Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Talivaldis KENINS (1919-2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15978
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Talivaldis KENINS (1919-2008)   Ven 9 Déc - 20:32

Talivaldis Kenins (23 Avril 1919 à Liepāja  - 20 Janvier 2008 à Toronto) était un compositeur canadien d'origine lettone. Il a été contraint d'émigrer de Lettonie quand elle est tombée sous occupation soviétique après la Seconde Guerre mondiale, se déplaçant au Canada vers 1951.

Kenins est né en Lettonie, ses parents occupaient des postes de premier plan dans la vie culturelle et politique lettone. Son père, Atis, était un avocat, éducateur, diplomate, poète, traducteur et homme politique qui a servi comme fonctionnaire du gouvernement et sa mère, Anna, était journaliste et écrivain. Plus tard, le gouvernement soviétique expulsa le père de Kenins. Dans son enfance, il était connu comme "Tali."  Il a d'abord commencé à jouer du piano à l'âge de cinq ans, et ses premières compositions à huit ans.

Dans un premier temps, Kenins a étudié pour être un diplomate au lycée Champollion à Grenoble, mais a déménagé à Riga entre 1940 et 1944, et étudia la composition et le piano avec Jāzeps Vītols. Dans la période suivant la Seconde Guerre mondiale, au milieu de la seconde occupation soviétique de la Lettonie, Kenins a été contraint d'émigrer. Il a ensuite étudié au Conservatoire de Paris avec Tony Aubin, Olivier Messiaen et d'autres en 1945-1951, et y a remporté le premier prix pour sa Sonate pour violoncelle. Pendant son séjour à Paris, il a gagné sa vie comme pianiste en accompagnant de chanteurs, jouant dans des productions théâtrales, et en jouant dans des orchestres de danse. Il a été le récipiendaire du Perilhou, Gouy d'Arcy et des prix de musique Halphen. Après avoir obtenu un diplôme en 1950, il a remporté le Grand Prix Nobel pour son talent en tant que compositeur. Cette même année, il a reçu une bourse du Conseil international de la musique de l' UNESCO, lui permettant de poursuivre les travaux de troisième cycle pour une année.

Autour de 1951, le Septuor de Kenins a été réalisé au Darmstadt New Music Festival, dirigé par Hermann Scherchen ; Cette même année, il a déménagé au Canada et a été nommé organiste à l'Église luthérienne lettone St Andrews à Toronto. En 1952, il a commencé à enseigner à l'Université de Toronto, où il a enseigné pendant 32 ans. Parmi ses élèves se trouvaient Tomas Dusatko, Edward Laufer, Walter Kemp, Bruce Mather, Ben McPeek, Arturs Ozoliņš, Imant Raminsh, James Rolfe et Ronald Bruce Smith.


À la fin des années 1940 et 1950, l'art de Kenins évolua, cherchant à "concilier le romantisme de sa nature et le néoclassicisme d'une formation française.

Le Musicologue canadien Paul Rapoport  a crédité Kenins avec l'introduction de nombreux idiomes européens à la musique du Canada à une époque où beaucoup de ses compositeurs restaient solidement influencés par les modèles britanniques.

Kenins épousa Valda Dreimane, qui était également de descendance lettone.


Oeuvres principales

Orchestre

8 Symphonies, y compris n° 1 (1959), n° 4 (1972), n° 6 Sinfonia ad fugam (1978), n° 7 (1980), n° 8 (1986)
12 Concertos, dont le Concerto pour alto et orchestre (1998), Concerto pour violon et orchestre et le Concerto pour 14 instruments
Canzona Sonate pour alto solo et orchestre à cordes (1986)
Beatae Voces Tenebrae pour orchestre symphonique


Musique de chambre

Sonate pour violoncelle et piano (1950)
Sonate [No. 1] pour violon et piano (1955)
Sonate n° 2 pour violon et piano (1979)
Sonate pour alto et piano (1995)
Sonate pour violoncelle solo (1981)
Adagio et Fugue pour alto, violoncelle et orgue (1985)
Elegy and Rondo pour alto et piano (1979)
Variations Fantastiques sur un berceuse Eskimo pour flûte et alto (1967-1972)
Partita Breve pour alto et piano (1971)
2 quatuors pour piano
Septet (1951)
Scherzo Concertante


Piano

Sonate pour piano n° 1 (1961)
Sonata-Fantaisie (1981)
Sonate pour piano n° 3 (1985)
Sonate pour 2 pianos (1988)


Vocal

3 cantates
1 oratorio

https://www.youtube.com/watch?v=iO0Leq8RUfs



Bof, c'est pour Icare Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
Talivaldis KENINS (1919-2008)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: