Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
cmos



Nombre de messages : 19
Age : 63
Date d'inscription : 14/04/2017

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Mer 11 Oct - 19:15

Alors, on va plutôt dire que si Haydn a été un novateur, Mozart, son contemporain, et Beethoven, son élève, ont peut être poussé encore plus loin l'audace novatrice (formelle, harmonique...)...excusez moi si je persiste dans mon ignorance Rolling Eyes , mais je maintiens qu'un quatuor de Haydn, malgré toutes ses qualités, n'a pas la modernité d'un des derniers quatuors de Beethoven, même si on ne peut nier que Beethoven doit beaucoup à Haydn, notamment en matière de quatuors...
Maintenant, ça n'est pas non plus tout à fait la même époque...
D'autre part, je ne porte pas un jugement de valeur : Haydn n'est pas, de mon point de vue, moins talentueux que Beethoven (cette assertion n'a évidemment aucun sens) , je dis simplement que Haydn, que certes je connais moins bien et moins exhaustivement, ne me donne pas le frisson, et qu'à mes oreilles, sa musique m'apparaît comme" trop sage"...ce n'est bien évidemment que mon ressenti, mais c'est aussi l'objet de ce type de discussion , de confronter des opinions et des sensibilités, non...?

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16721
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Mer 11 Oct - 19:32

cmos a écrit:
ce n'est bien évidemment que mon ressenti, mais c'est aussi l'objet de ce type de discussion , de confronter des opinions et des sensibilités, non...?


Mais bien entendu, cmos, tu as bien fait de nous faire part de ton ressenti. Certains - suivez mon regard Laughing - la partagent, certains ne sont pas d'accord, c'est bien l'objet d'une discussion sur un forum.

Je me trompe peut-être, mais il me semble que ma petite boutade sur la citation de Molière, Ignorantus, etc t'a quelque peu vexé, te sentant attaqué et traité d'ignorant, ce qui n'était absolument pas dans mon esprit Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Mer 11 Oct - 19:37

cmos a écrit:
ce n'est bien évidemment que mon ressenti, mais c'est aussi l'objet de ce type de discussion , de confronter des opinions et des sensibilités, non...?

Ce fut exactement l'objet de ce topic qui n'avait pas nécessairement pour ambition de remettre en cause les apports réels de ce compositeur dans l'histoire de la musique classique, sinon je l'aurais titré autrement, si, par exemple, j'avais souhaité une approche plus "musicologique"...que je n'interdis pas non plus ceci-dit, au contraire! Ce qui m'a inspiré ce thème, ce n'est pas uniquement ma propre expérience de la musique de Haydn, ce sont des mélomanes que je connais qui, pourtant très amateurs de classique, ne m'ont jamais semblé très enthousiastes vis-à-vis de sa musique, aimant comme moi certaines oeuvres  bien précises mais guère au-delà. J'ai ouvert ce topic avec l'espoir d'y trouver des raisons ou au moins des indices, certainement pas pour le plaisir de "dénigrer" Haydn, ce qui n'aurait évidemment aucun intérêt. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Mer 11 Oct - 21:27

cmos a écrit:
 , mais je maintiens qu'un quatuor de Haydn, malgré toutes ses qualités, n'a pas la modernité d'un des derniers quatuors de Beethoven, même si on ne peut nier que Beethoven doit beaucoup à Haydn, notamment en matière de quatuors...
Maintenant, ça n'est pas non plus tout à fait la même époque...

Ben oui...là tu débats carrément avec toi-même... Wink : les premiers quatuors de Beethoven sont plus proches de ceux de Haydn que de ses derniers quatuors.....Et Beethoven est né 38 ans après Haydn , ce qui est beaucoup par rapport à une période dite "classique" qui est très courte...

Mais en fait , la "modernité" d'un compositeur n'a en général (et très largement) rien à voir avec son succès auprès des amateurs...Les exemples sont multiples:
le plus impressionnant est JS Bach, que tu sembles apprécier (au point de suggérer que sa musique n'est pas "baroque", puisque tu n'apprécies ou peu cette période) : je souvent lu ou entendu, de la part aussi de ceux qui l'admirent , que malgré toutes les qualités qu'on trouve dans sa musique, on ne peut guère la trouver "novatrice" ou plus "moderne" que celle des ses contemporains...Il aurait été bien plus un "accomplisseur" qu'un novateur ...

Dans une autre époque, Rachmaninov n'est guère considéré comme un novateur, mais plutôt l'inverse, largement tourné vers le passé; çà ne l'empêche pas d'avoir aussi de nombreux admirateurs....
Les exemples foisonnent dans le 20è et 21è siècle...Si on découvre une musique qui nous enthousiasme sans savoir de qui elle est, on ne va du coup la mépriser en découvrant que le compositeur est né en 1950, alors qu'on le situait fin du 19èm début 20ème??
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Mer 11 Oct - 21:28

Icare a écrit:
Ce qui m'a inspiré ce thème, ce n'est pas uniquement ma propre expérience de la musique de Haydn, ce sont des mélomanes que je connais qui, pourtant très amateurs de classique, ne m'ont jamais semblé très enthousiastes vis-à-vis de sa musique, aimant comme moi certaines oeuvres  bien précises mais guère au-delà. J'ai ouvert ce topic avec l'espoir d'y trouver des raisons ou au moins des indices, certainement pas pour le plaisir de "dénigrer" Haydn, ce qui n'aurait évidemment aucun intérêt. Rolling Eyes

Il y a des œuvres de Haydn que j'adore, au même niveau que celles de Mozart, c'est dire !

Mais je vois deux obstacles à une reconnaissance universelle de Haydn :
1. L'immense ombre de Mozart,
2. L'immensité de l'œuvre de Haydn. Comment écouter tout ça ? Je n'ai pas le temps, et pas non plus le goût de me plonger dans le classique 24/24.

Cela ne m'empêche nullement de considérere Haydn comme un immense compositeur, pas loin du tout du niveau de Mozart, que je trouve divin    (mais je me répète, je l'ai déjà dit ailleurs sur le forum.)
Revenir en haut Aller en bas
benoît

avatar

Nombre de messages : 295
Age : 53
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Ven 13 Oct - 1:01

Sur ce forum, on peut lire des remarques pertinentes .

--->Déjà pour rebondir sur les propos de Kristian :

Kristian a écrit:
Mais je vois deux obstacles à une reconnaissance universelle de Haydn :
1. L'immense ombre de Mozart,
2. L'immensité de l'œuvre de Haydn. Comment écouter tout ça ? Je n'ai pas le temps, et pas non plus le goût de me plonger dans le classique 24/24.


1 - c' est exact et cela fait 200 ans que cela dure; Mozart  a vu  sa réputation ( justifiée) monter à partir du début du XIXème  alors que l' étoile de Haydn a décliné à partir de sa mort alors qu' il ne faut pas oublier qu' il était considéré comme le plus grand compositeur de son vivant; à l' époque romantique, cela s' est gâté : Cf les propos peu amènes de Schumann et Berlioz ( Brahms étant une exception comme grand admirateur)

2- remarque fallacieuse s' il en est : pourquoi ? pourquoi pas; la moindre boutasse de partition de Mozart  voire même de  Beethoven est enregistrée, écoutée, alors pourquoi ne pas aller à la recherche de trésors méconnus ?

Certes il faut aimer le style classique; évidemment si ce n' est pas le cas, le cas est désespéré; mais cette remarque sous-tend un propos et une méconnaissance trop répandue hélas : un mec qui a écrit 106 symphonies, 62 sonates etc... , c' est suspect: de la musique au kilomètre, toujours la même chose, comme la pâte dentifrice qui sort du tube en appuyant dessus (alors que le grand Beethoven n' a écrit que 9 symphonies et quelles symphonies !!- que le meilleur et bla, bla, bla...)Et le style classique est " formaté " , sans surprise etc...( on sait que la symphonie est forcément vif-lent-menuet-vif etc..., la sonate = exposition, durchführung, réexposition, coda, etc...)

A cela je réponds :

- Haydn a écrit sur une cinquantaine d' années

- Il s' est toujours efforcé d' être original et aucune oeuvre  n'est vraiment faible(opéras mis à part, sous un certain angle); même ses premières symphonies sont plus intéressantes que les premières du divin Mozart; il sort toujours de l' ordinaire et fait lui-même de l' ombre à ses dizaines de collègues contemporains ( à tort ? à raison ? -aller sur le forum Haydn pour de passionnantes discussions).A titre d' exemple que je cite toujours (M. Vignal) = entre 1750 et 1820 plus de 10000 symphonies écrites; et qui surnagent 200 ans après?

---> Jean fait la remarque et la distinction pertinente entre "novateurs" et "accomplisseurs".

J.S. Bach et Mozart sont des accomplisseurs ; ils ont en effet sublimé la musique de leur temps; pour moi, ce sont les 2 plus grands génies de la musique.

J. Haydn est un novateur (  comme Schönberg, Wagner ) ; c 'est lui qui a posé les bases des grandes formes musicales de la musique occidentale qui perdureront encore 2 siècles plus tard: perfectionnement et stabilisation de la symphonie, du quatuor à cordes , de la sonate.

Quand le jeune Haydn commence à composer, Bach ,Händel sont encore là, Vivaldi est mort il y a peu; quand Haydn meurt , Beethoven a déjà composé ses 6 premières symphonies, ses 5 concertos pour piano , ses 24 premières sonates ! Quel parcours dans l' histoire de la musique ! je dirai même que Haydn est un passeur : sans lui , pas de Beethoven ; oui, Beethoven a transcendé le style classique mais il n' aurait pas pu le faire sans connaître et comprendre le style haydnien.

Moi je vois trois autres obstacles à une reconnaissance universelle de Haydn , qui rejoint la réflexion d' Emmanuelle :

-" c'est plus un compositeur cérébral que purement hédoniste " et cela va à l'encontre de notre époque actuelle et notre recherche du plaisir. Oui, c' est vrai ,c' était aussi un intellectuel dans le sens que ses recherches formelles étaient novatrices et de par son sens admirable de l' architecture musicale.

On lui a aussi reproché ce côté intellectuel mais comme a dit Schönberg :" mieux vaut une musique d' intellectuel qu' une musique d' imbécile". Alors que paradoxalement Joseph Haydn a toujours associé avec bonheur musique savante et art populaire , l' une des clés de son originalité.

- mais il est tout à fait juste de remarquer que personne ne peut fredonner et se souvenir d' une mélodie de Haydn; c' est au moins pour cela qu' il n' est pas connu du grand public et que Mozart lui fait de l' ombre par son génie mélodique, par la séduction sonore immédiate  plus facile à apprécier spontanément.

Haydn est d' abord un architecte , un immense artisan qui façonne son oeuvre d' abord sur le plan formel ; ce qui le caractérise , c' est  l' énergie, la projection en avant, et le développement thématique à partir d' une cellule rythmique ou quelques notes; le plaisir de l' écoute est donc en effet plus intellectuel. En cela il plaît plus aux musiciens professionnels qu' au mélomane lambda.
Mais attention : il faut une exécution musicale parfaite pour bien servir Haydn; sa musique ne supporte aucune médiocrité dans sa mise en place: une mauvaise interprétation ne flinguera jamais Mozart( quoique...)car il restera toujours quelque chose de sa sublime musique  alors que Haydn , si. Alors si on tombe la première fois à la première écoute sur une daube, la musique de Haydn devient tout de suite chiante, ennuyeuse, plate.

- sa vie n' est pas un roman; ce n' est pas un enfant prodige ( Mozart, Mendelssohn), ce n' est pas un grand voyageur ( Mozart, Liszt), ce n'est pas un homme à femmes ( Liszt), ce n 'est pas un infirme  frappé par le destin( Beethoven), ce n' est pas un être tourmenté (Chopin, Schumann, Tchaïkovski), il n' est pas mort jeune ( Mozart, Schubert) etc... L' image qu' on a de lui est celle d' un vieux monsieur, qu' on n' imagine pas avoir été jeune ( Saint-Saëns idem), un vieux professeur donc pas drôle alors qu' il avait plein de malice; sa vie, avec toutes ses vicissitudes, est un modèle d' optimisme car son caractère l' incitait à toujours voir la vie du bon côté, à " positiver".

Ce qui fait que l' une de l' originalité de son style est l' humour , la bonne humeur, parsemée dans beaucoup d' oeuvres; à titre d' exemple d' humour haydnien que je rappelle, le coup de basson incongru dans le largo cantabile de la 93ème symphonie, que j' assimile à un pet ou à un coussin péteur jusqu' à une certaine trivialité ,absolument impensable chez Mozart ou chez Beethoven , qui eux sont véritablement " sérieux" .Non ,l'audace et surtout  l' irrévérence ne sont pas forcément du côté de Beethoven.

Je rappelle que Haydn était un homme du peuple , quasi autodidacte, qui a côtoyé la grande noblesse de son époque; on lui reprochait de travailler en " bras de chemise" et il  n' avait pas la tenue vestimentaire élégante de Mozart, issu du milieu bourgeois. A noter certains traits de danses villageoises " à la Brueghel " dans ses menuets (cf. 88ème symphonie)qui rappellent ses origines modestes et brossent un pittoresque où une certaine "trivialité" populaire se mêle à une élégance toujours parfaite. J' en veux pour preuve cet exemple clair : Le chœur des vendanges Juchhe ! Juchhe ! Der Wein ist da (Vivat ! Le vin est là) de l' oratorio " les Saisons".

Michel Le Naour , dans sa critique du dernier disque de sonates de Haydn par J-E Bavouzet (Classica),  a parfaitement compris l' esprit de Haydn "effet de surprise, caractère ludique, jubilatoire,  l' humour, l' art des oppositions de climats, l' inventivité toujours en éveil, les contrastes accusés " et cite la célèbre réflexion, vraiment pertinente,  de Stravinsky :" De tous les compositeurs de son temps, Haydn fut le plus conscient, à mon avis, du fait qu' être parfaitement symétrique signifie être parfaitement mort" .A méditer...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Ven 13 Oct - 8:34

Très intéressant et mon propos n'est pas en opposition avec tout ça, seulement ce n'est pas suffisant pour aimer un compositeur et c'est vrai que des Bach, Mozart, Beethoven, Brahms, me sont plus transcendants et il y a peu de chance que ça change (sauf que je ne suis pas du tout amateur des premières symphonies de Mozart, seulement des dernières)...Après c'est personnel. Encore une fois, il ne s'agit pas de remettre en cause la place de Haydn dans l'histoire de la musique ni de nier ses apports fondamentaux, ce serait absurde, j'en conviens...Maintenant, pour ce qui est de l'aspect intellectuel, ce n'est sûrement pas ce qui dérange ou effarouche l'amateur éclairé de contemporain que je suis.Laughing  J'adore Schoenberg, Berg, Zimmermann, Berio, Denisov et beaucoup d'autres, autant de compositeurs qui sont cérébraux et si peu hédonistes. Toutefois, mes préférences vont vers ceux qui sont dans un certain équilibre entre les deux, comme J. S. Bach qui est selon moi aussi cérébral que ludique. Je pourrais en citer d'autres plus contemporains!


Dernière édition par Icare le Ven 13 Oct - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16721
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Ven 13 Oct - 10:05

Icare a écrit:
Très intéressant et mon propos n'est pas en opposition avec tout ça, seulement ce n'est pas suffisant pour aimer un compositeur et c'est vrai que des Bach, Mozart, Beethoven, Brahms, me sont plus transcendants et il y a peu de chance que ça change (sauf que je ne suis pas du tout amateur des premières symphonies de Mozart, seulement des dernières)...Après c'est personnel.  

Bien sûr que c'est personnel : on aime, on n'aime pas, ou bien on apprécie plus ou moins (c'est ton cas je pense). On ne peut pas se dire : tiens, aujourd'hui je vais aimer la musique de.... C'est un peu comme la foi : on l'a ou on ne l'a pas, ce n'est pas une question de volonté.

Un grand, un immense merci pour ton plaidoyer en faveur de Haydn, Benoît Mains
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Ven 13 Oct - 14:18

benoît a écrit:
Sur ce forum, on peut lire des remarques pertinentes .

--->Déjà pour rebondir sur les propos de Kristian :

Kristian a écrit:
Mais je vois deux obstacles à une reconnaissance universelle de Haydn :
1. L'immense ombre de Mozart,
2. L'immensité de l'œuvre de Haydn. Comment écouter tout ça ? Je n'ai pas le temps, et pas non plus le goût de me plonger dans le classique 24/24.

[...]

2- remarque fallacieuse s' il en est : pourquoi ? pourquoi pas; la moindre boutasse de partition de Mozart  voire même de  Beethoven est enregistrée, écoutée, alors pourquoi ne pas aller à la recherche de trésors méconnus ?

Certes il faut aimer le style classique; évidemment si ce n' est pas le cas, le cas est désespéré; mais cette remarque sous-tend un propos et une méconnaissance trop répandue hélas : un mec qui a écrit 106 symphonies, 62 sonates etc... , c' est suspect: de la musique au kilomètre, toujours la même chose, comme la pâte dentifrice qui sort du tube en appuyant dessus (alors que le grand Beethoven n' a écrit que 9 symphonies et quelles symphonies !!- que le meilleur et bla, bla, bla...)Et le style classique est " formaté " , sans surprise etc...( on sait que la symphonie est forcément vif-lent-menuet-vif etc..., la sonate = exposition, durchführung, réexposition, coda, etc...)

La remarque que j'ai faite sur l'immensité de l'œuvre de Haydn n'était pas du tout hostile à Haydn, dont j'adore les œuvres que je connais.

Simplement, je ne suis pas un spécialiste de musique, j'aime beaucoup la muisque que j'aime, mais ce n'est plus à mon âge que l'on se fait une grande culture musicale quand on a largement suffisamment de musique pour son quotidien.

Si quelqu'une propose un lien qui me permet d'écouter et d'aimer une œuvre (comme le trio HOB XV 14, découvert récemment et que j'adore), je l'ajoute à mes morceaux favoris, et je l'écoute de temps en temps. Mais comme je l'ai déjà dit ici, si j'adore la musique, je ne suis pas pour autant un fondu, et ai une autre activité qui me prend le plus clair de mon temps. Ce que je connais provient de la culture musicale que je me suis constituée jusqu'à l'âge de 35 ans environ, et ça n'a pas évolué de façon notable depuis.

Haydn étant pour moi une découverte tardive, j'ai ajouté à mon stock de favoris certaines de ses œuvres, mais ça n'ira pas au-delà. J'ai eu neénamoins l'occasion de voir ces derniers temps ce qui se passe autour de Mozart et Haydn, c'est là-dessus que je me suis fondé pour faire les deux remarques que tu as reprises.

J'ajoute pour finir que la période classique est ma préférée de toutes les périodes musicales, avec Bach et la musique française de la fin du 19e et du début du 20e.

Bref, mes « impressions » ne sont pas celles d'un grand spécialiste de musique. Elles sont donc à prendre comme telles. Mains

Merci pour tous les renseignements passionnants que tu donnes sur Haydn. Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
benoît

avatar

Nombre de messages : 295
Age : 53
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Ven 13 Oct - 14:56

De rien  Joachim...quand je vois aussi  tous  tes efforts en faveur de Haydn, tu as bien du courage; ramons, ramons !! Mains  drunken

Je crois me souvenir que Icare aime surtout les 7 dernières paroles du Christ en Croix; c' est pour sûr l' oeuvre la moins ludique de J.Haydn; je pense donc que ce n' est pas le côté intellectuel, savant  de Haydn qui le dérange mais l' aspect bondissant, espiègle et plein de bonne humeur de son style, retrouvé ailleurs, préférant l' austérité , le sérieux .

J' ai même l' impression que Icare culpabilise de n' aimer que moyennement Haydn, d' être troublé de passer à côté d' une des figures majeures de la musique occidentale, de faire des efforts vers Haydn non payés en retour, de chercher à l' écouter à contre- coeur; pour moi , il n' y a aucune honte à ne pas apprécier Haydn; en effet tout cela est personnel et hautement subjectif; peut-être quelques oeuvres  pourront lui apporter un autre regard et qui sait ...
Leurs personnalités semblent incompatibles.

Cela semble aussi le cas de cmos qui par ses contre- vérités démontre bien qu 'il ne comprend vraiment rien à Haydn; c 'est comme ça; que pouvons- nous y faire ?

Moi-même suis complètement hermétique à la musique du XVIIème siècle, à Monteverdi, à la 9ème de Beethoven, à Sibélius et pourtant combien d' efforts pour faire le pas !

Le seul danger est le rejet rapide en n'écoutant que quelques oeuvres pas forcément emblématiques du compositeur; il faut écouter, réécouter avant de faire sa propre opinion mais comprendre n' est pas forcément aimer ; sans faire vibrer, sans aller au fond du coeur, une musique peut être appréciée et même admirée; ainsi, pour moi ,tel est le cas de Berlioz .

Haydn aura toujours des admirateurs , des adorateurs; il faut le leur laisser. Que les détracteurs écoutent autre chose  et surtout  il faut cesser de le comparer, de le jauger à l' aune de Mozart ou de Beethoven No

J' espère que Kristian continuera à faire de jolies découvertes dans l' oeuvre de Haydn;il ne s' agit pas d' être exhaustif dans l' écoute de toutes les oeuvres.

Pour de belles et bonnes surprises, qui en étonneront sûrement plus d'  un,  je conseille  d' aller voir du côté des trios pour piano ( HobXV) de J. Haydn.Pour les frileux du son baroqueux, je conseille évidemment le Beaux Arts Trio,à l' élégance souveraine manquant peut-être parfois de folie qu ' on trouve ( eh oui!) dans cette musique et plus présente ailleurs ( Trio Wanderer par exemple)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11544
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Ven 13 Oct - 16:57

Benoît a écrit: <<Je crois me souvenir que Icare aime surtout les 7 dernières paroles du Christ en Croix; c' est pour sûr l' oeuvre la moins ludique de J.Haydn; je pense donc que ce n' est pas le côté intellectuel, savant  de Haydn qui le dérange mais l' aspect bondissant, espiègle et plein de bonne humeur de son style, retrouvé ailleurs, préférant l' austérité , le sérieux.>>

Oui, j'adore effectivement les Les 7 dernières paroles du Christ et aussi bien la version pour orchestre que la version "Oratorio" pour laquelle je voue peut-être une petite préférence. Il en existe, me semble-t-il, une version pour quatuor à cordes. Je l'écouterai un jour. J'adore La Création et aime aussi ses deux concertos pour violoncelle. De ses symphonies, j'aime bien le premier mouvement "Adagio-Vivace" de la Symphonie "La Reine". Sinon, j'ai en ma possession les N°6, 7, 8, (matin, midi & soir) par Harnoncourt et les N°39 et 45 par Alexander Liebreich. Mais je suis d'accord: c'est sans doute l'aspect "bondissant et guilleret" qui freine mon enthousiasme.

Benoît a écrit: J' ai même l' impression que Icare culpabilise de n' aimer que moyennement Haydn, d' être troublé de passer à côté d' une des figures majeures de la musique occidentale, de faire des efforts vers Haydn non payés en retour, de chercher à l' écouter à contre- coeur; pour moi , il n' y a aucune honte à ne pas apprécier Haydn; en effet tout cela est personnel et hautement subjectif; peut-être quelques oeuvres  pourront lui apporter un autre regard et qui sait ... Leurs personnalités semblent incompatibles.

Culpabiliser, le verbe est peut-être un peu fort mais il y a de cela...J'espère un déclic définitif qui viendra peut-être avec une intégrale de ses trios que je compte me procurer. Suite à des extraits que j'ai écoutés et appréciés, ils m'attirent plus que les quatuors.  Very Happy


Dernière édition par Icare le Ven 13 Oct - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Ven 13 Oct - 17:21

benoît a écrit:
J' espère que Kristian continuera à faire de jolies découvertes dans l' oeuvre de Haydn;il ne s' agit pas d' être exhaustif dans l' écoute de toutes les oeuvres.

Si elles sont du niveau de HOB XV 14, aucun problème !

benoît a écrit:
Pour de belles et bonnes surprises, qui en étonneront sûrement plus d'  un,  je conseille  d' aller voir du côté des trios pour piano ( HobXV) de J. Haydn.

Désolé, c'est déjà fait depuis plusieurs années. C'est ce qui m'a ramené vers Haydn, car je suis fou des six trios de Mozart. ET la, pour les trios, Haydn n'a rien à lui envier. Mozart lui a d'alleurs dédié ses quatuors ou quintettes– je ne sais plus – en signe de reconnaissance. Il ne doit donc pas y avoir un énorme écart entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   Ven 13 Oct - 23:05

Merci Benoît pour tes précisions (pour moi!) sur Haydn...que Mozart aimait et respectait beaucoup (l'inverse est également notoire)...

Pour moi le sommet (ou plutôt ce que j'aime le plus...-çà fait moins jugement musicologique !-) de son œuvre sont ses oratorios. Bien sûr la Création et les Saisons mais aussi Le Retour de Tobie , sans oublier le Stabat Mater et surtout les 7 dernières paroles du Christ et aussi toutes ses messes surtout les six dernières avec la messe pour Ste Cécile...Dans ce domaine il dépasse nettement Mozart (la seule qui aurait pu être comparable et sa GDE MESSE EN UT...Il ne l'a même pas terminée! Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Haydn, un compositeur mal-aimé?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: