op 54
La Campanella, mélodie-étude, op 59
La Pavane : air de danse du XVI° siècle (1579), op 61
Six grand études artistiques de style et de mécanisme pour piano (École moderne de pianiste, 1re. suite), op 63
Trois morceaux caractéristiques : Rêverie italiana op 65, Allegrezza, op 66, Chanson mauresque, op 67
Tarentelle de concert : Sorrente napolitaine, op 69
Le Pianiste moderne : 12 études de style et de mécanisme, op 72
Nocturne de concert, op 7'
Fête moldave : mazurka brillante, op 75
La Tirana: fantaisie andalouse sur air national de Cadix, op 76
Au bord de la fontaine, étude-rêverie, op 78
Grande Valse de concert, op 80
Chanson allemande : caprice caractéristique, op 81
Marguerite au Rouet: fantaisie brillante sur des motifs de "Gretchen am Spinnrade" Op. 2 (D 118) de Franz Schubert, op 82
Pervenche : rêverie, op 84
Les Adieux, morceaux de salon, op 87b
La Sérénade : caprice de genre, op 88
Mazurka styrienne, op 89
Chants du Nord : 3 airs russes, op 90
Marche triomphale pour 2 pianos concertants, op 91
Amitié : 2ème Caprice-nocturne, op 92
Les Muletiers, : Bolero-scherzo de concert, op 93
Souvenir d'Allemagne : deux études caractéristiques, op 95b
Auf Wiedersehen : villanella, op 95c
Rêverie et Saltarelle, WoO
Pastorale, WoO
Mazurka slave, WoO
Nocturne, op posth
2ème barcarolle, promenade en mer, valse allemande facile, op. posth
Chanson de jeune fille Polonaise, pour piano, violon et viole, WoO
La réforme joyeuse, 3 Rêveries, WoO





https://www.youtube.com/watch?v=WgOO5eMdIbk
Revenir en haut Aller en bas
 
Alexandre GORIA (1823-1860)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: