Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Hekel TAVARES (1896-1969)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16042
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Hekel TAVARES (1896-1969)   Ven 8 Juil - 11:01

Hekel Tavares (né le 16 septembre 1896 à Satuba, mort le 8 août 1969 à Rio de Janeiro) est un compositeur, chef d'orchestre, pianiste, arrangeur et folkloriste brésilien, représentant de la deuxième génération dite nationaliste

Leopoldo Hekel Tavares da Costa est né le 16 septembre 1896 à Satuba, région de Maceió, dans l'état d'Alagoas, fils du responsable de plantation João Tavares da Costa et de Elisa Cardoso Tavares da Costa. Il apprend le piano dès son enfance avec une de ses tantes, et aussi l'harmonica et l'ukulélé.

Par la volonté du père, il a été inscrit à l'Ordre des Frères Maristes à Pernambuco. Encouragé par les enseignants, il a joué de l'orgue et a chanté dans le chœur de l'institution. En 1921, à 24 ans, il est allé vivre à Rio de Janeiro, où il a étudié l'orchestration avec J. Octavian. Il était aussi un élève de Francisco Braga et d'Henrique Oswald, ce dernier l'encourageant à la composition, en lui faisant abandonner l'idée d'être un pianiste de concert.

De par ses pérégrinations dans la capitale fédérale, il se liait la vie artistique et littéraire de la ville. Pris au théâtre de la revue, il a composé la musique de la pièce Stá na hora de Goulart de Andrade, sur des paroles de Luiz Peixoto. Créée au Théâtre Gloria en 1926, cette pièce l'a fait connaître et a lancé pour la postérité de duo Hekel Tavares / Luiz Peixoto dans les morceaux: Casa de caboclo et Suçuarana, enregistrés par Gastao Formenti en 1928. Avec Lamartine Babo, il a composé Cariocadas, et, avec Joracy Camargo, la chanson O presto velho cambinda, tous deux enregistrés en 1929 par Francisco Alves. Au début des années 1930 il composa une centaine de chansons, dont Leilo, Na Minha Terra Tem et Felicidade. En 1933, Jorge Fernandes enregistre O Que Eu Queria Dizer ao Teu Ouvido (chanson de Hekel Tavares et Mendonça Júnior) et Guacyra. Caboclo Bom a été enregistré en 1942.

Il a épousé Martha Dutra en 1934, et allèrent vivre dans la maison qu'il avait bâtie dans le quartier de Gavea. Pendant les années 1934 et 1935 il est resté reclus. Pendant cette période, sous l'influence de sa femme, il a composé une suite symphonique en six tableaux intitulée André de Leão e o demônio de cabelo encarnado, basée sur le poème éponyme de Cassiano Ricardo. Ainsi commença son stade appelé "classique". Ayant besoin de fonds pour enregistrer la pièce et l'exécuter en public, il a vendu la maison Gavea. En 1937, cette suite symphonique a enfin été créée.

Compositeur autodidacte, en entrant dans le domaine de la musique de concert, il a rencontré la résistance de ses collègues et surtout de la critique. L' une de ses pages les plus célèbres est le Concerto pour piano et orchestre en formes brésiliennes (Concerto para piano e orquestra em formas brasileiras) composé pendant le séjour de six mois dans une ferme à l' intérieur de São Paulo (e piano du compositeur a dû être transporté dans une charrette en bois). La pièce eut sa première représentation en 1939.

Entre 1949 et 1953, il a parcouru le Brésil avec le soutien du Ministère de l'éducation et de la santé publique, pour collecter du matériel folklorique. L' une de ses créations les plus célèbres, Funeral d’um rie nagô, a été enregistrée en 1951 par Inezita Barroso, sur son premier album. Certains airs folkloriques se retrouvent dans le poème symphonique O Anhangüera canção pour solistes, choeur et orchestre qui emploie des airs des Indiens Tucuna, ou Alto Solimes sur des airs folkloriques employant des percussions locales.

Parmi ses oeuvres on peut encore citer :  Oração do guerreiro (1955), un autre concerto pour piano, un concerto pour violon en forme brésilienne, Brasilia, marche symphonique pour la nouvelle capitale, Capricho brasiliense, pour l'orchestre de Denver; Divertimento pour orchestre; Novos caminhos, fantaisie pour solistes, choeur et orchestre. ; Rapsódia nordestina et Fantasia brasileira pour piano et orchestre, et le drame folklorique Palmares, sur un livret de Edgard da Rocha Miranda, sont en partie inachevés.

Hekel Tavares est mort à Rio en 1969, âgé de 72 ans.




https://www.youtube.com/watch?v=pZn43LMFV5I


Concerto pour piano en forme brésilienne

https://www.youtube.com/watch?v=TK_xJ3G-5-M
Revenir en haut Aller en bas
 
Hekel TAVARES (1896-1969)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: