Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
157.24 € 259.99 €
Voir le deal

 

  Rolfe KENT

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolfe KENT Empty
MessageSujet: Rolfe KENT    Rolfe KENT Empty2016-07-24, 12:08

Introduction personnelle:

Rolf Kent est un compositeur britannique que j'ai pu apprécier au travers de quatre musiques écrites pour le cinéma. Tout à commencé avec Kate & Leopold, un film de James Mangold. J'ai aimé la musique de ce film, il y a notamment un extrait que j'aime plus particulièrement. Elle eut suffisamment d'effet sur moi pour que je récidive avec ce qui est peut-être son meilleur effort dans ce domaine, About Schmidt (2003), un film d'Alexander Payne avec Jack Nicholson qui n'était d'ailleurs pas passé inaperçu lors de sa sortie en salle. Je ne l'ai toujours pas vu et c'est bien dommage. En tout cas, il a inspiré au compositeur Rolfe Kent une très belle partition dominée par un thème principal accrocheur et séduisant, ce qui a évidemment renforcé mon intérêt pour sa musique. Cet intérêt s'est alors poursuivi avec une B.O. mélodique et jazzy, sans grande prétention, mais très bien faite et fort sympathique. Elle s'intitule Sideways, un film d'Alexander Payne (2004). C'est la B.O. de Rolfe Kent que j'ai réécoutée ce matin et qui correspond parfaitement au thème de mon cycle actuel fondé sur la légèreté et la joie, et plus précisément dans le domaine de la musique pour l'image. Ecoutant, comme je l'avais expliqué dans le fil dédié à Bertrand Burgalat, beaucoup d'oeuvres sévères, sombres, dramatiques, parfois atonales et ascétiques, je me rends compte depuis longtemps que j'ai besoin aussi de légèreté, de la joie et de belles mélodies dans la musique, de séduction immédiate. Varier les plaisirs plutôt que de me cloisonner dans un style en particulier, ce qui avait pu être une tendance à une époque de ma vie. La dernière musique de Rolfe Kent que j'ai découverte est plus ancienne que les trois autres sus-mentionnées et la moins intéressante...du moins à mon goût... Elle fut composée vers 1999 pour un film de Paul Greengrass qui réunit en haut de l'affiche Helena Bonham Carter et Kenneth Branagh: The Theory of Flight. La partition, qui partage l'espace filmique et discographique avec des chansons, est interprétée par le "Philharmonia Orchestra" sous la direction d'Alan Wilson. Le résultat, sans me coller au plafond, est joli et attendrissant, mais rien qui puisse rester dans les annales de la musique de film. J'aurais pu éventuellement m'en passer. Depuis, je n'ai pas tenté autre chose de ce compositeur. Ca viendra sûrement... Very Happy


Dernière édition par Icare le 2020-04-12, 16:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolfe KENT Empty
MessageSujet: Re: Rolfe KENT    Rolfe KENT Empty2016-07-24, 12:37


L'instant musical:

https://www.youtube.com/watch?v=P42cP0ubr6g


Eléments biographiques:

Rolfe R. Kent est un compositeur britannique né en 1963, spécialisé dans le domaine de la musique appliquée . Kent est né à St Albans , Hertfordshire , Angleterre . Il a fréquenté l' école St Albans , a travaillé à l' école Balrossie dans Renfrewshire, en Écosse, puis a obtenu son diplôme en psychologie (BSc) de l' Université de Leeds en 1986. De 1986 à 1988 , il a enseigné la psychologie au "Leeds Polytechnic" (maintenant "Leeds Metropolitan University") avant de déménager à Londres et de se concentrer sur la musique de film. Il vit actuellement à Los Angeles, en Californie . Il a été nominé pour un "Golden Globe Award" dans la catégorie "Best Original Score" pour Sideways . Il a également composé la musique pour les films Slums de Beverly Hills , Les Hommes qui regardent les chèvres , Wedding Crashers , Legally Blonde , A propos de Schmidt , Freaky Friday , Élection , Town & Country , Kate & Leopold , The Matador , 17 Again , Reign Over Me , Thank You for Smoking , The Hunting Party , The Lucky Ones , Gun Shy , Ghosts of Girlfriends Past , Just Like Heaven , Gambit , Dom Hemingway et Up in the Air . En outre, il a composé le thème-titre de la célèbre série "Dexter" pour lequel il a été nominé pour le "Primetime Emmy Award". En 2013, il a mis en musique le film de Jason Reitman, "Labor Day" ainsi que le "Bonheur des ogres" de Nicolas Bari. Il mis également en musique le premier film de Jason Bateman, "Bad Words".
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolfe KENT Empty
MessageSujet: Re: Rolfe KENT    Rolfe KENT Empty2020-04-12, 16:55

Il y a des films que j'aimerais tellement voir, puis le temps passe et je ne les ai toujours pas vus. Sacrebleu! Sacrebleu? Voilà une expression que je n'utilise jamais et qui s'est introduite spontanément dans ma phrase.  Hehe C'est peut-être la truculente partition que Rolfe Kent a composée pour le film d'Alexander Payne, About Schmidt, qui me l'a inspirée. Je crois qu'il s'agit de l'un des derniers grands rôles de Jack Nicholson. A l'époque de sa sortie, j'en avais entendu beaucoup de bien, même si je n'avais pas pour autant franchi le seuil de la salle obscure. C'est un extrait du film qui m'avait révélé une bribe de la musique de Rolfe Kent. C'était furtif, immédiat, ça passait par là, l'air de rien mais un air que l'on retient, qui vous prend par la main, même si dans ce cas précis, la main c'était l'oreille! Si je ne me souviens plus du contenu de la scène en question, je n'ai jamais oublié cette bribe de thème qui l'a traversée. Ce sont ces petits moments de magie qui ne s'oublient pas et en me les remémorant, je pense à tous ces gens qui ont vu cette scène, l'ont peut-être retenue, sont peut-être même aller voir le film au cinéma, et n'ont pas forcément remarqué la "petite" musique de Rolfe Kent qui la traversa, conférant au film d'Alexander Payne sa propre identité sonore. Sur disque, c'est encore mieux, je peux profiter de tous ses développements ainsi que de toute sa fantaisie. La partition s'articule en gros autour de deux thèmes majeurs sans qu'il n'y ait trop une impression de répétitions. J'aime beaucoup la nonchalance du morceau qui est présenté par la vidéo ci-dessus. Il représente à merveille l'esprit optimiste d'une bande originale pleine de vie et d'espoir, de celle qui me fait ressentir une joie immense lorsque je l'écoute. Elle fut interprétée par l'ensemble "Seattle music" sous la direction de Larry Groupé.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolfe KENT Empty
MessageSujet: Re: Rolfe KENT    Rolfe KENT Empty2020-04-13, 09:02

Sideways d'Alexander Payne (2004) est rangé parmi les comédies dramatiques...Dans Wikipédia, il est même précisé une comédie dramatique noire. C'est peut-être une manière de dire que ce film est truffé d'humour noir...?...Voici le synopsis: <<Miles, amateur de vin, offre à son ami Jack une tournée dans les caves de la Californie, peu avant son mariage. Jack, indifférent aux grands crus, envisage plutôt cette escapade comme un baroud d'honneur. Les deux hommes rencontrent Stephanie et Maya au cours d'une dégustation. Jack entreprend de séduire Stephanie et menace bientôt de rompre les noces annoncées.>> c'est tiré d'un roman homonyme de Rex Pickett. La musique de Rolfe Kent est un jazz tranquille, plaisant et aux mélodies parfois attachantes. Elle invite plusieurs musiciens dont:

Ron Fever: piano
Roger Buyn: vibraphone
Dan Hagins: saxophones
Dan Savant: trompette
Pedro Eustache: flûtes
Will Kenneky: batterie
Paul Morin: basse
Dave Carpenter: basse
Alex Acuna: percussion
Ricardo Pasillas: percussion

Un petit ensemble instrumental bien sympathique pour démarrer une journée sur des pensées positives et un jazz fluide et mélodique qui se laisse déguster comme un petit vin léger...sans être pour autant un grand cru...Plus emballant que The Theory of Flight qui correspond à un travail plus ancien avec le réalisateur Paul Greengrass, mais moins stimulant que ce qu'il composa sur About Schmidt qui m'apparaît (en fonction de ce que je connais) comme étant son meilleur effort pour le cinéma, et un peu moins stimulant aussi que ce qu'il avait composé pour le film de James Mangold, Kate & Leopold, B.O. par laquelle j'avais découvert ce compositeur et que je vais réécouter tout-à-l'heure. Avec Sideways, on est dans le domaine d'un jazz plaisant, divertissant, agréable, avec quelques moments mélodiques plus ou moins attachants. Il ne faut pas en espérer davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Rolfe KENT Empty
MessageSujet: Re: Rolfe KENT    Rolfe KENT Empty2020-04-13, 13:35

Je ne me souvenais pas d'une partition aussi symphonique...aussi "hollywoodienne"...dans Kate & Leopold, du moins dans la première partie, un "symphonisme" enjoué au lyrisme exacerbé, qui pourrait presque s'inscrire entre un Bruce Broughton et un Danny Elfman. Cependant, c'est lorsqu'elle devient plus jazzy et sentimentale qu'elle commence à trouver un véritable intérêt à mon oreille. Ca ne veut pas dire que je méprise cette partie-là, très extravertie, très tonique, quasi fanfaresque à un moment donné, elle apporte une dimension épique et étincelante à l'ensemble, c'est surtout que ça me touche moins que, par exemple, le "Love theme" à la mélodie intéressante, qui sera interprétée par la délicate voix de Jula Bell à la fin du disque. Juste après cette première exposition du "Love theme", il y a un fort sympathique morceau jazzy qui flatte agréablement l'oreille et un tout aussi attrayant juste après. Mais, jusque là, je ne suis pas encore suffisamment séduit. Il me faudra attendre la plage n°10 intitulée "Prolixin/Leopold & Charlie Buy Flowers" pour accéder au cran supérieur, un morceau de toute beauté et superbement orchestré. La première fois que j'avais écouté cet extrait, je m'étais dit que ce compositeur avait un potentiel: j'étais suffisamment stimulé pour tenter une autre oeuvre de Rolfe Kent et ce fut About Schmidt qui s'avéra encore meilleur, du moins à mon goût. Toutefois, ce ne fut pas le seul extrait que j'ai eu envie de réécouter plusieurs fois de suite. Il y eut cette immense valse qui surgit plage 15 sous le titre "Kate Goes to the Awards". Je la trouve extraordinaire, rien de véritablement original certes, mais elle m'envoûte, m'ensorcelle, me rend heureux. A noter que la meilleure version instrumentale du "thème d'amour" se situe plage 16 parce que c'est dans cette version qu'il me semble le plus abouti, avec ses délicats effets de harpe et une belle envolée lyrique. La cerise sur le gâteau est la chanson qui clôture l'ensemble, "Until..." de et par Sting.

https://www.youtube.com/watch?v=JDSkoeYJgr4


Ci-dessous, un lien musical qui représente assez bien ce qu'il aime réaliser:

https://www.youtube.com/watch?v=ha9926Oolu0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Rolfe KENT Empty
MessageSujet: Re: Rolfe KENT    Rolfe KENT Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rolfe KENT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: