Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Nikolai SOLOVIEV (1846-1916)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15570
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Nikolai SOLOVIEV (1846-1916)   Sam 1 Oct - 20:49

Nikolaï Feopemptovich Soloviev (né le 9 mai 1846 à Petrozavodsk – mort à Saint-Pétersbourg le 27 décembre 1916), est un critique musical, un compositeur et un enseignant au Conservatoire de Saint Pétersbourg, de nationalité russe.

Ses étudiants en composition les plus connus sont Samuel Maykapar, Mihkel Lüdig, Artur Lemba et Peeter Süda. Soloviev a composé plusieurs opéras, une ouverture, le poème symphonique Russes et Mongoles, et a participé à la réalisation de l'opéra Le Pouvoir du diable d'Alexander Serov.

Comme critique musical, Soloviev a soutenu les œuvres de compositeurs comme Modeste Moussorgski et Nikolaï Rimski-Korsakov, en dépréciant le travail d'autres compositeurs. Au sujet du concerto pour piano no 1 de Piotr Ilitch Tchaïkovski, il écrit: "le premier concerto de Tchaïkovski est comme la première crêpe que l'on fait sauter dans la poêle, un flop"


Opéras

Kuznec Vakula (nach Nikolai Gogol), 1875, UA 1880
Cordelia, (nach Victorien Sardou), 1881-84, UA 1885, überarbeitet als Mest, UA 1898
Domik v Kolomne (Das Häuschen in Kolomna) nach Alexander Puschkin, unvollendet
Slovo o polku Igoreve (Igorlied), unvollendet
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 303
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Nikolai SOLOVIEV (1846-1916)   Dim 2 Oct - 9:34

joachim a écrit:
Au sujet du concerto pour piano no 1 de Piotr Ilitch Tchaïkovski, il écrit: "le premier concerto de Tchaïkovski est comme la première crêpe que l'on fait sauter dans la poêle, un flop"

C'était un critique très inspiré à ce que je vois Hehe
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 303
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Nikolai SOLOVIEV (1846-1916)   Dim 2 Oct - 10:08

Une photo du compositeur :



Catalogue de ses œuvres :


Opéras :

Cordelia • (1885) • Seconde version : Vengeance (1898)
La Petite Maison à Kolomna • Operas
Vakula le Forgeron • (1875)
La Veille de Noel • (1880)

Cantates :

La mort de Samson • (1870)
Pierre • (1872) • En l'honneur du 200ème anniversaire de la naissance de Pierre Ier

Musique Symphonique :

Ouverture pour orchestre • (1869)
La Russie et la Mongolie • (1870) • Poème Symphonique
Hey Uhnem • (1882) • Fantaisie Symphonique

Musique vocale :

Lay • (1873) •Pour chant et piano

Musique Chorale :

Prière pour la Russie • Pour chœur

Musique pour piano :

Romances et pièces pour piano
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 303
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Nikolai SOLOVIEV (1846-1916)   Dim 2 Oct - 10:19

Voici ce qui a été écrit dans l'édition du 6/12/1885 du Ménestrel au sujet de l'Opéra Cordélia :

On a donné le 21 novembre, à l'Opéra russe de Saint-Pétersbourg, la première représentation d'un opéra nouveau, Cordelia, dont le poème a été tiré par M. Bronnikoff du beau drame de M. Sardou, la Haine, et dont la musique est due à M. N.-T. Soloviev, compositeur de mérite et critique musical renommé. Le succès de l'oeuvre nouvelle paraît avoir été brillant, les applaudissements étaient très vifs, et le compositeur a été rappelé après chaque acte. La partition de Cordelia est écrite dans les formes consacrées de l'opéra sérieux, quoique, comme dans les opéras contemporains, une large place soit assignée à l’arioso et à la mélopée.
Le premier acte est le moins réussi, quoiqu'il renferme l'une des meilleures pages de la partition — un trio avec chœurs et un arioso assez poétique comme texte et instrumentation. La première partie du 2e acte est, avec son chœur de soldats, ses cantiques religieux et une jolie ballade de ténor, d'une grande fraîcheur. Le 3e acte débute par un air de grand effet et renferme un beau duo. La mise en scène est neuve et jolie, les chœurs et l'orchestre sont excellents.
On assure que Cordelia est déjà acceptée à l'Opéra impérial de Vienne. Mme Pauline Lucca, qui compte créer, dit-on, le rôle de Cordelia à Vienne, assistait à la première représentation à Saint-Pétersbourg.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 303
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Nikolai SOLOVIEV (1846-1916)   Dim 2 Oct - 10:36

Et voici le compte rendu, toujours du Ménestrel dans son édition du 31/08/1890, de la première à Prague.

L'infatigable Angelo Neumann, vient de contribuera faire connaître, hors des limites de sa patrie, où il est déjà célèbre, le compositeur russe Solovieff, auteur d'une Cordélia, dont le livret est emprunté à la Haine, le drame de M. Sardou. C'est le 18 août que cet opéra a été donné pour la première fois à l'Opéra de Prague, avec un succès considérable. « La musique, dit le correspondant d'un journal de Berlin, est admirablement adaptée aux situations; elle est d'une inspiration élevée et se rapproche par l'orchestration de l'école wagnérienne, tandis que l'invention mélodique fait songer aux maîtres de l'école italienne. Les chœurs sont admirables et imposants. Le compositeur, qui assistait à la représentation, a été ovationné comme rarement musicien l'a été.»

Cet opéra a, semble t'il, eu un réel succès en son temps, dommage que l'on ne trouve aucun extrait nulle part...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nikolai SOLOVIEV (1846-1916)   Aujourd'hui à 0:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Nikolai SOLOVIEV (1846-1916)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: