Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
Abonnement PS Plus de 12 mois
Voir le deal
44.99 €

 

 Theodor Félix von LA HACHE (1822-1869)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20882
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Theodor Félix von LA HACHE (1822-1869) Empty
MessageSujet: Theodor Félix von LA HACHE (1822-1869)   Theodor Félix von LA HACHE (1822-1869) Empty2016-11-20, 12:16

Theodor Felix von La Hache (né à Dresde le 21 Mars 1822 - mort à La Nouvelle-Orléans le 21 Novembre 1869) était un compositeur allemand. Il semble être né sous le nom de von Hacke et changé pour La Hache à son arrivée à la Nouvelle Orléans, la langue française étant alors en vigueur.

Son origine**, sa jeunesse et sa formation musicale sont inconnus avant qu'il ait reçu des leçons de Karl Gottlieb Reissig au Conservatoire de Dresde dans le cadre de la tradition de l'école allemande.

** Selon une lettre de 1906 rédigée par un fils, La Hache serait né d'une parenté noble (ce qui explique les variations du nom de La Hache). Son père était le marquis Théodore de la Hache, colonel de l'armée de Napoléon blessé à Waterloo, et sa mère était la baronne de Manteuffel.

En 1842, comme d'autres nobles de Dresde ne désirant pas être conscrits, il a émigré aux États-Unis où il a commencé à travailler en tant que professeur de piano et compose ses premières œuvres. Il vivait à La Nouvelle-Orléans, marié en 1846 avec Maria Emilia Johnston dans la cathédrale St Patrice, avec qui elle a eu deux garçons : Theodore Jr et Emile, puis cinq filles : Elvira, Adeline, Isaure, Rosilia et Corinne.

Peu de temps après, en 1850, il a été nommé premier organiste de l'église de Santa Teresa de cette ville, où il a présenté en 1851 sa Missa du Grand Jubilé. En 1852, il a fondé l'association musicale The New Orleans Philharmonic Society qui a organisé de nombreux concerts, beaucoup d'entre eux de bienfaisance, entre 1853 et 1869. Ces années ont continué à publier l'œuvre religieuse abondante de La Hache dont parmi ses plus connues sont la Missa de Santa Teresa (1855), des chansons et pièces de piano. Le déclenchement de la guerre civile de Sécession en 1861 l'a conduit à une retraite temporaire, et il revient en 1865 avec la publication de la Missa Pro Pace Op. 644 qui a terminé son répertoire en tant que compositeur. En 1866, il a fondé un nouveau partenariat musical, l'Association Harmonique de la Nouvelle-Orléans ; en février 1866 il attrape un empoisonnement de plomb qui paralyse graduellement ses mainsLa même année il a également ouvert un magasin de vente de pianos et partitions. En mai 1868, il fait sa dernière apparition sur scène avec la représentation de la 12ème messe de Mozart. Gravement malade, il est mort à la Nouvelle Orléans, dans la misère, en novembre 1869.


Oeuvres

La Hache a écrit des milliers de chansons et morceaux instrumentaux, de musique de danse, de chansons patriotiques et de musique d'église (dont au moins 9 messes).


Messes

Grand Jubilee Mass (1851)
Messe de St Pierre op 141 (1855)
Trois Messes faciles et chantantes (1855) : Messe de St Patrick - Messe de St Antoine - Messe de Ste Thérèse
Union Mass (1858)
Missa pro Pache op 644 (1864)
Mass of St Theresa op 421
Mass in G
Mass in F
Missa Corpus Christi
Mass in honor St Louis
Mass in honor of the Blessed Sacrament
Messe brève et facile de la Sainte Croix

Autres musiques religieuses

New Collection of sacred choruses (1853) : Comme unto me - Comme ye disconsolate - Descriptive Easter Anthem - Faith - The Grave - The Lord Prayer - National Thenksgivings Anthem - Peace troubles soul - Return - Sanctus - Supplication
Grand Dedication Cantata
O all ye Lands
See the leaves around us falling
Veni Creator : How pleasant how deviner Fair


Chansons pour les Confédérés

The Conquered Banner opus 643 (dit Requiem pour une cause perdue)
Freedom Tear Reverie - Grand Parade March of the 5the Company, Washington Artillery (1861) - The Volunteers Farewell - Farewell My dearest Katie (1862).


Autres

Alone, op 31
(Schiller) Festival Cantata, Grand chorus for Male voices
My Soutern Sunny Home
Improvisation For Piano sur le thème My Southern Sunny Home'opus 613
Valses, Polkas pour piano


https://www.youtube.com/watch?v=H5Y2UassmN8

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20882
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Theodor Félix von LA HACHE (1822-1869) Empty
MessageSujet: Re: Theodor Félix von LA HACHE (1822-1869)   Theodor Félix von LA HACHE (1822-1869) Empty2020-11-22, 15:54

Une biographie plus précise et complémentaire de la précédente :

Theodor (Felix) von La Hache (né à Dresde le 21 mars 1822 - mort  à La Nouvelle-Orléans le 21 novembre 1869) est un pianiste et compositeur allemand, actif aux USA.

Après étude de composition avec K.G. Reissiger à Dresde, il est venu aux États-Unis en 1842 et s'est installé à la Nouvelle-Orléans, où il a rapidement obtenu la reconnaissance en tant que professeur de piano et musicien d'église. En 1850, il devient le premier organiste de Sainte-Thérèse d’Avila, mais sert également périodiquement comme chef de chœur et organiste à Saint-Patrick, où il collabore fréquemment avec le compositeur espagnol Gregorio Curto. Il a également été actif dans la formation d'ensembles amateurs communautaires tels que la New Orleans Philharmonic Society (1851-2) et dans l'organisation de séries de concerts par abonnement.

En 1866, il fonda une nouvelle association de musique, l'Association Harmonique de la Nouvelle-Orléans en un an, au cours de laquelle il ouvrit également un magasin vendant des pianos et des partitions. En 1868, il fait sa dernière apparition sur scène avec la représentation d'une messe de Mozart.

Gravement malade, il mourut à la Nouvelle-Orléans en novembre 1869. Les premières compositions publiées de La Hache parurent en 1846. Nombre d’entre elles étaient des marches pour piano célébrant les héros militaires de la guerre américano-mexicaine. Ses nombreuses valses au piano, polkas et mazurkas reflétaient la manie de la danse de Crescent City. La plupart suivaient des formes traditionnelles mais manifestaient un penchant pour la variété structurelle et mélodique que l'on ne trouve pas couramment dans la plupart des pièces de salon de l'époque.


Œuvres

Ce n'est qu'en 1850 que Von La Hache a commencé à composer de la musique religieuse, des messes et d'autres formes de musique d'église. C'est surtout ce type de musique qui a fait de Von La Hache l'un des compositeurs les plus connus de la Nouvelle-Orléans. En 1851, il achève sa première œuvre religieuse: "Grand Jubilee Mass", une composition dédiée à la "Boston Händel & Haydn Society". Dans l'édition "The Daily Crescent" du 21 juin 1851, Von La Hache a reçu une critique élogieuse:

En dehors de cela, peu de musique religieuse a été composée par Von La Hache jusqu'en 1855. Mais à partir de là, il a semblé que Von La Hache composait presque exclusivement des messes: au moins six messes ont alors été publiées par Philipp. P. Werlein.

Toujours en 1855, Von La Hache publia une série de trois messes dédiées respectivement à saint Pierre, saint Antoine et sainte Thérèse. De ces trois, seule la messe de Saint-Pierre a été conservée sous sa forme originale publiée. Marquée Opus 141, c'est une pièce en trois parties, destinée à l '"Ordinarium Missae", accompagnée d'orgue et de plusieurs passages pour voix solistes. D'autres messes n'ont été publiées qu'après sa mort, même en 1880, lorsque Sohne de B. Schott a publié pas moins de neuf messes, dont deux n'avaient pas encore été publiées. Et pourtant, il est à peu près certain que ces compositions ont toutes été écrites vers 1855.
En novembre 1858 suivit la "Messe de l'Union", et enfin, en 1864, sa dernière messe: "Messe pour la Paix". Après la mort de Von La Hache en 1869, Sohne de B. Schott était la seule maison d'édition à publier la musique d'église de Von La Hache dans sa forme originale. Très vite, de nouveaux arrangements de ses messes furent publiés, tels que les arrangements bien connus de B. Hamma. L'arrangement de Hamma de la "Missa in Hon. St. Thérèse", marqué Opus 421, a été publié en 1891 par Fisher & Brothers. La même année, cela a été suivi par la publication des arrangements du Hamma concernant la "Messe en l'honneur du Saint-Sacrement" et la "Messe en l'honneur de Saint Louis". Dans les années suivantes, d'autres arrangements furent publiés par Fisher: la "Messe de l'Union en sol" (en 1896); la "Messe du Corpus Christi" (en 1897) et la "Messe à l'unisson en Fa" (en 1903). Enfin, en 1925, un arrangement de la "Messe en Fa est publié par James A. Reilly.




https://www.youtube.com/watch?v=NtkDMWFfKzI
Revenir en haut Aller en bas
 
Theodor Félix von LA HACHE (1822-1869)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: