Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -60%
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth
Voir le deal
28.80 €

 

 Le Canon de Pachelbel

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21950
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Le Canon de Pachelbel   Le Canon de Pachelbel Empty2006-12-04, 21:51

Le Canon de Pachelbel (dont le nom complet est Canon et Gigue en ré Majeur pour trois violons et basse continue; en allemand Kanon und Gigue in D-Dur für drei Violinen und Basso Continuo) est l'œuvre la plus célèbre de Johann Pachelbel.

Elle a été écrite aux alentours de 1680, en pleine période baroque comme une pièce de musique de chambre pour trois violons et basse continue, mais elle a depuis été arrangée pour une grande variété d'instruments. Le Canon était à l'origine suivi par une gigue reprenant le même thème musical, mais cette composition est rarement exécutée ou enregistrée de nos jours. Ce morceau est extrêmement connu pour les mouvements répétitifs de ses instruments à cordes qui en ont fait un des morceaux les plus utilisés de la musique populaire.

Ce morceau est ainsi couramment joué à des mariages et est fréquemment présent dans les compilations musicales avec d'autres célèbres morceaux de l'ère baroque tels que l'Aria de Bach (qui est en fait un arrangement du XIXe siècle) ou encore l'Adagio d'Albinoni, là aussi un arrangement. Un alto pizzicato est souvent ajouté (de façon à former un Quatuor à cordes), de même qu'un clavecin utilisé pour renforcer l'harmonie de la ligne de basses.

Le canon original est joué par trois violons au dessus de la ligne de basse. Au début, le premier violon joue la première variation. Lorsqu'elle touche à sa fin, il entame alors la seconde variation, alors qu'un second violon démarre lui la première variation. À la fin de la deuxième variation, le premier violon entame la troisième variation, le second la deuxième, le troisième la première, et ainsi de suite. La complexité de la structure du canon augmente vers le milieu du morceau alors que les variations deviennent plus complexes. Après cela, le morceau retourne graduellement à une structure moins complexe. Il y a au total 28 variations.

Le nom de Canon en ré Majeur est d'ailleurs relativement inexact car la pièce n'est pas strictement un canon mais davantage un chaconne ou un passacaille. Elle est basée, aussi bien harmoniquement que structurellement, sur un ostinato (ou ligne de basse) de deux mesures.

Ce même ostinato est répété en tout 28 fois. Les accords de cette séquence sont : RE majeur (tonique), LA Majeur (dominante), SI Mineur (tonique parallèle), FA# Mineur (dominante parallèle), SOL majeur (sous-dominante), RE majeur (tonique), SOL majeur (sous-dominante), LA majeur (dominante). Cette séquence (ou davantage de proches imitations) peuvent être retrouvés dans d'autres canons de la musique classique.

Mozart l'a ainsi utilisé dans un passage de La Flûte enchantée (1791), au moment où les trois jeunes garçons apparaissent pour la première fois. Il pourrait s'être inspiré de la séquence que Haydn utilisa dans le menuet de son quatuor à cordes op. 50 nº 2, composé en 1785. Cependant les passages de Haydn et de Mozart ne concordent pas exactement avec celui de Pachelbel : ils divergent en effet tous deux sur les deux dernières mesures.

Le canon de Pachelbel représente peut-être le plus extraordinaire phénomène de reprise dans toute l'histoire de la musique. En une courte période au début des années 1970, il passa du statut d'œuvre assez obscure de musique baroque à celui d'objet culturel universel familier de tous. Il a été joué en d'innombrables versions, aussi bien en utilisant les partitions et instruments originaux qu'en l'arrangeant pour d'autres instruments ou genres musicaux. Le processus ne semble d'ailleurs pas s'essoufler.

La popularisation a certainement démarré avec la parution en 1970 d'un album de l'œuvre par l'Orchestre de chambre Jean-François Paillard. Le canon a également été enregistré la même année, arrangé et dirigé par Karl Münchinger, par l'Orchestre de chambre de Stuttgart. Cet enregistrement est toujours considéré comme l'un des meilleurs jamais effectué.

Le canon fut adapté musicalement pour la première fois dans une chanson pop en 1968 par le groupe espagnol Los Pop Tops dans "O Lord, Why Lord ?", qui ne se classa cependant que modestement aux États-Unis et aux Pays-Bas. La bande-son du film L'Énigme de Kaspar Hauser de Werner Herzog, sorti en 1974, comporte le Canon, de même que la bande-annonce.

Il fut ensuite réutilisé ou réarrangé à de multiples reprises dans des compositions de musique classique ou moderne. En 2005, une vidéo postée sur Google Video fit sensation, mettant en scène un jeune guitariste taiwanais jouant le Canon dans une adaptation libre à la guitare électrique.

Il a même été utilisé comme Hymne national de la Russie en 1918 par Alexander Vasilyevich Alexandrov.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Angie28



Nombre de messages : 4
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2012

Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Mettre des mots sur des notes   Le Canon de Pachelbel Empty2012-11-02, 16:13

Bonjour,

voilà plusieurs mois que j'écoute régulièrement cette mélodie, magnifique I love you

Il est vrai qu'elle m'inspire beaucoup de choses, et je trouve (petit note personnelle) qu'elle illustre parfaitement l'idylle des amoureux, le papillonnement des sentiments, le respect mutuel .... et je m'emballe (oui, oui, moi aussi je suis amoureuse Embarassed )

Mais, et c'est là qu'intervient ma question, ou plutôt ma demande : je souhaiterais en savoir plus, mais d'un autre point de vue que celui abordé.

Je souhaiterais savoir ce que vous en pensez, un peu comme un professeur ferait cours à son élève, je suis tout ouïe pour un enseignement porté sur une analyse davantage sentimentale. Sur le plaisir de l'amour, des sentiments qu'elle inspire, peut être l'auteur avait-il une autre intension ?
Je veux tout savoir Shocked

Merci de votre réponse
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20105
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Re: Le Canon de Pachelbel   Le Canon de Pachelbel Empty2012-11-02, 17:29

Angie28 a écrit:


Mais, et c'est là qu'intervient ma question, ou plutôt ma demande : je souhaiterais en savoir plus, mais d'un autre point de vue que celui abordé.

Je souhaiterais savoir ce que vous en pensez, un peu comme un professeur ferait cours à son élève, je suis tout ouïe pour un enseignement porté sur une analyse davantage sentimentale. Sur le plaisir de l'amour, des sentiments qu'elle inspire, peut être l'auteur avait-il une autre intension ?
Je veux tout savoir Shocked

Merci de votre réponse

Bonjour Angie, et bienvenue sur notre forum.

J'ai bien peur que tu ne sois déçue de ma réponse, car en fait on ignore tout des circonstances de la composition du Canon et gigue. Il y a bien eu une supposition, comme quoi il aurait été composé pour le mariage de Johann Christoph Bach, le 23 octobre 1694, qui était un ancien élève de Pachelbel ; mais cette hypothèse semble erronée car la musique du mariage a été composée par Johann Ambrosius Bach. Pourquoi aussi Pachelbel aurait-il complété le canon par une gigue ?

D'autre part, Pachelbel était un compositeur baroque, et à cette époque, les sentiments n'entraient pas en ligne de compte dans la composition musicale comme ce fut le cas plus tard chez les Romantiques. Un baroque était capable de composer une musique gaie quand il venant par exemple de perdre un enfant, et inversement il pouvait composer une musique funèbre pendant son mariage ou à la naissance d'un fils !

Ceci n'enlève rien au fait que la Canon s'accorde merveilleusement bien aux cérémonies de mariage, au même titre que les marches nuptiales de Mendelssohn et de Wagner.
Revenir en haut Aller en bas
Angie28



Nombre de messages : 4
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2012

Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Re: Le Canon de Pachelbel   Le Canon de Pachelbel Empty2012-11-02, 20:30

N'y aurait il pas une interprétation, une analyse (version sentimentale) même de ces reprises plus récentes ?
Je me suis peut être mal exprimée, ce que je cherche est en fait une mise à l'écrit des sentiments provoqués à l'écoute de cette musique. Une analyse du plaisir de cette mélodie, que quelqu'un peut ressentir.

Certes, qui mieux que moi-même pour parler de ce que je ressens, mais il est vrai que je pourrais passer à coté que quelque chose et je m'en voudrais. A la façon d'une analyse d'une œuvre d'art je voudrais interpréter cette œuvre-ci. Mais je n'ai pas la prétention de savoir le faire comme elle le mériterait.

En même temps, sans les intentions d'origine ...
Peut être un récit romantique y serait dédié ?

Merci de votre réponse en tout cas Le Canon de Pachelbel 200256
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7266
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Re: Le Canon de Pachelbel   Le Canon de Pachelbel Empty2012-11-03, 10:40

Bonjour ANgie ...et bienvenue chez nous....en souhaitant qu'il n'y a pas que le canon de Pachelbel qui t'interresse Wink
Ceci dit sans la moindre nuance péjorative ou de dédain envers le célèbre canon de Pachelbel Wink que j'ai beaucoup écouté et que j'aime toujours beaucoup.....
Mais ce que tu recherches ou demandes, même si nous avons souvent des points communs qui nous permettent d'être tous (ou plutôt en grand nombre!) touchés par une oeuvre, restera le ressenti personnel et plus ou moins différent de tous les autres....Et les "suppositions" que peuvent faire les musicologues ou autres (en l'absence quasi permanente de commentaires du compositeur lui-même sur cet aspect de son oeuvre) sur l'aspect "affect" qu'a voulu le compositeur reste , à mon avis, leur propre ressenti , pas forcément partagé par tout le monde et auquel le compositeur lui-même peut être "étranger"!...
Il en est un peu comme tous les commentaires qui se font sur une oeuvre littéraire ...et auxquels l'auteur lui-même n'a jamais pensé Wink
*Deux exemples pour expliciter ma réponse:
1-Passionné par la musique de Bach, je voulais faire découvrir un air pour basse d'une cantate (relativement peu connue par rapport à quelques autres) à un ami amoureux de Bach comme moi, (mais connaissant moins sa musique -surtout parce que beaucoup plus jeune que moi Wink !); cet aria m'émeut grandement : j'y trouve l'expression d'une immense tendresse et d'une infinie bonté....l'ami en question l'a trouvé beau..mais pas plus que d'autres arias et ne l'a pas "mis parmi les nombreux arias de Bach qui le touchait particulièrement" Wink

2-J'ai découvert assez récemment le compositeur romantique Joachim Raff dont la 5ème symphonie est un sommet...(Ce n'est pas notre ami Joachim qui me contredira Wink ) . Cette symphonie est une sorte de "poème symphonique " car elle commente la ballade populaire et célèbre,à l'époque, "Lénore" de Gottfried Auguiste Bürger comporte un 3em mouvement qui est une "marche"....
Cette marche m' a tout de suite enthousiasmé par le caractère exaltant, (une marche vers un bonheur évident) que je lui trouvais!...Qu'elle n'a pas été ma surprise, voire stupéfaction, en lisant le commentaire expliquant ce que racontait cette ballade "Lénore", sur laquelle s'est appuyée le compositeur...Une histoire tragique assez sombre , comme le romantisme de l'époque a pu en promouvoir. Ma marche exaltante vers un bonheur évident tenait plus dans l'histoire d'une "marche au supplice" (comme dans la symphonie fantastique de Berlioz!) Le Canon de Pachelbel 10321 ...Et je n'arrive toujours pas à la ressentir comme telle ; et dans ce cas précis je suppose que le compositeurn'a pas voulu traduire les sentiments que je ressens à l'écoute de cette musique! Wink

Pour conclure je dirais que la musique, appartient à tous ceux qui l'écoutent et qui en ressentent des "sentiments" qui leurs sont personnels et pas forcément conformes avec ceux d'un ami ou même du compositeur...
Revenir en haut Aller en bas
Angie28



Nombre de messages : 4
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2012

Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Re: Le Canon de Pachelbel   Le Canon de Pachelbel Empty2012-11-05, 10:01

Bonjour Jean, et merci de votre réponse, fort convaincante !

Je vais donc davantage essayer de me pencher sur mes propres émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Angie28



Nombre de messages : 4
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2012

Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Re: Le Canon de Pachelbel   Le Canon de Pachelbel Empty2012-11-05, 10:04

Pour ce qui est de ma présence sur ce forum, je suis navrée de vous décevoir, mais elle ne restera qu'occasionnelle. En effet, même si je ne cache pas mon amour pour la musique, je fais des études très prenantes et ne dispose pas du temps nécessaire pour musarder ici comme je le souhaiterais. No
Sauf ! Quand des questions trop brulantes me turlupinent Le Canon de Pachelbel 231625
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21950
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Re: Le Canon de Pachelbel   Le Canon de Pachelbel Empty2012-11-06, 07:16

Au moins c'est une réponse honnête Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Le Canon de Pachelbel Empty
MessageSujet: Re: Le Canon de Pachelbel   Le Canon de Pachelbel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Canon de Pachelbel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: