Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Henry MADIN (1698 - 1748)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean

avatar

Nombre de messages : 6415
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Henry MADIN (1698 - 1748)   Sam 16 Avr - 10:46

Henry Madin, né le 7 octobre 1698 à Verdun et mort le 3 février 1748 à Versailles, est un compositeur français.

Gentilhomme d'origine irlandaise, Henry Madin apprend la musique à Verdun, parmi les enfants chantant dans la maîtrise de la cathédrale. Après avoir longtemps dirigé d'autres chœurs d'églises (ceux des cathédrales de Meaux, Verdun, Tours et pour finir celui de la cathédrale de Rouen), Madin s’installe à Versailles, pour le service du Roi, en 1738 tout d'abord, afin d'assurer un des quartiers à la chapelle royale. À partir de 1741, protégé par Louis XV, Madin obtient une charge de Gouverneur des Pages, succédant ainsi au compositeur André Campra. Après la quittance de celui-ci, en 1740, il partage les charges de son quartier avec les compositeurs Esprit Antoine Blanchard et Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, en tant que quartier d'octobre, jusqu'à son décès.

Œuvres
Madin est l’auteur de nombreuses œuvres de musique sacrée. Parmi celles-ci, des motets (en particulier un Diligam te Domine et un Notus in Judea, donnés au Concert Spirituel des Tuileries jusqu'en 1762). L'Académie de musique de Lyon en inscrivit six à son répertoire. Ses motets figureront encore à celui de la chapelle royale de Versailles (dirigée par un de ses successeurs, le compositeur François Giroust), pendant le premier semestre de l'année 1792, juste avant la disparition de cette institution avec le renversement de Louis XVI. Attaché aux traditions des cathédrales de province, Henry Madin publia également, chez Ballard (entre 1741 et 1747), quatre messes à quatre voix, a cappella, écrites en style de contrepoint traditionnel, et présentées en grand livre de chœur. Il est également l'auteur d'un ouvrage de théorie musicale, le Traité de contrepoint simple, ou Chant sur le Livre (Paris, 1742). Tout comme les compositeurs français de l'époque, il écrivit un Te Deum.

"Wikipedia"

Le titre de "Gentilhomme", que lui décerne wikipédia semble quelque peu...usurpé! En effet jean-Paul Montagnier (musicologue) nous le signale "comme fils unique d'Anne Mousain et de Jacques Madin, soldat irlandais natif de Galway alors en garnison à Dun-sur-Meuse. Orphelin de père dès le 23 août 1699 (il n'avait pas encore 1 an!), l'enfant grandit dans le dénuement le plus total. Il fut tôt admis parmi les enfants de choeur de la cathédrale Notre Dame de Verdun, puis au collège des jésuites,  probablement en tant qu'élève externe afin de bénéficier de la gratuité de l'enseignement.Là, il reçu une éducation musicale, intellectuelle et religieuse complète. Clerc tonsuré, puis ordonné prêtre de son diocèse natal, il accéda en juin 1719 à la charge de maître de musique des enfants de choeur de la maîtrise de Meaux, où déjà il côtoya régulièrement le célèbre Sébastien de Brossard."
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6415
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Henry MADIN (1698 - 1748)   Sam 16 Avr - 10:51

Madin est loin d'être parmi les plus connus des compositeurs français de cette période baroque ..Il nous a cependant laissé quelques beaux petits et grands motets et messes (Joachim...si tu trouves une liste de ses oeuvres? Wink )

Ce Te Deum (+ Diligam te Domine(, tout récent fruit d'un concert à Versailles en 2015 est le long composé dans cette période (46 minutes) ...à la gloire des victoires de Louis XV. Bien dans le style des célébres Te deum que nous connaissons, Charpentier, Delalande, Lully, je le trouve cependant un tout petit "cran" au dessous des trois cités , coté inspiration...Il n'en est pas moins une très belle oeuvre dans ce genre, pour lequel mon "amour" est inversement proportionnel aux évênements qui les ont suscités!! Crying or Very sad ...Certes ils n'auraient pu être composé pour célèbrer des défaites ...mais d'autres occasions ne célébrant pas l'alliance "du sabre et du goupillon" auraient été les bienvenues! Wink







autre enregistrements plus intimistes mais aussi très beaux


Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6415
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Henry MADIN (1698 - 1748)   Sam 16 Avr - 11:25

un très bref extrait du Te Deum:



https://www.youtube.com/watch?v=zcasEmykEhQ
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3122
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Henry MADIN (1698 - 1748)   Sam 16 Avr - 12:29

Oui, très beau, et trop court ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henry MADIN (1698 - 1748)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Henry MADIN (1698 - 1748)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: