Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Marguerite LONG (1874-1966)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16205
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Marguerite LONG (1874-1966)   Mer 20 Jan 2016, 08:14

Marguerite Marie Charlotte Long, fille de Pierre Long et Anna Théron, est née à Nîmes (Gard) le 13 novembre 1874 et morte à Paris le 13 février 1966, fut une célèbre pianiste française.A douze ans, au cours d'une tournée, l’inspecteur des Beaux-Arts et professeur au Conservatoire de Paris, Théodore, Dubois, la remarque au conservatoire de sa ville natale. Grâce à lui, l'adolescente est admise au Conservatoire de Paris. Après avoir obtenu un premier prix de piano à l'âge de quinze ans, elle devient l'élève d'Antoine-François Marmontel.

Elle débute en concert, à Paris, le 28 février 1893 à 19 ans. Sa carrière est cependant ralentie par le peu de goût des milieux bourgeois de l'époque pour les solistes virtuoses et par les préjugés sociaux qui dénient aux femmes toute capacité créatrice : elle ne se produira à nouveau en public qu'en 1903, aux Concerts Lamoureux.

Elle épouse le musicologue de renommé Joseph de Marliave en 1895 à Nîmes connu notamment pour son œuvre sur les quatuors de Beethoven, il est très lié avec Gabriel Fauré qui introduit Marguerite dans l’univers de la fameuse « « musique française du début du siècle  »

Marguerite Long se tourne vers l'enseignement ; en 1906, elle est nommée assistante au Conservatoire de Paris, où elle enseignera jusqu'en 1940.

En 1914 son mari est tué à la guerre, elle veut arrêter toute carrière musicale mais Claude Debussy la remet au piano en lui proposant de travailler directement avec lui, elle sera donc une importante dépositaire de l’œuvre de Debussy.

Après la mort du compositeur, en 1918, elle se met au service de la musique d'un autre maître, Maurice Ravel qui est déjà son ami. Celui-ci crée le Tombeau de Couperin pour rendre hommage à ses amis morts au champ d’honneur la sixième et dernière pièce, Toccata, en est dédiée à son mari, joseph de Marliave

Le 11 avril 1919, elle crée à la Société de musique indépendante. En 1920, après la mort de Louis Diémer, elle reprend sa classe au Conservatoire

À partir de 1921, elle donne aussi des cours à l'École normale de musique de Paris, fondée en 1919. Peu à peu prend forme une méthode didactique fondée sur le travail des doigtés, sur celui de la pratique des gammes et, surtout, sur la position arrondie de la main sur le clavier, dans le but d'obtenir ce jeu perlé si caractéristique de l'école française de piano.

Professeur réputée, Marguerite Long compta parmi ses élèves Samson François et Ada Cecchi, mère des pianistes Elle avait épousé à Paris (17e arrondissement) le 20 février 1906 Joseph de Marliave, né à Toulouse le 16 novembre 1873, alors lieutenant au 28e régiment d'infanterie. Elle fut veuve rapidement, puisque son mari fut tué le 24 août 1914 au début de la première guerre mondiale, alors qu'il était capitaine.

Elle a fait ses études au Conservatoire de Paris avec Antonin Marmontel. Elle y est nommée assistante en 1906. Elle y enseigne jusqu'en 1940. En 1920, elle fonde sa propre école de musique.

Pendant trois mois, elle fait le tour de l'Europe en 1932, elle crée (première interprétation) l Concerto pour piano en sol majeur, que Ravel lui a dédié.

À partir de 1940, elle se produit en tant que musicien de chambre avec le violoniste Jacques Thibaud.

Elle fit appel à son ami Jacques Thibaud pour créer en 1943 le concours qui portera leur nom et auquel elle se consacra jusqu'à sa mort, en 1966.C est  le concours international Long-Thibaud auquel ils ont voué une partie de leur carrière.

Elle repose au cimetière Saint-Baudile de Nîmes.Pianiste de renommée internationale, elle excella dans le répertoire français de l'époque moderne, mais aussi dans Chopin et les romantiques. Son mari, Joseph de Marliave, fut un musicologue connu notamment pour son œuvre sur les quatuors de Beethoven; elle fut l'amie notamment de Gabriel Fauré, Claude Debussy, Pierre Vellones ou Maurice Ravel, qui restèrent toute sa vie les grands noms de son répertoire. Ravel, qui la tenait en haute estime, lui dédia son Concerto en sol qu'elle créa en janvier 1932 et présenta à travers l'Europe. Elle fut la cofondatrice avec Jacques Thibaud (violoniste célèbre, membre du trio qui comptait Pablo Casals et Alfred Cortot) du concours international Long-Thibaud, auquel ils ont voué une partie de leur carrière.

Professeur réputée, Marguerite Long compta parmi ses élèves Samson François, Setrak, Lucette Descaves, Madeleine Richard, Annie d'Arco, Pía Sebastiani, Bruno Leonardo Gelber, Harry Datyner, Marie-Thérèse Fourneau, Yana Rondez, Ventsislav Yankoff, Claude Kahn, Éliane Richepin et Ada Cecchi, mère des pianistes Katia et Marielle Labèque, Zvart Sarkissian, Yvonne Lefébure, Jacques Février, Nicole Henriot, etc.

Elle reçut de nombreuses décorations : elle fut commandeur de la Légion d'honneur (1938), grand-croix de l'Ordre national du Mérite (première femme à atteindre cette dignité en 1965 dans ce nouvel Ordre), officier de l'Instruction publique. Elle repose au cimetière Saint-Baudile de Nîmes.


Écrits

Le Piano, Salabert, 1959
Au piano avec Claude Debussy, Julliard, 1960 (trad. anglaise 1972)
Au piano avec Gabriel Fauré, Julliard, 1963
La petite méthode de piano, Salabert, 1963
Au piano avec Maurice Ravel, Julliard, 1971 (trad. anglaise 1973)



https://www.youtube.com/watch?v=WfVD0BjtkmY

https://www.youtube.com/watch?v=iM2QbdnZ838

Enregistrement de 1939. Pas terrible bien sûr.

Concerto en sol de Ravel. Enregistrement 1952, c'est déjà meilleur.

https://www.youtube.com/watch?v=fUWsBjt8xJI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite LONG (1874-1966)   Mer 20 Jan 2016, 10:06

AH, merci, Joachim ! C'est tout simplement toute la première moitié du XXe siècle français que tu viens de mettre sur la table, avec tous ses compositeurs les plus prestigieux. Marguerite Long, c'était l'épitomé de ce que la France faisait de meilleur à cette époque-là : Fauré, Debussy, Ravel, plus tard Jacques Ibert, Poulenc, entre autres. Sans compter son immense influence sur les milieux musicaux de l'époque, et surtout sur les compositeurs eux-mêmes qui n'hésitaient pas à lui demander conseil. Marguerite est une très, très grande dame de la musique française du XXe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite LONG (1874-1966)   Mer 20 Jan 2016, 12:42

Voici sans doute l'un des toutes dernières interviews de Marguerite Long, deux ans avant sa mort. Tout le gotha de la musique française est passé en revue. Elle parle de sa création du concerto en sol que Ravel a écrit tout spécialement pour elle   . Il est intéressant de voir un peu quelles étaient les relations des grands (Fauré, Debussy, Ravel) avec leurs interprètes, et aussi d'entendre Marguerite expliquer par le détail certaines décisions prises par Debussy au cœur même du processus de composition.  Very Happy

http://www.dailymotion.com/video/xoiytm_marguerite-long-parle-1964_music

Il y a une autre interview d'elle sur l'Ina, mais je ne suis pas encore membre. Quand j'aurai adhéré, je la posterai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marguerite LONG (1874-1966)   Mer 20 Jan 2016, 14:51

Et voici un enregistrement historique du quatuor avec piano n° 1 de Fauré    par Marguerite Long et le trio Pasquier (dont l'un est le père de Régis Pasquier me semble-t-il). Pour vous donner une idée, ce trio avait à l'époque une stature internationale, et jouait souvent avec Rampal, Lancelot et compagnie.

https://www.youtube.com/watch?v=U-fn6ui5DNk
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marguerite LONG (1874-1966)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite LONG (1874-1966)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: