Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Berenguer de Palou (Palol) (v. 1160 v. 1209)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Berenguer de Palou (Palol) (v. 1160 v. 1209)   Lun 24 Oct - 19:42

Berenguer de Palou est un troubadour du xiie siècle sans doute originaire d'Elne (Roussillon). Il est le premier troubadour catalan connu.

Berenguer de Palou est aussi connu sous les nom de Berenguer de Palò, de Palol, de Palazol, Berenguier de Palazol ou Berenguièr de Panazòl.

Berenguer de Palou serait originaire du lieu-dit de Palol, situé dans les environs d'Elne. Seuls quelques détails sommaires de la vie de Berenguier peuvent être tirées de documents survivants. Selon son "vida", il était un pauvre chevalier, mais bien formé et qualifiés pour les armes. D' autres données indiquent que sa famille était nantie. Il apparaît dans cinq documents du Roussillon entre 1196 et 1209, sous le nom latin de Berengarius de Palatiolo (ou Palaciolo). Les premières dates de sa carrière sont déterminées par le fait qu'il était un vassal de Gausfred III de Roussillon, qui est mort en 1164 et dont il est mention dans plusieurs des œuvres de Berenguier.

Il est tout à fait possible que Berenguier était l'un des premiers troubadours, et les poèmes qui mentionnent Jaufres (Gausfred) sont à dater dès 1150. Berenguier ne semble pas avoir eu beaucoup de contacts avec ses collègues troubadours. Il a peut - être rencontré Pons d'Ortaffa tard dans sa vie, et celui-ci peut lui adresser la parole dans une de ses chansons comme Senher En Berenguier.

Toutes les œuvres survivantes de BERENGUIER traitent le thème de l'amour courtois .  L' un de ses cansos fut un modèle pour un sirventes  de son contemporain Raimbaut de Vaqueiras, Berenguier étant plus "fleuri". L'objet principal de l'amour dans ses chansons est Ermessen d'Avinyo, épouse de Arnaut d'Avinyo. Selon la vida de Berenguier, Arnaut était un fils de Maria de Peiralada, mais cela est probablement une confusion avec Maria Domina de Petralata, la mère de Soremonda, l'amant de Guillem de Cabestany.

La musique préservée de Berenguier est généralement syllabique, avec quelques phrases mélismatiques; conservateur, restant généralement au sein d'une octave ; et structurée motivique , ayant quelque chose en commun avec celle de Bernart de Ventadorn.

Seuls douze cansos survivent, dont huit avec mélodies, ce qui est une forte proportion. Elles ne peuvent pas être classées par ordre chronologique. Néanmoins, le thème de ces chansons font penser à une progression de la séduction d'une dame, avec les aléas inhérents.


Aital dona cum ieu sai
Dona, si totz temps vivia
Dona, la genser qu'om veya
Aissi quon hom que senhor ochaizona
S'eu anc per fola entendensa
S'ieu sabi' aver guiardo
Tant m'abelis joys et amors e chans
Mais ai de talan que no suelh
Bona dona, cuy ricx pretz fai valer
De la gensor qu'om vey', al mieu semblan
Totz temoros e doptans
Ab la fresca clardat

https://www.youtube.com/watch?v=xkh6LhWj5IA

Revenir en haut Aller en bas
 
Berenguer de Palou (Palol) (v. 1160 v. 1209)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: