Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Antonio OREFICE (1708-1734?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Antonio OREFICE (1708-1734?)   Jeu 6 Oct - 8:36

Antonio Orefice ou Arefece en dialecte napolitain, ou Orefici; né avant 1708 (v. 1685?) à Naples – décédé après 1734 à Naples, est un compositeur italien.

On connaît très peu de choses sur sa biographie. C'est ainsi que la date de naissance et celle de la mort, de même que les lieux de ces événements ne sont pas connus. On sait qu'il a étudié le droit et qu'en même temps, il a également reçu une éducation musicale. Il fait ses débuts comme compositeur d'opéra au Teatro San Bartolomeo avec le drame musical Il Maurizio et l'année suivante est représenté son premier opéra comique en dialecte napolitain au Teatro dei Fiorentini, qui, après avoir obtenu beaucoup de succès, lui a permis d'avoir accès pendant longtemps à cette scène (mais aussi dans d'autres villes). Ses autres opéras, tous en napolitain, sauf un, Il gemino amore (1718). Le 15 octobre 1724, Lo Simmele a inauguré le Teatro Nuovo de Naples.

Faisant partie de sa famille, on se souvient aussi d'un certain Anastasio Orefice (v. 1705? v. 1728), également compositeur et probablement le fils ou le frère d'Antonio. Il fut maestro di cappella du duc de Bagnara et a lui aussi composé des opéras - au moins 3 : La Milla, La Limpia et Lo cecato fauzo - en dialecte napolitain ainsi que des motets, comme Caeli cives grati amore, à 8 voix et instruments.

Peu de choses subsistent de la musique d'Antonio Orefice. Son œuvre la plus importante qui survit encore est la première moitié du drame Engelberta, ossia La forza dell'innocenza, écrit en collaboration avec Francesco Mancini. En outre, nous avons sept arias de son opéra-comique Le fente zingare (1717), la plus ancienne musique survivante d'un opéra comique en dialecte napolitain.


Opéras

Il Maurizio (dramma per musica, livret de N. Minato et A. Morselli, 1708, Naples)
Patrò Calienno de la Costa (opera buffa, livret de A. Marcotellis, 1709, Naples)
Engelberta, ossia La forza dell'innocenza (1er acte et une partie du 2e acte) (dramma per musica, livret de Apostolo Zeno et Pietro Pariati, 1709, Naples)
La Camilla (opera buffa, 1710, Naples)
La pastorella al soglio (dramma per musica, livret de G. C. Corradi, 1710, Naples)
Circe delusa (dramma, livret de G. A. Falier, 1713, Naples)
La Caligula delirante (dramma per musica, livret de Gisberti, 1713, Naples)
Lo finto Armeneo (opera buffa, livret de F. A. Tullio, 1717, Naples)
Le fente zingare (opera buffa, livret de F. A. Tullio, 1717, Naples)
Le fente pazza co la fente malata (opera buffa, livret de F. A. Tullio, 1718, Naples)
Il gemino amore (opera buffa, livret de F. A. Tullio, 1718, Naples)
Chi la dura la vince (opera buffa, livret de M. del Zanca, 1721, Naples)
La Locinna (tragicommedia per musica in 3 atti, livret de F. A. Tullio, 1723, Naples) au Teatro Nuovo
Lo Simmele (commedia per musica in 3 atti, livret de B. Saddumene, 1724, Naples) au Teatro Nuovo
L'annore resarciuto (opera buffa, livret de N. Gianni, 1727, Naples)
La vecchia trammera (opera buffa, livret de F. A. Tullio, 1732, Naples; en collaboration avec Leonardo Leo)
La Rosilla (opera buffa, livret de F. Oliva, 1733, Naples; en collaboration avec Leonardo Leo)
La finta pellegrina (opera buffa, livret de F. Oliva, 1734, Naples; en collaboration avec Domenico Sarro)
Psiche reintegrata nella grazia di Venere (livret de A. Birini)

Cantate : Sopra un verde colle, pour contralto et basse continue
Revenir en haut Aller en bas
 
Antonio OREFICE (1708-1734?)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: