Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Sergueï (Sergey) Zhukov, né en 1951

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10464
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Sergueï (Sergey) Zhukov, né en 1951   Dim 14 Aoû - 23:15

Une biographie!

Sergueï Zhukov est né à Jitomar (Ukraine) en 1951. Après avoir obtenu son diplôme de composition au Conservatoire de Moscou en 1978, il a complété sa formation en devenant maître de conférences assistant du professeur Mikhail Tchoulaki en 1980. Même dans ses compositions d'étudiant, Zhukov a attiré l'attention de ses collègues et du grand public. Son Triptyque dramatique à la mémoire de Vladimir Maïakovski (1978) lui a valu le prix spécial de l'Union des compositeurs. Le succès ne l'a pas quitté dans ses oeuvres ultérieures. Il a souvent participé aux festivals de musique nouvelle de l'ensemble de l'Union Soviétique et de la Russie, à des évènements internationaux comme le festival de musique contemporaine "Charles Ives" et s'est produit dans des concerts de ses propres oeuvres, dans son pays natal comme en Europe et aux Etats-Unis. La prédilection que porte Sergueï Zhukov au concerto instrumental et à la musique vocale dramatique comme les cycles de mélodies et l'oratorio explique probablement son attirance pour des genres dans lesquels intervient l'élément théâtral. Même dans sa musique de chambre et dans sa musique instrumentale "pures", cet élément, ainsi que les éléments visuels et graphiques qui lui sont apparentés, sont souvent présents - par exemple Le destin de Némésis (1992), une oeuvre pour un clarinettiste dansant, une ballerine et bande magnétique enregistrée. Zhukov s'intéresse aux processus profonds de notre vie spirituelle et est fasciné par les enseignements ésotériques sur la façon dont l'humanité a acquis une expérience morale et émotionnelle. Le ballet Solaris est l'un des résultats créatifs de cette fascination; de même, le Concerto mystère pour violon, violoncelle et piano.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10464
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï (Sergey) Zhukov, né en 1951   Lun 15 Aoû - 19:07

Les triple concertos pour violon, violoncelle, piano et orchestre ne sont pas si nombreux et le plus célèbre d'entre eux est probablement celui de Beethoven. J'avais récemment évoqué assez élogieusement le double concerto de James Horner, Pas de Deux, qui réunit le violon et le violoncelle. Le Concerto Mystery de Sergueï Zhukov réunit d'abord les trois solistes au sein d'un premier mouvement d'un romantisme tout en retenue et finesse, un doux lyrisme qui m'a évoqué - très subjectivement - une certaine musique de film d'Ennio Morricone. Il contraste en tout cas avec la brutalité du second mouvement, un Allegro sous la forme exubérante d'un bordel organisé qui ferait grincer des dents notre Joachim, doyen de ces lieux. Hehe Entre le premier et le second mouvements, on peut dire sans exagérer que c'est le jour et la nuit. Néanmoins, l'allegro ne se limite pas à ce bordel organisé: il évolue, prend un cheminement orchestral complexe et dynamique qui semble davantage s'organiser, comme une détonnante "musique d'action" au travers de laquelle les trois solistes s'enchevêtrent et se fondent à l'orchestre sur une cadence effrénée. Si j'aime beaucoup le caractère "doucement romantique" de l'Andante, le second mouvement est le point culminant du Concerto Mystery; un véritable moment d'exaltation pour moi. Si, d'ailleurs, j'ai réécouté cette oeuvre de Zhukov deux fois de suite, c'est parce que j'avais justement envie de revivre l'exaltation de l'allegro, et plus encore lorsque le piano, percutant et décisif, entre en scène! les deux mouvements qui suivent et dépassent les treize minutes chacun - le concerto dure quand même plus de 45 minutes - me plaisent moins, surtout le troisième. Le quatrième s'écoute cependant sans déplaisir. Il me plait bien finalement.

Bientôt, je vais redécouvrir son Concerto Grosso qui réunit également le violon, le violoncelle et le piano, cette fois par les soeurs Bekova. Je ne me rappelle même plus à quoi il ressemble. Comme pour le Concerto Mystery, je suis resté trop longtemps sans l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10464
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï (Sergey) Zhukov, né en 1951   Lun 15 Aoû - 22:23

Le Concerto Grosso pour violon, violoncelle, piano et orchestre, réunissant les trois soeurs Bekova, se divise en trois mouvements:
--Canzone dolore: Andante con moto
--Atto e recitativo: Allegro assai
--Canzone sacre: Andante con moto
Le Concerto Grosso fut immédiatement composé après le Concerto mystère, suite à la demande des mêmes instrumentistes, les soeurs Bekova. Pourtant, les deux oeuvres ne se ressemblent pas et on peut difficilement dire que la seconde est dans la continuité de la première. Dans le Concerto Grosso, les solistes ne constituent pas vraiment un trio unifié comme c'est le cas dans le Concerto mystère: le piano et le duo des cordes ont nettement tendance à s'opposer l'un à l'autre, une caractéristique parfaitement audible dans le premier mouvement que je trouve assez émouvant, assez tendre en même temps. En revanche, je ne sais pas trop pourquoi, le second mouvement, le plus long des trois, m'a paru un peu laborieux, tiré par les cheveux. C'est une curieuse impression car il me semble se développer dans une certaine logique, ce n'est pas sans queue ni tête, histoire de reprendre un terme cher à Joachim. J'y vois un sens bien défini mais disons que je me sens pas concerné par ce morceau: il me laisse indifférent. Heureusement, le troisième mouvement réactive la perte d'intérêt, le point culminant de ce concerto. on pourrait diviser ce morceau en trois parties: une première partie douce et mélancolique, une partie médium d'une mélancolie beaucoup plus viscérale avant de retrouver la douceur du début. Le concerto s'achève ainsi, en finesse.
Globalement, c'est une oeuvre que j'aime moyennement, préférant quand même le Concerto mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sergueï (Sergey) Zhukov, né en 1951   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sergueï (Sergey) Zhukov, né en 1951
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: