Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Erik LOTICHIUS, né en 1929

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10561
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Erik LOTICHIUS, né en 1929   Ven 8 Juil - 8:20

Eléments biographiques:


Erik Lotichius est né en 1929 et a reçu ses premières leçons de piano de sa mère qui était une pianiste particulièrement douée. Il étudia aussi le violon. Après un court laps de temps et des études de droit, il se jeta corps et âme dans la profession de la musique et étudia le piano, la composition et la théorie musicale au Conservatoire d'Amsterdam, les deux dernières classes étant dirigées par Ernest W. Mulder, un professeur fabuleux. Dans le même institut, Lotichius a rapidement été nommé pour la formation de sujets autour du contrepoint, de l'harmonie, l'analyse... Il a également été directeur d'un certain nombre de théâtres ( essentiellement pour les enfants) et a écrit avec son collègue Lourens Stuifbergen un manuel sur le contrepoint réversible, le canon et la fugue. Erik Lotichius n'a jamais trop misé sur les vertus de l'avant-garde européenne. Les résultats impressionnants de leurs innovations ne correspondaient pas vraiment à ses propres aspirations. Au lieu de cela, il a cherché le renouvellement et l'inspiration dans le jazz et la musique populaire. Il en est résulté, entre autres, des comédies musicales et des chansons. Le courant minimaliste a également joué de son influence dans son élan créateur. Il en ressort une oeuvre éclectique qui se concrétise avec le succès de son opéra Eline, en 1990. Le vaste corpus de Lotichius comprend des chansons dans tous les genres imaginables, de la musique de chambre pour toutes les formations instrumentales possibles: il est, par exemple, l'auteur de 24 préludes et fugues pour quatuor à cordes, ce qui n'est pas rien, il a aussi écrit des symphonies, un Requiem, des concerts en solo, des concertos, des opéras et des comédies musicales. Suite au retour de la tonalité...ouf! diront certains Hehe...dans la musique classique d'aujourd'hui, l'oeuvre d'Erik Lotichius devient alors plus fréquentable et gagne progressivement la lumière des projecteurs. Cet intérêt pour sa musique s'est révélé le 20 Décembre 2009, lors d'un concert d'anniversaire très réussi qui eut lieu dans la petite salle du "Concertgebouw" à Amsterdam.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10561
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Erik LOTICHIUS, né en 1929   Ven 8 Juil - 8:28


Voilà un petit aperçu musical qui donne une idée de son style:

https://www.youtube.com/watch?v=XQvDymiai9Q


Le jazz semble effectivement jouer une influence assez nette sur sa musique qui me semble bien divertissante. J'en saurai plus avec le contenu du cd que je viens de me procurer. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10561
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Erik LOTICHIUS, né en 1929   Ven 8 Juil - 19:33

Fidèle à ma réputation d'aventurier, j'ai tenté trois oeuvres d'Erik Lotichius sans rien connaître de son style, à savoir s'il compose de la musique complètement tonale ou, au contraire, s'il s'agit de l'une des figures de proue de l'avant-garde européenne. Ce qui est sûr c'est que je n'avais jamais entendu parler de lui auparavant, avant de me retrouver nez-à-nez avec un cd qui, pour une raison pas toujours évidente à définir, a fortement titillé ma curiosité. Ce ne fut pas juste à cause du prix qui était effectivement très attractif: accumuler des cd sur une étagère pour ne plus jamais avoir envie de les réécouter m'a toujours apparu tel un vice fort encombrant et onéreux, donc j'essaie d'éviter, d'être prudent. Aventurier mais pas kamikaze! Very Happy  Le disque contient une Sinfonietta pour cordes, un Concerto pour piano n°2 pour piano, cordes et 3 saxophones et Four songs on native american poetry pour mezzo-soprano et orchestre. Je suis plutôt confiant et la petite vidéo postée ce matin me laisse entrevoir une musique bien divertissante. Affaire à suivre...


Dernière édition par Icare le Jeu 17 Nov - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10561
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Erik LOTICHIUS, né en 1929   Mer 13 Juil - 17:35

Globalement, je n'ai pas été déçu par les trois oeuvres que je viens de découvrir d' Erik Lotichius, même si ça a commencé tièdement avec la Sinfonietta pour cordes et constituée de 5 mouvements; Praeludium, Bluesfantasia, Zuniga, Tanganero, Finale. En fait, l'oeuvre installe un jazz pour cordes qui n'est ni désagréable ni transcendant, avec l'impression d'un "déjà entendu" qui n'apporte rien de plus. Disons que la musique se déplie dans un divertissement ordinaire. C'est ce que j'ai ressenti pendant l'écoute des trois premiers mouvements. Heureusement, le quatrième, Tanganero, élève nettement le niveau, sorte de tango très élaboré et porté par le violon solo lancinant de Jo Vercruysse. J'aime beaucoup ce mouvement qui est, sans conteste le point de fort de cette Sinfonietta qui retombe dans la banalité à partir du cinquième et dernier mouvement. Jusque là, je suis partagé par l'idée que cette découverte ne me sera sans doute pas essentielle et, en même temps, il y a ce "Tanganero" qui me trotte encore dans la tête et que j'ai déjà envie de réécouter.

Peut-être que la suite me réserve de bonnes surprises. Effectivement, le Concerto pour piano n°2 m'avait fortement intrigué par son effectif quelque peu original: piano, cordes et 3 saxophones. Je me suis dit que s'il avait réalisé quelque chose de banal avec un tel effectif, ce serait vraiment dommage. Le concerto se divise en trois mouvements; Allegro moderato, Andante con moto, Poco allegro, le premier étant le plus long, plus du double des deux autres. Il répond finalement très bien à mes attentes: Eliane Rodrigues au piano, Rudy Haemers, Karla van Loo, Maria Liekens aux saxophones et les cordes de l'orchestre "Prima la Musica" sous la direction de Dirk Vermeulen. Le  Concerto pour piano n°2 démontre, à mon sens, plus d'imagination et de créativité que la Sinfonietta, et cela dès le premier mouvement. Les trois saxophones n'y sont pas omniprésents mais leurs interventions sont judicieuses, apportant une couleur particulière à la musique. Le second mouvement, l'Andante con moto, a toute ma préférence. J'adore sa construction, le jeu très habile entre le piano, les cordes et les trois saxophones. Excellent. Mon intuition que ce concerto pouvait me plaire s'est donc avérée bonne.

Four songs on native american poetry pour mezzo-soprano et orchestre ne m'a pas déplu. L'oeuvre se constitue de quatre mouvements: With rejoicing mouth/The arrival of the whites/On the death of Atahualpa/Lord, most generous. L'orchestre est ample, généreux, très présent, au point qu'il enveloppe carrément la très belle voix de Michelle Mallinger, même un peu trop parfois... Jamais il ne s'éclipse derrière la soliste, participe vigoureusement à l'emphase joyeuse de ces quatre chansons. J'en ai aimé les orchestrations, les coloris...

En conclusion, voilà un achat que je ne regrette pas et un album contenant trois oeuvres entièrement tonales que j'aurai plaisir à réécouter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erik LOTICHIUS, né en 1929   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erik LOTICHIUS, né en 1929
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: