Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Radim DREJSL (1923-1953)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15570
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Radim DREJSL (1923-1953)   Dim 18 Sep - 12:50

Radim Drejsl (29 Avril 1923 - 20 Avril 1953)) était un compositeur tchèque, pianiste et chef d' orchestre. Il est considéré comme un important compositeur de chansons politiquement engagées à promouvoir des visions du régime communiste tchécoslovaque dans les années 1950. Drejsl a appliqué les idées du réalisme socialiste dans sa musique.

Drejsl est né à Dobruška. Ses parents étaient Josef Drejsl, un maître tisserand, et Antonie (née Poláčková). Après ses études en 1934 au gymnasium de Rychnov nad Kněžnou, il poursuit ses études en 1942 au Conservatoire de Prague. De 1942 à 1946, il a étudié la composition avec Karel Janeček et Pavel Bořkovec, et la conduite d'orchestre avec Pavel Dědeček. Après la fermeture du conservatoire en 1945, il est déployé dans l'entreprise Dorka. Pendant le voyage en train, il est blessé par l'attaque d'un avion américain. En 1946, il a commence à étudier avec Pavel Bořkovec. Il devient l'un de ses meilleurs étudiants. Ses qualités évidentes se retrouvent dans son Concerto pour quintette à vent, ou un concerto de fin d'études pour piano et orchestre. En 1947, il entre au Parti communiste et en 1948 il est devenu membre du Syndicat des compositeurs tchèques. En 1950 il approfondit ses compétences musicales à l'Académie des Arts de Prague.

En 1949, il est devenu directeur de l'Ensemble artistique Armádní umělecký soubor Víta Nejedlého (ensemble artistique des armées) à Prague. Il a composé des chœurs, des petites cantates et des chants militaires pour les performances de l'ensemble. Son style de composition a été partiellement conforme à l'atmosphère et les attitudes de l'état communiste nouvellement construit. Drejsl était l'un des plus grands compositeurs des chansons optimistes politiquement engagés appelés  budovatelské písně, la promotion de l'idéologie communiste dans les années 1950. Cependant, il a prouvé un talent remarquable aussi comme un compositeur de musique de chambre et œuvres symphoniques.

En 1952, il a visité l'Union soviétique et la Chine. Parmi ses compagnons de voyage se trouvaient les cinéastes Vojtěch Jasný  and Karel Kachyňa. En Avril 1953, peu de temps après son retour de l'Union soviétique à Prague, Drejsl se suicide en s'ouvrant les veines et se jetant par la fenêtre.

Selon une hypothèse, il aurait été tellement déçu par les terribles conditions de vie dans le monde communiste soviétique que son dévouement enthousiaste aux idées communistes a été détruit. Il ne pouvait pas supporter la déception, et ce serait la cause de son suicide. Selon le réalisateur Vojtěch Jasný, interrogé sur cette version de sa mort, suggère que Drejsl a été assassiné par le KGB. Selon Jasný, Drejsl aurait prévu de parler publiquement de l'expérience de l'Union soviétique, et son suicide a été organisé par le KGB pour l'empêcher de le faire. Cependant, les spéculations d'assassinat ne sont pas prouvées.

Son suicide présumé a été identifié par les communistes comme "une expression de faiblesse personnelle, la lâcheté, et surtout la réticence à participer à l'édification du socialisme."

Drejsl, conjointement avec Vít Nejedlý et Ludvík Podest, est considéré comme l'un des principaux représentants de l' intégration de réalisme socialiste  dans la musique tchécoslovaque.


Oeuvres

Orchestre

Pozdě k ránu (roman symphonique pour piano, harmonium et 19 instruments, publ. par K. Hlaváček, 1942)
Symfonie pro smyčce (Symphonie pour cordes, 1948)
Koncert pro klavír un orchestr (Concerto pour piano et orchestre, 1948-1949)
Tance z Velké Kubry (Danses de Velká Kubra, 1949)
Jánošíkovský  tanec (1950)


Musique de chambre

Maličkost (Bagatelle pour quatuor à cordes et piano, 1941)
Malá suita pro Klarinet a klavír (Petite Suite pour clarinette et piano, 1943-1944)
Sonatine pour flûte et piano (1947)
Sonatine pour basson (1948)
Kvintet Dechový (Quintette à vent, 1948)
Dožínková suita (Récolte à domicile Suite) pour hautbois (aussi cor anglais) et piano (1949-1950, publié 1959)


Piano

Studentská předehra (Student Overture, 1940)
Pochod Šenkýřovy hudební školy (1941)
Polka zamilovaného dráteníka (1942/43)
Bajky (four movements, 1943)
Dvě polka (DeuxPolkas, 1943/44)
Menuetto (1943/44)
Tance (Danses) (1943/44)
Šest tanečků (Six petites danses) (1943/44)
1st Suite (1945)
2nd Suite (1946)
Sonata (1946)


Opéra

Jan Želivský  (un opéra inachevé)

Pětiletka (mélodrame)


Musiques de scène

Sněm duchů na Turově(jeu de K. Michl, 1943)
Les gens russes (pour piano et 11 instruments)
Babička (Grand - mère, 1948-1949)


Cantates

Sláva mé zemi (texte de Miroslav Zachata)
Kantata o vrchním veliteli (texte de Stanislav Neumann, 1952)


Choeurs

Jarní sbory (printemps Choruses, 1948)
Vlaj, naše vlajko (texte de J. Hájek, 1948)
Hymna STM (1949)
Píseň o Fučíkovi (Chant de Fučík, texte de Miroslav Zachata, 1951) pour soliste, choeur et orchestre
Píseň o Stalinovi (Chant de Staline) pour soliste, choeur et piano (publié 1952); texte de Miroslav Kroh et Miroslav Zachata
Píseň čs. – čínské družby pour soliste, choeur et orchestre (publié 1952); texte de Miroslav Zachata
Píseň kulometných čet (mots par Pavel Kohout  ); pour soliste, chœur et piano
Země krásná (Mír musí být a bude zachován) (1952)


Mélodies

Česká modlitba (Prière tchèque, 1944)
Dik za vítězný mír (1945)
Krajiny dětství (texte de František Halas, 1946)
Čtyři pijácké písně (poésie chinoise, 1947)


Chansons militaires

Armádě zdar (texte de Miroslav Zachata)
Sláva tankům (texte de Miroslav Kroh) pour soliste, choeur et orchestre
Voják úderník (texte de Miroslav Kroh, 1950) pour soliste, choeur et orchestre
Písnička na vojně (texte de Miroslav Kroh, 1950)
Kandidat (1951)
Za Gottwalda vpřed (texte de Miroslav Zachata 1951)
Voják un sršeň
Ve jménu Jana Žižky, chanson militaire (sur le nom de Jan Žižka, 1953); texte de Miroslav Kroh
Tankistům, Marche (publié 1954)
Rozkvetlý den


https://www.youtube.com/watch?v=iMOl-IGCC5g

Revenir en haut Aller en bas
 
Radim DREJSL (1923-1953)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: