Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Alan RIDOUT (1934-1996)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Alan RIDOUT (1934-1996)   Lun 26 Déc - 23:10

Eléments biographiques (en partie Wikipedia):

Alan Ridout est un compositeur et professeur britannique né le 9 décembre 1934 et mort le 19 mars 1996. Né à West Wickham , dans le Grand Londres, en Angleterre , Alan Ridout a étudié brièvement à la "Guildhall School of Music" avant de commencer ses quatre années d'études au "Royal College of Music" de Londres avec Herbert Howells et Gordon Jacob. Il a ensuite suivi les enseignements de Michael Tippett , Peter Fricker et (sous une bourse du gouvernement néerlandais) Henk Badings. Il a ensuite enseigné au "Royal College of Music", à l' Université de Birmingham , à l' Université de Cambridge , à l' Université de Londres et à "The King's School", à Canterbury . Il a également diffusé des conférences musicales à la radio.

Ses oeuvres comprennent des pièces religieuses, des compositions pour orchestre et de la musique de chambre. Il a aussi pas mal composé pour les enfants. Son style est surtout tonal, mais, plus jeune, il a écrit quelques travaux microtonals. Alan Ridout a travaillé régulièrement avec le "Leicestershire Schools Symphony Orchestra". Trois Photos de Picasso, écrites à l'origine pour l'Orchestre National des Jeunes, ont été interprétées par la LSSO lors d'un concert de "Montfort Hall", dirigé par Rudolf Schwarz en 1964, en présence du compositeur. Ridout a ensuite composé sa deuxième symphonie pour la LSSO et l'a dédiée à Sir Michael Tippett pour marquer son 60e anniversaire (bien que Ridout ne tienne pas Tippett en haute estime). La symphonie a été exécutée pour la première fois en 1965 et a également été présentée dans le programme de télévision "Overture with Beginners". Le 1967 "Leicestershire Schools Music Festival" a inclus un certain nombre de commissions LSSO et en mai de cette année, son drame dansé Jeux Funéraires pour un guerrier grec a fait ses débuts à "Montfort Hall". En juillet 1967, la LSSO fit son premier disque commercial pour le label "Pye Golden Guinea" et Alan Ridout répondait à une requête pour un court travail d'inclusion sur le disque en composant une Musique animée concertante. Les débuts du travail ont eu lieu sur un disque plutôt que sur un concert public. L'oeuvre a ensuite été prise pour la tournée LSSO du Danemark et de l'Allemagne en Septembre 1967.  
Alan Ridout a vécu une grande partie de sa vie à Canterbury . Il est mort à Caen , en France.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11087
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Alan RIDOUT (1934-1996)   Lun 26 Déc - 23:12


Je viens de réécouter trois concertos pour violoncelle sur lesquels je ne suis pas revenus depuis longtemps. Ils appartiennent au compositeur Alan Ridout qui n'a pas encore sa biographie ici...Il va falloir que j'y songe...Il y eut d'abord le Concerto n°1 pour violoncelle, cordes et percussion (1984) en trois mouvements, par Gérard Leclerc, le "English Chamber Orchestra" sous la direction de Stephen Barlow. C'est une oeuvre solide qui possède son lot de moments captivants, notamment le second mouvement, excellent celui-là. Il y eut ensuite le Concerto pour violoncelle et voix (1994), lui aussi en trois mouvements, par Gérard Leclerc et le choeur "Laudibus". L'oeuvre est originale, elle sort de l'ordinaire. Les chanteurs ne font pas que chanter, ils claquent des mains et des pieds, le violoncelle aussi. Il y a une dimension théâtrale intéressante et une approche de la danse paysanne à un moment donné, mais c'est dans le dernier mouvement, la sarabande, lorsque la musique prend une tournure classique et même religieuse, qu'un très beau thème se dessine et m'apporte la plus belle émotion du concerto. Le troisième concerto s'intitule The Prisoner (N°3) pour violoncelle solo et huit violoncelles (1995). Comme les deux précédents, il me tient en haleine dès les premières mesures, jusqu'à ce qu'un très beau thème prend forme. J'ai néanmoins l'impression qu'il provient d'un folklore quelconque. C'est un moment attendrissant, très attendrissant, mais lorsque les violoncelles s'animent en même temps que le soliste, l'effet est singulier et saisissant: un choeur de violoncelles comme chez celui d'Einar Englund pour formation similaire, mais pour un chant plus "british".
Revenir en haut Aller en bas
 
Alan RIDOUT (1934-1996)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: