Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Léo Delibes (1836-1891)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin


Nombre de messages : 21022
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Léo Delibes (1836-1891)   Mar 15 Aoû - 15:03

Léo Delibes est un compositeur français né à Saint-Germain-du-Val (aujourd’hui un quartier de La Flèche) le 21 février 1836 et mort à Paris le 16 janvier 1891.

Delibes étudia au Conservatoire de Paris et obtint un premier prix de solfège en 1850. Son ballet, Coppélia, joué à l’Opéra de Paris en 1870, fut un triomphe. Basé sur une histoire de l’écrivain allemand Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, il conte la destinée du vieux Dr Coppelius et de sa poupée Coppélia. En 1876, il publia Sylvia, ballet dont l’action se déroule en Grèce. Grand amateur de danse, Tchaïkovsky admirait ces deux ballets. En 1882, il écrivit un pastiche d’airs et de danses anciens pour Le Roi s’amuse de Victor Hugo, qui a fourni plus tard le sujet du Rigoletto de Verdi.

Son célèbre opéra Lakmé, qui narre l’amour impossible d’un officier britannique et de la fille d’un prêtre de Brahma, dans l’Inde du XIXe siècle, confirma sa gloire. La Scène et légende de la fille du paria, dit Air des clochettes est un morceau de bravoure pour les soprani colorature. Son duo D’où viens-tu ? Que veux-tu ? est également fameux. En 1884, Delibes est élu à l’Académie.

Delibes reste dans les mémoires comme un maître de la tradition musicale française, légère et mélodieuse, comme il le proclamait lui-même : « Pour ma part, je suis reconnaissant à Wagner des émotions très vives qu’il m’a fait ressentir, des enthousiasmes qu’il a soulevés en moi. Mais si, comme auditeur, j’ai voué au maître allemand une profonde admiration, je me refuse, comme producteur, à l’imiter. »

Il mourut en laissant un opéra inachevé, Kassya, qui sera orchestré par Jules Massenet.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Mer 27 Jan - 15:47

Catalogue des oeuvres :


Opéras et opéras-comiques :

Maître Griffard 1 acte (1857)
La Fille du Golfe 1 acte (1859)
Monsieur de Bonne-Etoile 1 acte (1860)
Le Jardinier et son Seigneur 1 acte (1863)
Le Boeuf apis 2 actes (1865)
La cour du Roi Pétaud 3 actes (1869)
Fleur de lys 1 acte (1873)
Le Roi l'a dit 3 actes (1873)
Jean de Nivelle 3 actes (1880)
Lakmé 3 actes (1883)
Kassya 4 actes (1893) inachevé, terminé par Massenet


Opérettes :

Deux sous de charbon 1 acte (1856)
Deux vieilles gardes 1 acte (1856)
Six demoiselles à marier 1 acte (1856)
L' omelette à la Follembouche 1 acte (1859)
Les Musiciens de l'orchestre 2 actes (1861) en collaboration avec Offenbach
Les Eaux d'Ems 1 acte (1862)
Mon ami Pierrot 1 acte (1862)
Grande nouvelle 1 acte (1864)
Le Serpent à plumes 1 acte (1864)
Malbrough s'en va-t-en guerre 4 actes en collaboration avec Bizet, Jonas et Legouix
L' écossais de Chatou 1 acte (1869)


Ballets

La Source, ou Naila in 3 acts, 1866 En collaboration avec Minkus
Coppélia, ou La fille aux yeux d’émail in 2 acts, 1870
Sylvia, ou La nymphe de Diane in 3 acts, 1876 (piano arrangement, 1876; orchestral suite, 1880)

Musique vocale :

La Marseillaise, arrangement for male voices (date unknown)
Noël, for 3 voices
Les prix, for 2 voices and accompaniment
Messe brève, for two children's voices and organ
Agnus Dei, Ave Maria, Ave Verum et O Salutaris, for 2 voices
C’est Dieu, for chorus
En avant, for 3 voices
Le dimanche, for 2 or 3 voices
Les norvégiennes, for 2 female voices and accompaniment
Les nymphes de bois, for 2 female voices and accompaniment
La nuit de Noël, for 4 male voices, 1859
Pastorale, for 4 male voices, 1865
Alger, cantate, for soprano, chorus and orchestra, 1865
Hymne de Noël, for chorus, 1865
Les lansquenets, for 4 male voices, 1866
Les chants lorrains, for 4 male voices, 1866
Marche de soldats, for 4 male voices, 1866
Avril, for chorus, 1866
Au printemps, for 3 voices, 1867
Chant de la paix, for 4 male voices, or 6 mixed voices, or 3 to 4 voices, 1867
Trianon, for 4 male voices, 1868
La cour des miracles, for 4 male voices, 1868
Les filles de Cadix, for solo voice, 1874
Les abeilles, for 3 voices, 1874
Les pifferari, for 3 voices, 1874
L’écheyeau de fil, for 3 voices, 1874
Le pommier, for 3 voices, 1877
La mort d’Orphée, lyrical scene for tenor and orchestra, 1877
Voyage enfantin, for 3 voices, 1884
15 mélodies, duos, chansons et 2 choeurs (1885/86)


Divers :

La tradition prologue in verse form, 1864
Valse ou pas de fleurs for Adolphe Adam's Le corsaire (1867)
Le roi s’amuse, six airs de danse dans le style ancien, dances, 1882 (piano arrangement 1882) pour la musique de scène de la pièce de Voctor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
shanessean



Nombre de messages : 842
Age : 80
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Lun 1 Fév - 1:53

Joachim parmi les oeuvrettes de Delibes tu cites "l'omelette à la follembouche" c'est ce que j'avais écrit mais il s'agit de Follenbuche. Je ne sais pas où est la différence mais comme je vais la télécharger je te le dirai. Pour l'instant tout mon pc est fichu j'en ai acheté un nouveau mais encore faut-il que mon informaticien de fils vienne pour le brancher! Alors là...
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Jeu 11 Nov - 16:46

Ecoute aujourd'hui de l'intégrale de sa musique de ballet SYLVIA sous la direction de Richard Bonynge et je dois dire que cette oeuvre regorge de beaux passages,notamment "Le pas des Ethiopiens". C'est une petite merveille,ce morceau,qui de par son énergie,son éternelle fraîcheur,me donnerait presque l'envie d'enfiler un tutu et aller hop!!  Very Happy  Icare en tutu Non,peut-être pas aller jusque là,quand même,bien que le ridicule n'ait jamais tué personne,mais bon... No  


Dernière édition par Icare le Mar 15 Juil - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Jeu 11 Nov - 17:53

Icare a écrit:

Icare en tutu Non,peut-être pas aller jusque là,quand même,bien que le ridicule n'ait jamais tué personne,mais bon... No

Hehe

Il y a bien 10/12 ans, j'avais acheté le coffret des 3 ballets de Leo Delibes dirigé par Richard Bonynge (c'est peut-être ce que tu as). ça fait pas mal de tempd que je l'ai écouté, mais je crois bien que c'était Sylvia que je préférais également, bien qu'il y ait plus de "tubes" dans Coppelia. Quant à la Source, c'est nettement en dessous à mon avis. Mais il est vrai que La Source est une oeuvre hybride puisque composée par Delibes et par Minkus.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Jeu 11 Nov - 19:44


Je ne possède pas ce coffret,juste l'intégrale de SYLVIA (2 cd). Sinon,je possède l'intégrale de son opéra LAKME. A part ces deux
oeuvres,avec lesquelles je me régale,,je ne connais hélas rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Mar 15 Juil - 8:11

Icare a écrit:
Ecoute aujourd'hui de l'intégrale de sa musique de ballet SYLVIA sous la direction de Richard Bonynge et je dois dire que cette oeuvre regorge de beaux passages,notamment "Le pas des Ethiopiens". C'est une petite merveille,ce morceau,qui de par son énergie,son éternelle fraîcheur,me donnerait presque l'envie d'enfiler un tutu et aller hop!!  Very Happy  Icare en tutu Non,peut-être pas aller jusque là,quand même,bien que le ridicule n'ait jamais tué personne,mais bon... No  

Je viens de réécouter la première partie de Sylvia, c'est-à-dire l'équivalent du premier cd. S"il y a certains thèmes qui m'ont assez plu et si j'ai passé globalement un beau moment, il me faudra attendre la seconde partie pour retrouver ce qui est d'après moi "Le thème marquant" de cette musique de ballet et qui s'intitule "Le pas des Ethiopiens, un thème que je peux réécouter en boucle. Il m'obsède! Une véritable petite perle!   
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Mar 15 Juil - 15:32

La seconde partie m'a peut-être un peu moins plu que la première, quoique...vers la fin il y a un morceau assez touchant avec violon solo, puis surtout il y a ce formidable "Pas des Ethiopiens" qui résonne encore dans ma tête au moment où j'écris ces lignes.   
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Mar 15 Juil - 16:03

Ah ça fait bien 7-8 ans que je n'ai plus écouté ces ballets, je vais essayer de trouver le temps  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Mer 9 Sep - 18:37

joachim a écrit:
Ah ça fait bien 7-8 ans que je n'ai plus écouté ces ballets, je vais essayer de trouver le temps  Laughing 

De ce début de septembre, trois compositeurs m'auront rendu un peu dépensier; tout d'abord Anton Bruckner, par des pièces religieuses, Coppélia, musique de ballet de Léo Delibes, puis Le Carillon, autre musique de ballet mais cette fois de Jules Massenet.

Connaissant et appréciant plutôt bien l'autre musique de ballet de Léo Delibes, Sylvia, il était normal qu'un jour ou l'autre je m'intéresse à Coppélia qui, paraît-il, contient davantage de "tubes". S"il y a un seul morceau du niveau du "Pas des Ethiopiens", je serai déjà comblé! Voilà encore une mélodie du bonheur!! C'est une oeuvre que je vai découvrir incessamment sous peu car le compositeur entre complètement dans la condition de mon cycle. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Jeu 10 Sep - 22:45


Je viens d'écouter l'Acte I et l'Acte II, tableau I de Coppélia. Après les univers d'un esprit très contemporain de Brett Dean, j'avais besoin d'écouter une musique bien plus tonale, mélodieuse et lyrique sur laquelle je me laisserais bercer. Je me doutais bien qu'il y aurait des passages un peu boursouflés et pompeux. Sylvia passait déjà mieux sur ce point-là. Toutefois, l'Acte II, Tableau I démarre sur une valse très célèbre et qui mérite sa célébrité. C'est dans cette première partie du second acte que j'ai trouvé les moments musicaux les plus intéressants, les plus inspirés. Le côté pompeux réapparaîtra cependant. Il me reste encore à écouter l'Acte II, Tableau II en espérant que le meilleur est à venir. Pour le moment, je préfère Sylvia.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Ven 11 Sep - 9:41

Ce matin, plutôt que d'écouter la dernière partie de Coppélia, c'est-à-dire l'Acte II, Tableau II, j'ai eu l'heureuse idée de revenir sur l'Acte I & l'Acte II, Tableau I que j'avais déjà écoutés la veille. Voire ma brève impression dans le commentaire précédent. Les réécoutes sont souvent primordiales comme me le dicte mon expérience de la musique. C'est d'ailleurs lors de cette réécoute que j'ai mieux ressenti la beauté toute progressive de l'introduction du premier acte avec un trombone solo, me semble-t-il, très doux, tout ce qui se passe en fait avant l'entrée d'une mazurka ronflante et chargée qui freine un peu mon enthousiasme. Mais la musique est suffisamment versatile, source à rebondissements et aux changements de couleurs et d'ambiances pour qu'au final, cette "pompe" passagère se dilue habilement dans un ballet sonore radieux. On parle, à propos de Coppélia, d'une oeuvre qui fleure l'insouciance heureuse qui règna à Paris pendant les dernières semaines du Second Empire. C'est un aspect ou plutôt un caractère qui traverse très nettement la musique de Léo Delibes. Puis, il y a la superbe valse qui lance le second acte, la fameuse musique des automates et la valse de la poupée. Vraiment très agréable...J'ai visiblement mieux apprécié lors de cette seconde écoute. Me reste à découvrir le second tableau de l'Acte II. Une musique de ballet qui frise les 95 minutes, quand même!

Pour la petite histoire: "Charles Nuitter, nouvellement nommé archiviste de l'Opéra de Paris, produisit un charmant livret, tiré d'un conte d'Hoffmann, "Le Marchand de Sable". Quand la partition fut suffisamment avancée, Saint-Léon commença les répétitions, en 1868. La Première aurait sans doute eu lieu l'année suivante, si la ballerine choisie, Adèle Grantzow, n'était tombée malade; artiste expérimentée, elle a été remplacée par une débutante, Giuseppina Bozzachi. Il fallut entièrement refondre le ballet. La création de "Coppélia - La fille aux yeux d'émail" n'eut lieu que le 25 mai 1870. Le succès fut immédiat, mais de courte durée, les représentations s'interrompant devant le conflit franco-prussien. Giuseppina Bozzachi mourut l'année suivante, pendant le siège de Paris, âgée de dix-sept ans. Mais la paix revenue, "Coppélia" retrouva et garda la faveur du public. Le ballet a figuré plus que tout autre à l'affiche de l'Opéra de Paris où on continue à le donner largement dans la chorégraphie originale. Il a été monté aussi ailleurs par d'innombrables chorégraphes: la mise en scène qui demeure la plus connue est celle de Petipa et Cecchetti pour l'Opéra de Saint Pétersbourg. C'est sur elle que se fonde la version du Royal Ballet."
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Ven 11 Sep - 13:11

Je viens de découvrir la musique de l'Acte II, Tableau II de Coppélia et ça démarre en grande pompe avec la Marche de la cloche, puis la Fête de la cloche...Laughing...Les choses s'apaisent...ouf!...avec La Valse des heures et L'aurore. En réalité, c'est La Prière qui m'a vraiment conquis. J'ai trouvé ce morceau profondément romantique et émouvant. Un autre moment m'apportera un plaisir égal: La Paix avec l'alto, merveilleux alto de Ron Golan. Le Galop final, un brin ronflant et pompeux, n'est pas ce que je préfère, cependant, j'ai quand même eu ma dose de plaisir et d'émotion: Icare est heureux. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10073
Age : 52
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Dim 18 Sep - 18:32


Je commence à bien apprivoiser la musique de Coppélia, à mieux accepter les passages qui me plaisent le moins et mieux profiter des parties qui me plaisent le plus. Au final, c'est une oeuvre que j'écoute avec plaisir et sans ennui. J'y suis désormais très attaché. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 303
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Dim 18 Sep - 20:22

Cela me donne envie de découvrir un peu plus Délibes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Léo Delibes (1836-1891)   Aujourd'hui à 8:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Léo Delibes (1836-1891)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: