Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Tom Johnson né en 1939

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laudec

avatar

Nombre de messages : 3245
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Tom Johnson né en 1939   Mar 3 Jan - 20:44


Tom Johnson qui est un compositeur minimaliste m'intéresse plus qu'il ne me plaît. J'aime certaines œuvres minimalistes, elles me procurent une ambiance "zen" que j'apprécie et que je recherche mais je n'avais jamais encore noté de compositeurs en particulier qui composent ces œuvres. Le moment est peut-être venu avec Tom Johnson que je découvre par hasard. Ce qui m'a motivé à faire sa biographie ici, c'est une interview de lui que j'ai écoutée et dont j'ai retenu que pour lui cette recherche minimaliste est une façon de devenir de plus en plus attentif aux toutes petites différences. Une recherche qui le mène vers une subtilité de plus en plus grande. C'est ce qui m'a plu et interpellé chez lui.

Biographie (juillet 2001)

Tom Johnson est né dans le Colorado en 1939. Il a étudié à l'université de Yale et, en privé, avec Morton Feldman. Après 15 ans à New York, il s'installe à Paris, où il habite depuis 1983.
Tom Johnson est l’un des pionniers du mouvement minimaliste, mouvement musical devenu populaire par quelques œuvres symboles mais dont les racines restent encore à découvrir.
Le style de Tom Johnson est reconnaissable entre tous, tant par son usage des mathématiques que par sa volonté d’user de matériaux restreints ; des matériaux à entendre, à comprendre, à anticiper. La perception de l’auditeur est envisagée au-delà d’une seule réception passive. Sans agir sur son déroulement, l’écoute participe à l’œuvre.
Américain à Paris, Johnson traverse les façons d’être musicien, d’écrire la musique ; les illustrations de ses partitions en portent témoignage. Au sérieux intangible de la question musicale, il convie l’humour plus que la dérision. L’humour traverse sa pensée, son œuvre, jusqu’au genre sacralisé de l’opéra. « Je veux trouver la musique, pas la composer. Les idées semblent beaucoup plus riches quand elles viennent de quelque part hors de ma petite tête. » Utopie du dessin et du sonore, son minimalisme est au croisement des arts et des matières. Tom Johnson plastifie le son, le modèle, et sa voix, ici, en porte témoignage en livrant un éclairage inédit sur un des courants majeurs de notre temps.

Tom Johnson travaille avec du matériel toujours réduit, en procédant toutefois de manière nettement plus logique que la plupart des autres minimalistes, ce qui se traduit par un emploi fréquent de formules, de permutations et de séquences prévisibles.
Tom Johnson est connu surtout pour ses opéras. Depuis 25 ans on présente régulièrement L'Opéra de quatre notes. Riemannoper (1988) a été mis en scène plus de 20 fois depuis sa création à Brême en 1988. Parmi ses œuvres non-opératiques, qui sont jouées souvent, on peut compter les Histoires à dormir debout, les Rational Melodies, La Musique et les questions, les Duos à compter, le Tango, Les Vaches de Narayana, et Echec : une pièce très difficile pour contrebasse.

L’œuvre la plus importante, le Bonhoeffer Oratorium, pour orchestre, chœur, et solistes, avec textes du théologien Dietrich Bonhoeffer, a été créée par l'orchestre et chœur de la radio hollandaise à Maastricht en 1996, et a été présenté aussi à Berlin et à New York.

Tom Johnson a également écrit de nombreuses œuvres radiophoniques, telles que J'entends un chœur (pièce radiophonique commandée par Radio France pour le prix Italia en 1993), Music and Questions (diffusé aussi comme CD par le Australian Broadcasting Company), et Die Melodiemaschinen commandé par WDR Köln, qui l'a diffusée en Janvier 1996.

The Voice of New Music, une anthologie d'articles écrits pour le Village Voice (1972-1982).
Self-Similar Melodies, un texte théorique en anglais a été édité en 1996 .
Johnson a reçu le prix des Victoires de la musique 2000 pour "Kientzy Loops".

Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3245
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Tom Johnson né en 1939   Mar 3 Jan - 20:55

Une œuvre qui sonne agréablement ... mais qui me lasse à la longue...

"An hour for piano"


https://youtu.be/3pLTJP_Z6WU

Ses œuvres

Opéras

1972 : L'Opéra de quatre notes (The Four Note Opera). Le premier opéra du compositeur, et le plus connu.
1988 : l'opéra Riemannoper, créé à Brême
1996 : le Bonhoeffer Oratorium, opéra comique en deux actes, pour orchestre, chœur, et solistes, avec textes du théologien Dietrich Bonhoeffer. Cette œuvre a été créée par l'orchestre et chœur de la radio hollandaise à Maastricht puis à Berlin et à New York.
1996 : Trigonométrie (Quatre barytons et quatre percussionnistes à la recherche du point "oméga", huit scènes, interludes électroniques)

Pièces radiophoniques

1993 : J'entends un chœur, pièce radiophonique commandée par Radio France
La Musique et les questions (Music and Questions)

Autres

Histoires à dormir debout
les Rational Melodies : 21 mélodies systématiques jouables sur n'importe quel instrument mélodique
les Duos à compter
le Tango
Tileworks
Sequenza minimalista pour trombone solo
32 respirations pour un intrument à vent
Les Vaches de Narayana
1995 : Echec : une pièce très difficile pour contrebasse (Failing, a very difficult piece for string bass)
Nine Bells
An Hour for Piano(en)
Organ and Silence
Galileo
The Chord Catalogue : tous les 8178 accords possibles dans une octave, joués au piano en une heure environ.
Musique pour 88 (Music for 88) : Neuf morceaux pour piano, aux références mathématiques très marquées (Les 88s, Les Nombres de Mersenne, Tables de multiplication, Les Carrés, Les Triangles, Les Nombres abondants, Les Harmonies d'Euler, Le Triangle de Pascal, Le Crible d'Eratosthène)
2014 Counting to seven: pour 7 voix dans de nombreuses langues pour l'ensemble Dedalus

Ses œuvres sont le plus souvent basées sur des processus mathématiques et logiques, comme les pavages ou les fractals, qu'il tente de rendre aussi clairs que possible. Il travaille avec du matériel toujours réduit et emploie fréquemment des formules, des permutations et des séquences prévisibles.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3245
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Tom Johnson né en 1939   Mer 4 Jan - 9:18

Un livre-document intéressant de Bernard Girard qui entre en discussion avec Tom Johnson : Conversations avec Tom Johnson

Collection Musiques XX-XXIe siècles, septembre 2011 – 159 pages, 16€

Commentaire de Christine Labroche

D’une lecture agréable, les six Conversations entre Tom Johnson et Bernard Girard, philosophe et spécialiste de l’avant-garde, se révèlent d’un intérêt tout à fait certain pour qui a vécu de manière pleinement engagée, voire même en retrait, les riches années des différentes conceptions expérimentales de la musique au siècle dernier. A tous, elles apportent un point de vue enrichissant sur cet avant-garde aux multiples visages dont on peut avoir une image par trop réductrice et qui, dans une certaine mesure, directement ou indirectement, irrigue encore les musiques d’aujourd’hui.


Lorsqu'on évoque Tom Johnson, on pense aussitôt à Glass ou à Reich, ses amis, ou, en Europe, à Eliane Radigue ou aux compositions plus mystiques telles celles d’un Pärt qui se nourrissent à la source des traditions musicales nationales. Bien que Tom Johnson revendique d’être le premier à avoir appliqué ce terme à des confrères lors de critiques écrites pour le journal Village Voice à New York, son écriture minimaliste est d’une toute autre facture. Si la réduction du matériau s’impose, si les racines et les références musicales et conceptuelles, restent les mêmes – Satie, Webern, Cage, Feldman... – chez Johnson, l’influence des musiques extra-occidentales s’efface devant celle des structures mathématiques et de l’analyse combinatoire. Ses compositions prédéterminées par contraintes auto-imposées se fondent sur une logique mathématique affichée et prévisible là ou d’autres courants d’avant-garde, qu’il croise et refuse, recherchent l’aléatoire de la forme ouverte, ou la contrainte invisible du symbolisme des nombres, des matrices ou de la stochastique, ou celle tout juste perceptible de la série. Ses œuvres, qui privilégient la note sur le son, sont d’un minimalisme infléchi, dépouillé, sans saturation, peu hypnotique et empreint d’un humour tout à fait iconoclaste.

Les six Conversations mettent en relief ses valeurs, ses théories, leur application et son acheminement. Précédées d’une solide introduction de Bernard Girard et suivies de deux hommages à la créativité particulière de Johnson – une réflexion sur le temps de Gilbert Delor, compositeur et musicologue, et un bref entretien avec Franck Jedrzejewski, mathématicien et musicologue rencontré pendant les travaux du MaMuX à l’IRCAM – elles portent sur la pensée musicale du compositeur et ne se réfèrent aux faits biographiques qu’en tant qu’éclairage utile de sa vie professionnelle.

Le premier chapitre trace le chemin de New York à Paris et le dernier les démarches d’un compositeur qui ne vit pas de commandes et qui s’auto-édite, mais ici comme ailleurs l’accent est sur son esthétique musicale et ses contacts fertiles avec les compositeurs, les mathématiciens et les représentants des autres arts.

Les quatre chapitres centraux mènent du général au particulier, de ses réflexions sur la pluralité minimaliste à une œuvre unique, le Bonhoeffer Oratorium, bien à part dans sa production. Les échanges au cœur de l’ouvrage autour de la problématique de l’opéra et de sa compréhension de plus en plus en avant des structures mathématiques et de leur potentiel musical s’avèrent tout particulièrement pénétrés d’enseignements, avec encore à l’appui du texte des notes informatives en bas de page, des photographies, des schémas mathématiques et des extraits de partitions notées ou graphiques toujours utiles et à propos.

L’essentiel reste que le parcours de Tom Johnson, atypique et riche en rencontres au croisement de mondes créatifs, captivant en soi, présente un intérêt théorique, artistique, mathématique et musical bien au-delà de sa personne. La lecture de ce livre permet d’accéder à un portrait vivant d’une époque en mouvement avec son esprit intact, sans les décolorations ou les jugements a posteriori qui peuvent le fausser. C’est un témoignage fécond avec ses ramifications spécifiques qui touchent à aujourd’hui. Il importe peu d’apprécier ou de ne pas apprécier la musique de Tom Johnson – ce livre est un document.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16198
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Tom Johnson né en 1939   Mer 4 Jan - 11:27

Une heure de piano (ton lien ci-dessus) sur les presque mêmes notes d'un bout à l'autre, ça fait quand même longuet, bien qu'il y ait une lente évolution lors de la progression (du moins c'est ce que je pense, je ne suis pas allé jusqu'au bout).

On trouve aussi l'opéra de quatre notes : c'est pareil : il y en a pour 103 minutes, c'est trop...

https://www.youtube.com/watch?v=8xxZ1w9q21M

https://www.youtube.com/watch?v=1SWSys8xyro

et là une version française

https://www.youtube.com/watch?v=Jog4APNZ74M
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tom Johnson né en 1939   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tom Johnson né en 1939
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: