Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jehan PLANSON (vers 1559-vers 1611)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16384
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Jehan PLANSON (vers 1559-vers 1611)   Jeu 2 Mar - 20:24

Jean (Jehan) Planson est un organiste et compositeur, né à Paris vers 1559 et mort vers 1611.


On sait peu de lui. Il fut organiste à l'église Saint Germain l'Auxerrois de Paris. Il occupait cette place lorsqu'il obtint en 1678 le Prix de la harpe d'argent au concours du Puy de musique d'Evreux, ceci pour la composition du motet à 4 partie Aspice, Domine. A ce même concours il eut un autre prix pour la chanson française à plusieurs voix "Ah Dieu! que de fletz".


Oeuvres



Quatrains du sieur de Pybrac, ensemble quelques sonetz, & motetz, mis en musique à 3. 4. 5. & 7. parties". - Éd. : Paris : A. Le Roy et R. Ballard (1583). Comprend 3 quatrains à 3 voix, 6 à 4 voix, 10 à 5 voix, 7 sonets à 4 parties, un à sept, 2 motets à 4 voix et 4 motets à cinq voix.

Airs mis en musique à quatre parties...par Jean Planson parisien, tant de son invention que d'autres musitiens/ A Paris MDLXXXVII  [Ce titre dans un cadre orné] Par Adrian le Roy, & Robert Ballard. Imprimeurs du Roy. Auec priuilege de sa magesté pour dix ans. (1587)



Parmi les chansons à 4 voix (1587)

Une Jeune fillette
Amour n'a point des ayles
Amour ne pouvant vivre avecques la feintise
Approche-toy, o mon tourment
A qui vient de saint Michel.
Baysons-nous, belle, mon soucy
Belle, hélas, pour vostre amour
Bergère, de quelle façon
Ce fut alors que l'aurore
Le cerf si fort ne désire
Chamberiere chamberiere allez tost et venez ça
Dessus l'herbe fleurie
Dieu, que c'est une belle chose
Durant que seul en ce désert
Enfin ce coeur volant qui tenoit à louange
Et le fleur vole, vole, vole
Fais-moy mon très doux Jésus
Gabriel Nazareth
Ha ! que je suis à mon ayse
Horreur, fureur et rage
Je confesseray bien vostre moindre beauté
Là-bas, là-bas, en ce verd pré
Ma bergère, ma lumière
Mignonne, que ne craignez-vous
Une nimphe jolie
Nous estions trois jeunes filles
O beaux Yeux qui sçavez si doucement charmer
O nimphes qui vives tristes de mon ennui
On ne vit onc si belle flamme
Par un matin la belle s'est levée
Pour quelque chose que je face
Puis que le ciel veut ainsi que mon mal je regrette
Quand je voys voir ma maistresse
Quand premier je vis vos beaux yeux
Quel horrible brasier me comble de souci !
Que tu es belle à mon gré
Qui ayme et n'a point de plaisir
Réveillez-vous, belle Catin
La Rousée du joly mois de may
S'il vous desplait d'estre servie
Sortez, soupir, du profond de mon âme
Traistre, afin de m'abuser
Voilà le berger Janet
Vous l'avez dit, mauvaise


Parmi celles de 1583

En m'oyant chanter quelquefois (1583)
Soyons joyeulx (1583)



https://www.youtube.com/watch?v=RNawjxEc4qY

Revenir en haut Aller en bas
 
Jehan PLANSON (vers 1559-vers 1611)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: