Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 L'impopularité de la musique de chambre...?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2686
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: L'impopularité de la musique de chambre...?...   Mer 4 Oct - 19:59

Tout-à-fait, Brahms c'est génial, mais effectivement, pas toujours facile d'accès, encore que ! Gauthier et Renaud Capuçon ont fait beaucoup  pour le jouer, avec aussi leur ami pianiste Frank Braley. Egalement des virtuoses comme la pianiste Martha Argerich sur Bartok avec Gauthier etc...
Je vais revenir sur le fil plus tard en soirée, bien sûr que ça me passionne !  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cmos



Nombre de messages : 19
Age : 63
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: L'impopularité de la musique de chambre...?...   Jeu 5 Oct - 16:35

Pas facile d'accès...à mon avis , pas vraiment.

Les sonates (piano&violon, violoncelle, clarinette...) sont, je pense, les plus "séduisantes", à la fois intimistes et expressives et sont à recommander comme introduction .
Les trios pour piano sont très populaires (surtout le n°1), mais il ne faut pas oublier le superbe trio pour cor, et le trio pour clarinette . Les quatuors à cordes sont plutôt méconnus et assez peu joués: honnêtement, je trouve que ce sont les moins intéressantes de ces ouvres de chambre, assez conventionnelles surtout si on les compare à ceux de Beethoven...! Evidemment, ça n'engage que moi.
Les quintettes à cordes sont un peu de la même veine.
J'aime beaucoup les trois quatuors avec piano, des oeuvres plutôt "denses" ; le 1er est très connu avec son final "alla zingarese" particulièrement ébouriffant!
Le quintette pour piano, et le célébrissime quintette pour clarinette, méritent , je pense, bien leur succès.
Les deux sextuors sont aussi très beaux; le premier est très connu (BO du film "les amants"...)

Brahms est certainement, avec Beethoven et Schubert bien sûr, le compositeur qui s'est le plus investi dans la musique de chambre: celle ci semble bien en adéquation avec la personnalité , plutôt réservée, du musicien.
Un homme plus attiré, au fond, par les petites formes que par les grandes masses orchestrales, et par la confidence plutôt que par  la déclamation...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2686
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: L'impopularité de la musique de chambre...?...   Jeu 5 Oct - 19:19

Eh oui, complètement d'accord , y compris avec ton analyse des oeuvres de Brahms. En fait, ce que je voulais dire, c'est que pour des mélomanes un peu béotiens, certaines oeuvres de Brahms sont plus immédiatement "abordables", plus mélodiques, un peu inspirées d'envolées du folkore et de la sensibilité pure de l'époque.  Ensuite, cela se complique.
Quant aux fameux quatuors Haydn, puis Mozart , puis Beethoven, pour parler d'une période classique géniale... , je pense que l'accès auditif est à la fois "simple" et "très difficile".
Je m'explique : "Simple", car facile d'accès pour l'auditeur, séduit par "l'intimisme" de la musique (et en public, c'est complètement vrai avec les petits ensembles et le contact direct avec les artistes, je peux en témoigner ici dans ma Vendée). 
"Très difficile", car c'est une musique parfois austère (je ne prononce pas le mot "triste", car il me semble inadéquat), et l'auditeur ou le public doit un peu "se mettre là-dedans" : Ecouter vraiment, "rentrer dedans".., un lâcher prise au-delà de certaines conventions de "mélodies".
Il faudrait revenir là-dessus plus longuement. J'adore ces quatuors pré-cités. J'ai acheté Haydn avec l'ensemble Mosaïques (je suis toujours en train de les étudier , sauf que ma chaîne stéréo m'a lâchée et il faut que j'en achète une autre, petit aparté), , je connaîs ceux de Beethoven par coeur ! (  ). Ne parlons pas de Mozart, pour moi , c'est le génie absolu  Ses quatuors dédiés à Haydn, sont d'une écriture qui surpasse celle de Beethoven, dans une modernité affolante qui était déjà bien au-delà de son temps, même si Beethoven a tenté d'aller plus loin dans une forme d'écriture très moderniste effectivement. 
Alors, cela mériterait un nouveau fil qui s'intitulerait "la musique de chambre", tout simplement, s'il n'existe déjà..., ne crois-tu pas ?
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cmos



Nombre de messages : 19
Age : 63
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: L'impopularité de la musique de chambre...?...   Jeu 5 Oct - 22:07

Ah, oui, les quatuors á cordes, un vrai sujet á lui tout seul...
Je me souviens très bien de l’impression bizarre que m’avait laissée la première écoute d’un quatuor de Beethoven...un peu le son d’un orchestre qu’on aurait amputé des deux tiers!
Mais aussi une sensation de vivacité, de vitalité incroyable, et surtout  d’entendre un seul instrument et non quatre. C’est peut-être là le côté le plus fascinant de l’expérience, c’est un peu le mystère de la sainte trinité (à quatre!) ,
La faire partager n’est pas toujours facile, les réactions des néophytes (y compris des gens « musicalement éduqués » ) sont souvent négatives ou déconcertées. Les critiques les plus fréquentes : « musique trop cérébrale, intellectuelle », « abstraite » , « austère », voire « masculine »!
Est-ce cette sonorité « dépouillée « qui dérange? Est-ce Beethoven lui-même? Je ne saurais dire, mais je donnerais comme conseil aux réticents d’aller au concert, car c’est aussi un spectacle extraordinaire. Un peu comme l’opéra, c’est mieux en « live » !
Quoiqu’il en soit, ces quatuors représentent pour moi une quintessence de musique, et le sommet absolu du genre. Je ne me lasse jamais de les réécouter, surtout ceux de la fin (op 127- 135), les plus « modernes » en effet.
Écouter la « grande fugue » donne le sentiment de faire un bond par-dessus le XIXè sciècle , c’est presque du Schönberg... (mais je préfère Beethoven !), c’est un exemple unique en musique. On imagine la tête des auditeurs de l’époque...
On sait que Beethoven était très fier de cette œuvre, et qu’il fut dépité de l’accueil plutôt frais du public ( elle fut jouée originellement à la suite du quatuor op130).
A propos, savais-tu que l’intégrale « live » des quatuors par les Berg est sur YouTube ? Prise de vue, et de son nickel 😏
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'impopularité de la musique de chambre...?...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'impopularité de la musique de chambre...?...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: