Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin


Nombre de messages : 10254
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966   Mar 17 Mai - 19:36

Eléments biographiques:

Le Métropolite Hilarion Alfeyev est né Grigori Valerievitch Alfeïev, le 24 juillet 1966 à Moscou. Il est théologien et évêque orthodoxe russe, métropolite de Volokolamsk et président du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou. Il est aussi compositeur d'un "Stabat mater", d'un "Concerto Grosso", d'une "Fugue on the B-A-C-H Motif", de "Canciones de la Muerte", d'un "De Profundis" et d'une "Passion selon Saint-Matthieu", pour ne citer que celles-ci. Ces oeuvres sont jouées par le "Moscow Synodal Choir", le "Russian National Orchestra" ou encore "The Tchaikovsky Symphony Orchestra" et interprétées par des artistes tels que la soprano Sveltana Kasyan, le guitariste Artyom Dervoed, l'organiste Alexander Gotgelf, l'altiste Sergueï Dubov ou encore le baryton évangéliste Protodeacon Viktor Shilovsky.

Versé dans les langues anciennes (grec et syriaque), maîtrisant de nombreuses langues vivantes, Hilarion Alfeyev est connu pour sa thèse sur saint Syméon le Nouveau Théologien, soutenue à l’Université d’Oxford, et par son abondante œuvre théologique qui totalise près de 600 publications en russe et en langues occidentales. Il est spécialiste en patristique. Ayant vu pour la première fois la lumière du jour à Moscou le 24 juillet 1966, il fait des études de musique, d'abord à l'école secondaire où il étudie le violon, le piano et la composition, puis à la Faculté de composition du Conservatoire de Moscou. En janvier 1987, il arrête ses études au Conservatoire pour entrer au Monastère du Saint-Esprit à Vilnius. Il y est tonsuré moine le 19 juin de la même année sous le nom monastique d'Hilarion. Peu après, il sera ordonné diacre puis Prêtre (Hiéromoine). Parallèlement à ses obligations religieuses, il suit des études à distance au Séminaire théologique de Moscou puis à l'Académie de théologie de Moscou dont il sera diplômé respectivement en 1989 et 1991.

Entre 1988 et 1990, il est recteur de plusieurs Paroisses du Diocèse de Vilnius. De 1991 à 1993, il enseigne l'Homilétique, le Nouveau Testament, la Théologie dogmatique et le grec au Séminaire et à l'Académie Théologique de Moscou. En 1993, il se rend à l'Université d'Oxford où il rédige une thèse sur « Saint Syméon le Nouveau Théologien et la tradition orthodoxe », sous la direction de l'Evêque Kallistos Ware. Il l'achève en 1995 avec le titre de docteur en Philosophie. Dès 1995 il est membre du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou. Il est également professeur de Patrologie aux séminaires de Smolensk et de Kalouga de 1995 à 1997. En 1999, l'Institut Saint-Serge lui confère le titre de docteur en Théologie. Le 27 décembre 2001, il est choisi comme Évêque par le Saint-Synode de l'Église orthodoxe russe et consacré le 14 janvier 2002 par le Patriarche Alexis II, avec la participation de dix autres prélats, en la Cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou.

Le 17 juillet 2002, il est nommé Évêque de Podolsk, vicaire du Diocèse de Moscou, puis il est nommé Évêque de Vienne et d'Autriche en 2003. Il est en outre chargé de la représentation de l'Église orthodoxe russe auprès des institutions européennes de Bruxelles. En février 2005, il est nommé Chargé de cours en Théologie dogmatique à l'Université de Fribourg. En mars 2009, l'Évêque Hilarion est nommé Président du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou avec le titre d'Évêque de Volokolamsk et vicaire du Patriarche de Moscou. Il est élevé au rang d'Archevêque, puis à celui de Métropolite en février 20102. En 2014 et 2015, il représente son Église en tant que délégué fraternel lors du premier et du second synode des évêques sur la famille. C'est notamment lui qui a édité le Discours ascétique de saint Syméon le Studite dans la collection « Sources chrétiennes ». Il est connu en Occident pour le dialogue œcuménique qu'il mène avec l'Église catholique romaine. Il se dit sceptique face au scénario de réunion ecclésiologique entre les Églises orthodoxe et catholique et prône plutôt un échange culturel. Il plaide pour une « alliance stratégique entre catholiques et orthodoxes, en vue de défendre la tradition chrétienne contre le sécularisme militant ». En février 2016, il annonce l'ouverture des sanctuaires orthodoxes russes aux pèlerins catholiques.

En tant que musicien, Hilarion Alfeyev est également actif, se distinguant dans différents types d'oeuvres, pouvant aller du concerto à des pièces religieuses. Il est l’auteur de plusieurs compositions, dont la version musicale de la Divine Liturgie orthodoxe et de la célébration de la Veillée Nocturne, ainsi que "La Passion selon saint Matthieu" et "L'Oratorio de Noёl". Il a pris parti en faveur de la traduction et de l'actualisation de quelques textes liturgiques orthodoxes.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10254
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966   Ven 20 Mai - 18:59

J'ai enfin découvert la Passion selon Saint-Matthieu de Hilarion Alfeyev et c'est un grand souffle d'émotion que j'ai pris en pleine figure, et celà dès le Chorus d'ouverture. C'est une oeuvre imposante qui dépasse les deux heures de musique. Il y a pas mal de passages purement orchestraux, souvent intenses et passionnés. Les cordes y sont les plus présentes, notamment dans ces passages-là. Il y a souvent une grande russité dans l'usage des choeurs. Il faut savoir que cet oratorio est complètement tonal et mélodique, d'un lyrisme exacerbé mais sans grandiloquence. Les extraits les moins faciles et les plus austères, dans l'absolu, seraient les sortes de récitatifs qui ponctuent l'oeuvre, souvent exécutés, me semble-t-il, par le baryton évangéliste Protodeacon Viktor Shilovsky. Si je dis "dans l'absolu" et si j'utilise le conditionnel, c'est que je ne voudrais pas qu'il y ait confusion dans mon propos. Si ces récitatifs pour voix solo sont ce que j'aime le moins dans la Passion, ils ne rendent pas l'écoute pénible pour autant. Ils se fondent aisément dans la forme la plus lyrique et généreuse de l'oeuvre. Parmi les passages qui m'ont le plus transporté - ils sont nombreux - il y en a notamment un, une sorte de lento qui commence dans les cordes sur lesquelles se rajoute un superbe solo de soprano, très probablement exécuté par Naira Asatrian. Le final est intense et passionné comme je l'avais préssenti pendant l'écoute, une sorte d'écho de force égale au Chorus d'ouverture. L'ombre de J. S. Bach n'est pas très loin!

https://www.youtube.com/watch?v=A5XgsLqUN6k
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10254
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966   Lun 20 Juin - 16:18


Vincent-Piot, tu penses quoi de la musique d'Alfeyev? Personnellement, j'ai encore un STABAT MATER, un CONCERTO GROSSO, un DE PROFUNDIS, une FUGUE ON THE B.A.C.H. MOTIF et ses CANCIONES DE LA MUERTE, à découvrir. Sa PASSION SELON St-MATTHIEU m'a fait plutôt bonne impression. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot



Nombre de messages : 304
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966   Lun 20 Juin - 17:26

Alors, déjà l'ouverture me plait beaucoup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10254
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966   Jeu 11 Aoû - 11:18

Je viens d'écouter son Stabat Mater et comme je l'avais pressenti, il est très beau. Son Concerto Grosso n'est pas mal non plus. Toutefois, il manquerait à mon goût de créativité. J'aurais aimé y entendre un grain de folie plus "XXème siècle". Aulieu de cela, on est beaucoup plus dans l'imitation baroque...On pense à Bach notamment...Avec Alfred Schnittke, certes, il emprunte ou imite, mais autour, il y a plus de créativité, de ce grain de folie que je recherche. Ceci étant dit, c'est beau et plaisant à écouter, et comme c'est tout en mouvement, c'est aussi une musique entraînante, tonifiante. Sur le Stabat Mater, le côté imitatif m'a moins frappé même si on sent très nettement les lointaines influences: il y a un passage de hautbois qui me caresse tellement dans le sens du poil que je ne vais pas me plaindre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin


Nombre de messages : 10254
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966   Jeu 11 Aoû - 16:42

Voilà encore un compositeur à rajouter dans la liste de ceux qui ont employé le Motif BACH. Sa Fugue on the B-A-C-H Motif pour orchestre confirme avec un certain effet son attachement à la période baroque. L'oeuvre est courte, ne dépasse pas de beaucoup les six minutes. Elle ne manque ni d'intensité ni de caractère, me caresse dans le sens du poil. Je ne vais certainement pas bouder mon plaisir. Avec les quatre Canciones de la muerte pour soprano et orchestre, on rompt avec l'influence baroque qui dominent les oeuvres précédentes, ce qui n'est finalement pas plus mal. On touche peut-être, cette fois, à une dimension plus contemporaine et personnelle du compositeur, mais dans un "langage" qui demeure tonal malgré tout. J'en aime les orchestrations et la superbe voix de Sveltana Kasyan. Son De Profundis pour choeur et orchestre n'a pas manqué de m'intéresser aussi, bien que je m'attendais (non pas espérais) à une oeuvre plus sombre qu'elle ne l'est en réalité. Non, il y a de la lumière et de l'optimisme dans cette musique et c'est très bien pour conclure un album qui porte son titre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966   Aujourd'hui à 4:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Hilarion (Alfeïev) ALFEYEV, né en 1966
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: