Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
Partagez | 
 

 Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin


Nombre de messages: 22610
Age: 39
Date d'inscription: 10/08/2006

MessageSujet: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Dim 17 Déc - 13:47

Une nuit sur le mont Chauve est une pièce symphonique écrite par Modeste Moussorgski durant l'été 1867, pendant son séjour dans la maison de son frère à Minkino.

Hormis dans le cadre de l'opéra, le compositeur a peu écrit pour l'orchestre : un scherzo (1858), une marche nocturne (1861), un intermezzo (1867) et un poème symphonique (1867). Rappelons que ses Tableaux d'une exposition sont une série de pièces pour piano dont Maurice Ravel a réalisé ultérieurement l'orchestration.

La pièce est inspirée d'une nouvelle de Nicolas Gogol qui met en scène le sabbat des sorcières. Le titre initial en était : Nuit de la Saint-Jean sur le mont Chauve.

L'œuvre a été retravaillée plusieurs fois par le compositeur, avec une version chorale en 1872, puis comme interlude orchestral de l'un de ses opéras en 1873. Nikolaï Rimski-Korsakov fait une réorchestration de cette troisième version en 1908 et c'est cette dernière qui reste la plus jouée. Fantasia, le dessin animé de Walt Disney sorti en 1940, utilise encore une autre version où le final se mêle à l’Ave Maria de Franz Schubert (orchestration de Leopold Stokowski).

La musique suit un programme établi par le compositeur : Voix souterraines, apparitions des esprits des ténèbres puis de Satan – Adoration de Satan – Sabbat des sorcières – Sonnerie de la cloche du village et évanouissement des apparitions – Aube naissante.

En 1929, Bronislava Nijinska chorégraphie l'œuvre de Moussorgski pour les Ballets russes, avec des décors et costumes de Nathalie Gontcharova.

_________________
La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie. LvB
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin


Nombre de messages: 12773
Age: 68
Date d'inscription: 19/08/2006

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Dim 17 Déc - 18:05

Il existe maintenant en CD la version originale (orchestration Moussorgski) de cette oeuvre. Je préfère nettement la version Rimski, où l'on entend les douze coups de minuit, et le retour au calme par une jolie mélodie rêveuse.

La version Moussorgski s'arrête abruptement à la fin du sabbat.

(je sais que j'en ai déjà parlé quelque part, j'espère que ce n'est pas sur ce forum).
Revenir en haut Aller en bas
Cadoud al



Nombre de messages: 13
Age: 103
Date d'inscription: 02/05/2007

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Sam 12 Mai - 22:02

Euh en fait à l'origine Moussorgski avait composé la Иванова ночь на лысой горе pour le piano
Et, dans la version originale pour piano on entend clairement les douze coups, le retour au calme et la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Didier



Nombre de messages: 72
Age: 42
Date d'inscription: 24/06/2007

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Jeu 2 Aoû - 22:19

Naxos a édité en 2005 la version orchestrée par Leopold Stokowski, et dirigée par Serebrier. C'est beaucoup plus violent que la version de Rimski.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin


Nombre de messages: 4736
Age: 44
Date d'inscription: 09/11/2006

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Mar 6 Sep - 8:07

Un très bel arrangement de cette oeuvre pour quintette à vents et piano :


_________________
Stéphane

"Vous vous êtes trompés d'instrument. - Monsieur, nous n'avons que des clarinettes en ut. - Eh bien, transposez à la tierce inférieure. - Nous ne savons pas transposer. - Alors, ma foi, taisez-vous. - Ah! par exemple! nous sommes membres de la société, et nous avons le droit de jouer comme les autres." - Berlioz - Les Grotesques de la Musique
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Pianoline



Nombre de messages: 1042
Age: 21
Date d'inscription: 08/06/2011

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Mer 7 Sep - 12:02

très beau, mais je trouve que ca rend encore plus avec l'orchestre, c'est une oeuvre avant tout pour un grand effectif pour que ca pète plus, mais j'aime bien aussi cette version, ca tient debout.
Revenir en haut Aller en bas
Opus100



Nombre de messages: 353
Age: 55
Date d'inscription: 14/08/2011

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Mer 7 Sep - 15:31

Merci Stadler pour cet arrangement.

La réduction de l'effectif rend peut-être l'oeuvre plus synthétique par moments (notamment dans les montées en puissance), mais cette nouvelle approche rafraichit agréablement les p'tites idées sur ce tube.

Comme le précise Pianoline, les forte ont du mal à vraiment "exploser", mais les parties piano me semblent gagner en subtilité.
Toutefois, gare aux couacs : la flûtiste notamment en commet quelques-uns...
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages: 111
Age: 38
Date d'inscription: 11/04/2007

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Sam 26 Mai - 8:05

joachim a écrit:
Il existe maintenant en CD la version originale (orchestration Moussorgski) de cette oeuvre. Je préfère nettement la version Rimski, où l'on entend les douze coups de minuit, et le retour au calme par une jolie mélodie rêveuse.

La version Moussorgski s'arrête abruptement à la fin du sabbat.

(je sais que j'en ai déjà parlé quelque part, j'espère que ce n'est pas sur ce forum).

Il existe aussi la version extraite de l'opéra la foire de Sorotchinsky, qui correspond à la version dont Rimsky est parti pour faire sa réorchestration, et donc avec la fin, mais avec les choeurs en plus (et l'orchestration de Moussorgsky)

Disponible soit en version russe (Abbado/1997/Sony), soit en version traduite en anglais (Rozhdestvensky/1981/BBC Radio Classics).

Absolument à connaitre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Ven 3 Aoû - 13:32

Ceci est tout à fait vrai. À ma connaissance, cette suite est tirée de l'opéra inachevé La foire de Sorotchinsky dont l'histoire est racontée par Gogol dans sa collection de contes Histoires de Dikanka, d'où sort également La veille de Noël (Rimsky) et Tcherevitchki (Tchaïkovsky), la Nuit de mai (Rimsky). La petite suite était tellement belle qu'elle a été "commercialisée" séparément tout comme lo vol du bourdon, tiré du Tsar Saltan de Rimsky-Korsakov. Je suppose, je dis bien, je suppose, que les Américains en sont responsables. Notamment pour le vol, parce que c'est considérée comme une pièce de dextérité jouée par les grands du violon comme Jacha Heifez. Il reste que les deux suites devraient être plus souvent associées aux opéras respectifs dont elle font partie.

Selon mon jugement très personnel, il y a plus d'amateurs de musique symphonique qu'amateurs d'opéra. Je me souviens il y a quelques années ils avait mis en vente une collection appelée Opéra sans chant, pour moi, amateur d'opéra, une vraie aberration... Je tiens les Américains aussi responsables d'avoir remanié la valse d'Eugène Onieguine (ils ont enlevé tous les chœurs) pour l'inclure dans des CDs" tout usage", tout comme la valse de Faust. Ce sont les Américains aussi qui ont promotionné Boris Godunov comme l'opéra le plus important du répertoire russe... Aussi cette basse russe très connue, Féodor Chaliapine.

Boris est un Opéra russe de plus! Pas mieux que les opéras de Rimsky qui a eu la gentillesse (malgré les durs reproches des Américains) de finir tous les opéras que le soulon Mussorgsky avait laissé sans finir.

------------------------

Enfin, le fric mène le monde et ceux qui ont le grand fric ce sont surtout les Américains qui promotionnent ou bycottent ceux qu'ils choisissent... Leur choix s'avère le choix du monde, ils ont publié deux ou trois version des œuvres complètes de Mozart (excuse d'anniversaire), j'aime beaucoup... Mais quelques opéras de jeunesse sont quelconques, je ne les écouterai plus, mais on me les a vendus! Si cela avait été d'un compositeur moins connu, on ne les aurait même pas publiés. Money makes the world go around. $$$. C'est la vie (ou la bourse?)... Hihihi

C'est sans doute les pays les plus riches qui décident qui deviendra célèbre, qui ne le deviendra pas. Le commerce de la musique classique en ce sens, n'est pas très différent de ceului de la musique populaire, ce qui est différent est le public... Mais tout est considéré par eux comme de la marchandise... Tout se vend et s'achète.

Mon texte est long... Dans le monde actuel, on n'a pas le temps de lire des textes trop longs...on vit toujours pressés!

Pressés? Voyons voir!





Pôv Rimsky! Tout se vend, tout s'achète...Et Vlan!

Martin, à toute allure



Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages: 12773
Age: 68
Date d'inscription: 19/08/2006

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Jeu 13 Fév - 11:58

vincent.piot a écrit:
joachim a écrit:
Il existe maintenant en CD la version originale (orchestration Moussorgski) de cette oeuvre. Je préfère nettement la version Rimski, où l'on entend les douze coups de minuit, et le retour au calme par une jolie mélodie rêveuse.

La version Moussorgski s'arrête abruptement à la fin du sabbat.

(je sais que j'en ai déjà parlé quelque part, j'espère que ce n'est pas sur ce forum).

Il existe aussi la version extraite de l'opéra la foire de Sorotchinsky, qui correspond à la version dont Rimsky est parti pour faire sa réorchestration, et donc avec la fin, mais avec les choeurs en plus (et l'orchestration de Moussorgsky)

Disponible soit en version russe (Abbado/1997/Sony), soit en version traduite en anglais (Rozhdestvensky/1981/BBC Radio Classics).

Absolument à connaitre !

Je viens d'écouter ce CD, et je suis tout à fait d'accord avec toi. Cette version avec choeur (et voix de basse soliste) est époustouflante. Je suppose que tu parles de ce CD SONY/ABBADO :

Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages: 111
Age: 38
Date d'inscription: 11/04/2007

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Jeu 13 Fév - 17:47

Oui, c'est bien de ce CD que je parlais  Very Happy 

Un très beau disque dans son intégralité  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Richard93



Nombre de messages: 11
Age: 58
Date d'inscription: 12/01/2013

MessageSujet: Nuit Mont Chauve   Mer 2 Avr - 15:07

Merci de m'avoir fait découvrir cette version de chambre...Très réussie à mon sens.
Cela donne un peu de courage au compositeur que je suis pour écrire en effectif resserré quand les moyens de faire jouer en orchestre symphonique manquent cruellement.

Bonne journée à tous

Richard
Revenir en haut Aller en bas
http://richard-gili.fr
laudec



Nombre de messages: 1158
Age: 62
Date d'inscription: 25/02/2013

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Mer 2 Avr - 20:42

Je viens de découvrir Moussorgski à l'écoute d' Une nuit sur le Mont Chauve
Stadler a écrit:
Un très bel arrangement de cette oeuvre pour quintette à vents et piano :
Superbe !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages: 7478
Age: 50
Date d'inscription: 13/11/2009

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Jeu 3 Avr - 9:43

Richard93 a écrit:
Merci de m'avoir fait découvrir cette version de chambre...Très réussie à mon sens.
Cela donne un peu de courage au compositeur que je suis pour écrire en effectif resserré quand les moyens de faire jouer en orchestre symphonique manquent cruellement.

Bonne journée à tous

Richard

Bah! Je comprends ta frustration, et si j'aime le symphonique, j'ai souvent une préférence pour les oeuvres dédiées à des effectifs plus restreints. On peut encore faire de délicieuses choses avec un quintette pour piano et cordes!  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
shanessean



Nombre de messages: 914
Age: 78
Date d'inscription: 19/08/2009

MessageSujet: Re: Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)   Ven 4 Avr - 16:00

Je ne comprends pas cet acharnement à vouloir réécrire les œuvres de Moussorgski. Si on le juge si moyen pourquoi tant de compositeurs se sont-ils intéressés à lui, de son ami qui l'hébergeait Rimski, à Ravel, voire Chostakovitch et... etc...
Personnellement j'aime énormément Boris et je préfère la version originale de Moussorgski lui-même (même s'il  y a quelques couacs) enregistrée sous la direction de Valeri Guerguiev, qu'on peut critiquer ou non.
La version Rimski, que j'aime beaucoup, fait très fanfare de péplum américain avec trompettes et tout les reste. C'est impressionnant.
Celle de Moussorgski est plus intimiste et décrit mieux l'esprit  de l'opéra.
J'ai vu un tombeau à Zagorsk - Monastère Serguiev Possad, où j'ai trouvé un tombeau de Moussorgski ! En fait il est enterré à St Petersbourg, au Cimetière Tikhvine.

Extrait d'un article dans La Revue des Deux Mondes, tome 2, (1901) un article de Camille Bellaigue intitulé: Un grand musicien réaliste - Moussorgski
« Moussorgski, écrivait-on en 1893, douze ans après sa mort, Moussorgski appartient à la race des musiciens chez qui la sève est généreuse et qui poussent le tempérament jusqu’à l’intempérance. Il est mélodiste, et chez lui la mélodie déborde même parfois avec une vigueur inouïe. Son harmonie n’est pas toujours correcte, mais elle est généralement d’une saveur neuve et forte, souvent voisine de l’âcreté. Sa modulation excède volontiers toutes les règles et cause quelquefois plus d’étonnement que de plaisir. Il n’était point de ceux qui se modèrent, et la faculté inventive et imaginative était chez lui beaucoup plus développée que l’aptitude à se critiquer soi-même. Il est, en somme, fréquemment, une sorte de « réaliste, » ou de « naturaliste, » enclin à la violence et à la brutalité. Mais, chez lui, que d’éclat et de puissance, et combien on doit regretter qu’il ait disparu prématurément ! » En parlant ainsi, dans son Précis de l’Histoire de la musique russe, du maître de Boris Godounof et de la Chambre d’enfans, l’un de nos plus sages confrères, M. Albert Soubies, a parlé sagement.

Excusez-moi du peu, pour une fois que j'écris quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
 

Une nuit sur le mont Chauve (Moussorgski)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde ::  :: -