Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Falvetti - Nabucco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Falvetti - Nabucco   Sam 6 Aoû - 11:03



Extraits d'un article de Nicolo Maccavino, traduit par Michel Chasteau.
Livret 'Festival Musical de Namur' - juillet 2016.

Ce Nabucco de Falvetti est une œuvre à mi-chemin entre l'oratorio historique et le 'dramma per musica'.  L'une de ses grandes figures est Nabuchodonosor, Roi de Babylone qui envahit Jérusalem et en déporta la population.  On peut d'ailleurs voir dans ce Nabucco un outil politique de résistance des Siciliens à l'oppression espagnole.

La richesse et l'impact de l'écriture musicale de Falvetti entendue dans le Dilivio Universale est dans Nabucco constamment égalée, voir dépassée.

L'introduction évoquant le cours du fleuve Euphrate emporte l'auditeur dans une expérience musicale où les instruments baroques plus chatoyants (harpe, théorbes) côtoient les sonorités orientales du ney et du kaval (flûtes obliques),  du duduk (instrument à anche double comme le haut-bois), et de percussions iraniennes.  Les magnifiques chœurs à sept voix sont l'exemple même de cette richesse technique et harmonique capable de submerger l'auditeur.

Le Dialogo del Nabucco du librettiste Vicenzo Giattini est un oratorio qui s'inspire d'épisodes bibliques, racontés dans le deuxième et le troisième chapitres du Livre de Daniel.  Il est centré sur les figures du souverain Nabuchodonosor II, du prophète Daniel, et de trois jeunes gouverneurs des Babylone – Ananias (Sidrach), Azarias (Abdenago) et Misaël (Misah) – qui, pour n'avoir pas voulu adorer une idole païenne, furent jetés dans une fournaise ardente dont ils ressortirent intacts.

La variété des styles, des solutions mélodiques, rythmiques et harmoniques constitue une palette d'éléments dont Falvetti use magistralement pour caractériser chaque personnage dans les différents moments de l'intrigue, et souligner les significations diverses du texte.  A cet égard, la 'Sinfonia larga da sonno' apparaît comme emblématique : il s'agit d'une brève scène de sommeil avec apparition onirique, dans laquelle l'agitation croissante de Nabucco est rendue par l' alternance de plus en plus serrée entre voix et instruments.


https://www.youtube.com/watch?v=JddUAgpfK0k

L'écriture adoptée par le compositeur dans cet oratorio est extrêmement variée et toujours efficace : souvent homorythmique, avec   des instruments qui élaborent une ou plusieurs idées thématiques présentées par ces instruments eux-mêmes ou par les voix ; on n'en trouvera pas moins d'efficaces et denses épisodes contrapuntiques de type  imitatif qui, souvent, soutiennent de fascinantes mélodies de saveur arabisante, grâce auxquelles Falvetti reconstruit dans l'univers sonore le lieu où se déroule l'action.  Notons enfin  l'attention portée aux interventions du chœur, d'une écriture très élégante et très  variée, déterminée par l'effectif choral utilisé – conformément aux intentions du texte – ou caractérisée par la diversité des styles – homophonie, contrepoint, traitement à deux voix parallèles, ou plus suivies du ripieno – dont le compositeur tire de surprenants effets de timbre.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Falvetti - Nabucco   Sam 6 Aoû - 11:57

Extraits d'un article de Nicolo Maccavino, traduit par Michel Chasteau.
Livret 'Festival Musical de Namur' - juillet 2016.


https://www.youtube.com/watch?v=V4GRPBEFieU

Al trono di Nabucco sciogliamo il volo.  La réggia di Babelle è il nostro polo.
Superbia, Idolatria, Eufrate
(Vers le trône de Nabucco, envolons-nous.  Le palais de Babel est notre unique but.)

L'action, située dans la Babylone antique, est précédée d'un prologue dans lequel le fleuve Euphrate (dont le cours lent et majestueux est parfaitement évoqué par Falvetti) conduit Superbia (Orgueil) et Idolatria (Idôlatrie) aux pieds de Nabucco.  D'abord "à deux" puis "à trois" avec le fleuve Euphrate, elles exaltent sa gloire et les splendeurs de son royaume.

https://www.youtube.com/watch?v=B8wRG3CHGP8  Per non vivere infelice
Nabucco
(Pour vivre à l'abri du malheur,
Ah ! Etre roi ne suffit pas !
Et que servent au souverain
Sceptres d'or, lauriers de la gloire,
Si c'est assez d'une chimère
Pour troubler son royal repos ?
Si c'est la vérité, ce que me dit tout bas
Une crainte funeste, hélas !
Pauvre de moi !
Pour vivre à l'abri du malheur,
Ah ! Etre roi ne suffi pas !)

Aux réflexions du roi sur la triste condition humaine, exprimées dans la superbe aria avec instruments Per non vivere infelice, répondent les affirmations de du prophète Daniel et des trois enfants …

https://www.youtube.com/watch?v=zqXEDKIzrto All'augusto simolacro
Choeur de Chaldéens
(A cette  auguste image,
Je consacre un hymne harmonieux
En hommage à ma foi.
Je baise son pied
La révère,
Je la vénère
Et je l'adore.)

Ainsi tandis que les Chaldéens entonnent les louanges de Nabucco en deux pages chorales particulièrement suggestives (la première 'Vola la flamma", à six voix, la seconde "All'augusto simolacro", à trois voix avec instruments), les trois enfants restent insensibles à la splendeur de la statue, restant convaincus qu'elle "n'est qu'un objet de dérision" …

https://www.youtube.com/watch?v=YU74XAUeRZ0 S'alla mia imagio
Nabucco
( A mon image
Que le Tage
Offre en tribut ses sables d'or !
Et que le Maure
Des encens d'Arabie
Nous apporte les doux parfums.)

Parmi les arias confiées aux solistes, six sont accompagnées simplement par le continuo.
Les autres font intervenir des ritournelles instrumentales au début et à la fin des sections vocales – c'est le cas de l'aria "Regie pupille", chantée par Arioco, ou de celle de Nabucco "S'alla mia imagio" – ou bien recourent à une écriture concertante entre voix et instruments, parois aussi de type antiphonal, comme on peut l'observer dans l'aria de Nabucco "Per non vivere infelice" et surtout dans les trois superbes arias chantées respectivement par Ananias, Azaria et Misaël, dans la partie conclutive de l'œuvre.

https://www.youtube.com/watch?v=76RDWtSocwk La mia fede dal fuoco nasce
Azaria (fin de l'œuvre)
(Ma foi naît du feu même.
Au sein de ce foyer sacré,
Elle devient plus forte
Parmi l'ardeur dont elle se repaît.
Les douces brises qui respirent,
Les tendres Zéphyrs qui soupirent,
Sont les sûrs garants de ma vie ;
De la brise ou de la brûlure,
je ne sais ce que j'aime le mieux.)
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Falvetti - Nabucco   Sam 6 Aoû - 12:07

Paru le 20 septembre 2013 chez Ambronay

Enregistré à l'église abbatiale d'Ambronay les 10 et 13 septembre 2012.

Distinctions : Choc de Classica (octobre 2013) - Hi-Res Audio (septembre 2013)

Un baroque brillant, porté par un souffle venu de la méditerranée... Voici ce que vous trouverez en écoutant ce Nabucco de Falvetti. La Capella Mediterranea, dirigée par un Leonardo Garcia Alarcon inspiré, s'approche d'un juste équilibre entre passages instrumentaux et airs. Ce disque est surtout un pur moment de bonheur et de fraîcheur.
Qobuz

Aucune défaillance dans l’équipe homogène et valeureuse que forment les solistes. Le roi orgueilleux est incarné par Fernando Guinaraes, un ténor vaillant à l’émission claire. Les deux basses— l’Euphrate (Matteo Bellotto) et Daniel (Alejandro Meerapfel) — ont la puissance et l’autorité de leurs rôles. Le capitaine des gardes est confié à Fabian Schofrin, solide contre-ténor. C’est aux sopranes, tour à tour allégories (Idolatria et Superbia) et trois enfants, que sont réservés les arias les plus intéressantes, particulièrement à la fin de l’ouvrage, avec une expression très caractérisée (Caroline Weynants, Mariana Flores, Magdalena Padilla Olivares et Capucine Keller).
Un chœur exemplaire, le Chœur de Chambre de Namur, participe pleinement à la réussite de cet enregistrement : « Vola la flamma », à 6 voix, et « All’ augusto simulacro », à trois voix, à la louange de Nabucco sont de belle facture. Tout comme le puissant choeur final, la moralité.
Quant à la direction de Leonardo Garcia Alarcon, elle valorise les voix et le sens dramatique en nous restituant un oratorio qui mérite toute notre attention.

Eusebius, 30 septembre 2013

Les deux minutes idéales qui ouvrent Nabucco installent d’emblée une sidération sonore qui invitent l’auditeur à l’apesanteur : un tube d’une beauté à faire s’évanouir de jalousie tous les membres de certain Arpeggiata ! 79 minutes et quelques 30 tubes plus tard, l’auditeur béat retombe sur Terre. Si ce disque est probablement déjà l’un des plus beaux de l’année, il le doit aussi à l’art et à la hauteur de vue de Leonardo García Alarcón. L’instrumentarium qu’il réunit pour exalter les couleurs de la partition est d’une fascinante variété. Aux habituels cornets, sacqueboutes, harpes et autres lyres et archiluths, il adjoint colascione, chalumeau, galoubet et surtout des instruments orientaux : duduk, kaval, ney, lesquels assurent un dépaysement en totale adéquation avec le sujet. Ajoutons aussi les percussions de Keyvan Chemirani (zarb, oud, darf) déjà présentes dans Il Diluvio. (La question de savoir alors ce qu’a réellement composé Falvetti est exactement la même qui surgit à chaque version du Couronnement de Poppée.)
L’ensemble fondé par Alarcon porte haut son appellation de Cappella Mediterranea : le voyage sonore qu’il propose est en effet d’une grande sensualité toute méditerranéenne. Les voix, comme ivres d’elles-mêmes, sont d’un raffinement insensé. L’on retrouve avec plaisir la famille Alarcon : le ténor très nuancé dans son interprétation du méchant de Fernando Guimarães, le contre-ténor de Fabian Schofrin et la mélancolie qu’il parvient à diffuser dans son interprétation du Capitaine partagé entre devoir et empathie, enfin les voix fines et fruitées des merveilleux soprani à qui sont dévolus à la toute fin de l’oeuvre les airs les plus longs des trois martyres : Caroline Weynants, Mariana Flores, Magdalena Padilla Olivares. Le bonheur de chanter irrigue de même le Chœur de Chambre de Namur dont les interventions sont envisagées autrement que celles du Diluvio : très peu de chœur seul mais très souvent en amplification des solistes, pour d’émouvants effets.

Resmusica
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Falvetti - Nabucco   Sam 6 Aoû - 12:11

J'ai eu la chance d'entendre, pendant le Festival Musical de Namur, les deux oratorios proposés deux soirées en suite par quasi la même distribution que le CD.
Si je reste enchantée par "Il Diluvio", je suis plus restée sur ma faim pour le "Nabucco", pour moi, moins inventif d'un point de vue musical et surtout nettement plus "baroque".
Cela reste cependant une oeuvre magnifique, tout à fait accessible aux 'non-baroqueux' et d'une grande puissance tant musicale que sensitive par ses résonances orientales envoûtantes.


Dernière édition par Bel Canto le Sam 6 Aoû - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11190
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Falvetti - Nabucco   Sam 6 Aoû - 17:55


Bel canto, mille mercis pour cette riche présentation qui donne envie de connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6540
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Falvetti - Nabucco   Sam 6 Aoû - 20:42

Dommage que ces cd ...ne trouvent pas de vendeurs (même en occas) pour en faire baisser le prix!...Mais il y a une ..."logique" (??? confused ) qui m'échappe complètement: sur différents sites (amazone, fnac...d'autres?) ...Ce cd est proposé neuf à 20,83 euros ...et en occasion (!!)...même si désigné comme étant " comme neuf" à 51 euros...???la plus value est-elle dans les ...oreilles de ceux qui l'ont déjà écouté????????

NB: ceci n'est pas un exemple rare, c'est même archi fréquent que des occasions soient proposées sensiblement plus chères que des neufs...Il y a longtemps que çà m'intrique...si quelqu'un avait une explication,,??...serait ce que certains mélomanes fortunés ont bien plus de plaisir à l'écoute en ayant acheté leur exemplaire bien plus cher???? Very Happy

Bien sûr ma remarque ne concerne que des disques largement disponibles et pas des raretés qu'on ne trouve que difficilement!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Falvetti - Nabucco   

Revenir en haut Aller en bas
 
Falvetti - Nabucco
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: