Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Gong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16030
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Le Gong   Mer 1 Mar - 20:12

Le gong désigne une variété d'instruments de musique de percussion en métal. Il ne faut pas les confondre avec les tam-tam, ce dernier a une hauteur indéfinie alors que le gong est accordé. Le terme vient du malais et du javanais mais est très répandu à travers l'Asie. L'instrument en lui-même provient vraisemblablement des percussions en bronze de Chine et des cymbales d'Asie centrale.


Les gongs sont principalement de deux types :


Gongs suspendus d'orchestre javanais gamelan.

Ces gongs sont plus ou moins plats et circulaires. Ils sont suspendus verticalement par des cordes passées à travers des trous sur la partie haute du disque. On les frappe à l'aide d'un bâton dont la taille est proportionnelle au gong. Les plus grands gongs peuvent être préparés en les frappant légèrement avant de donner le véritable coup ce qui permet d'améliorer la qualité du son. Les grands gongs ont un son très puissant. Les plus petits gongs sont joués avec des baguettes de bambou ou de batterie occidentales.


Gongs bols

Les gongs bols ont une forme de bol et reposent sur un trépied, généralement réalisés en bronze ou laiton bien que d'autres alliages soient utilisés. Ils sont joués de différentes façons, toutes n'étant pas strictement rattachées aux percussions. Le disque peut être tapé avec les doigts ou avec un bâton. Ils sont utilisés dans les temples, particulièrement dans le bouddhisme.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3153
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Le Gong   Ven 3 Mar - 15:31

Les gongs et les bols chantants sont plus que des instruments pour moi, leurs vibrations sont bienfaisantes, elles m'apaisent et le temps est comme suspendu lorsqu'ils résonnent. Le son du gong peut être une bonne introduction à la méditation. Il peut ouvrir un espace mystique.

A chaque fois que j'en rencontre, je suis tentée d'acheter surtout les bols chantants, mais jusqu'à présent je me suis abstenue. Je sais qu'un jour j'y arriverai Very Happy

J'ajoute encore quelques éléments que j'ai pu glaner sur la toile .

Auteur de l'article

Pierre-Paul LACAS (psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien)

Instrument à percussion, métallophone à son déterminé, le gong fait partie, comme les cymbales, des idiophones à plaques. Il est formé d'un disque de bronze ou de cuivre, au bord recourbé (le disque de la cymbale a le bord « libre ») ; il est parfois renflé au centre (mamelon) ; en frappant à cet endroit, on obtient un son déterminé. Si la surface interne ou externe est martelée irrégulièrement, la plaque perd son homogénéité, ce qui augmente la complexité du son. L'instrument est suspendu par un cordon enfilé sur le bord ; on le frappe par une mailloche, ordinairement douce (feutrée).

Le gong produit une note à la sonorité pleine, ample, comparable à celle d'une cloche.

Originaire d'Extrême-Orient, c'est surtout à Java et à Bali qu'on rencontre des orchestres entiers de gongs (gamelan), soigneusement accordés ; les plus grands disques peuvent atteindre un mètre de diamètre. Ils sont suspendus à des portiques, ou bien posés horizontalement sur un treillis de cordes ou de rotin. Les plus petits gongs sont tenus en main. Un jeu de 25 gongs, par exemple, peut aller de ut 2 à ut 4. Suivant la taille, l les gongs sont frappés avec des mailloches de plus en plus lourdes. Le gong fut introduit parcimonieusement dans la musique occidentale à la fin du xviiie siècle, sous la forme du tam-tam chinois ; ainsi dans les musiques funèbres ou dramatiques de Gossec, de Lesueur, de Spontini, de Meyerbeer, ou bien dans quelques œuvres à caractère exotique où l'action se passe en Asie (Turandot de Puccini). Dans la musique contemporaine, en revanche, leur emploi s'est fait plus fréquent et plus systématique.

Gong : exemple sonore :ici étonnant les sons produits par ce disque de métal Shocked



Le tam-tam chinois est analogue au gong javanais, mais il est de moindre épaisseur. Il est plat au centre, courbe au bord. Il est constitué de spirales juxtaposées que l'on forge ensemble. Le tam-tam chinois possède une sonorité intermédiaire entre le gong, plus grave, et la cymbale, plus aiguë ; il est à son indéterminé. Sa vibration d'une très longue durée peut émettre un son d'une puissance considérable. Son emploi en musique contemporaine est comparable à celui des gongs et des cymbales. Le gong ne doit pas être confondu avec le tam-tam de bois — Holztomtom pour les Allemands — qui est un tambour de bois africain.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16030
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Le Gong   Ven 3 Mar - 19:03

Merci pour ce complément d'information, Laudec Very Happy Moi je me suis contenté de recopier l'article de Wikipedia, car je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas encore de sujet sur le gong.

Je sais qu'il résonne de temps en temps dans quelques oeuvres classiques, mais je ne me souviens plus où.

Quand j'aurai retrouvé, je tâcherai d'inclure un lien youtube.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3153
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Le Gong   Ven 3 Mar - 21:50

En effet, je me rappelle aussi l'avoir remarqué dans certaines orchestres "classiques" , à rechercher...  sans doute déjà chez les compositeurs cités ci-dessus mais je n'ai rien trouvé  d'illustratif jusqu'à présent.

Par contre j'ai encore trouvé quelques informations intéressants concernant la valeur symbolique et spirituelle du gong.

d'après le Yogi Bhajan

Le gong est un véritable amplificateur où les vibrations s'entrechoquent pour former des résonances et des harmoniques sur une plage étendue de fréquences. En effet, il produit des sons simultanés très complexes allant de l'infra-basse à l'ultra-son. Cela fait de cet instrument un outil idéal pour émettre des pulsations sonores fluctuantes, à la fois subtiles et puissantes, avec un effet de réverbération.

La vibration est une énergie. Les zones où l'énergie se diffuse le plus fortement sont l'avant et l'arrière du gong. La plage dynamique est très élevée car va de quelques décibels à plus de 100db suivant l'instrument.

Toutes ces caractéristiques sonores exceptionnelles rendent l'enregistrement et la diffusion complexe. Il est très difficile de diffuser fidèlement le son d'un gong. Pour profiter de sa palette sonore, il est impératif qu'il soit joué réellement à côté de soi !
Que symbolise le gong ?

« Le son du gong est une musique céleste »


Dans la tradition yogique, la forme en cercle représente la totalité de l'univers et l'unité de chaque chose, le ੴ (Ek Ong Kar).

De cette forme, par le truchement (Big Bang) du maillet, l'énergie est libérée. Jaillit alors la vibration qui est le ॐ (AUM), le son primordial, l'onde de la création de cet univers, le courant sonore (Naad) omniprésent.

Le gong est vu comme la matrice de tous les sons, de toutes les fréquences vibratoires, de la plus dense à la plus subtile. C'est pourquoi il est si puissant. On dit qu'il reflète l'ombre et la lumière, le Yin et le Yang, la conscience et l'inconscient. Il représente également le soleil, qui de ses rayons vient animer, éclairer et purifier toute chose.

Dans les traditions s'approchant du chamanisme, le son du gong est une porte. Il est utilisée pour induire un état modifié de conscience, une modification des perceptions sensorielles, ouvrant celle-ci aux autres mondes pour recouvrer une partie de notre âme ou communiquer avec les divinités.

“ Le gong est très simple. Il s'agit d'un système inter-vibratoire. C'est le son de la créativité elle-même. Le gong n'est rien de plus, rien de moins. Celui qui joue le gong joue l'univers.

Le gong n'est pas une chose ordinaire à jouer. De lui provient toute les musiques, tous les sons, tous les mots. ”



   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Gong   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Gong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Les instruments de musique-
Sauter vers: