Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Opéra national de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: L'Opéra national de Paris   Ven 01 Déc 2006, 22:36

L'Opéra national de Paris est un établissement public industriel et commercial français placé sous la tutelle du ministère de la Culture. Il a pour mission de rendre accessible au plus grand nombre les œuvres du patrimoine lyrique et chorégraphique et de favoriser aussi la création et la représentation d'œuvres comtemporaines. Il dispose à ce titre de deux salles : le palais Garnier (qui abrite le Ballet de l'Opéra national de Paris) et l'Opéra Bastille.

L'Opéra national de Paris contribue par ailleurs à la formation professionnelle et au perfectionnement des chanteurs et des danseurs, par son centre de formation d'art lyrique et par l'école de danse de Nanterre.

Enfin, le secteur animation et jeune public de l'opéra national de Paris élabore chaque saison un programme pédagogique.

Connue d'abord sous le nom d'« Académie d'opéra », l'Académie royale de Musique est fondée en 1669 à l'instigation de Colbert et en réponse à l'Académie royale de Danse. Chargée de diffuser l'opéra français auprès du public, non seulement à Paris mais aussi dans d'autres villes du royaume, on prend l'habitude de l'appeler simplement « l'Opéra ».

N'ayant comme seules ressources financières que les entrées des spectateurs (et non, comme pour la Comédie-Française ou le Théâtre-Italien, une « subvention » royale), l'Opéra obtient le privilège de représenter des « pièces de théâtre en musique », avec interdiction à quiconque d'en faire de même sans avoir obtenu l'autorisation des détenteurs.

Les premiers à bénéficer du privilège sont Pierre Perrin et Robert Cambert, ainsi que deux associés qui ne tardent pas à escroquer Perrin. Emprisonné pour dettes, ce dernier est contraint de céder son privilège à Jean-Baptiste Lully en 1672, avec le succès que l'on sait. Lully et ses successeurs vont d'ailleurs négocier âprement la cession du privilège, pour tout ou partie, à des entrepreneurs de province : Pierre Gautier achète en 1684 l'autorisation d'ouvrir une académie de musique à Marseille, puis les villes de Lyon, Rouen, Lille et Bordeaux en font autant dans les années qui suivent.

L'Académie royale de Musique changera treize fois de lieux de représentations au cours du XVIIIe siècle, jusqu'à sa transformation, à la Révolution, en « Théâtre des Arts », qu'on appelle aujourd'hui l'Opéra national de Paris. L'Opéra de Paris fut souvent endetté. En 1875, l'institution occupe le Palais Garnier puis en 1990 l'Opéra-Bastille.

La tradition retient quinze salles distinctes utilisées par l'Opéra de Paris pour ses spectacles. Cette liste ne comprend que les salles ordinaires du théâtre, abstraction faite de celles qui ont pu être utilisées pour des représentations à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Garnier   Mer 05 Déc 2007, 20:45

La désorganisation et l'assasina de ce que fut Garnier est une question qui fâche.......

Désolé ne ne pas lancer la polémique, mais je voulais le faire savoir (en espérant ne pas être seul)

Car lancer une polémique à cet endroit reviendrait à dériver comme ce fut le cas sur le forum "d'Abeile" donc Shuuuutttt!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'Opéra national de Paris   Mer 05 Déc 2007, 21:08

On s'en fout royalement du forum d'abeille, on est pas là pour les imiter. Pas la peine de le citer tous les deux messages. Merci.

En ce qui concerne le débat sur l'opéra pourquoi pas? tant que ça reste courtois? On est là pour parler musique non? Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Garnier   Jeu 06 Déc 2007, 11:46

Snoopy a écrit:
On s'en fout royalement du forum d'abeille, on est pas là pour les imiter. Pas la peine de le citer tous les deux messages. Merci.

En ce qui concerne le débat sur l'opéra pourquoi pas? tant que ça reste courtois? On est là pour parler musique non? Wink

Oui il est vrai qu'on se moque du forum dont je parlais (je ne le citerai plus) mais soyez moins susceptible à ce sujet, on croirait qu'ils vous ont fait du mal?! .... JE N'EN PARLES PLUS

..........................................................................................................
Garnier: Ayant connu les grands soirs de Garnier (entre 1960 et 1975), je regrette fort le démentelement de cette institution via le ministère de la culture (Mrs Lang et surtout Berger) qui ont estimé qu'il s'agissait là d'un lieu pour bourgeois privilégiés sans tenir compte de ce que représentait ce lieu pour les mélomanes du monde entier.

Il a donc été fait deux coup d'une pierre (laisser sa trace "munumentale" en construisant Bastille et en chassant le grand répertoire de Garnier.

Certes nous manquions de salle(s) à Paris, là tout à été fait pour la symbolique pensée du moment ... (ne parlons pas de l'architecture et de la gestion fiancière) . Je pense qu'aujourd'hui Bastille est plus fréquenté par les "BOBOS" que par les vrais mélomanes amateurs d'Opéra (il y en a quand-même) qui vont à Bastille, d'autant que le prix des places n'a jamais été résolu par raport à Garnier (en Francs et/ou Euro constant) c'est encore plus cher.

IL Y AURAIT UNE SOLUTION (si l'idéologie ne prend pas le dessus)

Cht de programmation :

On remet le grand répertoire à Garnier
(alternance avec les ballets "classiques)
Bien entendu à cette occasion on revient aux mises en scène décors et costumes "figuratifs" (ex: Zefirelli)

On programme les nouveautés (opéras modernes, ballets contemporains et créations diverses à Bastille)

ON "re" équilibrerait rapidement les budgets car la fréquentation diversifiée par "gout" fonctionnerait (très nombreux sont ceux qui REVIENDRAIENT à GARNIER et nombreux également ceux qui (de ceux_la) iraient à Bastille s'instruire de la "modernité".

Quant à l'argument (pas de place ni de salle) près de Garnier soit pour les répétitions,soit pour entreposer les décors et autres accessoires: le prix de la location des locaux annexes que loue le ministère de la culture pour n'y faire rien !!!! et la Ville de Paris qui elle également pourrait être partenaire dans une telle réorganisation (car elle aussi dispose de locaux immenses et vides (pour le moment).

Et puis il y a le mécéna ... combien coûte un bateau pour les courses transatlantique? Ne pourrait-on pas partager un peu entre le sport et la culture?

Ah j'oubliais:

ON ARRETE DE FAIRE DE LA VARIETE DANS CES LIEUX (il y a assez de salles autres pour ce faire)

ON NE LES TRANSFORME PAS EN PISTE DE VTT et/ou autre abhération du genre

Le sport (au palais des sports et autres stades etc...)

La musique dans les salles ad hoc

Les congrès dans les palais ad hoc (si thématique musique (va pour les salles de concerts)

Les "expos" idem

CECI A ETE EGALEMENT LE CAS

DE LA BNF QUI A DESHABILLER LA BIBLIOTHEQUE RICHELIEU

DE LA VILETTE QUI A "POMPE" LE PALAIS DE LA DECOUVERTE


Désolé pour ce discours réactionnaire, mais c'est MON sujet de fâcherie cette histoire de Garnier.

Bien vous et merci pour ce forum
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: L'Opéra national de Paris   Jeu 06 Déc 2007, 11:49

Moralité: allez tous au Bolchoï, répertoire intéressant, prix bas, pas de grève et aucun problème de rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Opéra national de Paris   Jeu 06 Déc 2007, 11:52

Snoopy a écrit:
Moralité: allez tous au Bolchoï, répertoire intéressant, prix bas, pas de grève et aucun problème de rien.

Avec une couverture chauffante Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Opéra national de Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Opéra national de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les hauts lieux de la musique classique-
Sauter vers: