Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Raphaël PICHON et PYGMALION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Raphaël PICHON et PYGMALION   Mer 25 Mai - 12:37



Fondé par Raphaël Pichon en 2006 à l’occasion de l’Europa Bach Festival, Pygmalion naît de la réunion d’un chœur et d’un orchestre sur instruments historiques. Leur répertoire se veut à l’image des filiations qui relient Bach à Mendelssohn, Schütz à Brahms, ou encore Rameau à Glück & Berlioz.

Après les Missae Breves, la Messe en si mineur dans sa version primitive de 1733, le Magnificat, des programmes originaux croisant cantates et création contemporaine, Pygmalion poursuit en 2011 son travail sur l’œuvre de Johann Sebastian Bach en créant une première reconstitution totale de la Köthener Trauermusik BWV 244a.
En 2011, Pygmalion débute un partenariat avec le Festival de Beaune et les opéras de Bordeaux et Versailles autour des versions remaniées inédites des tragédies lyriques de Jean-Philippe Rameau : voient le jour Dardanus, Hippolyte et Aricie puis Castor et Pollux en 2014.
Parallèlement, Pygmalion initie avec son chœur un travail indépendant autour des romantiques allemands, débutant en 2011 avec l’œuvre sacrée de Brahms et Bruckner pour la Folle Journée de Nantes, puis autour de Schubert, notamment pour les festivals de Pâques d’Aix-en-Provence et de la Roque d’Anthéron.

Les premiers enregistrements de Pygmalion pour Alpha, consacrés aux quatre Missae Breves BWV 233 à 236 et à la Missa 1733 de Johann Sebastian Bach puis Dardanus (live) sont récompensés du Diapason d'Or, un Diapason Découverte, de ffff de Télérama, ou encore d’un Editor’s Choice de Gramophone et titré « Cd des Monat » par Opern Welt.
Depuis 2014, Pygmalion enregistre pour Harmonia Mundi : la Köthener Trauermusik BWV 244a de Bach, est primée par une Victoire de la musique 2015 (Enregistrement de l’année), un Choc de Classica et un ffff de Télérama ; en attendant en mai 2015 la sortie de l’enregistrement live de Castor & Pollux de Jean-Philippe Rameau, ainsi qu’un premier enregistrement consacré à Mozart aux côtés de la soprano Sabine Devieilhe (Erato-Warner Classics).

L’année 2015 pour Pygmalion s’articule autour de deux projets scéniques forts : Trauernacht sur des oeuvres de Bach mis en scène par Katie Mitchell et créé au Festival d’Aix-en-Provence en tournée, ainsi qu’une nouvelle production de Dardanus de Rameau mis en scène par Michel Fau aux opéras de Bordeaux et Versailles.
Autour de ces projets, Bach, Mozart & Brahms tiennent une place particulière et emmèneront Pygmalion à la Philharmonie de Paris, à Bordeaux, Toulouse, St Denis, Amsterdam, Essen, Francfort, Royaumont, Versailles, Metz, Caen, au festival de la Chaise-Dieu, ou encore l’Abbaye de Lessay.

2016 est marquée par une nouvelle production de l’Orfeo de Luigi Rossi, à l’Opéra national de Lorraine et à l’Opéra royal de Versailles, par une première Passion selon St Matthieu à Bordeaux, Versailles, Dijon et Cologne, Zoroastre de Rameau, avant un Elias de Mendelssohn.

Pygmalion est depuis le 1er janvier 2014 ensemble en résidence à l’Opéra national de Bordeaux et est subventionné par la Direction régionale des affaires culturelles d’Aquitaine et la Ville de Bordeaux.
Pygmalion reçoit le soutien d’EREN Groupe, de Mécénat Musical Société Générale, de la Fondation Orange, ainsi que de la Région Ile-de-France. Pygmalion est en résidence à la Fondation Royaumont, au festival de Saint-Denis et à la Fondation Singer-Polignac.
               
Le chœur de Pygmalion est lauréat 2014 du Prix pour le chant choral de la Fondation Bettencourt-Schueller.

source : site de l'ensemble
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5953
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Mer 25 Mai - 13:09

Paru le 18 mars 2016 chez harmonia mundi

Rheinmädchen (Schubert, Schumann, Brahms, Wagner)
Pygmalion, Bernarda Fink, Raphaël Pichon

Distinctions: 5 de Diapason (avril 2016) - 4 étoiles Classica (avril 2016)

« Raphaël Pichon délaisse Rossi, Bach et Rameau pour accoster sur les rives du Rhin au temps du romantisme allemand. [...] une sélection de chœurs féminins (Schubert, Schumann, Brahms) enchaînés avec une parfaite fluidité [...] Quatre cors aux couleurs denses et la harpe superlative d'Emmanuel Ceysson convoquent tout un monde de mystères, de légendes et de beautés liquides, moyennant quelques transcriptions réalisées sans ficelles apparentes par Vincent Manac'h. C'est lui qui permet aux voix de plonger, au début du périple, dans les flots du Prélude de L'Or du Rhin, si mobile dans son accord unique de mi bémol majeur. [...] Sirènes tressant et enroulant admirablement leurs voix dans la Meerfey de Schumann, ces dames offrent aussi une fraîche et subtile réplique au mezzo plus mature de Bernarda Fink dans la Ständchen de Schubert. [...] On prend congé avec les Vier Gesänge de Brahms, un accomplissement dans l'approche gourmande du mot, l'émission vocale généreuse, le relief de l'ensemble. » (Diapason, avril 2016 / Benoît Fauchet)

« [...] Brahms, Schubert, Schumann et Wagner puisent leur inspiration à la source des légendes germaniques. [...] Nous sommes ainsi charmés par l'interprétation de l'ensemble Pygmalion, toute en finesse et en précision. La polyphonie est mise en lumière avec une clarté que magnifie la prise de son naturellement réverbérée. La harpe séraphique d'Emmanuel Ceysson mérite également une mention particulière. Elle renforce la magie de certains épisodes comme le rêveur Wiegenlied de Schumann, les quatre Gesänge de Brahms ou même dans le Prélude de l'Or du Rhin confié à vingt-quatre voix de femmes, harpe, quatre cors et deux contrebasses.» (Classica, avril 2016 / Jean-Noël Coucoureux)

Je viens d'en écouter des extraits pour la deuxième fois avec toujours autant de bonheur ... j'ai plus difficile avec certains morceaux mais dans l'ensemble j'aime beaucoup !  
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
calbo

avatar

Nombre de messages : 1042
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Sam 25 Juin - 15:29

Ce programme a été donné au festival de Saintes (abbaye aux dames) juste avant qu'ils ne l'enregistrent. Bernarda Fink n'a participé qu'à l'enregistrement. J'ai eu l'occasion de discuter avec Pichon qui est très abordable et adorable; je mènerai une interview avec lui à l'occasion de son passage à La Rochelle en avril 2017
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2873
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Sam 25 Juin - 19:48

Vas-tu au festival de Saintes , cette année ? J'en ai le tourbillon tellement il y a de festivals, comme je l'ai dit, mais c'est sûr qu'à La Rochelle, et à Saintes, ça promet d'être très beau !
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1042
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Sam 25 Juin - 20:14

Pas de festival à La Rochelle; il n'y en a qu'à Saintes et cette année l'édition du festival est très relevée Very Happy . J'y serai cette année comme chaque année depuis 2011.
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2873
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Sam 25 Juin - 23:36

Super, on attend ton compte-rendu , merci ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1042
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Dim 26 Juin - 22:08

Voici ce que j'écrivais après le concert donné au festival de Saintes avec le programme "Les filles du Rhin"

L'édition 2015 du festival de Saintes étant centrée sur les jeunes talents, de nombreux artistes prometteurs ou déjà reconnus se croisent en l'église abbatiale de l'abbaye aux dames de Saintes. Nous avons dit dans une autre chronique tout le bien que nous pensions de Jean Rondeau, claveciniste et pianiste de haut vol; le 15 juillet au soir c'est Raphaël Pichon et l'ensemble Pygmalion, dont il est le directeur musical et fondateur, qui se sont installés à l'abbaye aux dames. Le jeune chef, il n'a que 31 ans, a, dès 2005, centré le répertoire de Pygmalion sur la musique de Johann Sebastian Bach (1685-1750) et Jean Philippe Rameau (1683-1764). Ceci ne l'empêche pas de visiter avec talent d'autres contrées du XVIIIe siècle à nos jours. Et le concert de ce mercredi soir démontre à quel point Pichon transforme en or tout ce qu'il touche, tant le répertoire visité est radicalement différent de celui qu'il défend habituellement.

le programme, consacré aux romantiques allemands, alterne musique instrumentale transcrite pour cors ou pour cors et harpe par le compositeur Vincent Manac'h, et musique vocale a cappella ou accompagnée par un ou plusieurs des cinq musiciens présents. Le challenge est d'autant plus réussi que nombres d'oeuvres sont totalement méconnues du public. Ainsi Raphaël Pichon et Pygmalion nous proposent des canons pour voix de femmes a cappella de Johannes Brahms (1833-1897), Robert Schumann (1810-1846) ou Franz Schubert (1797-1828). Le pari est risqué mais réussi au delà de toutes nos espérances : précision, rigueur, justesse, diction excellente et direction claire, nette, précise. Il n'y a aucun déchets dans les canons a cappella ni dans dans les oeuvres avec accompagnement instrumental comme le chant des filles du Rhin, tiré du Crépuscule des Dieux de Richard Wagner (1813-1883). Quant aux arrangements pour cors ou cors et harpes des oeuvres de Heinrich Isaac (1450-1517), de Schumann ou de Brahms par Vincent Manac'h, ils sont interprétés avec une maitrise quasi parfaite de leurs instruments par les cinq musiciens invités pour l'occasion. Notons également les déplacements du choeur, tant sur la scène que dans le choeur arrière, qui ajoute une petite touche sympathique à l'ensemble de la soirée. De la première à la dernière note le public est subjugué au point que les applaudissements, plutôt timides et à rebours en cours de soirée fusent en fin de concert; l'accueil chaleureux qui est réservé aux artistes de ce mercredi soir est grandement mérité au vu de la superbe performance artistique réalisée.

C'est donc un concert quasi parfait que Raphaël Pichon et l'ensemble Pygmalion ont présenté mercredi soir à un public venu nombreux. D'autant plus idéal que le jeune chef ressort de l'ombre un certain nombre d'oeuvres vocales, restées méconnues, de grands compositeurs romantiques allemands; et nous tenons à saluer l'audace payante de Pichon qui réussit un coup de maitre digne des plus grands. En amont la préparation rigoureuse de l'ensemble vocal contribue aussi pour beaucoup au grand succès de la soirée. Espérons que ce coup de projecteur sera suivi d'une sortie au CD.

Saintes. Abbaye aux dames, le 15 juillet 2015. Johannes Brahms (1833-1897) : Ich swing mein horn (pour cor), Göttlicher Morpheus, Wille, wille, will, der mann ist kommen, grausam erweiseit sich amor an mir, Einförmig ist der liebe gram, quatre chants pour voix de femmes, cors et harpe op 17 ; Robert Schumann (1810-1846) : Wiegenlied (arrangement Vincent Manac'h), In meeres Mitten; Meerfay, Die capelle, Sonnerie pour deux cors; Franz Schubert (1797-1828) : Psaume XXIII Gott ist mein hirt, Ständchen, Lacrimosa son io, Coronach; Richard Wagner (1813-1883) : Le crépuscule des Dieux (sonnerie des filles du Rhin, chant des filles du Rhin); Heinrich Isaac (1450-1517) : innsbruck ich muss dich (transcription Vincent Manac'h). Emmanuel Ceysson, harpe; Anneke Scott, Joe Walters, Olivier Picon, Chris Larkin, cors. Ensemble Pygmalion; Raphaël Pichon, direction.


Je savais que le programme serait enregistré dès le surlendemain et paraitrait en CD mais je n'ai pas osé en parler malgré l'accord de Pichon lui même.
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2873
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Dim 26 Juin - 23:42

Bravo et merci Calbo pour ce super compte-rendu , et merci à Bel Canto pour l'article de "Diapason".
Cela donne "très envie"... Je vois d'après l'envoi de Bel Canto que le CD est sorti en mars dernier .
Calbo a écrit:
des canons pour voix de femmes a cappella
: Tu penses bien qu'en tant que choriste soprano lyrique, tout ce que tu cites me parle beaucoup. Il faudra que j'en touche un mot à ma chef de choeur, cela dit, tu penses bien que ma chorale (même d'un assez haut niveau), ne peut pas se hisser à la hauteur des choeurs de Pygmalion, surtout pour un tel répertoire sur "die Rheinmädchen" !!. (mais je me ferai plaisir en écoutant ça.. Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
calbo

avatar

Nombre de messages : 1042
Age : 46
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Jeu 30 Juin - 13:37

Mieux vaut être choriste de haut niveau et être surtout capable de chanter juste sans le soutien d'un piano, d'un cor ou d'un orchestre. Ces oeuvres là sont difficiles précisément parce qu'elles sont A CAPPELLA
Revenir en haut Aller en bas
http://artistes-italiens.forumsactifs.com/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2873
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   Jeu 30 Juin - 20:13

C'est EXACTEMENT ce que je pense !! Merci de l'avoir dit.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raphaël PICHON et PYGMALION   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raphaël PICHON et PYGMALION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: