Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jovdat Hajiyev ou Gadziev(1917-2002)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16377
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Jovdat Hajiyev ou Gadziev(1917-2002)   Mer 7 Sep - 18:09

Ahmad Jovdat Ismayil oglu Hajiyev - ou Gadzhiev - en azerbaidjanais Əhməd Cövdət İsmayıl oğlu Hacıyev (né le 18 juin 1917 à Şəki - mort le 18 janvier 2002 à Bakou) a été l'un des principaux compositeurs azerbaïdjanais de l'époque soviétique. Il est connu pour ses œuvres orchestrales monumentales, ayant été le premier Azerbaïdjanais à composer une symphonie (1936). Il a étudié avec le fondateur de la musique classique d'Azerbaïdjan, Uzeyir Hajibeyov et avec le compositeur russe Dmitri Chostakovich.

Hajiyev est né à Shaki (alors Nukha), une ville dans les contreforts des montagnes du Caucase dans le nord- ouest de l'Azerbaïdjan. Dès son plus jeune âge, il a été profondément influencé par la musique traditionnelle des chansons folkloriques, de la musique ashug (genre ménestrel) et du mugham (musique modale).

En 1924, sa famille s'installe à Bakou. En 1935, il s'inscrit à la faculté de composition théorique du Conservatoire de Bakou, étudiant avec Uzeyir Hajibeyov et le letton Leonid Rudolf, un ancien élève de Sergei Taneyev. L'année suivante, Hajiyev a composé sa Symphonie n° 1, en un mouvement, la première pièce symphonique jamais écrite par un compositeur azerbaïdjanais. Elle est d'un style plus russe qu'azéri, et a été créée par l'Orchestre Philharmonique de  Leningrad. Ce travail lui a permis d'entrer dans le Conservatoire de Moscou en 1938 et il devient l'élève de Aleksandr Aleksandrov et de Nikolai Miaskovski.

A Moscou, la Seconde Guerre mondiale a interrompu ses études et il a dû retourner à Bakou. Il y compose sa 2ème symphonie en 1944, celle-ci influencée par Chostakovitch. Après la guerre, Hajiyev et son camarade Gara Garayev (1918-1982) revinrent à Moscou et furent profondément influencés par le compositeur Dimitri Chostakovitch. Hajiyev a composé sa Symphonie n° 3 pour obtenir son diplôme en 1947.

Au cours de sa vie, Hajiyev a composé huit oeuvres symphoniques et l'opéra héroïque-patriotique "Vatan", qu'il a écrit avec Gara Garayev en 1944. Après la première de l'opéra en mai 1945, Hajiyev et Garayev ont reçu le prestigieux Prix ​​Staline. Hajiyev a remporté un deuxième prix Staline en 1952, pour son poème symphonique "Pour la Paix".

Hajiyev a été brièvement directeur artistique de l'Orchestre Philharmonique de Bakou (1947-48) et a été nommé membre du Conservatoire d'Etat d'Azerbaïdjan. Plus tard, il a été directeur du Conservatoire (1957-1969) et, en 1963, il a été nommé professeur de composition. Il a enseigné au Conservatoire pendant plus de quatre décennies. Ses élèves comprennent des musiciens bien connus tels que Agshin Alizade, Dadash Dadashov et les compositeurs de chansons Eldar Mansurov et Javanshir Guliyev.

C'est pour sa contribution au développement de la symphonie en Azerbaïdjan que Haliyev sera le plus considéré. C'est aussi dans ce genre que Hajiyev revint avec une inspiration renouvelée dans les années 1990, produisant un certain nombre d'œuvres influencées par des événements contemporains. Sa dernière œuvre symphonique intitulée "20 janvier", composée en 1991, a été consacrée aux victimes du "Janvier Noir" (1990), lorsque des troupes et des chars soviétiques ont tué des centaines de civils de Bakou.

En 1997, le Président Heydar Aliyev a décerné à Hajiyev Azerbaïdjan la plus haute distinction, l'"Ordre de gloire de l'Azerbaïdjan" à l'occasion de son 80e Jubilé, commémorant "60 longues années de travail fructueux très apprécié par la nation et l'Etat". Dans la citation officielle d'Aliyev pour ce prix, Hajiyev a été loué comme "compositeur bien connu, innovateur, pédagogue, figure publique connue et modèle pour la nouvelle génération de musiciens". Sa musique a été saluée pour son "contexte profond, son esprit de citoyenneté et son haut niveau d'élégance".

Jovdat Hajiyev était marié à Amina Dilbazi, danseuse de ballet classique et danseuse de musique folklorique azerbaïdjanaise bien connue. Leurs deux fils, Ismayil Hajiyev et Telman Hajiyev sont tous les deux des compositeurs.


Oeuvres

1935: 24 Préludes pour piano
1936: Symphonie n° 1.
1936: l'Azerbaïdjan socialiste, poème symphonique
1937: L' exil en Sibérie (pour le centenaire de la mort de Pouchkine )
1938: Sinfonietta
1940: Double fugue
1941: Suite Azerbaïdjan
1941: Trois Fugues pour quatuor à cordes
1941: Quatuor à cordes
1942: Trois chants pour chœur mixte et piano
1944: Symphonie n° 2.
1945: Вэтэн - Vatan (Patrie), un opéra
1947: Symphonie n° 3.
1949: Oratorio, sur des vers de Rustam, pour solistes, choeur mixte et orchestre
1950: Ballade pour piano
1951: симфоническая поэма "За мир '(Pour la paix), poème symphonique
1952: Poème pour Chœur, sur un texte de Nizami
1956: Sonate pour piano
1956: газели Мой цветок (Gazelle, ma fleur), pour orchestre
1956: Symphonie n° 4 (En mémoire de Lénine).
1957: Scherzo pour piano
1957: Девушка, яблоки собирающая, pour orchestre
1960: Poème pour quatuor à cordes
1962: Le Coin des enfants pour piano
1972: Symphonie n° 5 (Les hommes, la Terre et l'Univers).
1980: Symphonie n° 6
1985: Gamayun (en l'honneur de Chostakovitch)
1991: 20 janvier, poème symphonique


https://www.youtube.com/watch?v=7tan9sjiLpM

Revenir en haut Aller en bas
 
Jovdat Hajiyev ou Gadziev(1917-2002)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: