Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Romualdo MARENCO (1841-1907)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17561
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Romualdo MARENCO (1841-1907)   Lun 24 Oct - 19:54

Romualdo Giovanni Battista Marenco (né le 1er mars 1841 à Novi Ligure, dans le Royaume de Sardaigne et mort le 9 octobre 1907 à Milan) est un violoniste et un compositeur romantique italien. Il était le septième des huit enfants de Giacomo Marenco, garde champêtre municipal de Novi Ligure, et de Maria Mottiero, fileuse.

Après une année d'études avec V. Bozzolo et P. Piacenza à l'école municipale de Novi Ligure, il entre comme membre non rémunéré dans l'orchestre du théâtre local Carlo Alberto? Un peu plus tard il a commencé à étudier le basson et peut-être d'autres instruments à vents.
Romualdo Marenco commence sa carrière musicale comme bassoniste au Théâtre Andrea Doria à Gênes en 1860. Sa première composition a été le ballet Lo sbarco di Garibaldi a Marsala (Arrivée de Garibaldi à Marsala) en 1862. D'après Schmidl il aurait composé deux symphonies, mais on n'en a aucune trace.). Il a ensuite été nommé tympaniste au théâtre Apollo et enfin comme violoniste au théâtre principal, Carlo Felice. En même temps il a continué ses études musicales, peut-être avec Emilio Taddei, mais aussi en autodidacte sur les méthodes pragmatiques de S. Mattei et F. Fenaroli. A cause d'un désaccord avec le compositeur Serafino De Ferrari, Marenco a quitté Gênes et s'installe à Milan.
En 1867 il est premier violoniste au théâtre d'Istanbul de Milan, puis il a été nommé chef d'orchestre de La Scala de Milan (1871) et aussi directeur de la compagnie de ballet pendant sept ans. Ses ballets les plus connus ont été écrits en collaboration avec le chorégraphe Luigi Manzotti durant cette période. Le ballet Sieba, représenté au Teatro Regio de Turin en 1878 puis à la Scala le 11 janvier 1879 fut son premier vrai succès.
A partir de ce moment, Marenco se consacre exclusivement à la composition, sans pour autant parvenir à une tranquillité économique; en fait, plus d'une fois il fait appel à la générosité de ses concitoyens pour lui garantir un gagne-pain décent. Il meurt à Milan le 9 octobre 1907.

Marenco est surtout connu pour son ballet Excelsior, composé en 1881. Excelsior est une célébration du progrès scientifique et industriel du xixe siècle, de la lumière électrique, du télégraphe, du moteur à vapeur, et du Canal de Suez. Comme tel, il préfigure le mouvement Futuriste. Pendant les neuf premiers mois, il a été donné 100 fois en Italie et à l'étranger. Il est toujours monté sur scène et a été récemment (2002) représenté à Milan.


Œuvres


Opéras

Lorenzino de' Medici, 4 actes (Livret de G. Perosio, Lodi 1874)
I Moncalda, 4 actes (Livret de F. Fulgonio, Milan 1880)
Federico Struensée, prologue et 3 actes (livret de Marenco, Novi Ligure 1908)


Opérettes

Le Diable au corps (Livret de E. Blum et P. Toché, Paris 1884)
Berta (Livret de E. Blum et P. Toché, Paris 1884)
La Capitaine Charlotte (Paris 1890)
Strategia d'amore (Livret de C. A. Blengi, Milan 1896)
La Figlia di Bobi (Milan 1896)
Dolores (Milan 1896)
I Piccoli Viaggiatori (comédie vaudeville en un acte unique, Lugano 1899)
The Regatta Girl (New York 1900)
Il Diavolo in Corpo (adaptation italienne de Le Diable au corps Rome 1905)


Ballets

Niccolò de' Lapi ovvero Firenze ai Tempi dell'assedio (Florence, 1860)
Lo Sbarco di Garibaldi in Sicilia (Florence, 1860) puis Sbarco dei Garibaldini a Marsala e la presa di Palermo)(Gênes, 1861)
Edelina (Rome, 1862)
Il Balilla (Gênes, 1863)
Il Corsaro (Sienne, 1867)
Nephte (Milan, 1867)
Armida (chorégraphie Pretesi, représenté sous le titre de Cleofe, Milan 1868)
Esmeralda (de C. Pugni, Constantinople, Teatro Naum 1869)
Giuditta (Florence, 1869) revu 1874, Turin
Amore e Arte (Milan, La Scala 1870)
Emma Florians alla corte del Portogallo (Rome, 1870)
Flora, la regina dei Fiori (Florence, 1870)
La Danzatrice (Florence, 1870)
Bianca di Nevers (Milan, La Scala 1872)
Farfallina (Milan, 1872)
I sette peccati capitali (Milan, La Scala 1873) - 2ème version : Ric-a-Rac ovvero I sette peccati capitali (Turin, 1879)
La Tentazione (renommé: Ermanzia, Milan, La Scala 1874)
Sieba o la spada di Wodan (Turin, 1878)
Day-Sin (Bologne, 1879)
L'Astro degli Afghan (Turin, 1879)
Delial ( Milan, La Scala 1880)
Excelsior (Milan, La Scala 11 janvier 1881)
Vittorio Amedeo II (Milan, 1881)
Vera (Milan, 1881)
La Sirena (Milan, 1882)
Flik e Flok (Milan, 1883)
Daï Natha (Milan, La Scala 1882)
L'astro di Afgan (Milan, La Scala 1883)
Metempsichosis (Turin, 1884)
Amor (Milan, La Scala 1886)
Rolla (Naples, 1886)
Lagardère (New York, 1886)
Annibale (Milan, Teatro Dal Verme 1888)
Teadora (Milan, La Scala 1889)
Day-Sin (Milan, La Scala 1891)
Haydee o La luce dell’harem (de L. Polozzi, 1894)
Sport (Milan, La Scala 1897)
Eureka (Milan, La Scala 1901)
Bacco and Gambrinus (Milan, La Scala 1904)
Luce (Milan, La Scala 1905)
Madre e figlia (inachevé)


Orchestre

2 Symphonies (vers 1860) perdues
Les Caprices, ballabile in quattro parti (1861)
Sirene dell'arte, polka-mazurka (1880)
Alla Città di Torino, grande marche triomphale pour l'inauguration de l'exposition de Turin, pour harmonie (1880)
Sulle rive del Weser, mazurka (1881)
Passeggiata notturna, marche pour harmonie (1881)
Il Parnaso – valse tirée du ballet "Armor" (1886)
Cagnammo core, canzonetta napolitana pour orchestre de chambre (1888)
Generale Carenzi, marche pour harmonie (1890)
Pizzicato nuovo, pour orchestre de chambre (1891)
Gran marcia finale dello "Sport" – dal ballo (1897)
Potpourri nel ballo "Excelsior" pour harmonie (1902)
Charitas, valse
Cuscini volanti, galop pour orchestre de chambre
Ballabili per orchestra (suite de 9 danses)
Alsacienne, mazurka
Colori Baelz, marche
Fibre femminili, mazurka
I soggiogati, polka
Idee vaganti, mazurka
Parola d'ordine, marche
Salve o rupe, populaire hymne (inachevé)
Sinfonia originale per banda


Musique de chambre

Nozze d'Oro, andante pour hautbois, basson et quatuor à cordes (1890)


Piano

Sur les rives du Weser, mazurka (1881)
4 Ballabili (1883)
Les Honneurs Militaires, marche (1883)
Quattro Danze (1883)
Une Douce Parole, mazurka (1883)
Charitas, valse (1887)
Generale Carenzi, marche (1890)
Auxilium ex alto, valse (vers 1900)
In guardia!, galop (1900)
Danza degli automi, mazurka
Marche espagnole et Bolero
Marcia dei ginnasti
Promessa, mazurka
Rimembranze di Boscomarengo, mazurka
Bella Elvezia, polka pour piano


Musique vocale

Inno al Ticino (Lugano 1899)
Inno dell'amnistia, hymne à 2 voix et piano
Il canto dei cooperatori, choeur et harmonie
Inno al Sempione pour choeur a cappella (1906)
Baltassar di Heinrich Heine, pour baryton et orchestre
Quanto ara bella, romance pour voix et piano


Divers

Rimembranze dei colli di Lecco (alla contessa Clara Maffei) (Milano 1865)
Le gemelle (Milano 1865)
Le telegrafiste (Milano 1865)
In treno celere (Milano 1866)
Manina elettrica (Milano 1866)
Rimembranze di Boscomarengo (Milano 1867)
Fibre femminili (ai bravi musicisti del Caffè Gnocchi) (Milano 1871)
Illusioni giovanili (Milano 1871)
Farfallini (Milano 1872)
Al genio di Giuseppe Strauss (Milano 1874)
Valzer delle farfalle (Milano 1876)
Baltassar (versi di H. Heine, alla celebre pianista Maria Wieck) (Milano 1876)
Inno delle Nazioni (Milano 1878)
Le sirene dell'arte (Esposizione Artistica nazionale di Torino 1880)
Il varo della Lepanto (1883)
Marcia inaugurale per l'Esposizione Artistica di Torino (1884)
I cuscini volanti (Milano 1887)
Roma bitter (Milano 1887)
La danza degli automi (Milano 1887)
Notturno (Parigi 1891)
Madre e figlia (Parigi ca. 1892)
Pei nostri bimbi (Parigi ca. 1892)
Chiacchiere infantili (Parigi ca. 1892)
Lo spazzacamino (Parigi 1893; poi Lugano 1899)
Un minuscolo battaglione (Parigi 1893)
Birichinata infantile (Parigi 1893)
Bimbi in marcia (Parigi 1894)
Cubetti in azione (Parigi 1894)
Il Paese della cuccagna (Parigi 1894)
Idee vaganti (Parigi 1894)
Scintille roventi (Milano 1895)
En cycle: gladiator phebus (à M. Boyer en occasion de l'ouverture du cyclodrome) (Parigi 1895)
Generale Carenzi (per i Carabinieri ciclisti) (Milano 1895)
Motocycle (Parigi 1895)
Inno al Ticino (testo di F. Fontana, Lugano 1899)
Noi vogliam che ricchi e poveri (testo di F. Fontana, Lugano 1899)
Il canto dei cooperatori (testo di G. Bertacchi, Lugano 1900)
In guardia! (all'egregio maestro di scherma A. Conte, Medaglia d'Oro Olimpica) (Lugano 1900)
Auxilium ex-alto (all'amico E. Sollichon) (Lugano 1900)
Milan-Milan! (Milano 1900)
Maria Excelsior (Genova 1901)
Inno massonico (testo di Premoli, Lugano 1901)
Marcia inaugurale per l'Esposizione di Torino (1902)
Inno al Sempione (Milano 1906)
Marcia dei ginnasti (espressamente composta pel Concorso Internazionale Ginnastico dell'Esposizione Universale di Milano) (1906)


https://www.youtube.com/watch?v=w47rw3B_tKI

Revenir en haut Aller en bas
 
Romualdo MARENCO (1841-1907)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: