Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Note sur les catalogues des oeuvres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15964
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Note sur les catalogues des oeuvres   Lun 11 Avr - 12:37

Numéros d'Opus

Alors que le système de numéros d'opus a longtemps été la manière standard dans lesquelles les compositions sont identifiées et référenceés, il est loin d' être universel, et il y a eu de nombreuses applications différentes de ce système. Très peu de compositeurs ont donné des numéros d'opus à tous leurs travaux publiés sans exception :

- Certains compositeurs l'ont utilisé pour certains genres de musique, mais pas pour d'autres (par exemple, du temps d' Haendel il était normal d'appliquer les numéros d'opus à des compositions instrumentales, mais pas vocales - les compositions telles que des opéras, des oratorios, etc.).
- Certains compositeurs ont donné des numéros d'opus à certaines de leurs premières compositions, mais ont abandonné la pratique après un certain temps (les exemples incluent Debussy et Hindemith).
- Certains l'ont utilisé d'une manière très irrégulière, ou ont été soumis à la volonté de leurs éditeurs, qui pour des raisons commerciales ont présenté souvent des œuvres avec des numéros d'opus qui avaient peu de relation avec leur place dans l'ordre chronologique des œuvres du compositeur. Dans les cas tels que Schubert et Dvořák, un numéro d'opus pourrait se référer à un certain nombre de travaux; ou un seul travail pourrait apparaître sous différents numéros d'opus.
- Certains compositeurs ont abandonné leurs premières compositions et redémarrés les opus sous la même numérotation. Certains l'ont fait plus d'une fois. Par exemple, Bartók a commencé trois fois la numérotation de ses œuvres avec des numéros d'opus. Il a arrêté le système en 1921 en raison de la difficulté de distinguer entre les œuvres originales et des arrangements ethnographiques, et entre les œuvres majeures et mineures.
- Quelques compositeurs ont permis des considérations superstitieuses pour ignorer la spécificité chronologique dans la numérotation: Massenet, pour cette raison, a publié un "Opus 12B" mais pas un "Opus 13."
- Il y a des cas où des oeuvres qu'un compositeur a choisi de ne pas publier l'ont été après leur mort et on lui a attribué des numéros d'opus qui donnent souvent une idée trompeuse de leur ordre de composition (des cas comprennent entre autres Mendelssohn, Chopin et Tchaïkovski).

- D'autres compositeurs n'ont simplement jamais utilisé de numéros d'opus (les exemples incluent Copland, Vaughan Williams et beaucoup d' autres compositeurs du 20e siècle).

Dans certains cas, les numéros d'opus qui ont été établies au cours de la vie du compositeur sont encore utilisés, mais des des catalogues complets de remplacement sont utilisés pour les travaux ou ouvrages inédits qui sont venus à la lumière depuis la mort du compositeur.


Catalogues complets

Pour les raisons ci-dessus et d'autres, des musicologues ont souvent jugé nécessaire de produire des catalogues complets qui intègrent les informations disponibles sur les oeuvres des compositeurs les plus à jour. Ces catalogues peuvent inclure également des esquissess inédites, des brouillons incomplets, voire des œuvres douteuses et celles connues pour avoir été faussement attribuées, ainsi que les écrits et les autres sorties non-musicales.

Quand un tel catalogue trouve l'acceptation générale, les numéros de séquence attribués par l'auteur deviennent alors le moyen standard de référencement des œuvres du compositeur, et ces chiffres remplacent habituellement les numéros d'opus (le cas échéant) qui ont été précédemment utilisés. C'est le cas par exemple de Joseph Haydn.

Certains de ces catalogues sont organisés dans un ordre chronologique unique; d'autres sont divisés en différents genres et classés par ordre chronologique au sein de chaque genre; d'autres sont classés par ordre alphabétique. La mention Catalogue Thématique indique un catalogue avec un exemple de musique (incipit / thème) pour chaque entrée, généralement représenté sur une ou deux portées. Un symbole est choisi pour représenter le catalogue dans son ensemble, ce qui est généralement l'initiale de l'auteur ou le nom de famille du compositeur, ou une abréviation du titre du catalogue lui-même. Dans un petit nombre de cas, des symboles différents appliquent aux différentes parties du catalogue.


Parmi les plus célèbres exemples:

Les numéros BWV attribués à Johann Sebastian Bach représentent les œuvres reprises dans le Bach-Werke-Verzeichnis   développés par Wolfgang Schmieder.
Les numéros de K attribués à Wolfgang Amadeus Mozart sont les œuvres du catalogue Köchel, créé par Ludwig Ritter von Köchel. En Allemagne et dans d' autres parties de l' Europe, le symbole utilisé est KV, pour Köchel-Verzeichnis  (Liste Köchel) A noter que Köchel représente aussi le catalogue de Johann Joseph Fux également établi par Köchel.
Les numéros D (ou OED) attribués à Franz Schubert sont les œuvres figurant dans le catalogue Deutsch, développé par Otto Erich Deutsch.
Dans certains cas, le nombre d'opus et la désignation du catalogue récent sont parfois ajoutées à une œuvre. Par exemple, la première série des Impromptus de Schubert a été publié comme Op. 90 et est désormais catalogué comme D 899, mais les programmes de concert, des CD et des ouvrages de référence se réfèrent généralement à "Impromptus, Op. 90, D. 899 de Schubert.

Certains catalogues ont des annexes (en allemand :. Anhang, en abrégé Anh) pour des œuvres douteuses et / ou apocryphes, arrangements, etc.

Catalogues multiples

Dans un certain nombre de cas, plusieurs catalogues existent, ou ont existé, pour les œuvres du même compositeur. Dans la plupart de ces cas, un seul sera considéré comme le catalogue standard actuel pour les fins de l'indexation musicologique. Par exemple, l'œuvre de Franz Liszt est maintenant connue seulement par des numéros S, à partir du catalogue de Humphrey Searle, qui a remplacé celui créé par Peter Raabe, qui a utilisé des numéros R.
Autre exemple avec Carl-Philipp-Emmanuel Bach, dont le catalogue de Eugène Helm de 1989 (H) remplace le catalogue d'Alfred Wotkenne (Wq) établi en 1905.


Mais il y a des exceptions à cette règle, telles que:

Pour Domenico Scarlatti, le catalogue Longo (numéros L) était en cours d' utilisation à partir de 1906, et même s'il est généralement remplacé par le catalogue Kirkpatrick de 1953 (K ou Kk numéros), les numéros L sont toujours vus dans les références. En 1967, Pestelli a créé un troisième catalogue (numéros P), qui a trouvé parfois une acceptation. Parce que ces trois symboles sont souvent rencontrés, il y a une concordance  pour aider à naviguer entre eux.

Les œuvres de Beethoven peuvent apparaître avec un numéro d'opus, un numéro WoO, un numéro Hess ou un numéro Bia . Jusqu'en 1955, les numéros d'opus parus dans la Beethoven Gesamtausgabe ont été utilisés exclusivement, mais cette édition omettaits un grand nombre d'œuvres. En 1955, Georg Kinsky et Hans Helm ont produit une liste des œuvres a qui il n'a pas été donné de numéros d'opus, et leur a donné des numéros WoO (Werke ohne Opuszahl, ou Oeuvres sans numéro d'opus). Cette liste est souvent désignée sous le nom de catalogue Kinsky. En 1957, Willy Hess  a produit un nouveau catalogue d'œuvres inédites de Beethoven, qui comprenait la totalité ou la majeure partie du catalogue Kinsky ainsi que d' autres pièces; les numéros Hess ont été alloués à cette séquence de travaux. En 1968, Giovanni Biamonti a produit le catalogue Biamonti, qui cherchait à combiner et mettre à jour tous les catalogues pré-existants. Les numéros Bia se rapportent à ce catalogue : 849 numéros.
- Remarque: Le symbole WoO a également été utilisé pour classer les œuvres sans numéros d'opus d'autres compositeurs comme Mendelssohn, Schumann, Brahms et quelques autres.

Pour Chopin, au moins trois catalogues sont encore en lice pour la proéminence: Maurice JE Brown (numéros B); Krystyna Kobylańska (numéros KK); et Józef Michał Chomiński, dont le catalogue est segmenté en six parties, chaque partie en utilisant une autre lettre (A, C, D, E, P et S). Par conséquent, une oeuvre de Chopin peut être désignée par son numéro d'opus et / ou un numéro de catalogue précédé par un des huit symboles de lettre.

Le catalogage de Bartók est tout aussi complexe. Bartók a attribué des numéros d'opus à ses œuvres trois fois. Il a terminé cette pratique avec la Sonate pour violon n ° 1, Op. 21 en 1921, en raison de la difficulté de distinguer entre les œuvres originales et des arrangements ethnographiques, et entre les œuvres majeures et mineures. Depuis sa mort, trois tentatives-(deux pleines et une partielle) ont été faites au catalogage. La première, la plus largement utilisée, est d'András Szöllösy, par les  numéros d 'ordre chronologique Sz, de 1 à 121. Denijs Dille a ensuite réorganisé les pièces de jeunesse (Sz. 1-25) thématiquement, en tant que numéros DD 1 à 77. Le catalogue le plus récent est celle de László Somfai  ; ceci est un index chronologique avec des œuvres identifiées par des numéros BB 1-129, incorporant des corrections sur la base du catalogue thématique de Béla Bartók.

Pour Vivaldi, le plus ancien encore utilisé quelquefois est celui de Marc Pincherle (P) de 1948 remplacé de plus en plus par celui de Peter Ryom (RV) en 1973. Entre les deux était sorti celui de Antonio Fanna (F) qui ne s'est pas imposé.


Parmi les catalogues thématiques :

Cette section présente une liste de catalogues thématiques célèbres. Ils sont classés par ordre alphabétique des compositeurs.

Karl Friedrich Abel : catalogue de Walter Knape (K) (Bibliographisch-thematisches Verzeichnis der Kompositionen von Karl Friedrich Abel, 1972), également numéro d'opus (Op.).
Isaac Albeniz : catalogue Pola Baytelman (B) (Isaac Albéniz: Chronological List and Thematic Catalog of his Piano Works, 1993).
Tomaso Albinoni : Liste des compositions d’après Michael Talbot.
Carl Philipp Emanuel Bach :
- Catalogue Wotquenne (Wq.) d’Alfred Wotquenne (1905)
- Catalogue d'Eugene Helm ('H., Catalogue thématique des œuvres de C.P.E. Bach, 1989).
Johann Christian Bach : catalogue de C.S. Terry (T) (John Christian Bach, 1967, indexation par numéro de page et numéro d'incipit.
Johann Christoph Friedrich Bach : catalogue Hannsdieter Wohlfarth (HW) (Johann Christoph Friedrich Bach: thematisch-systematisches Verzeichnis der musikalischen Werke, 1971)
Johann Sebastian Bach : Bach-Werke-Verzeichnis (BWV, plus rarement S.) de Wolfgang Schmieder., 1950
Wilhelm Friedemann Bach : catalogue de Martin Falck (F., 1913)
Béla Bartók : Catalogue Szőllősy (Sz.) d’András Szőllősy. (1948), et Laszlo Somfai (BB, 1996)
Ludwig van Beethoven : catalogue par opus (originel), Kinsky pour les sans opus (WoO, 1955), Hess (idem) (H, 1957), Biamondi (complet, 1968)
Hector Berlioz : Catalogue Holoman (H.) de D. Kern Holoman (1987)
Georges Bizet : Catalogue Winton Dean (WD) de Winton Dean (1975)
Luigi Boccherini : Catalogue Gérard (G) de Yves Gérard (1969)
Anton Bruckner : Werkverzeichnis Anton Bruckner (WAB), 1977.
Ferruccio Busoni : catalogue de Jürgen Kindermann : Busoni Verzeichnis (BV), 1980)
Dietrich Buxtehude : catalogue Georg Karstädt : Buxtehude-Werke-Verzeichnis (BuxWV), 1985.
Marc-Antoine Charpentier : Catalogue Wiley Hitchcock (H.) d’Hugh Wiley Hitchcock (1982).
Frederic Chopin : outre les opus, catalogues Brown (B, 1960), Krystina Kobylanska (KK), 1979 et Chominski A, 1990)
Claude Debussy : Catalogue Lesure (L.) de François Lesure (1977).
Antonín Dvořák : Catalogue Burghauser (B.) de Jarmil Burghauser (1996).
Johann Friedrich Fasch : Catalogue Rüdiger Pfeiffer (FWV, 1988)
John Field : catalogue de Cecil Hopkinson (H, 1961)
César Franck : Franck-Werke-Verzeichnis (FWV) de Wilhelm Mohr (1969).
Enrique Granados : catalogue De La Rocha (DLR, 2003)
Edvard Grieg : catalogue Dan Fog (EG, 2008)
Georg Friedrich Haendel : Händel-Werke-Verzeichnis (HWV) de Bernd Baselt (Verzeichnis der Werke Georg Friedrich Händels).
Joseph Haydn : Catalogue Hoboken (Hob.) d’Anthony van Hoboken (1957). "Hob. I:90" signifie que l’œuvre est la nº 90 de la section I (en l’occurrence, les symphonies).
Michael Haydn : catalogue de Lothar Perger (P, musique instrumentale, 1907) et de Charles Sherman (MH, 1993)
Johann David Heinichen : catalogue de Günter Hausswald (H, 1937).
E.T.A. Hoffmann : catalogue Gerhard Allrogen (AV, 1970)
Gustav Holst : catalogue de Imogen Holst (H, 1974)
Arthur Honegger : catalogue de Harry Halbrecht (H, 1999)
Johann Nepomuk Hummel : catalogue de Joel Sachs (S, 1974)
Leoš Janáček : Janáček's Works (JW) de Nigel Simeone, John Tyrrell et Alena Němcová (1997)
Joseph Martin Kraus : catalogue de Van Boer (VB, 1998)
Michel-Richard de Lalande : catalogue thématique (S.) de Lionel Sawkins (2005)
Franz Liszt :
- Catalogue Searle (S.) d’Humphrey Searle (The Music of Liszt, 1960)
- Catalogue (R) de Peter Raabe (Franz Liszt: Leben und Schaffen, 1931).
Jean-Baptiste Lully : Lully-Werke-Verzeichnis (LWV) de Herbert Schneider (1981).
Claudio Monteverdi : Stattkus-Verzeichnis (SV) de Manfred H. Stattkus (1985).
Leopold Mozart : Catalogue de Cliff Eisen (E, 2010)
Wolfgang Amadeus Mozart : Catalogue Köchel (K. ou KV) de Ludwig von Köchel (1re édition 1862).
Carl Nielsen : catalogue deDan Fog (FS, 1965), un autre mis à jour (CNW, 2015)
Niccolo Paganini : Catalogue de Maria Rosa Moretti et Anna Sorento (MS), 1982
Ignaz Pleyel : catalogue de Rita Benton (B, 1977)
Francis Poulenc : catalogue d eCarl Schmidt (FP, 1995)
Henry Purcell : Catalogue Zimmerman (Z.) de Franklin B. Zimmerman (1963).
Johann Joachim Quantz : Catalogue de Horst Augsbach (QV, 1997)
Johann Theodor Roemhildt : Roemhildt-Verzeichnis (RoemV.) de C. Ahrens et S. Dierke.
Ottorino Respighi : Catalogue Pedarra (P.) de Potito Pedarra (1985).
Alessandro Rolla : catalogue Bianchi et Inzaghi (Bl, 1981)
Johan Helmich Roman : catalogue Ingmar Bengtsson (BeRl, 1955)
Antonio Rosetti : catalogues Kaul (K, 1968) et Murray (M, 1996)
Giovanni Battista Sammartini : Catalogue Jenkins et Churgin (JC, 1976)
Domenico Scarlatti :
- Catalogue Longo (L.) d'après l'édition d'Alessandro Longo de ses œuvres pour le piano (1937)
- Catalogue Kirkpatrick (K.) d'après l'édition en fac-similé de Ralph Kirkpatrick (1983).
- Catalogue Pestelli (P.) de Giorgio Pestelli.
Samuel Scheidt : catalogue Koch (SSWV, 2000)
Franz Schubert : Catalogue Deutsch (D.) d’Otto Erich Deutsch (1978).
Heinrich Schütz : Schütz-Werke-Verzeichnis (SWV) de Werner Bittinger (1960).
Carlos Seixas : catalogue Kastner (K, pour les sonates, 1947)
Antonio Soler : catalogue de Samuel Rubio (R, pour les sonates, 1980)
Anton Stamitz : catalogue Sandberger (S, 1915)
Johann Stamitz : catalogue d'Eugène Wolf (W, 1981)
Richard Strauss : catalogue Mueller von Asow (AV, 1955) (ou revu TrV, 1993)
Franz Xaver Sussmeyer : catalogue Erich Duda (SmWV, 2000)
Giuseppe Tartini : catalogue Dounias (D, 1966 - concertos) et Brainard (B, sonates, 1975)
Georg Philipp Telemann : Telemann-Werke-Verzeichnis (TWV) de Martin Ruhnke (1984/99).
Antonio Vivaldi :
- Catalogue Fanna (F.) d’Antonio Fanna (1986).
- Catalogue Pincherle (P.) de Marc Pincherle (1948).
- Catalogue Ryom (R. ou RV) de Peter Ryom (1973).
Giuseppe Torelli : catalogue Giegling (G, 1949)
Eduard Tubin : catalogue Rumessen (ETW, 2003)
Johann Baptist Vanhal : catalogue Paul Bryan (B, 1997)
Giovanni Battista Viotti : catalogue Remo Giazotto (G, 1956) et White (W, 1985)
Georg Christoph Wagenseil : catalogue Scholz-Michelitsch (WV, 1980)
Richard Wagner : Wagner-Werk-Verzeichnis (WWV) de John Deathridge, Martin Geck et Egon Voss (1986).
Carl Maria von Weber : Catalogue Jahns (J.) de Friedrich Wilhelm Jahns (1871).
Anton Webern : Catalogue Hans Moldenhauer (M, 1978)
Sylvius Leopold Weiss : catalogue Douglas Smith (SC, 1983)
Jan Dismas Zelenka : catalogue de Wolfgang Reich (ZWV, 1985)

Une plus longue liste ici :

http://www.musiqueorguequebec.ca/oeuvres1.html


Dernière édition par joachim le Jeu 30 Juin - 17:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3108
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Note sur les catalogues des oeuvres   Lun 11 Avr - 13:56

Merci, c'est une référence intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15964
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Note sur les catalogues des oeuvres   Jeu 30 Juin - 10:59

Une liste très complète sur Wiki anglais

https://en.wikipedia.org/wiki/Catalogues_of_classical_compositions
Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 308
Age : 40
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Note sur les catalogues des oeuvres   Lun 3 Oct - 8:18

Explication des plus intéressantes, bravo et merci Mains
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Note sur les catalogues des oeuvres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Note sur les catalogues des oeuvres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Histoire de la musique-
Sauter vers: