Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Isabella COBRAN (1784-1845)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16476
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Isabella COBRAN (1784-1845)   Mer 3 Fév - 12:31

Isabel Angela Colbran est une chanteuse d'opéra (mezzo-soprano) espagnole née le 2 février 1785 à Madrid, et morte le 7 octobre 1845 à Castenaso, près de Bologne.

Son père, Juan Colbran, est musicien de la Chapelle royale à la cour d'Espagne. Isabella, née à Madrid, a étudié dès 1801 avec Girolamo Crescenti à Paris. À l'âge de vingt ans, elle avait atteint une renommée dans toute l'Europe pour sa voix. Elle a déménagé à Naples, une plaque tournante de la musique européenne au cours des XVIIIe et XIXe siècles. Le Teatro di San Carlo,  construit pendant la dynastie des Bourbons, avait été le foyer de chanteurs célèbres comme le castrat Farinelli et représenté un lieu de destination pour les chanteurs talentueux. Elle a donc fait ses débuts en 1806 à Madrid, mais fait carrière en Italie. Elle devient la prima donna officielle du Théâtre San Carlo de Naples de 1811 à 1822. Elle a compté parmi ses admirateurs le roi de Naples, ainsi qu'un public en délire. Elle est devenue la maîtresse de l'impresario du théâtre, Domenico Barbaja. Barbaja gérait également les salons de jeux et Colbran, matériellement aisée à la suite de son succès professionnel et d'une fortune familiale, a développé un penchant pour le jeu.

Rossini, par un contrat de sept ans avec Barbaja, arrive à Naples en 1815 et compose pour elle Elisabetta, regina d'Inghilterra. Elle devient l'interprète principale et l'inspiratrice du compositeur qu'elle épouse le 15 mars 1822. Ainsi, elle crée successivement Otello (1816), Armida (1817), Mosè in Egitto (1818), Ermione (1819), Maometto II (1820), Zelmira (1822). Boudée par le public, sur le déclin, elle juge sage de mettre fin à sa carrière dès 1823.

Elle reste à Bologne alors que Rossini s'installe à Paris et commence une relation sérieuse avec Olympe Pélissier. Le couple divorce officiellement en 1837. La santé de Colbran est entrée en déclin, peut-être à la suite d'une gonorrhée (blennorragie). Elle a continué à vivre sur la succession de son père (décédé en 1824) à Castenaso, près de Bologne. Son habitude au jeu s'étant accentuée, elle a dû vendre une parti de son immobilier, bien que Rossini ait continué à la soutenir. Elle est morte en 1845 à l'âge de 60 ans. Elle a été enterrée près de Bologne aux côtés de ses parents. Rossini a épousé Pélissier l'année suivante. Toute sa vie, Rossini a affirmé que Colbran a été le plus grand interprète de sa musique.

Une enfant illégitime naît d'une alliance avec Colbran, Annette Du Tilly Lefebvre, qui voit le jour dans des circonstances nébuleuses. Elle meurt officiellement des suites d'une maladie respiratoire en 1839 mais en 1879, plusieurs gens affirment voir Annette, errant dans les rues de Paris. Des enquêteurs s'occupent de l'affaire croyant d'abord à un coup monté. En 1880, Annette Du Tilly Lefebvre se rend à la gendarmerie de Naples. L'histoire éclate alors au grand jour : Isabella Colbran avait eu une liaison extraconjugale avec le juge de paix de Bologne de l'époque et décida de cacher sa naissance pour éviter le scandale.

Voix

Au vu de la difficulté des airs que Rossini lui écrit, il semble qu'elle avait une maîtrise parfaite des trilles et triolets, des sons liés et piqués, des roulades, gammes ascendantes et descendantes, ainsi que des sauts d'octave. Sa tessiture allait du sol au mi5. Dans des jours de grande forme vocale, elle était capable d'atteindre le fa5.


Oeuvres

Isabella Colbran a composé quatre recueils de chansons entre 1805 et 1809, avant son mariage avec Rossini (1822) et le début de sa carrière de prima donna. Ces recueils sont dédicacés successivement à l'Impératrice de Russie, à son maître Crescenti, à la Reine d'Espagne, et au Prince Eugène de Beauharnais :

Sei canzoncine ou petits airs italiens (1805)
Sei canzoncine ou petits airs italiens (1808)
6 Petits airs italiens (1808)
6 Petits airs italiens (1809)





https://www.youtube.com/watch?v=mLVDGtyMaU4

https://www.youtube.com/watch?v=ExDiRhXaWuA


Revenir en haut Aller en bas
 
Isabella COBRAN (1784-1845)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: