Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Christophe GUYARD, né en 1966

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Christophe GUYARD, né en 1966   Ven 12 Fév - 15:45

Introduction personnelle:

De manière générale, je ne suis pas très porté sur les rares compositeurs contemporains qui vont composer une musique dans le plus pur style de Mozart ou du baroque, flirtant avec l'imitation pure et simple. Je ne parle pas d'influence car j'aime un certain nombre de compositeurs du vingtième siècle qui ont pu, par goût ou par demande, s'inspirer de la musique ancienne ou baroque, ou encore classique. Je parle plus exactement du compositeur qui va écrire une oeuvre dans le plus pur style ancien, baroque ou classique. Ce fut le cas de Christophe Guyard qui écrivit un Concerto Baroque pour piano et orchestre en Ut Majeur, en cinq mouvements. Mais, comme chacun sait, il y a toujours les quelques exceptions qui vont confirmer la règle car il se trouve que j'aime bien ce concerto. Ce n'est pas l'oeuvre par laquelle j'ai découvert Christophe Guyard. Je l'ai découvert, il y a bien longtemps, par sa très belle Symphonie des Jeux, un poème symphonique créé à l'occasion des Jeux Olympiques d'Hiver de 1992. Cette symphonie n'a d'ailleurs rien de vraiment baroque dans le style. C'est donc en connaissance du poème symphonique et aussi par curiosité que je me suis intéressé, quelques années après, à son Concerto Baroque pour piano et orchestre. La raison pour laquelle il m'a probablement plu est le fait qu'il ne se laisse pas complètement emprisonner par la forme baroque, je cite:

 <<Baptisé "Concerto Baroque" en raison d'une écriture très proche de celle employée au début du XVIIIème siècle, l'oeuvre dévoile très vite son "modernisme" XXème siècle. La structure joue avec de très nombreuses brisures  des règles de tonalité. En fait, ce concerto "sonne" avec la clareté des oeuvres du XVIIIème siècle sans s'y enfermer et, bien au contraire, on le reconnait comme contemporain. Le piano est tout d'abord soliste, maître, autour duquel les bois, trompettes et cordes de l'orchestre prennent vie.>>

Je suis assez d'accord avec ce qui est écrit en bleu et le mouvement qui, selon moi, symbolise le mieux ce non-enfermement dans le style baroque, c'est "Mémorial", second mouvement qui n'a d'ailleurs pas l'insouciance du premier: il est grave, dramatique et même solennel, du baroque s'extrait-il progressivement pour en révéler toute sa "contemporanité", tout en conservant un langage purement tonal. Il est mon mouvement préféré du concerto. A la suite de cette oeuvre, j'ai réécouté sa 2ème Sonate pour piano qui s'écarte complètement de l'esprit baroque. On est dans une autre aventure, une musique tonale mais obsessionnelle et vaguement tourmentée, je cite:

<<La 2ème Sonate comprend des découpes habituelles: exposition des deux thèmes, développement et réexposition (plus une coda). Le premier thème se présente sous une forme tournoyante donnant naissance à un discours harmonique agité, en perpétuelle mutation, tandis que le second thème dessine des courbes mélodiques sur une trame harmonique beaucoup plus calme et très éthérée. Le développement joue sur ces deux caractères, et l'oeuvre atteint son paroxysme dans les deux dernières pages, fortissimo, avec des gerbes d'arpèges et d'accords en projection monumentale.>>
Damien Michel: pianiste.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christophe GUYARD, né en 1966   Ven 12 Fév - 17:07

C'est une honte! J'avais oublié à quel point sa Sonate pour violon et piano en trois mouvements; "Un ange passe...", "La rencontre" et "Rebelle", était belle. Ha, le délicieux premier mouvement avec ce thème mélodique qui accroche bien l'oreille, le développement qui en est fait, le jeu du piano par rapport au violon: tout me plait. Comme il est écrit dans mon fascicule, cette sonate d'expression romantique privilégie le caractère mélodique descriptif très chantant. C'est exactement ça. Le second mouvement, bien que m'étant paru assez subtil dans le jeu complice entre les deux instrumentistes, n'est pas mon préféré. Il arrive souvent que dans les concertos, symphonies ou sonates, je sois plus sensible aux mouvements lents; "adagio", "lento"...comme c'est d'ailleurs le cas avec le Concerto Baroque pour piano et orchestre en Ut Majeur. Mon morceau préféré est "Mémorial", un mouvement lent. Dans la Sonate pour violon et piano, superbement interprétée par la pianiste Pascale Khatcheressian et le violoniste Nicolas Dornier, ce sont les deux mouvements les plus animés qui me plaisent le plus; le premier, pour les raisons déjà évoquées, et le troisième qui arbore un romantisme très expressif et émouvant. Cette sonate jouit d'une belle inspiration. Une réussite.

Eléments biographiques

Né en 1966 à Rennes d'une famille de musiciens, Christophe Guyard obtient très tôt au Conservatoire de cette ville ses Médailles d'or de formation musicale, Orgue, Composition et Piano. La SACEM lui décerne, à 15 ans, son 1er Prix de composition avec "Trilogie 15", oeuvre pour Grand-Orgue. Admis au Concervatoire National Supérieur de Musique de Paris, le jeune compositeur obtient à 20 ans ses trois premiers prix d'analyse; il devient alors chercheur en analyse, et après une formation d'informatique il soutient en décembre 1987 une thèse de composition musicale assistée par ordinateur pour laquelle il reçoit le 1er Prix à l'unanimité. Par ailleurs, titulaire depuis 1985 des orgues de l'Abbaye du Mont-Saint-Michel, il développe l'art de l'improvisation. Il se produit régulièrement en concert sur les instruments les plus importants, jouant tous les grands maîtres de l'orgue ainsi que ses propres compositions. Le dernier Concours international d'improvisation de Montbrison lui a permis de se produire en finale, seul lauréat à être finaliste à la fois en orgue et en piano. Nommé en 1989 Directeur du Conservatoire d'Albertville, il compose pour l'orchestre de cet établissement un répertoire pédagogique enregistré.

Pour en savoir plus cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christophe GUYARD, né en 1966   Ven 12 Fév - 19:04


Voici quelques mots sur une oeuvre bien sympathique: Trois Astres entre les mains - poème lyrique convoquant un narrateur, Lucien Lelong, le cor anglais de Jean Jourdin et la soprano Gabriella Bossina:

"Composée entre Noël 1993 et Janvier 1994, cette oeuvre a été conçue pour un spectacle où la magie de la lumière et des couleurs nous emmène dans l'espace imaginaire. L'oeuvre comporte de nombreux timbres et sons imaginaires, intégrés à la partition comme de véritables instruments."

Outre les deux solistes mentionnés plus haut, la partition convoque aussi des sons électroniques et un piano dont les interventions sont toujours subtiles. Toutefois, des trois mouvements, 1) "Tu vois plus loin que le firmament", 2) "Et la lune chantait...", 3) "Regarde la terre", c'est le second qui décroche ma préférence avec le pathétique solo de cor anglais. En cette fin d'après-midi, j'ai réécouté l'oeuvre par laquelle j'ai découvert Christophe Guyard, la Symphonie des Jeux - poème symphonique pour choeur et orchestre, créée à l'occasion des Jeux Olympiques d'Hiver de 1992. Ce fut une grande émotion retrouvée, mon oeuvre de chevet du compositeur. J'aurais pu en parler plus longuement mais ce sera pour une prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16042
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Christophe GUYARD, né en 1966   Lun 16 Mai - 12:45

Oeuvres principales


Orchestre

Concerto d'Ys pour piano et orchestre, op 24 (1986)
Symphonie des Jeux, op 61 (1992)
Concerto baroque pour piano et orchestre, op 64 (1994)
Concerto romantique pour piano et orchestre, op 80
Concerto pour violon et orchestre, op 84 (1996)
Le Livre de voyage à New York pour orchestre à vents, op 85 (1996)
Poème symphonique sur le psaume 79, op 86 (1997)
Rhapsodie sur l'Hymne européen pour grand orchestre, op 90 (1999) ou orchestre d'harmonie (2003)
Concerto-Choral pour piano et orchestre, op 93


Musique de chambre

Voyager III pour violon, clarinette et piano, op 16 (1985)
Les Lois séraphiques pour clarinette et piano, op 35 (1986)
Trans-Sidéral pour sextuor à cordes, op 45 (1989)
1ère Sonate pour violon et piano, op 72 (1993)
Les quatre éléments, op 82
Quintette, op 89
Il giardino della villa di Livia, pour flûte, op 103 (2012)


Piano

Fable impromptue, op 5 (1983)
Sonate Passions, op 12 (1984)
Vent noir, op 13
1ère sonate pour piano, op 28 (1984)
2ème Sonate pour piano, op 25 (1986)
3ème Sonate pour piano, op 29 (1986)
Alchimie, 10 pièces, op 31 (1986)
4ème Sonate pour piano, op 36 (1987)
7 préludes et Fugues, op 47, 48, 50, 51, 53, 55, 65 (1994)
Toccata, op 74 (1994)
Modulations, op 75
Rhapsodie sur l'hymne européen, version piano, op 90 (1998)
Fantasia, op 102 (2012)
5ème Sonate pour piano, op 105(2016)
Un matin de sonate, op 106 (2016)


Orgue

Trilogie 15, op 1 (1982)
Toccata di tempo perdendosi, op 4
Phénix, op 9 (1984)
Psaume 129, De Profundis, op 20
Rorate caeli, op 21
O Filii, op 22
Salve Regina, op 23
Puer natus, op 32
Aquila, op 43 (1988)
Prélude en ut, op 66
1er choral-fantaisie, op 67
2ème choral-fantaisie, op 68
Fond d'orgue, op 69
Toccata en duo, op 70
Livre d'Orgue, qui reprend les op 66 à 70 (1993)
Orgue obscur, op 83 (1996)
Fantaisie sur Visions, Jugement et Résurrection, op 87 (1997)
Rhapsodie sur l'hymne européen, version grand orgue, op 90 (2001)
Toccata L'Appel, op 100
L'Office du Mont Saint Michel, op 104 (2015)
Le Livre de Colombe, op 32 (2014)


Musique religieuse

Cantate restauratio, op 57
Cantate pour Hérémence, op 92
Cantate sur le psaume 18, pour quintette vocal, trombone solo, piano et percussions, op 94 (1999)
Cantate d'ombres et de lumières, pour soprano, basse, choeur, orgue, clavecin et orchestre à cordes, op 95 (2000)
Le Livre de Colombe, version pour soprano et orgue, op 32 (2014)


Musique lyrique

Trois astres entre les mains, pour récitant, soprano, cor anglais, piano et synthétiseur (1994)
Et in terra pax, opéra-ballet, op 78 (1995)
Oratorio Mor-Bihan, pour solistes, choeurs et orchestre, op 79 (1995)
Valère et la lumière des étoiles, pour solistes, double orchestre à cordes, piano et orgue, op 96 (2001)
Fortitudo, pour solistes, choeurs et orchestre à vents, op 98 (2006)
Magnificat, Poème de Clamouse, pour choeur à 6 voix, orgue, percussions, 2 harpes, op 101 (2011)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christophe GUYARD, né en 1966   Ven 20 Jan - 18:17


C'est vrai que si on aborde le Concerto Baroque pour piano et orchestre de Christophe Guyard d'une oreille distraite, on pourrait croire qu'il provient du XVIIIème siècle, mais, dans une écoute studieuse, j'y ai assez vite repéré des éléments qui en font une oeuvre conçue au cours d'une époque bien plus proche de nous, mais avec une forte empreinte baroque. Certaines constructions et un sens personnel du lyrisme m'ont évoqué sa très belle Symphonie des Jeux, partition par laquelle j'avais découvert ce compositeur. Je me souviens que j'avais été frappé par sa beauté naïve, notamment dans ses parties avec voix. Le Concerto Baroque, malgré son côté bachien, ne me fait peut-être pas le même effet; il n'en demeure pas moins fort divertissant. Son second mouvement intitulé "Mémorial" est même émouvant.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10638
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Christophe GUYARD, né en 1966   Ven 20 Jan - 18:58


Pour qui veut, voilà un intéressant entretien du compositeur à lire ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christophe GUYARD, né en 1966   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christophe GUYARD, né en 1966
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: