Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jerzy GABLENZ (1888-1937)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15592
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Jerzy GABLENZ (1888-1937)   Jeu 15 Sep - 16:02

Jerzy Gablenz (né le 23 Janvier 1888  à Cracovie ; mort le 11 novembre 1937 près de Varsovie lors d'un accident d'avion) était un compositeur polonais.

Gablenz est né dans une famille de musiciens: un grand-père a enseigné au Conservatoire de Cracovie, son oncle était un violoniste et son père, un pianiste amateur de talent. Il avait donc appris avec eux le piano et le violon et a appris l'orgue et violoncelle et la flûte. Après quelques voyages d'études à Berlin, Vienne et Paris, puis à la demande de sa mère, il a ensuite étudié le droit à l'Université Jagellonne de Varsovie.

Autour de 1907, il rencontre sa future épouse Margaret Schoen, qui a travaillé comme professeur de piano (Ils se marieront le 5 mai 1917). Il composa à cette époque de nombreuses pièces pour piano et des mélodies ainsi qu'une suite pour cordes en trois mouvements. Cependant, par son implication croissante dans l'entreprise de son père, il eut de moins en moins de temps pour composer. Néanmoins, deux symphonies (la première est esquissées mais non orchestrée, la seconde en quatre mouvement est d'orchestration inachevée. Aucune de ces oeuvres n'a été reconnue ensuite par Gablenz.

En 1919, il a été chargé de reconstruire l'opéra perdu de Stanisław Moniuszko, Straszny dwór (le Manoir hanté). L'exécution des travaux a eu lieu dans la même année avec un grand succès auprès du public, et des critiques favorables ont eu lieu. En 1918 il édite ses premiers opus, des mélodies à 3 voix de femmes op 3 et 4. Dans les années suivantes, un opéra en quatre actes sur le drame de Lucjan Rydel, le Cercle enchanté, op 6 (1920). Il y eut ensuite Les Champs ensoleillés, op 8 (1923), qui est une suite inachevée, et le poème symphonique Le Pèlerin op 12 (1923), qui ne fut pas représenté.

Après des esquisses pour une Valse de Concert op 14 pour orchestre symphonique, Gablenz a composé en 1924 le poème symphonique avec choeur d'hommes Dans les montagnes, op 17, qui a été crée en 1977 en République Dominicaine. Après d'autres poèmes symphoniques (Terres en friches op 20 inachevé, La Légende de Turbacz, op 22) et une suite orchestrale, Cinq miniatures "à mon enfant", op 23, il compose en 1926 sa première  symphonie, en ut mineur op 24 (la première en 1928 a échoué en raison de sa difficulté technique) et un concerto pour piano en ré bémol majeur op 25, dont la création eut lieu aussi en 1977 en République Dominicaine et c'est seulement pour son 100e anniversaire en 1988 qu'il a été joué à plusieurs reprises en Pologne.

Le prélude symphonique Le Rosaire de Sainte Salomé op 26 (1927) n'a jamais été exécuté en public, mais en 1991, a été enregistré par la Radio Polonaise. En outre Gablenz composé à cette époque près de 100 mélodies avec piano, une sonate pour violoncelle en ré majeur (op 15), un trio pour voix de femmes et piano, Bonne Nuit op 19 et d'autres mélodies.

Après 1928 la production de composition de Gablenz est arrêtée. En 1936 il compose les Variations symphoniques op 27, dont la performance en Pologne a à nouveau échoué à cause de leur difficulté technique. Une partie du travail a été réalisée la première fois en République dominicaine en 1977 et 1987. Puis il compose une Arabesque pour hautbois et piano, op 28/6 (1937) Sa dernière composition complète était le prélude symphonique Le Lac enchanté op 29, qui a également été enregistrée en 1991 par la Radio Polonaise comme enregistrement d'archives. Son opus 30, uniquement manuscrit et sans instrumentation devait être, selon son fils Thomas, un poème symphonique, Rêves d'automne. Une orchestration a été effectuée en 1992 parle chef d'orchestre Christopher Dziewiecki.
Le 11 Novembre 1937 Gablenz est mort dans un accident d'avion à Piaseczno, près de Varsovie.

La plupart des oeuvres non citées ci-dessus sont des mélodies, soit pour voix et piano, soit pour 3 voix de femmes et piano, ou des choeurs : cycle Le Placard de Jimmy, op 16 (1924), recueils op 3 et 4 (1918), op 5 (1921), op 7 et 9 (1922), op 10, 11 et 13 (1923), op 18 (1924), op 21 (1925), op 28 n°1 à 5 (1926). Les autres opus reconnus par Gablenz sont une Romance pour orgue, op 2 (1926), une Canzona pour flûte et piano, op 1 n° 2 (1908) et quatre Improvisations pour piano, op 1 n° 3 (1909).



Concerto pour piano

https://www.youtube.com/watch?v=jR1a7cRVDY8




Légende de Turbacz

https://www.youtube.com/watch?v=94l68umSLvU
Revenir en haut Aller en bas
 
Jerzy GABLENZ (1888-1937)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: