Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Luis GIANNEO (1897-1968)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Luis GIANNEO (1897-1968)   Ven 4 Nov - 10:42

Luis Gianneo (né à Buenos-Ayres le 9 janvier 1897, où il est mort le 15 août 1968) était un compositeur, pianiste et chef d'orchestre argentin. Il a été professeur des compositeurs Ariel Ramirez, Juan Carlos Zorzi, Virtú Maragno, Pedro Ignacio Calderón et Rodolfo Arizaga, entre autres.

Il est né dans une famille musicale d'émigrés italiens, et dès un âge précoce il a étudié le piano avec Luigi Romaniello et Ernesto Drangosh, et la composition avec Constantino Gaito et Eduardo Fornarini. Au cours de ses premières années, Gianneo a formé un duo de violon et de piano avec son frère Miguel et accompagna également des violonistes de renom. En 1921, il épousa la pianiste et chanteuse Josefina Ghidoni. Avec elle il a eu deux filles, Celia, devenue pianiste, et Brunilda, violoniste.
En 1923, il s'installa avec sa famille dans la ville de San Miguel de Tucumán, dans le nord, à l'invitation de son beau-frère, violoncelliste bien connu. En 1938, Gianneo a voyagé en Europe avec sa famille avec un prix de la Commission culturelle nationale, absorbant les dernières tendances musicales et visitant l'Italie, la France, l'Allemagne, la Belgique et la Suisse. A Florence, il participe au Congrès International de Musique et à Turin dirige l'Orchestre du Conservatoire Royal dans son poème symphonique Turay-Turay, dans le cadre d'un concert consacré à l'œuvre des compositeurs argentins. A Paris, il écrit ses Cinco Pequeñas Pieces et la Sonatina pour piano, la Première Symphonie et le Concertino-Serenata. Au début de 1939, quelques mois avant le déclenchement de la guerre, la famille retourne à Buenos Aires où elle s'établit finalement en 1943.

À partir de 1955, après le coup d'État qui a évincé le Général Perón, Gianneo a été nommé inspecteur du Conservatoire National. La même année, sa femme est morte subitement, après une courte maladie. Peu de temps après, ses deux filles se sont installées en Europe pour étudier plus avant et il a passé un certain nombre d'années seul avant d'épouser Inés Rosa Sayans en 1960. Avec elle, il a voyagé en Europe, envoyé par le ministère de l'Éducation pour étudier de nouvelles méthodes d'éducation musicale. Le fils de Gianneo, Luis Alejandro, est né à Rome en 1961. Il a consacré sa cantata Angor Dei en 1962 à sa femme, et à son fils Poema de la Saeta de 1965. Dans la dernière année, il a été élu président de la Société argentine d'éducation musicale. En 1967, il entreprend son troisième voyage en Europe, y établissant des contacts avec des stations de radio, des académies et des théâtres d'Etat, afin de promouvoir la performance de la musique argentine. Il mourut huit mois après son retour à Buenos Aires, le 15 août 1968, en révisant la partition de Transfiguración pour une prochaine représentation.

Pianiste et chef  d'orchestre, il s'est particulièrement consacré à l'enseignement, et a fondé plusieurs orchestres des jeunes, y compris le Orquesta Sinfónica Juvenil de Radio Nacional en Argentine. Le Conservatoire Provincial Mar del Plata porte son nom. Il a participé à la musique du film Vidalita (1949).

Il fut membre du Groupe Renovation (1932), et passa en tout vingt ans à Tucuman (1923-1942) avec de multiples activités, enseignant, chef d'orchestre, pianiste et promoteur de l'activité culturelle.

Il fut l'auteur de nombreux ouvrages pour le piano, parmi lesquels ses Trois Préludes et Très Danzas Argentinas, et de compositions orchestrales (El Tarco en flor, Première Symphonie, Aymara Concerto pour violon et orchestre, etc.). Ses oeuvres suivent une ligne évolutive depuis ses oeuvres Tucumanes, exprimées par son langage propre (comme Turay-Turay, 1927 ou El tarco en flor, 1930), puis le neo-classicisme (Obertura para una commedia infantile, 1937 y Sinfonietta en homenaje a Haydn, 1940) jusqu'à adopter des procédés du dodécaphonisme (Angor Dei, 1962; Piezas para violín y la Sinfonía Antífona, 1963; Poema de la Saeta, 1965). Mais avec une qualité très particulière et à travers ces différentes procédures, sa personnalité et son style restent identifiables.


Oeuvres

Tarentelle pour piano (1913)
Sonata para piano n° 1 (1917)
Variations sur un thème de Haendel pour piano (1918)
Pièces créoles pour quatuor à cordes (1923)
Chants incas pour quatuor à cordes (1924)
Trio pour piano, violon, violoncelle (1925)
Turay-Turay, poème symphonique (1928)
El Tarco en Flor, poème symphonique (1930)
Suite para piano, (1933)
Sonate pour violoncelle et piano (1934)
Sonate pour violon et piano (1935)
Pampeanas pour orchestre (1936)
Quatuor à cordes n° 1 "Créole" (1936)
Obertura para una Comedia Infantil, (1937)
Cinco pequeñas piezas para piano (1938)
Sonatina para piano, (1938)
Cinco pequeñas piezas, (1938)
Sinfonia n° 1 (1938)
Concertino-Serenata pour neuf instruments, (1938)
Danses argentines pour piano (1938)
Sinfonietta "Hommage à Haydn" (1940)
Concerto pour piano et orchestre (1941)
Sonata para Piano n° 2, (1943)
Quatuor à cordes n° 2 "Créole" (1944)
Concierto Aymará pour violon et orchestre, (1944)
Symphonie des Amériques (1945)
Improvisación, (1948)
Variations sobre un tema de tango pour orchestre (1953)
Quatuor à cordes n° 3 (1953)
Sonata para Piano n° 3, (1957)
Quatuor à cordes n° 4 (1958)
Seis Bagatelas, (1957-1959)
Angor Dei, Cantate (1962)
El Retorno, ballet (1962)
Piezas para violín (1963)
Antifona, sinfonia (1964)
Poema de la Saeta (1965)
Obertura del Sesquicentenario (1965)
Transfiguración, pour baryton et orchestre (1946, revu 1967)

D'autres petites pièces pour piano, dont Tango "Ma petite fille" (1919), Valse lente (1923), Prelude "sur les hauts plateaux andins" (1932) Danse populaire (1931), Etudes (1933), La leyenda del cacuy (1936), Canción y dansa, (1936), Villancico (1946), Musique pour les enfants (1946), Petite route vers Bethleem (1947)...


https://www.youtube.com/watch?v=amKSvH-Gf0s



El tarco en flor

https://www.youtube.com/watch?v=oKZMh2uKNsY
Revenir en haut Aller en bas
 
Luis GIANNEO (1897-1968)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: