Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Deryck COOKE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11562
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Deryck COOKE   Sam 30 Juil - 19:30

Il m'a semblé opportun d'accorder une petite place à Deryck Cooke à qui l'on doit, entre autres choses, la dixième symphonie de Gustav Mahler que j'ai réécoutée pas plus tard qu'hier soir. La question que je me pose et qui est restée quasiment sans réponse satisfaisante durant mes quelques recherches, aussi succinctes fussent-elles, est très simple: qu'est-ce qui appartient complètement à Mahler dans cette symphonie? Est-ce seulement le premier mouvement, le magnifique Adagio de plus de 25 minutes? Dans ce cas, comment a été réalisée la conception des quatre autres mouvements? Ces mouvements, ont-ils été conçus selon d'éventuelles esquisses laissées par le compositeur avant sa mort? Qu'elle est la part subjective de cette oeuvre, celle qui correspond à "ce qu'aurait <probablement> composé Mahler s"il n'était pas mort avant ? Existe-til d'autres "achèvements" de cette symphonie que celle de Deryck Cooke? Même si Deryck Cooke fut un grand spécialiste de l'oeuvre et de la vie de Mahler, même s"il les a étudiées avec une grande dextérité, N'est-il pas présomptueux de la baptiser directement comme la Symphonie n°10 de Mahler? Mes questions sont évidemment celles de quelqu'un qui est peu documenté sur le sujet mais qui apprécie malgré tout beaucoup cette oeuvre. Il y a des passages superbes au-delà de l'Adagio qui est déjà une oeuvre à lui-seul.


Deryck Cooke était un musicien, musicologue et écrivain britannique, né le 14 Septembre 1919 et mort le 27 Octobre 1976. Cooke est né à Leicester d'une famille pauvre issue de la classe ouvrière. Son père mourut lorsqu'il était encore enfant. Malgré ce drame et les difficultés financières, sa mère se débrouilla pour lui payer des leçons de piano. Cooke a acquis une technique brillante et a commencé à composer. Il a gagné une bourse d'orgue au "Selwyn College", Cambridge , où il a suivit les enseignements de Patrick Hadley et Robin Orr . Ses études de premier cycle ont été interrompues par la Seconde Guerre mondiale, au cours de laquelle il a servi dans la "Royal Artillery" et a pris part à l'invasion de l' Italie. Vers la fin de la guerre, il est devenu pianiste dans un orchestre de danse de l'armée. De retour à Cambridge, un certain nombre de ses compositions ont été réalisées avec succès,  pourtant, il détruira la plupart de ses œuvres. Après avoir été diplômé en 1947, Deryck Cooke a rejoint la BBC. A l'exception de la période 1959-1965 où il a travaillé comme écrivain indépendant et critique, il consacra le reste de sa vie à cette société. Son travail consistait à écrire et éditer des scripts pour le département de la musique et de la radiodiffusion, pour la radio et la télévision. En 1959 , son premier livre Le langage de la musique a tenté de faire valoir le fait que la musique est essentiellement un langage des émotions et a montré que les compositeurs à travers l' histoire ont eu tendance à choisir les mêmes phrases musicales pour exprimer des sentiments similaires ou des situations dramatiques.

À partir de la période qui a précédé le centenaire de Mahler, en 1960, Deryck Cooke (en association avec Berthold Goldschmidt ) a fait sa première tentative de produire une «Version exécution» de l'Inachevée de Mahler . A l' origine d' une manifestation de conférences diffusée par la BBC en 1960, la première version complète ( en continu) a été créée le 13 Août 1964 à Proms par le "London Symphony Orchestra" sous la direction de Berthold Goldschmidt. Les éditions révisées ont suivi, avec les compositeurs David Matthews et Colin Matthews qui ont aidé Cooke et Goldschmidt dans leur tentative de produire une orchestration authentiquement mahlérienne. Enfin, revu dans la copie par Cooke et ses collaborateurs en 1976, le travail est devenu une partie du répertoire. Les dernières années de Deryck Cooke ont été marquées par des problèmes de santé: il mourut prématurément d'une hémorragie cérébrale en 1976, à l'âge de 57 ans.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16734
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Deryck COOKE   Dim 31 Juil - 12:13

Icare a écrit:
La question que je me pose et qui est restée quasiment sans réponse satisfaisante durant mes quelques recherches, aussi succinctes fussent-elles, est très simple: qu'est-ce qui appartient complètement à Mahler dans cette symphonie? Est-ce seulement le premier mouvement, le magnifique Adagio de plus de 25 minutes? Dans ce cas, comment a été réalisée la conception des quatre autres mouvements? Ces mouvements, ont-ils été conçus selon d'éventuelles esquisses laissées par le compositeur avant sa mort? Qu'elle est la part subjective de cette oeuvre, celle qui correspond à "ce qu'aurait <probablement> composé Mahler s"il n'était pas mort avant ? Existe-til d'autres "achèvements" de cette symphonie que celle de Deryck Cooke? Même si Deryck Cooke fut un grand spécialiste de l'oeuvre et de la vie de Mahler, même s"il les a étudiées avec une grande dextérité, N'est-il pas présomptueux de la baptiser directement comme la Symphonie n°10 de Mahler?  Mes questions sont évidemment celles de quelqu'un qui est peu documenté sur le sujet mais qui apprécie malgré tout beaucoup cette oeuvre. Il y a des passages superbes au-delà de l'Adagio qui est déjà une oeuvre à lui-seul.




D'après ce que j'ai lu, seul le premier mouvement a été réellement (presque) achevé par Mahler, y compris l'orchestration. Quelques détails incomplets ont été réalisés par Ernst Krenek. Je pense qu'on peut dire que cet Adagio en fa dièse majeur est à 95% de Mahler. Le troisième mouvement, Purgatorio (Allegro moderato en si bémol mineur) était aussi très avancé et partiellement orchestré - environ 20% -, et Krenek l'a également terminé. Ces deux mouvements, quelque peu encore retouchés par le chef d'orchestre Franz Schalk ont été créés sous sa direction le 12 octobre 1924. Ils ont été édités en 1951. Pour les trois autres mouvements, assez avancés mais sous forme d'esquisses disparates et non orchestrées, Deryck Cooke, à la demande de Alma Mahler (qui s'était adressée d'abord à Schoenberg et à Chostakovitch) a réalisé comme il a pu une version jouable en 1960, qu'il a ensuite encore révisée en 1964, 1972 et 1976. Compte tenu du fait que Mahler lui-même révisait constamment ses oeuvres jusqu'à leur création, il est impossible d'affirmer que la 10ème symphonie complétée par Cooke est la version qui aurait été composée par Mahler. Probable que non, même pour l'andante (la 9ème non plus n'a pas été retouchée par Mahler, la création ayant eu lieu après sa mort).

D'autres achèvements ont été réalisés, en premier lieu par Clinton Carpenter en 1949 (révisé en 1966) puis par Joseph Wheeler en 1953, révisé en 1965, puis Remo Mazzetti en 1989. D'après certains critiques, Wheeler et Mazzetti sont plus proches du dernier Mahler que Cooke...
Depuis, d'autres versions ont encore été réalisées : Rudolf Barshai en 2000 et Nicola Samale en 2001.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11562
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Deryck COOKE   Dim 31 Juil - 16:19


Nicola Samale, je le connais pour avoir dirigé quelques oeuvres d'Ennio Morricone. Sinon merci pour ces informations. C'est déjà bien plus clair pour moi. C'est marrant, mais l'Adagio a toujours été mon mouvement préféré de cette dixième symphonie. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deryck COOKE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deryck COOKE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: